Dossier d’œuvre architecture IA93000252 | Réalisé par
  • inventaire topographique
château
Œuvre étudiée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Ecole nationale des ponts et chaussées

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Romainville
  • Commune Romainville

Les vestiges du château, caractéristiques du style Louis XIII, laissent penser, à la suite de Gabriel Husson, que sa construction remonte à la première moitié du 17e siècle, sous la seigneurie de Nicolas de Quelen. Mais c'est à partir du 18è siècle que la famille Ségur va marquer la destinée des lieux. Il reste aujourd'hui peu de traces de la splendeur passée du château de Romainville. On a peine à imaginer le raffinement de ses décors, le pittoresque de ses jardins ou le charme de la vue depuis les terrasses. Des grands noms ont joui des lieux et de nombreux artistes y ont puisé leur inspiration lors de leurs séjours : Élisabeth Vigée-Lebrun, Hubert Robert ou encore Alexandre-Théodore Brongniart. L'histoire des lieux prend en effet un tournant majeur peu après la mort du marquis de Noailles en 1838. Son fils hérite du château le vend, à peine deux ans plus tard, à une société anglaise d'exploitation de gypse.

Il ne reste du chateau de Romainville que des ruines. Les étais et la végétation masquent l'édifice dont il ne subsite que le pavillon d'angle Est.