Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 28 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • regard photographique sur le territoire de Seine-Aval
    regard photographique sur le territoire de Seine-Aval Achères
    Localisation :
    Bonnières-sur-Seine Mézy-sur-Seine Rosny-sur-Seine Triel-sur-Seine Vaux-sur-Seine
    Titre courant :
    regard photographique sur le territoire de Seine-Aval
    Texte libre :
    couvrir tout le territoire mais de mettre l’accent sur certains aspects paysagers, le grand paysage, les En même temps qu’un diagnostic patrimonial était mené sur Seine-Aval, un regard photographique appelé « déambulation » a été porté sur ce même territoire avec la Seine comme fil directeur. Les photographies ci-dessous sont le résultat de cette campagne menée de 2011 à 2013. Le propos n’était pas de
    Illustration :
    Carrières-sous-Poissy : vue sur le clocher de la collégiale de Poissy depuis l'étang de la Galiotte Triel-sur-Seine : chantier le long de la D 190. IVR11_20117800056NUC4A Triel-sur-Seine : ancienne sablière à l'entrée de la ville. On aperçoit le site de Médan Gommecourt : randonneuse sur le GR 2. IVR11_20117800095NUC4A Les Mureaux : sur le pont Rhin et Danube. IVR11_20117800126NUC4A Les Mureaux : sur le pont Rhin et Danube. IVR11_20117800127NUC4A Vaux-sur-Seine : vue depuis le carrefour du cimetière vers la base de loisirs du Val de Seine Vaux-sur-Seine : vue depuis le carrefour du cimetière vers la base de loisirs du Val de Seine Vaux-sur-Seine : vue depuis le carrefour du cimetière. IVR11_20117800145NUC4A Chapet : vue sur le Rouloir à Ecquevilly. IVR11_20117800179NUC4A
  • Diagnostic patrimonial de Noisy-le-Grand
    Diagnostic patrimonial de Noisy-le-Grand Noisy-le-Grand
    Localisation :
    Noisy-le-Grand
    Titre courant :
    Diagnostic patrimonial de Noisy-le-Grand
    Aires d'études :
    Noisy-le-Grand
    Texte libre :
    Noisy-le-Grand, et plus généralement Marne-la-Vallée dont elle fait partie, est un territoire en étude plus globale de Marne-la-Vallée, menée en partenariat avec le CAUE de Seine-et-Marne depuis 2014 . Vous trouverez en bas de cette page le lien vers la synthèse communale de Noisy-le-Grand dans la
    Illustration :
    paroissial et de la vallée de la Marne. IVR11_20159300004NUC4A Maison de notable, 2 allée de la Marne, vers 1870-1880. IVR11_20159300022NUC4A Urbanisme récent à Noisy-le-Grand, mail du Colonel Rémy, vers 2010. IVR11_20159300110NUC4A
  • université de Marne-la-Vallée : Maison des étudiants
    université de Marne-la-Vallée : Maison des étudiants Champs-sur-Marne
    Historique :
    La ferme de la Haute-Maison était une ferme seigneuriale située sur la paroisse de Champs, mais relevant de la seigneurie de Noisy-le-Grand, qui appartenait aux moines de Saint-Martin-des-Champs à Paris l'Université Paris Est Marne-la-Vallée. L'aile sud du corps de ferme a fait l'objet d'une réhabilitation en Adrien Henocq. La partie nord très abîmée a été démolie pour accueillir le nouveau bâtiment de la
    Référence documentaire :
    l'étudiant à Champs-sur-Marne, une illustration par l'exemple. In Rénover, réutiliser, reconvertir le La maison de l'étudiant à Champs-sur-Marne, une illustration par l'exemple. In Rénover, réutiliser , reconvertir le patrimoine. Actes du colloque régional, 15-16 septembre 2014. HAGENMÜLLER, Odile. La maison de p. 87 ; p. 133 Histoire de Noisy-le-Grand, 1919 (rééd. 2005) MENTIENNE, Adrien. Histoire de Noisy -le-Grand. Domaine royal du temps des Mérovingiens, devenu ensuite sous la domination des moines Saint -Martin. Paris, Le livre d’histoire, 2005 (rééd. de l’ouvrage paru en 1919).
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - boulevard Descartes - en ville - Cadastre : 2007 AM 201
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : Maison des étudiants
    Appellations :
    Maison des étudiants de l'université de Marne-la-Vallée
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
    Illustration :
    L'ancienne ferme de la Haute-Maison, vue du sud-ouest. Au premier plan, le fossé entourant la ferme Vue de l'intérieur de l'ancienne cour de ferme, depuis le sud-est. IVR11_20157700296NUC4A
  • université de  Marne-la-Vallée : bâtiment Bois de l'étang
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Bois de l'étang Champs-sur-Marne
    Historique :
    Le bâtiment a été construit sur les plans de l'architecte Jean-Charles Bauve, à l'extrémité orientale de la Cité Descartes. La première tranche a été livrée en 1995. Le nom donné à l'édifice est lié à
    Description :
    sur des pilotis de béton. Le côté Sud est traité en béton brut et abrite surtout des salles de cours L'édifice, implanté sur un terrain allongé, présente des élévations en bois et béton sur une passerelles couvertes au dernier niveau. Le côté Nord, vers le bois, accueille les amphithéâtres et salles de . L'ensemble accueille le pôle des sciences économiques, sciences humaines et sciences de la ville de l'université de Marne-la-Vallée.
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 5 rue Galilée - en ville - Cadastre : 2007 AM 217
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Bois de l'étang
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
    Illustration :
    Bâtiment Bois de l'Etang, vue de la façade orientale vers le Bois de l'Etang
  • université de  Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic Champs-sur-Marne
    Historique :
    Construit en 1998 par la société Bull sur les plans de l'architecte Bertrand Bonnier, le bâtiment dont la fonction première était celle d'un centre de formation a été racheté par l'Etat dans le cadre d'une extension de l'Université de Marne-la-Vallée vers 2000.
    Description :
    Le bâtiment se présente sous forme d'une barre de 220 mètres de long. Au Nord, la façade principale à R+1 est en panneaux de roche agrafés sur une ossature en aluminium avec de grandes baies vitrées peu translucides caractéristiques des années 1980. Cette aile est scandée par 5 cubes. Le hall d'entrée est couvert d'un demi-dôme en verre appelé le "cratère de verre". L'aile principale à laquelle il
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 5 boulevard Descartes - en ville - Cadastre : 2007 AM 227
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic
    Appellations :
    de Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • Institut français d'urbanisme
    Institut français d'urbanisme Champs-sur-Marne
    Historique :
    moment de sa création en 1969, l'Institut français d'urbanisme a ensuite rejoint l'Université de Marne-la Descartes, le Bienvenuë (l'inauguration a eu lieu en mars 2015).
    Description :
    décroché sur le jardin. Le gros-oeuvre en béton est couvert en partie d'un parement de pierres agrafées et L'édifice se caractérise par un jeu de volumes accentués sur les façades sud et est, qui sont en en partie d'un bardage aluminium. L'architecture est ouverte sur l'extérieur par des baies en bandeau et sur l'intérieur par des coursives. Un jardin intérieur est éclairé zénithalement par une verrière
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 2 rue Alfred Nobel - en ville - Cadastre : 2007 AM 65
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée
    Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée Champs-sur-Marne
    Historique :
    1999 sur le campus universitaire de la Cité Descartes suite au concours remporté en 1995 par L'Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée a été fondée en 1998. Elle occupe un bâtiment réalisé en
    Description :
    L'édifice est basé sur un Jeu de volumes, disposés autour d'un hall central. L'élévation extérieure par le volume suspendu de l'auditorium.
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 10-12 avenue Blaise Pascal - en ville - Cadastre : 2007 AM 210
    Titre courant :
    Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée
    Appellations :
    Ecole d'Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • complexe hôtelier de Chinagora
    complexe hôtelier de Chinagora Alfortville - 1 rue du Confluent
    Historique :
    l'architecte Liang Kunhao. Situé à la confluence de la Seine et de la Marne, le complexe est érigé sur le site
    Référence documentaire :
    p. 379 Le Val-de-Marne anthologie : 1964-2014 Le Val-de-Marne, anthologie : 1964-2014. Emmanuel Architectures d'usines en val-de-marne (1822-1939 Architectures d'usines en Val-de-Marne (1822
    Description :
    000 m2 et d'un jardin central de 2500 m2. L'hôtel s'élève sur neuf étages tandis que le restaurant -chinois, le complexe hôtelier de Chinagora se compose de cinq bâtiments offrant une surface de près de 50
    Illustration :
    Terrasse sous le restaurant donnant sur la confluence de la Seine et de la Marne Vue générale sur le centre commercial depuis Ivry-sur-Seine. IVR11_20139400004NUC4A Vue sur le restaurant. IVR11_20139400005NUC4A Vue générale sur le restaurant. IVR11_20139400007NUC4A Vue sur le centre commercial. IVR11_20139400008NUC4A Vue sur l'hôtel et le restaurant. IVR11_20139400010NUC4A Vue sur l'hôtel depuis Charenton-le-Pont. IVR11_20139400012NUC4A Vue sur le restaurant depuis Charenton-le-Pont. IVR11_20139400013NUC4A Vue sur le restaurant depuis le parking d'entrée. IVR11_20139400014NUC4A Vue sur l'entrée principale. IVR11_20139400006NUC4A
  • Diagnostic du patrimoine industriel de l'Essonne
    Diagnostic du patrimoine industriel de l'Essonne
    Annexe :
    ? Analyse : confrontation des organes existants avec le plan-masse d’origine (pour les unités mentionnés sur l’important travail d’inventaire des sources réalisé par le Comité de recherches historiques sur les , cartes IGN 1/25 000e actuelles, cadastre napoléonien numérisé et mis en ligne sur le site des archives , http://basias.brgm.fr/), des études précédemment réalisées sur le territoire (pôle Inventaire du aériennes en ligne sur le site www.geoportail.fr permettent un premier aperçu de l’état actuel de chacun des composition d’un cahier photographique. - La photographie Une réflexion est depuis longtemps engagée sur le témoignages) sur le terrain, et dans la réalisation d’une campagne photographie professionnelle. Inventaire d’une part sur l’expérience ancienne des études patrimoniales menées par les services d’Inventaire général – méthode du recensement – et d’autre part sur la méthode du diagnostic patrimonial, récemment mise en place, cette dernière introduisant le principe d’une hiérarchisation3. Cette méthode est
    Texte libre :
    d’une mutation visible du système productif, la conception l’emportant désormais sur la fabrication. Le comme supports potentiels d'une l’action sur le territoire, dans le cadre des projets d’aménagement : il , Boissy-le-Cutté, Boissy-sous-Saint-Yon, Bondoufle, Boullay-les-Troux, Bouray-sur-Juine, Boussy-Saint -Forges, Brunoy, Bruyères-le-Châtel, Buno-Bonnevaux, Bures-sur-Yvette, Cerny, Chalo-Saint-Mars, Chamarande -sous-Sénart, Epinay-sur-Orge, Etampes, Etréchy, Evry, Fleury-Mérogis, Fontenay-le-Vicomte, Forges-les -Bains, Gif-sur-Yvette, Gironville-sur-Essonne, Gometz-le-Châtel, Grigny, Guibeville, Guigneville -le-Roi, Les Molières, Les Ulis, Leudeville, Leuville-sur-Orge, Limours, Linas, Lisses, Longjumeau -Essonne, Verrières-le-Buisson, Vert-le-Grand, Vert-le-Petit, Vigneux-sur-Seine, Villabé, Villebon-sur -Yvette, Villejust, Villemoisson-sur-Orge, Villeneuve-sur-Auvers, Villiers-le-Bâcle, Villiers-sur-Orge De la petite à la grande couronne Depuis le milieu des années 1980, les départements centraux de
  • Les établissements scientifiques et universitaires du plateau de Saclay
    Les établissements scientifiques et universitaires du plateau de Saclay Saclay
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur le département Orsay, Massy, Gif-sur-Yvette, Bures-sur-Yvette, Saint
    Texte libre :
    l'urbanisation du plateau de Saclay. Douze établissements implantés sur le plateau entre 1946 et 1976 ont ainsi national de la Recherche Scientifique (CNRS) à Gif-sur-Yvette (1946) - le Centre d'Essais des Propulseurs campus de l'Université Parsi-Sud XI à Orsay, Bures-sur-Yvette et Gif-sur-Yvette (1956) - le site de (1971) - Le Centre d'Etudes Supérieures industrielles (CESI) à Gif-sur-Yvette (1973) - L'Ecole Saclay s'inscrit dans le cadre du diagnostic patrimonial de l'Opération d'Intérêt National (OIN) de Paris -Saclay, engagé en partenariat entre le Conseil général de l'Essonne et la Région Île-de-France (Service organisationnelle, la structure et les évolutions des campus, ainsi que les conséquences de leur présence sur été sélectionnés : - le siège et les laboratoires de la Délégation Île-de-France Sud du Centre -Aubin (1946) - l'Office national d'études et de recherches aérospatiales (ONERA) à Palaiseau (1947) - le des Hautes Etudes Scientifiques (IHES) à Bures-sur-Yvette (1971) - l'Ecole nationale supérieure des
    Illustration :
    Université de Paris11-Orsay, vue d'une fresque sur un bâtiment. IVR11_20149100041NUC4A
  • Présentation du diagnostic patrimonial du Centre-Essonne (cantons de Brétigny-sur-Orge, Etréchy, Mennecy)
    Présentation du diagnostic patrimonial du Centre-Essonne (cantons de Brétigny-sur-Orge, Etréchy, Mennecy) Brétigny-sur-Orge
    Localisation :
    Brétigny-sur-Orge Le Plessis-Pâté Ballancourt-sur-Essonne Fontenay-le-Vicomte Le Coudray-Montceaux Vert-le-Grand Vert-le-Petit Bouray-sur-Juine Janville-sur-Juine Villeneuve-sur-Auvers
    Titre courant :
    Présentation du diagnostic patrimonial du Centre-Essonne (cantons de Brétigny-sur-Orge, Etréchy
    Aires d'études :
    Centre-Essonne (cantons de Brétigny-sur-Orge, Etréchy, Mennecy)
    Texte libre :
    -Etréchy, Chevannes, Coudray-Montceaux, Echarcon, Etréchy, Fontenay-le-Vicomte; Janville-sur-Juine, Lardy , Souzy-la-Briche, Torfu, Vert-le-Grand, Vert-le-Petit, Villeneuve-sur-Auvers sont accessibles dans la Ce diagnostic du patrimoine culturel a été réalisé par le service Patrimoines et inventaire de la Région Ile-de-France, dans le cadre d'une convention avec le Conseil général de l'Essonne signée en 2008 ", correspondant à trois cantons (Brétigny-sur-Orge, Mennecy et Etréchy). Ces 29 communes de taille modeste ont -Georges, Ballancourt-sur-Orge, Bouray-sur-Juine, Brétigny-sur-Orge, Chamarande, Champcueil, Chauffour-lès
    Illustration :
    Moulin de Bouray-sur-Juine. IVR11_19839100752VE
  • Regard photographique sur les paysages de Centre-Essonne.
    Regard photographique sur les paysages de Centre-Essonne. Angervilliers
    Localisation :
    Le Val-Saint-Germain La Forêt-le-Roi Les Granges-le-Roi
    Titre courant :
    Regard photographique sur les paysages de Centre-Essonne.
    Texte libre :
    du RER C, tandis que le deuxième s'étend sur le plateau céréalier de la Beauce, plus au sud, longeant Deux cantons bien distincts, puisque l'un serpente dans la vallée de l'Orge, le long de la D116 et territoire ces dernières années. Le travail photographique tente de mettre en évidence les lisières seuils de friction, ceux induits par l'exode urbain hors de Paris, le long des axes routiers et primaire aux mobilités liées au tertiaire, l'accent est mis sur l'avancée de ces habitations, de ces s'impose comme le nouveau marqueur paysager de la seconde couronne parisienne. Certaines de ces Conseil régional d'Ile-de-France, 15-21 septembre 2012. (Voir le catalogue en bas de page dans la rubrique
    Illustration :
    Authon-la-Plaine. Vue de la D838, depuis la N191, autrement dit Voie de le Liberté Authon-la-Plaine. Rue des Pavillons vers le nord-ouest. IVR11_20119100304NUC4A Authon-la-Plaine. Rue des Pavillons vers le nord-ouest. IVR11_20119100305NUC4A Authon-la-Plaine. Rue des Pavillons vers le sud. IVR11_20119100306NUC4A Authon-la-Plaine. Rue des Pavillons vers le nord-ouest. IVR11_20119100307NUC4A Authon-la-Plaine. Rue des Pavillons vers le nord-ouest. IVR11_20119100308NUC4A Breuillet. Vue de Breuillet depuis le lieu-dit les Bergers, à Breux. IVR11_20119100042NUC4A Breuillet. Vue depuis le lieu-dit des Bergers, à Breux-Jouy. IVR11_20119100060NUC4A Breuillet. Le lotissement de Port-Sud depuis le lieu-dit Les Terres Soles. IVR11_20119100221NUC4A Breuillet. Rue du Pressoir depuis le lieu-dit Les Terres Soles. IVR11_20119100222NUC4A
  • Présentation du diagnostic patrimonial du Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron)
    Présentation du diagnostic patrimonial du Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron) Boissy-sous-Saint-Yon
    Localisation :
    La Forêt-le-Roi Les Granges-le-Roi
    Texte libre :
    cantons de Brétigny-sur-Orge, Mennecy et Etréchy, il a été décidé par le Département de l'Essonne et la cadre de l'extension du Parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse, le diagnostic a porté sur A la suite du premier diagnostic territorial de Centre-Essonne, mené en 2009-2010 sur les trois , à l'époque médiévale. Trois d'entre elles (Angervilliers, Saint-Cyr-sous-Dourdan, Le Val-Saint -Germain) ayant déjà fait l'objet d'un diagnostic patrimonial en 2008, mené par l'agence Kargo dans le travail photographique sur les paysages, mené de manière autonome par Philippe Ayrault, photographe au urgence sur des éléments patrimoniaux (une ferme et une glacière) repérés au cours du diagnostic et , Breux-Jouy, Chatignonville, Corbreuse, Dourdan, La Forêt-le-Roi, Granges-le-Roi, Mérobert, Le Plessis
    Illustration :
    Saint-Yon. Vue de la Madeleine depuis le plateau de Moret. IVR11_20119100034NUC4A
  • Présentation du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de l'OIN de Paris-Saclay
    Présentation du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de l'OIN de Paris-Saclay Saclay
    Localisation :
    Villiers-le-Bâcle Villebon-sur-Yvette Gif-sur-Yvette Bures-sur-Yvette
    Texte libre :
    Villebon-sur-Yvette. Promis à d’importants bouleversements dans le cadre du Grand Paris, ce secteur Le diagnostic patrimonial de l'Opération d'intérêt national (OIN) de Paris-Saclay Le territoire communes situées au nord-ouest du département de l'Essonne : Saclay, Saint-Aubin, Villiers-le-Bâcle, Les Ulis, Gif-sur-Yvette, Palaiseau, Bures-sur-Yvette, Bièvres, Vauhallan, Orsay, Massy, Villejust et la mise en place de stratégies de gestion et d'aménagement territorial par le biais d'une meilleure la disposition des aménageurs, il doit aussi permettre de fonder le choix d'une aire géographique
  • regard photographique sur les paysages de l'OIN de Paris-Saclay
    regard photographique sur les paysages de l'OIN de Paris-Saclay Saclay
    Localisation :
    Villiers-le-Bâcle Gif-sur-Yvette Villebon-sur-Yvette Bures-sur-Yvette
    Titre courant :
    regard photographique sur les paysages de l'OIN de Paris-Saclay
    Illustration :
    Gif-sur-Yvette, rocade de Frileuse. Vue des bois de la Hacquinière depuis la rocad, au fond le Gometz-le-Châtel. Vue vers Gif-sur-Yvette depuis le viaduc des Fauvettes. IVR11_20149100086NUC4A Saclay, route d'Orsay. Le pavillon du Roy sur la route d'Orsay. IVR11_20149100020NUC4A Bièvres, chemin de Favreuse. Vue du dessous du pont permettant le passage du chemin de Favreuse Bures-sur-Yvette, rue André-Ampère. Accélérateur de particules en ligne de l'Université de Paris11 Bures-sur-Yvette, rue Pierre-de Coubertin. Université de Paris11-Orsay, résidences universitaires Bures-sur-Yvette, rue du Doyen-André Guinier. Université de Paris11-Orsay, vue d'une fresque sur un Bures-sur-Yvette, rue du Doyen-André Guinier. Université de Paris11-Orsay, vue d'une fresque sur un Bures-sur-Yvette, rue du Doyen-André Guinier. Université de Paris11-Orsay, vue d'un bâtiment Bures-sur-Yvette, rue du Doyen-André Guinier. Université de Paris11-Orsay, piste de course du STAPS
  • pont routier dit Grand Pont de Meulan (détruit)
    pont routier dit Grand Pont de Meulan (détruit) Meulan
    Historique :
    Dès avant le 10e siècle, deux ponts de bois reliaient Meulan aux Mureaux environ à 500 pas du Petit Pont actuel. Le Grand pont, dans le prolongement du petit pont a été construit au 11e siècle par les comtes de Meulan; les péages possédés par les comtes puis par la ville à la fin du 12e siècle puis par le fortune s'enchaînent à tel point que le Grand Pont est dans un très mauvais état. En 1695, deux arches lui demander de ne pas détruire le pont mais de le faire réparer. Finalement, des travaux sont engagés n'améliorent pas l'état du pont, si bien qu'à la fin du siècle, la circulation sur l'édifice est régulièrement crèches font aussi l'objet de grands travaux, mais malgré tout, le pont reste en mauvais état. En 1836 , une autre adjudication a lieu pour de nouveaux travaux confiés à M. Ferrand, à savoir le nouveaux projets de reconstruction sont mis au point à partir des années 1920, et jusqu'en 1939. Le pont est bombardé en 1944 par les forces alliées et il est reconstruit plus en aval. C'est le pont Rhin et
    Description :
    Le Grand Pont était composé de onze arches en maçonnerie.
    Illustration :
    . Le premier Pont dit Petit Pont ou Pont aux Perches relie Meulan au Fort. Sur la droite, le second Perspectives de la ville de Meulan et de l'île au Fort reliées par le pont sur la Seine n°1 dit Petit Pont. Sur la droite, on peut voir le Grand Pont entre l'île au Fort et la plaine des Mureaux (17e bastions de l'île au Fort et le pont routier sur la Seine n°1 dit Petit Pont. Gravure, 17e siècle pont, dit Grand Pont, assure la jonction entre le Fort et la plaine des Mureaux. Gravure, 20e siècle fortifications, le fort de Meulan et les deux tronçons du pont qui relie Meulan à l'île au Fort et l'île à la Vue de Meulan vers l'amont depuis les rives de l'Ile Belle. Sur la droite, on peut voir les Vue du Petit Pont depuis une place sur l'île au Fort. Gravure, 19e siècle. IVR11_20117800432NUC2 Vestiges de la naissance du pont. On aperçoit le début d'une arche et deux encorbellements
  • glacière
    glacière Saint-Sulpice-de-Favières - Les Rochers - Chemin rural n°13 - isolé - Cadastre : 1933 B 434
    Historique :
    La glacière est déjà mentionnée sur des plans et des relevés de 1772. Elle fait alors partie du entre 1733 et 1749. Le Marquis d'Argenson s'y installe entre 1749 et 1757 et aménage autour de la de cette époque. Le domaine est loué en 1772 au Comte Chauvigny de Blot, dont l'épouse fait transformer le parc régulier en parc pittoresque. Dès 1868, alors que le parc devient arboretum, la glacière n'est plus mentionnée sur les plans du domaine de Segrez. Elle est aujourd'hui à l'abandon, hors les
    Description :
    La glacière se situe à l'est du château, dans le bois à l'extérieur du mur d'enceinte. Recouverte d'un monticule végétal, elle s'ouvre vers le nord par une baie cintrée en moellons appareillés dont le trous de boulin qui ont servi à sa construction sont toujours visibles sur ses flancs. L'ensemble est
    Illustration :
    L'entrée et le couloir de la glacière. IVR11_20119100198NUC4A Le couloir de la glacière en direction de l'extérieur. IVR11_20119100199NUC4A Le couloir de la glacière en direction de l'extérieur vu depuis le rebord de la cuve Le couloir et la partie supérieure de la cuve. IVR11_20119100201NUC4A La coupole de la cuve et le couloir d'accès. IVR11_20119100203NUC4A La coupole de la cuve et le couloir d'accès. IVR11_20119100204NUC4A
  • pont routier dit Vieux Pont de Limay
    pont routier dit Vieux Pont de Limay Limay
    Historique :
    ville de Mantes un demi-moulin sur le pont. Au 13e siècle, trois moulins y sont attestés. Au 16e siècle . Il reste des vestiges du pont médiéval sur le bras de Limay : notamment un moulin sur pilotis qui Le vieux pont, autrefois appelé pont de Mantes, est construit entre le 10e et le 12e siècle. Il va de Limay à Mantes en s'appuyant sur l'île aux Dames. Il est en bois à l'origine, se divise en trois très lucratif dès le 12e siècle, comme le prouve une charte de Philippe II qui, en 1195, concède à la , le vieux pont fait l'objet d'une restauration importante (du côté de Limay). En 1613, à l'instigation de Sully, le pont médiéval est remplacé par un pont de pierre de 37 arches segmenté en trois tronçons s'écroule vers 1870. Le premier tronçon de ce pont part de Mantes, va jusqu'à l'île aux Dames et compte treize arches. Le deuxième traverse les zones marécageuses des îles et compte aussi treize arches. Le troisième, le vieux pont de Limay, qui relie l'île aux Dames à Limay, a onze arches, et est doté d'une
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Mantes-la-Jolie
    Annexe :
    , Maury Imprimeur 1978. GROUPE D’ETUDES ET D’EDITIONS MANTAISES, Le Mantois dans la guerre, 1939-1945
    Illustration :
    Rez-de-chaussée et premier étage de la façade de la maison du passeur sur le vieux pont de Limay , Yvelines, B 7158). On voit le vieux pont depuis Limay. IVR11_20117800414NUC2 Le pont de Mantes. Photographie, 1941. (BNF. Va 78, fol.,tome V, Yvelines, B 7201). Vue du vieux pont de Limay vers l'aval depuis les berges d'une île, avec la maison du passeur sur la droite vers Vue générale du vieux pont de Limay depuis le tronçon du Pont Neuf de Mantes situé entre Limay et Le Vieux pont de Limay vu depuis les berges. IVR11_20117800221NUC4A La maison du passeur du vieux pont de Limay vue depuis le pont. IVR11_20117800228NUC4A Pile en éperon du vieux pont de Limay vue depuis le pont vers l'aval. On peut apercevoir une échelle de crue gravée en chiffres romains sur cette dernière. IVR11_20117800226NUC4A Vue d'ensemble du vieux pont. On aperçoit à l'arrière le nouveau pont. IVR11_20167800122NUC4A
  • présentation du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de Seine-Aval
    présentation du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de Seine-Aval Aubergenville
    Localisation :
    Bonnières-sur-Seine Flins-sur-Seine Mézy-sur-Seine Mousseaux-sur-Seine Rosny-sur-Seine Triel-sur-Seine Vaux-sur-Seine Verneuil-sur-Seine
    Texte libre :
    L'opération d'Intérêt National (OIN) de Seine-Aval concerne 51 communes des Yvelines le long de la patrimonial, urbain, paysager et photographique. Ce travail a été réalisé en collaboration entre le service Patrimoines et Inventaire de la Région Île-de-France et le CAUE des Yvelines, qui a reçu un soutien financier , Chanteloup-les-Vignes, Poissy, Carrières-sous-Poissy, Villennes-sur-Seine, Médan, Morainvilliers), d'autres , Flins-sur-Seine, Freneuse, Gargenville, Hardricourt, Juziers, Les Mureaux, Méricourt, Meulan, Mézy-sur -Seine, Moissons, Mousseaux-sur-Seine, Porcheville, Rolleboise, Rosny-sur-Seine, Triel, Vaux-sur-Seine
    Illustration :
    Meulan : rue du Fort qui débouche sur le Quai du Baillage et sur l'ancien accès au Grand Pont Meulan : maison ancienne sur l'Ile du Fort vue depuis le parking de l'hôpital Triel-sur-Seine : l'église de Triel vue depuis le pont suspendu. IVR11_20117800284NUC4A Vaux-sur-Seine : Vue du portail du château. Au fond, le portail du potager. IVR11_20167800136NUC4A Verneuil-sur-Seine : le lotissement du Parc noir. Immeubles et maisons individuelles Verneuil-sur-Seine : le lotissement du Parc noir. Vue d'une façade. IVR11_20137800030NUC2A Verneuil-sur-Seine : le lotissement du Parc noir. Une barre. IVR11_20137800026NUC2A Verneuil-sur-Seine : le lotissement du Parc noir. Façade sur la rue. IVR11_20137800031NUC2A Verneuil-sur-Seine : le lotissement du Parc noir. Détail d'une barre. IVR11_20137800032NUC2A Verneuil-sur-Seine : le lotissement du Parc noir. Une barre au plan coudé. IVR11_20137800033NUC2A
  • pont routier dit Pont neuf de Mantes
    pont routier dit Pont neuf de Mantes Mantes-la-Jolie - Cadastre : AC parcelle non cadastrée domaine public
    Historique :
    que les piles. En novembre 1944, les Anglais installent un pont provisoire à double voie, le pont Bailey. Dès le printemps 1945, les travaux du nouveau pont commencent, à l'emplacement des piles. En décembre 1954, le nouveau pont est mis en service. De l'autre côté de l'Ile aux Dames, le pont a été
    Description :
    Le nouveau pont s'appuie sur deux piles en béton et a trois arches légèrement courbées, dont la
    Illustration :
    Mantes-la-Jolie : Les quais de Mantes vus depuis le pont vers l'amont. On aperçoit l'Ile aux Dames et le viaduc autoroutier. IVR11_20117800235NUC4A Mantes-la-Jolie : Garde-corps métallique vu depuis le pont vers l'aval. IVR11_20117800236NUC4A