Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • ensemble de modèles de tombes pour le cimetière intercommunal de la Fontaine-Saint-Martin
    ensemble de modèles de tombes pour le cimetière intercommunal de la Fontaine-Saint-Martin Valenton - 13, 15 avenue de la Fontaine-Saint-Martin - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    sépultures qu'ils doivent contenir dans un objectif d'esthétique et de sobriété. Il souhaite notamment réduire l'emprise au sol des tombes ou les superposer (création d'enfeus) afin de développer les espaces règlement pour les sépultures à partir d'un recueil de dessins de l'architecte, associé à Hector Patriotis . Maitre d'ouvrage et maitres d'œuvre reçoivent le soutien de la section Marbre-Granit-Pierre de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment qui visite trois des réalisations d'Auzelle marbriers s'opposent rapidement à cette contrainte qui représente pour eux à la fois une remise en cause de grande sobriété nécessitant peu de matière première. Malgré la commande par le syndicat de quelques
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Valenton - 13, 15 avenue de la Fontaine-Saint-Martin - en ville
    Titre courant :
    ensemble de modèles de tombes pour le cimetière intercommunal de la Fontaine-Saint-Martin
    Illustration :
    Modèle de tombe correspondant à une sépulture pour une concession de 50 ans, indéfiniment renouvelable, isolée dans un espace planté (surface de 2,4 x 2,4 m) ( Album de modèles de tombes, planche 60 du règlement des sépultures). Ce type de monument ne devait pas occuper au sol plus de 2,4 x 0,5 m, le reste de l'un des angles d'une borne portant le numéro de concession. IVR11_20149400050NUCA Modèle de sépulture tiré de l'album des modèles du cimetière de Valenton. La planche 38 correspondait à une concession de 30 ans, infiniment renouvelable, implantée en rangée de 5 sépultures dans un espace planté pour une surface de 1,4 x 2,4 m. Le monument lui-même ne devait pas occuper au sol plus de 1 m x 0,5 m, le reste de la surface devant être couverte d'herbe. Que l'inhumation soit pratiquée en de concession. IVR11_20149400051NUCA Différents modèles de sépultures tirés de l'album des modèles du cimetière de Valenton
  • tombeau : gisant de femme
    tombeau : gisant de femme Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    D'après les vêtements de la défunte, on peut dater le gisant du 13e siècle. En revanche, son identification est incertaine. L'érudit Maurice Lecomte y avait reconnu Jeanne de Prunay, épouse de Simon du entre une dalle funéraire de Rampillon ornée d'une croix dentelée, et les armoiries de Simon du Chastel
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Dans le mur nord de la nef est creusé un enfeu abritant un gisant de femme très abîmé.
    Localisation :
    Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral nord de la nef
    Titre courant :
    tombeau : gisant de femme
    États conservations :
    Le gisant est très érodé et a perdu un bras. Présence de ciment romain, sans doute liée à une
    Annexe :
    Documentation sur le gisant de Rampillon Bibliographie - G. Berger-Jobez, L’architecture exemple d’essor monumental en milieu rural à une période de grande mutation, mémoire DEA histoire de l’art , J.-P. Caillet (dir.), Paris-X, 2004, p. 60-62. - G.-R. Delahaye, « La dalle présumée de Simon du Chastel-lès-Nangis dans l’église de Rampilon », Provins et sa région, n° 153, 1999, p. 147-151. - M . Lecomte, Notes sur Simon et Jean du Châtel-lez-Nangis et Jeanne de Prunai, et sur deux monuments funéraires de l’église de Rampillon, Meaux : Le Blondel, 896, p. 10-11.
    Texte libre :
    Dans le collatéral nord de l'église de Rampillon se trouve un gisant de femme en mauvais état , datant probablement du XIIIe siècle. L'identité de la défunte reste mal définie.
    Illustration :
    Le visage de la défunte. IVR11_20117700466NUC4A
1