Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • retable de la Visitation
    retable de la Visitation Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Ce retable orne le mur oriental de la chapelle de la Visitation, fondée en 1512 par le chanoine désormais que cette oeuvre a été commandée en 1581 par le chanoine Juste Tenelle au sculpteur meldois de Senelle, la "Cène" : IM77000353), a d'autre part révélé l'existence, sous le retable en pierre
    Représentations :
    Le retable se compose d'un relief figuratif placé dans un cadre architecturé avec pilastres et . Dans le fond, en bas-relief, apparaissent à gauche un paysage d'architecture et à droite Zacharie. Deux les écoinçons). Un fronton brisé couronné d'un pot-à-feu surmonte le tout. Ce retable sculpté est
    Description :
    Le retable de la Visitation combine des parties en calcaire (sainte Elisabeth et la Vierge) et en stuc (l'encadrement et le fond de la scène figurée). L'ensemble est recouvert d'une polychromie
    Dimension :
    , depuis le cadre d'oves jusqu'au pot-à-feu sommital. Dimensions approximatives du relief de la Visitation
    Annexe :
    Documentation. Document d’archives A.D. Seine-et-Marne, 130 E 47 [contrat entre Juste Tenelle et Seine-et-Marne et DRAC Ile-de-France, CRMH : dossiers de restauration du groupe sculpté. Bibliographie ALLOU (Auguste), Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux, 1839, p. 25, éd . 1871, p. 32. ASSELINEAU (Georges), « Mémoire sur l’histoire et les antiquités du diocèse de Meaux par d’art… Quelle histoire ! 15 années d’études et de restaurations en Seine-et-Marne (1995-2010), sous la
    Texte libre :
    sculpteur meldois Lambert Chalonneau par le chanoine Juste Tenelle. Celui-ci était un important personnage
    Illustration :
    Carte postale montrant le retable de la Visitation au-dessus d'un décor de boiseries encadrant la "Cène" de Jean Senelle. (AD Seine-et-Marne. 2 Fi 4598) IVR11_20147700294NUC2A Le haut-relief de la Visitation, vu de la gauche. IVR11_20107700177NUC4A Le retable, vu de la droite. IVR11_20107700176NUC4A Vue générale du retable sculpté, installé au-dessus d'un cadre peint, contre le mur est de la 2e
  • statue de la Vierge à l'Enfant avec son retable
    statue de la Vierge à l'Enfant avec son retable Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Historique :
    dans le deuxième quart du XIVe siècle.
    Représentations :
    sur le bras droit, qui forme une sorte de tablier sur le devant du corps et s'achève en volutes sur la tient dans la main gauche un objet rond (pomme ou globe ?) tandis que de la main droite, il retient le voile de sa mère. Sur les volets du retable figurent des épisodes de l'Enfance du Christ. A l'origine
    Description :
    1974. Une partie d'entre eux a été retrouvée le 17 novembre 1976 et rendue à la commune.
    Annexe :
    de la Vierge et l’Enfant. Le XIVe siècle en Seine-et-Marne, Paris : éditions du Chêne, 1995, p. 44-46 , « Réflexions sur la sculpture parisienne à l’époque de Saint Louis et de Philippe le Bel », Revue de l’Art, n Documentation sur la Vierge à l'Enfant de Rampillon Sources d’archives Médiathèque de (voir rubrique « liens web »). Bibliographie - F. Baron, notice dans le catalogue de l’exposition Trésors sacrés, trésors cachés. Patrimoine des églises de Seine-et-Marne, Paris : musée du Luxembourg, 10 septembre-30 octobre 1988, Melun : Comité départemental du patrimoine de Seine-et-Marne, 1988, p. 170. - A ° 128, 2000-2, p. 39. - J. Vendryes, « Le miracle de la moisson en Galles », Comptes rendus des parue dans le « Magasin pittoresque », 1860-10, p. 337 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5566058x /f25.image.r=Rampillon.langFR - sur un détail du retable, la légende apocryphe du Miracle de la
    Illustration :
    Le visage de la Vierge, vu de face. IVR11_20117700446NUC4A Le visage de la Vierge, vu de trois-quarts. IVR11_20117700447NUC4A
  • retable du collatéral nord du choeur
    retable du collatéral nord du choeur Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire sur l'oeuvre initiale qui appartient probablement aux armoiries de Guillaume Frémyn (par comparaison avec l'écu peint sur le armoiries sur l'oeuvre incomplet Les initiales du donateur Guillaume Frémyn, "G.F.", sont sculptées sur la corniche du retable. Dans
    Historique :
    Le retable (y compris le tableau étudié en sous-dossier, IM77000276), a été commandé en 1649 par le
    Représentations :
    L'Annonciation est représentée en bas relief sur la base des deux colonnes : Gabriel à gauche et Marie à droite. Le reste du retable porte un décor ornemental et emblématique : guirlandes de fleurs et mascarons sur les pilastres, cuirs découpés et monogrammes sur les panneaux latéreaux. Au centre de l'entablement apparaît le coeur de Jésus.
    Description :
    Le retable se compose d'un encadrement architecturé en bois sculpté servant d'écrin à un tableau extrémités du retable sont marquées par un pilastre en léger ressaut. Les colonnes et le pilastre sont couronnés par des pots à feu et le fronton par une croix.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral nord du choeur
    Annexe :
    Documentation Voir le sous-dossier sur le tableau central (IM77000276).
    Texte libre :
    disparu ou se trouve déposé au Musée Bossuet, mais le retable de saint Eloi, dans le collatéral nord du choeur, est quant à lui demeuré en place. Le tableau est dû à Jean Senelle, également auteur d'autres
    Illustration :
    Vue de détail : le socle de la colonne gauche, avec l'ange de l'Annonciation
  • retable du collatéral sud du choeur
    retable du collatéral sud du choeur Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Au XVIIe siècle, une donation du chanoine Jean Bordel permit de refaire le décor de la chapelle Bossuet. Le retable actuel date, d'après son style, du XVIIIe siècle. Depuis 1879, l'autel est surmonté
    Représentations :
    Sur l'autel : instruments de la Passion, en bas-relief. Sur le retable proprement dit : sur les ) : Angeau de Dieu sur le livre aux sept sceaux, surmonté de deux têtes d'angelots dans des nuées et du , bustes d'anges en haut-relief (sur les côtés), entrelacs, cuir découpé (au centre) ; en couronnement , pots à feu sur les côtés et ornement central avec tête d'ange en haut-relief, guirlandes de fruits en ronde-bosse, entrelacs, volute. Sur la porte du tabernacle d'origine (aujourd'hui au Vieux-Chapitre
    Description :
    ) qui a remplacé l'huile sur toile d'origine. Le tabernacle d'origine est déposé au Vieux-Chapitre, dans Le retable se compose d'un encadrement architecturé en bois sculpté. Quatre colonnes corinthiennes sculpté, orné de guirlandes de fruits. Une statue du Sacré-Coeur en pierre occupe actuellement le centre de la composition, elle se détache sur un fond de bois sans décor (sauf monogramme IHS et Sacré-Coeur
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral sud du choeur
    Texte libre :
    pour ne conserver que celui installé contre le mur oriental, en pendant à la chapelle Saint-Eloi côté
    Illustration :
    Le tabernacle, actuellement déposé au Vieux Chapitre, dans la chapelle d'hiver
  • autel retable de la chapelle de la Vierge
    autel retable de la chapelle de la Vierge Andrésy
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire
    Historique :
    En 1875 le conseil de fabrique déclarait que sortie de ruine l'église réclame aujourd'hui ses décombres.... L'autel retable de la Vierge fait partie de cette reconstruction nécessaire puisque le bas bouche aussi la moitié de la porte qui mène vers le quai et par laquelle pénètrent aujourd'hui la plupart
    Description :
    Le bas de l'autel comporte trois niches de style renaissance avec des balustres, des rinceaux, des comportait trois niches abritant des sculptures. Le tabernacle est en forme d'édifice à plan centré avec dôme.
    Dimension :
    la=240 ; pr=104 ; h=99 (dimensions de l'autel ; le tabernacle : h=100 ; la= 95)
  • retable, tabernacle, maître-autel
    retable, tabernacle, maître-autel Chanteloup-les-Vignes
    Historique :
    Le retable a été offert par les paroissiens en 1681 et le tabernacle par Elisabeth Barrois et son
    Représentations :
    (colonne torse) ; Dieu le père sur le fronton cintré ; le Bon pasteur et l'Annonciation sur le tabernacle.
    Description :
    Le retable se compose d'une partie centrale à entablement et colonnes corinthiennes surmontée par . Le tabernacle est orné de colonnettes torses.
    Illustration :
    Relief représentant Dieu le Père sur le fronton cintré. IVR11_20087800035NUC4A Le tabernacle, vue d'ensemble. IVR11_20087800030NUC4A Le tabernacle, détail de la partie gauche : Ange d'Annonciation. IVR11_20087800033NUC4A Le tabernacle, détail de la partie gauche : Vierge d'Annonciation. IVR11_20087800032NUC4A Le tabernacle, détail de la partie centrale : le Bon Pasteur. IVR11_20087800031NUC4A
  • retable de saint Michel
    retable de saint Michel Andrésy
    Description :
    Le retable comprend plusieurs éléments disparates. La partie supérieure est composée d'un panneau
    Illustration :
    Détail du couronnement représentant Dieu le père. IVR11_20067800714XA
  • retable de la 5e chapelle nord
    retable de la 5e chapelle nord Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Historique :
    piscine sculptée dans le même style Renaissance (étudiée en IM77000108).
    Description :
    La chapelle occupant l'angle nord-est de l'église Saint-Aspais comporte, contre le mur oriental, un retable de pierre scuptée formant trois dais architecturés, dans le style de la première Renaissance.
    Illustration :
    Le couronnement du retable. IVR11_20037700804V
  • ensemble de deux retables flamboyants
    ensemble de deux retables flamboyants Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Historique :
    Ces retables, sculptés dans le calcaire, sont probablement contemporains de la reconstruction de l'église sous la direction de l'architecte Jean de Felin, dans le 1er quart du 16e siècle. Ils ont perdu
    Description :
    Les chapelles Saint-Loup et Saint-Antoine portent sur leur mur oriental deux grands retables en
    Illustration :
    Le retable de la 2e chapelle nord (chapelle Saint-Loup et Saint-Gilles) : vue d'ensemble. Vue Détail : la frise de putti sculptée sur la base du retable. IVR11_20047700080XA
  • autel de la Vierge
    autel de la Vierge Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Historique :
    (Eure), proposent pour la chapelle de la Vierge un projet d'autel dans le style du 16e siècle, qui est
    Représentations :
    ; archange ; apôtre ; L'autel est orné sur ses trois faces de neuf personnages féminins en demi-relief, sous les symboles bibliques de l'Immaculée Conception. Le retable abrite sous des dais architecturés les
    Description :
    et un vaste retable à dais architecturés. Le tabernacle n'est pas celui d'origine. La sculpture de
  • retable de la chapelle des fonts
    retable de la chapelle des fonts Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Historique :
    seconde moitié du 16e siècle. Les statues qu'il abritait sont perdues. Celle qui occupe actuellement le
    Description :
    Le mur oriental de la chapelle des fonts est occupé par un vaste retable en calcaire, ancré dans la
    Illustration :
    Détail : motif d'enterlacs sculpté sur la face inférieure de l'entablement. IVR11_20037700803XA
1