Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bains douches de la rue de la Bidassoa
    Bains douches de la rue de la Bidassoa Paris - 27 rue de la Bidassoa - en ville - Cadastre : 2016 CB 22
    Historique :
    bains-douches) d'un programme-type, défini en 1922. Ils sont inaugurés le 4 juin 1935, dans le quartier , déjà co-auteur des bains-douches de la rue de Buzenval (Paris, 20e) (1927). Sur un îlot triangulaire grevé dans toute sa longueur par le passage d’un tunnel du chemin de fer de la Petite Ceinture élèves. Achevés en dernier, les bains-douches comportent soixante-quatre cabines réparties sur deux irrégulier. Dès le vestibule, protégé par une porte à deux vantaux indépendants, le public est canalisé pour reçu son linge, il est orienté vers les cabines, sous le regard vigilant du directeur dont le bureau donne sur l’entrée. Les espaces d’accueil et de circulation sont particulièrement développés dans
    Description :
    décrochement, qui autorise l’architecte à disposer, dans l’intervalle entre le bâtiment et la courbe de la rue soutenu, qui tranche avec les bandeaux lisses des frontons et le béton brut du soubassement et de la haute murales le plus souvent ornées de simples carreaux de faïence blanche (Deux-Ponts, Castagnary), les bains - entiers ou en casse - dans le vestibule, les cages d’escalier et les salles d’attente, sols en grès cérame
    Illustration :
    ), située à Ecuelles, aujourd'hui sur la commune de Moret-Loing-et-Orvanne (Seine-et-Marne). Cette société Vue de l'une des plaques portant le règlement intérieur des bains douches, dans l'entrée Vue de l'une des plaques portant le règlement intérieur de l'établissement de bains douches, dans Vue générale depuis le vestibule : à gauche, la salle d'attente et les cabines réservées aux femmes ; à droite, le départ de l'escalier conduisant aux cabines des hommes. IVR11_20177500005NUC4A à droite, le départ de l'escalier menant aux cabines des hommes, situées au premier étage Le départ de l'escalier menant au premier étage et aux cabines réservées aux hommes Le décor de la cage d'escalier, avec ses carreaux de faïence émaillée - entiers et en casse Le décor de la rampe d'escalier, avec ses carreaux de faïence émaillée en casse Le palier du premier étage. IVR11_20177500012NUC4A
  • bains douches, actuellement centre médico-social
    bains douches, actuellement centre médico-social Romainville - 15 rue Paul Vaillant-Couturier
    Historique :
    Le bâtiment de style paquebot est construit dans les années 1950. Il est à mettre en rapport avec accueilli le centre médical de la ville.
    Illustration :
    Vue de la façade des bains-douches rappelant le style paquebot. IVR11_20089300258NUC4A
  • Bains douches de la rue Saint-Merri
    Bains douches de la rue Saint-Merri Paris - 35 rue Saint-Merri - en ville - Cadastre : 2016 AF 21
    Historique :
    inaugurés en 1930. Doté de cinquante-huit cabines, l'établissement rompt avec le programme-type sur un point : le service des femmes (2e étage) se trouve ici au-dessus de celui des hommes (rez-de-chaussée et premier étage). Le logement du directeur occupe un étage d'attique en léger retrait. En 1973, le service piscine et un gymnase, édifié au croisement de la rue Saint-Merri et de la rue du Renard, dans le cadre du réaménagement du plateau Beaubourg et du projet du Centre Georges Pompidou. Le bâtiment reste alors désaffecté
    Description :
    inscriptions, pointes de diamant. Le blason de Paris (la nef voguant sur les flots), la devise nationale ", glorifient le rôle de la municipalité mais également celui de l’État (subvention financée sur le produit des léger retrait qui abrite le logement du directeur. Le premier et le second étage, qui accueillent les noter la richesse du décor : bandeaux blancs et lisses entre les niveaux - contrastant avec le travail
  • bains-douches et bateau-lavoir, aujourd'hui maison
    bains-douches et bateau-lavoir, aujourd'hui maison Melun - 10 rue de Trois-Moulins - en ville - Cadastre : 1985 AR 571 et 574
    Historique :
    , il reconstruit à la fois la maison et le bateau à laver sur l'Almont. En 1866, l'établissement est Le site, en bordure de l'Almont, est d'abord occupé par une tannerie : Dérenusson y exerce jusqu'en jusqu'en 1835 (date à laquelle la maison est reconstruite). Par ailleurs, un lavoir est créé en 1839 sur l'île faisant face à l'ancienne tannerie par le sieur Zabobé, qui y installe un bateau-lavoir et un
    Description :
    L'établissement de bains est construit en retrait de la rue, directement sur un bras de l'Almont
    Illustration :
    Vue sur l'Almont, vers 1907. Dans le fond, apparaît le bâtiment de bains-douches reconnaissable à
  • Bains douches de la rue Petitot
    Bains douches de la rue Petitot Paris - 1 rue Petitot place des Fêtes - en ville - Cadastre : 2016 DX 29
    Historique :
    et bains-douches) d'un programme-type, défini en 1922. Ils sont inaugurés le 16 avril 1935, dans le des Beaux-Arts (dans l'atelier de Gustave Umbdenstock, 1913). Leur plan reprend le prototype mis au des Haies (Paris, 20e), également sur une parcelle d'angle : un corps de bâtiment dévolu à l'accueil un vestibule de forme trapézoïdale, qui vient se nicher dans la pointe formée par le terrain, à , accessible depuis la rue par une porte située à gauche du perron. Le vestibule livre passage, d'un côté, à un
    Description :
    grande inventivité déployée dans le traitement de l'angle d'une parcelle ingrate et exiguë, de forme ondoyante. Le vestibule est éclairé par une haute verrière en bois formant dièdre, dont l'arête centrale se d'un emboîtement de volumes géométriques, jouant sur les hauteurs et les étagements. L'aile abritant
    Illustration :
    Détail de la marquise, de la verrière éclairant le vestibule et du mât porte-drapeau Détail de la cheminée de chauffage, en béton brut, contrastant avec le travail de calepinage
  • bains douches, lavoir, piscine
    bains douches, lavoir, piscine Draveil - bords de Seine - Cadastre : 1983 BH
    Historique :
    Le 3 juillet 1892, G. Coutela, pharmacien à Juvisy-sur-Orge, sollicite l'autorisation d'installer sont opposés par principe à la création de bateaux-lavoirs sur le fleuve, source de contamination des halage si un établissement flottant stationnait sur le fleuve. Le pétitionnaire est dès lors invité à sur la Seine, en rive du quai Gambetta à Juvisy, un établissement de bains-douches et lavoir , indispensable à l'hygiène et l'économie ménagère des habitants de la région. Le projet de lavoir est rejeté par le conseil d'hygiène de l'arrondissement de Corbeil et le service de la navigation de la Seine, qui eaux qui servent à l'alimentation des populations riveraines. En ce qui concerne les bains, le refus est motivé par la gêne que l'établissement causerait à la navigation sur la Seine en interrompant la continuité du halage, qui se fait sur la rive gauche de la Seine, où est situé Juvisy : la hauteur du chemin au-dessus du plan d'eau serait en effet très insuffisante pour permettre le passage des cordes de
    Annexe :
    S 26 : stationnement d’un établissement de lavoir avec bains chauds et froids sur la Seine à Draveil
    Illustration :
    natation : détail de l'élévation longitudinale sur le pavillon d'entrée, planche aquarellée, datée 1893 et Projet d'installation en Seine sur la rive de Draveil d'un établissement de bains-douches, d'un natation : détail de l'élévation longitudinale sur l'estacade d'accès, planche aquarellée, datée 1893 et Projet d'installation en Seine sur la rive de Draveil d'un établissement de bains-douches, d'un
  • bains douches et cuisine centrale des cantines scolaires
    bains douches et cuisine centrale des cantines scolaires Vigneux-sur-Seine - 153 avenue Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 2011 AS 748
    Historique :
    Le 27 février 1950 le conseil municipal approuve l'avant-projet dressé par l'architecte Jean Clabaux pour la construction d'un établissement de bains-douches sur un terrain communal au lieu-dit La scolaires de la ville. Le projet global est subventionné au titre de la tranche de démarrage du plan d'équipement national par décision du 15 octobre 1950. Le gros-oeuvre est exécuté en 1952 par l'entreprise
    Description :
    l'accès se fait par une entrée particulière située sur la façade est. Le hall d'entrée des douches, ainsi Les bains-douches s'ouvrent sur un hall d'attente donnant accès à la salle de douche qui comprend
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - 153 avenue Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 2011 AS 748
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, bains douches et cuisine centrale. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I douches et cuisine scolaire à Vigneux-sur-Seine. In : La Construction moderne, 70 année, n° 2, février
    Aires d'études :
    Vigneux-sur-Seine
  • Bains douches de la rue des Deux-Ponts
    Bains douches de la rue des Deux-Ponts Paris - 8 rue des Deux-Ponts - en ville - Cadastre : 2016 AU 55, 56
    Historique :
    inaugurés en 1932, sur l'île Saint-Louis. Il comporte alors vingt-neuf cabines (seize pour les hommes et treize pour les femmes). Le chantier démarre dès avril 1924 (mise en adjudication des différents marchés ) mais s'étale sur une longue période en raison de deux contraintes : l'étroitesse de la parcelle et "la nécessité de réserver les terrains de façade sur la rue pour la construction de maisons à loyers" [Archives parcelle, il n'est accessible que par un passage couvert , aménagé sous l'immeuble du numéro 8. Le plan de dernier occupe le second étage et l'étage de comble. La chaufferie se trouve au sous-sol, qui accueille aussi la salle des commandes, une pièce pour le personnel, le magasin à charbon, le dépôt des scories et
    Description :
    modillons, mosaïque de grès cérame pour le bandeau portant l'inscription "Bains-douches municipaux, timbré
    Illustration :
    Détail de la baie à arc en anse de panier éclairant le premier étage. IVR11_20177500080NUC4A
  • Bains douches de la rue Oberkampf
    Bains douches de la rue Oberkampf Paris - 40-42 rue Oberkampf - en ville - Cadastre : 2016 AR 29
    Historique :
    mars 1932. Il est érigé à l'alignement de la rue Oberkampf, sur un terrain municipal de 480 m2. Le sous Fernand Vaudry, tous deux attachés à la Ville. Le chantier débute en 1929 ; l'équipement est inauguré en et la salle des réchauffeurs. Le rez-de-chaussée surélevé abrite le service des femmes (31 cabines de douches), précédé d'une vaste salle d'attente. Au premier étage se situent le service des hommes (31 tout le second étage. Ces bains-douches reçoivent, comme tous ceux issus de cette même campagne de de l’eau des douches. Le chauffage est assuré par un système de vapeur à basse pression, « en raison condensations ». [Notice explicative sur la construction de l'établissement de bains-douches du 40-42 rue d’aération placées le long des murs et au plafond – et thermiquement – grâce à de puissants ventilateurs , qui permettent d’interrompre leur fonctionnement une fois le temps réglementaire écoulé. L’eau qui les
    Référence documentaire :
    Notice explicative sur la construction de l'établissement de bains-douches du 40-42 rue Oberkampf explicative sur la construction de l'établissement de bains-douches du 40-42 rue Oberkampf, par MM. Dubos et
    Description :
    L'édifice se développe sur un rez-de-chaussée surélevé et deux étages carrés, couronnés par un courette et aux magasins situés dans le sous-sol (soute à combustibles et à escarbilles).
  • Bains douches de la rue des Haies
    Bains douches de la rue des Haies Paris - 27 rue des Haies - en ville - Cadastre : 2016 DR 100
    Historique :
    de l’État pour remédier à cette situation. Le Ministère de l'Hygiène, de l'Assistance et de la Prévoyance sociale accepte de mobiliser le produit des recettes des jeux pour soutenir une nouvelle campagne de construction dans la capitale. Approuvée le 26 mars 1921, elle comporte six opérations à l’édification de deux bains-douches, l’un rue de Buzenval (20e) et l’autre rue des Deux-Ponts (4e). Le conseil municipaux de natation et de bains-douches, qui est adopté le 7 juillet 1922. Il introduit le principe d'une rue des Haies. Le concours est lancé le 11 juillet 1924. En janvier 1925, seuls deux candidats et Planche remportent le premier prix. Leur établissement fournit le prototype qui servira de modèle rejetant les pièces de service (buanderie, magasins, économat) et le logement du directeur du côté des bâtiments mitoyens (rue des Haies). La séparation des sexes après le passage devant la caisse est respectée polychromes, frise de carreaux de céramique vernissée, coupole en pavés de verre surplombant l’entrée. Le plan
    Illustration :
    Détail de la coupole en pavés de verre et de l'inscription "Bains douches" sur des carreaux de Détail du monogramme 'VP" (Ville de Paris), élévation sur la rue de Buzenval Détail d'une pointe de diamant en céramique vernissée, élévation sur la rue de Buzenval
  • Bains-douches municipaux de Pantin
    Bains-douches municipaux de Pantin Pantin - 42 avenue Edouard Vaillant - en ville - Cadastre : 2016 H 84
    Historique :
    plusieurs équipements sanitaires et d'hygiène sociale (comme le dispensaire de la rue Sainte-Marguerite salle des fêtes (actuelle salle Jacques Brel). Au même moment est érigé dans le quartier de l'église (32 couronne au début des années 1930. Le plan définitif des bains-douches de l'avenue Édouard Vaillant est
    Description :
    L'édifice se développe sur un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré. De plan rectangulaire . La façade est en meulière pour le soubassement et brique claire pour l'étage, avec emploi de la
    Illustration :
    Détail de l'avant-corps central abritant la salle d'attente, au rez-de-chaussée et à l'étage, le Détail de l'inscription "Bains-douches municipaux" et de la surélévation construite sur l'aile de Détail du toit-terrasse de l'établissement et des lanternaux éclairant le couloir distribuant les Vue générale de la salle d'attente (côté hommes) avec ses bancs en bois. Au fond, le guichet de la Vue générale de l'escalier conduisant du vestibule vers le logement du gardien, situé au 1er étage Le double guichet de caisse, côté hommes et côté femmes. IVR11_20179300037NUC4A Détail d'une petite tablette en bois pivotante, sur l'un des guichets de caisse Détail d'une plaque ronde en faïence, portant le numéro d'une cabine. IVR11_20179300052NUC4A Affichette placardée dans les douches, avec le règlement intérieur. IVR11_20179300053NUC4A Le sol de l'une des cabines de bain-douche pour femme. IVR11_20179300058NUC4A
  • Bains douches de la rue Castagnary
    Bains douches de la rue Castagnary Paris - 34 rue Castagnary - en ville - Cadastre : 2016 AH 21
    Historique :
    et sociale (la crèche du square Alban Satragne, 10e) . Le chantier débute en 1930 ; l'équipement est escarbilles, deux cours de service ouvertes sur les rues à l'extrémité de chaque aile de cabines. La partie en 2009. Ils ont définitivement cessé leur activité en octobre 2011. Le collectif artistique La Main projet d'aménagement, dans le cadre de l'opération "Réinventer Paris". L'établissement sera reconverti en
    Description :
    L'édifice se développe sur un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble, sous
    Illustration :
    Détail de l'inscription "bains-douches" et du blason de la Ville de Paris (nef voguant sur les L'entrée de l'établissement et le travail de calepinage de la brique. IVR11_20167500795NUC4A Travail de calepinage de la brique sur l'élévation du côté de la rue Castagnary poser un pied pour se nettoyer le bas du corps. IVR11_20167500809NUC4A
  • Bains douches de la rue Legouvé
    Bains douches de la rue Legouvé Paris - 5 rue Legouvé - en ville - Cadastre : 2016 BD 37, 46
    Historique :
    Paris. Ils sont inaugurés le 2 mars 1935, en présence d’Henri Queuille, ministre de la Santé publique
    Illustration :
    Horloge en fer, sur l'une des portes d'une ancienne cabine de bain-douche, permettant d'indiquer le Le vestibule et la double porte battante donnant accès au service de douches des femmes ) utilisée pour le revêtement des murs des cabines. IVR11_20177500072NUC4A Banc d'attente en fer, dans le vestibule des bains-douches. IVR11_20177500102NUC4A Porte d'une ancienne cabine de bain-douche, avec une horloge permettant d'indiquer le temps restant
1