Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les Bas quartiers
    Les Bas quartiers Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Historique :
    passées et prévoit le recensement des logements insalubres car dans ces bas-quartiers « existent de La préoccupation d’assainir les bas quartiers de la ville se fait jour au conseil municipal de , l’avait démoli et le long de cette rue avait construit des bains-douches et une H.B.M. de huit logements urbaniste en chef du département lors d’une conférence faite le 21 janvier 1941 à la préfecture de Seine-et -Oise. Cette demande est suivie d’effets et lors d’une séance extraordinaire du 16 avril 1941, le donne puisque ce sont les îlots qui ont été détruits par les bombardements. Le reconstruction terminée , le 26 février 1957 le conseil municipal décide de procéder à l'achèvement de l’opération de rénovation des bas quartiers qui est confiée à la SEMICLE. Une enquête démographique, économique et sociale le 18 août 1959, il concerne tous les îlots insalubres subsistants et prévoit la construction de 327 logements HLM. L’enquête a lieu entre le 26 janvier et le 11 février 1959 sous la direction du commissaire
    Description :
    Les bas quartiers étaient des quartiers populaires composés de maisons de bourg de tailles plutôt modestes, comme le montrent les plans et photographies de l'enquête réalisée en 1941 qui ont été conservés
    Titre courant :
    Les Bas quartiers
    Appellations :
    Les Bas quartiers
    Texte libre :
    A Mantes-la-Jolie, les "Bas Quartiers" ont fait l'objet d'une campagne de résorption de l'habitat d'Athènes au centre de la ville. Deux autres dossiers ont été ouverts pour traiter des ces opérations : le
    Illustration :
    Plan des Bas quartiers non bombardés. 1945. (AN Cabinet et services rattachés au Ministre chargé de Les Bas quartiers : au premier plan la partie bombardée et au second celle reconstruite en 1960 Vue des Bas quartiers après les bombardements et dégagement des gravats. On distingue nettement que tous les Bas quartiers n'ont pas été détruits. (Fonds Henrard) IVR11_19857800160N Vue d'ensemble des bas-quartiers non détruits après les bombardements. (Fonds CREDOP. Cliché Bertin Vue de la couture entre les quartiers anciens et les Bas quartiers reconstruits en 1960 Les bas quartiers au devant de la collégiale. (Fonds Bertin). IVR11_20177800636NUC2B Les bas quartiers en cours de reconstruction. Au second plan, la partie non détruite par les Les bas quartiers sous la collégiale. (Fonds Bertin). IVR11_20177800623NUC2B Les bas quartiers en cours de destruction. (Fonds Bertin). IVR11_20177800650NUC2B
  • maison dite
    maison dite "villa le Bois fleuri", 27 avenue d'Ypres Aubergenville - Elisabethville - 27 avenue d' Ypres - en ville - Cadastre : 2014 AI 388
    Description :
    C'est une maison construite par Paul Tournon. Le plan montre une maison dessinée autour du "hall ", haute pièce montant jusqu'aux combles et éclairée à l'origine d'un oculus, comme le montre la photographie ancienne.La pièce s'ouvre sur le jardin par un bow-window et sur la rue par une loggia, dans une
    Titre courant :
    maison dite "villa le Bois fleuri", 27 avenue d'Ypres
    Appellations :
    Villa le Bois fleuri
    Illustration :
    Plan (en bas à droite) et photographie de la maison en 1929. Extrait de l'Illustration (Archives Vue de la maison depuis le jardin, côté entrée principale. IVR11_20147800231NUC4A
  • plaque commémorative des instituteurs de Seine et Oise
    plaque commémorative des instituteurs de Seine et Oise Andrésy - 40 boulevard Noël-Marc
    Historique :
    Après la première guerre mondiale, le Conseil général de Seine-et-Oise a fait apposer une plaque
    Matériaux :
    grès céramique moulé décor dans la masse engobe décor en bas-relief en plusieurs éléments décor
  • école primaire Saint-Exupéry
    école primaire Saint-Exupéry Andrésy - 30 rue des Courcieux - en ville - Cadastre : 1983 AS 203
    Historique :
    Les terrains furent acquis en 1925-1927 et le projet approuvé en 1929 par le conseil général
    Description :
    l'étage. Ce corps se termine par deux pignons découverts. Le décor est limité à l'usage de la brique pour
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    Le corps central. IVR11_20067800516XA Le bâtiment de la cantine, façade sur rue. IVR11_20067800522XA Le bâtiment de la cantine, façade sur cour. IVR11_20067800524XA
  • école primaire
    école primaire Chanteloup-les-Vignes - rue des Ecoles - en ville - Cadastre : 1988 AM 379-380-384
    Description :
    Le bâtiment sur rue comporte un étage carré (logements des instituteurs), de même que le bâtiment
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    La façade postérieure de l'école des garçons. Le bâtiment se trouve entre les deux cours de
  • usine de petite métallurgie dite usine Johnson puis société industrielle de produits et pigments (détruite)
    usine de petite métallurgie dite usine Johnson puis société industrielle de produits et pigments (détruite) Andrésy - 4 rue de Triel - en ville - Cadastre : 1983 AR 376, 642
    Description :
    ensuite le bureau, un magasin, le charbon et le gazogène puis les ateliers dont la surface a été doublée depuis le plan d'origine. Une grande halle couverte a été construite sur la cour au devant des anciens
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
  • école primaire dite les Tilleuls
    école primaire dite les Tilleuls Maurecourt - 2 rue Maurice-Berteaux - en ville - Cadastre : 1964 AH 190, 193, 196
    Description :
    Le modèle du bâtiment construit par Fouret est le même que celui des écoles de Chennevières et de
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    Le préau au milieu de la cour. IVR11_20077800122XA
  • école professionnelle dite école d'apprentis d'Andrésy, actuellement centre d'apprentissage de la C.C.I.P.
    école professionnelle dite école d'apprentis d'Andrésy, actuellement centre d'apprentissage de la C.C.I.P. Andrésy - 25 avenue des Robaresses - en ville - Cadastre : 1983 AE 216, 217 1983 AV 9, 12
    Historique :
    Une ferme-école a été construite en 1919 pour le quincailler parisien Paul Duflos. C'est l'actuel bâtiment appelé ex internat. Paul Duflos achète en 1922 cinq lots sur le terrain de l'autre côté de la rue autre ferme modèle (plan par J. Fouret en 1932). La chambre de Commerce ouvre dès le 1er octobre 1931 un
    Description :
    sur sous-sol partiel, un étage de comble et un belvédère. Le toit, à longs pans avec croupe, est couvert de tuiles mécaniques. En 1932, elle comportait un garage à camion, une remise et une resserre, le (dortoir à l'étage de combles, réfectoire dans l'ancienne écurie-étable). Le belvédère existait dès
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    Plan de lotissement de la parcelle où se trouvait le premier atelier. (AD Yvelines, O Lotissements Ancien bâtiment de la ferme-école transformé en internat : le belvédère. IVR11_20067800680XA Ancien bâtiment de la ferme-école transformé en internat : le belvédère et l'ancien internat dans Ancien bâtiment de la ferme-école transformé en internat : au rez-de-chaussée se trouvait le réfectoire et le dortoir à l'étage de comble. IVR11_20067800684XA Ancien bâtiment de la ferme-école transformé en internat : le pavement en marbre d'un couloir Le belvédère : vue intérieure de la salle panoramique qui a été réaménagée dans les années 50 Le belvédère : la vue panoramique. IVR11_20067800694XA
  • église paroissiale Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus
    église paroissiale Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus Aubergenville - Elisabethville - Cadastre : 2014 ak 159
    Historique :
    a lieu le 18 septembre 1927. Un comité de soutien en a permis le financement. Ce comité était placé sous le haut patronage de la reine Elisabeth et avait deux présidents d'honneur, le cardinal Van Roey la reine, Edouard Branly, le beau-père de Tournon, la comtesse de Caraman-Chimay et la comtesse
    Description :
    -Chapelle. Elle se compose d'un haut vaisseau central flanqué de collatéraux très bas, formant un sorte de , culmine à 45 mètres. Les trois travées de la nef sont dans le prolongement de l'abside à trois pans, sans
    Illustration :
    Sculpture basse de la façade de l'église. On y voit le Cardinal Mercier. Au dessus Jeannne d'Arc et Portail de l'église, en fer forgé sculpté par le sculpteur Raymond Subes. IVR11_20137800282NUC4A Le clocher et la flèche de l'église. IVR11_20147800274NUC4A Vue depuis le sommet de l'église. IVR11_20137800327NUC4A Vue depuis le sommet de l'église. IVR11_20137800325NUC4A Vue vers la vallée de la Seine depuis le sommet de l'église. IVR11_20137800329NUC4A Vue vers la vallée de la Seine depuis le sommet de l'église. IVR11_20137800332NUC4A Vue de la place de Louvain depuis le sommet de l'église. IVR11_20137800326NUC4A Vue d'ensemble de la nef depuis le choeur. On aperçoit la grande grille d'entrée en fer forgé Vue plongeante depuis la tribune de l'orgue. On y voit le sol en mosaïque de la nef, et le choeur
1