Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 34 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • gare
    gare Enghien-les-Bains - rue du Départ place Alexandre 1er - en ville - Cadastre : non cadastré
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    . Elle a été réhabilitée entre 1996 et 1998 dans le cadre d'une opération pilote en Ile-de-France de la compagnie de chemin de fer du Nord dont dépend la ligne. Elle est reconstruite en 1866. A cette occasion, avec le doublement des voies, une passerelle de bois est installée pour permettre aux voyageurs de franchir les voies et se rendre de part et d'autre de la voie ferrée dans la ville. C'est également en 1866 qu'une nouvelle gare est construite, la gare du Refoulons dont il subsiste sur le côté de la gare actuelle une halle supportée par des colonnes de fonte. En 1932, la première passerelle étant : aménagement du hall, de la zone de vente, du souterrain, des accès aux quais directs et du parvis d'entrée . Dans un article du 24 décembre de la Vie du rail, Un siècle et demi de gares françaises, elle est qualifiée de style anglais pour la présence de sa passerelle et de ses quais hauts.
    Description :
    les quais, une galerie couverte abritant les voyageurs, supportée par des colonnes de fonte. Un bâtiment lui faisait face, de l'autre côté du quai, avec la même galerie. Le second bâtiment, sensiblement de la même taille pour le corps de bâtiment central, possédait des ailes latérales. Le décor était premier étage, et au niveau du toit, au dessus de la corniche, des balustres de pierre masquant une partie
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Annexe :
    musée de l'Ile-de-France Sceaux). Enghien, gare. Sources et bibliographie Revue Le Figaro. 28-sept-56. (Centre de documentation du
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. Carte postale, 1er quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile-de Vue de la station d'Enghien. Gravure, 1846. (BNF, Département des estampes, Topo Va, Fol. Tome III -France) IVR11_20069500009NUCB Vue d'ensemble de la façade antérieure. Carte postale, 1ère moitié 20e siècle. (AD Val d'Oise Vue d'ensemble de la façade de la gare sur les quais, avant la reconstruction de la passerelle Vue de la première passerelle en bois érigée en 1866. Carte postale, 1er quart 20e siècle. (AD Val Vue d'ensemble de la façade sur les quais. IVR11_20089500185NUC4A Vue d'ensemble de la passerelle construite en 1932, depuis la rue de l'Arrivée Détail du départ de l'escalier de la passerelle construite en 1932, côté rue du Départ Vue d'ensemble de l'ancienne gare du Refoulons, actuelle gare routière. IVR11_20089500181NUC4A
  • monument commémoratif de la première course de côte automobile
    monument commémoratif de la première course de côte automobile Chanteloup-les-Vignes - Hautil - isolé - Cadastre : 1983 A 22
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Le monument est orné d'une roue, d'un élément de moteur et d'une branche de laurier et d'une palme.
    Description :
    d'Île-de-France, de la commune de Chanteloup et de la société Dunlop, le 14 avril 1929, à l'emplacement Meyan, directeur de la France automobile. Le monument a été érigé à l'initiative de l'automobile club Le 27 novembre 1898 eut lieu la première course automobile de côte du monde organisée par paul de l'arrivée de la course.
    Titre courant :
    monument commémoratif de la première course de côte automobile
    Appellations :
    première course de côte automobile
  • pont de Lattre de Tassigny
    pont de Lattre de Tassigny Melun - Rue Courtille (de la) - en ville - Cadastre : 1985 AV non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce pont, inauguré en 1970 par la veuve du maréchal de Lattre de Tassigny, a pris la suite du pont
    Description :
    Cet ouvrage en béton armé, reposant sur deux piles jumelées, relie l'île Saint-Etienne à la rive nord en franchissant le petit bras de la Seine. Il fait pendant au pont Notre-Dame, au sud.
    Localisation :
    Melun - Rue Courtille (de la) - en ville - Cadastre : 1985 AV non cadastré domaine public
    Titre courant :
    pont de Lattre de Tassigny
    Appellations :
    Pont de Lattre de Tassigny
  • usine de construction navale de la Compagnie des Sablières de la Seine, actuellement usine de transformation de vieux papiers
    usine de construction navale de la Compagnie des Sablières de la Seine, actuellement usine de transformation de vieux papiers Vigneux-sur-Seine - 14 rue Pierre-Marin - en ville - Cadastre : 1983 AW 816
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    spécialisées de gros tonnage. Un autre atelier, installé sur une île de la Fosse-aux-Carpes, fonctionne à Dans la première décennie du 20e siècle, la Compagnie des Sablières de la Seine, qui succède en 1906 à la société Piketty Frères fondée en 1870, installe ses ateliers d'entretien et de réparation sur le site historique de Vigneux. En 1947 les bâtiments font l'objet d'importants travaux de réhabilitation. Au début des années 1950, l'effectif est de près de 250 personnes ; à côté des ateliers se trouvent les services de gestion du personnel et de l'exploitation, le service des achats, le bureau d'études, les bureaux technique et de préparation. L'établissement construit alors des pousseurs et barges Draveil jusqu'en 1976. Affectés eux aussi par la crise économique des années 1970, les ateliers de Vigneux ferment leurs portes en 1979. D'abord occupés par des services techniques de la ville, ils sont réutilisés à partir de 1987 par une entreprise de traitement et recyclage de vieux papiers, tandis que la darse
    Précision dénomination :
    usine de construction navale
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    usine de construction navale de la Compagnie des Sablières de la Seine, actuellement usine de transformation de vieux papiers
    Appellations :
    usine de construction navale de la Compagnie des Sablières de la Seine
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, usine de construction navale. Sources et bibliographie DOCUMENTATION Bibliographie - Leveau-Fernandez, Madeleine. De Vicus-Novus à Vigneux-sur-Seine. Messidor, 1988, p. 99-100 . - - Macé, Jacques. Le temps des sablières à Vigneux, Draveil et dans le Val de Seine. In : Bulletin de la Société historique et archéologique de l’Essonne et du Hurepoix, 109e année, 2003, p. 43-90. -Vigneux , ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 109
    Destinations :
    usine de papeterie
    Illustration :
    eLes atliers de réparation de la compagnie Pikkety, Leneru, Guérin et Cie ; photographie extraite de la monographie communale rédigée en 1899 par l'instituteur Anatole Roy. (AD Essonne Vue d'ensemble des ateliers, aujourd'hui convertis en usine de récupération et transformation de Ensemble de halles à lanterneaux accolées. IVR11_20079101389XA Détail de quatre halles. Les lanterneaux sont vitrés et ont une double fonction d'aération et
  • silos
    silos Melun - rue du Château - en ville - Cadastre : 1985 AV 14
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1931, un groupe de 52 d'agriculteurs seine-et-marnais fonde la Coopérative agricole de la Brie (CAB). Celle-ci fait construire un silo à Melun, en rive de la Seine (pour le chargement des péniches ), en 1934. En 1945 est mis en service un deuxième silo, qui double la capacité de stockage du premier (6000 tonnes de grains). Par ailleurs, la CAB fixe son siège social dans la villa voisine des silos au site de stockage aux environs de Melun, à Vaux-le-Pénil, où des travaux d'extension sont menés en 1971 -1972. Les silos de Vaux sont toujours en place, mais ceux de Melun, abandonnés dans les années 1990
    Illustration :
    Vue générale de l'île Saint-Etienne, avec les silos et les Moulins de Melun, depuis le sud-ouest Société coopérative de stockage de la Brie. Construction de silos à blé de 30 000 quintaux à Melun Coopérative agricole de stockage de la Brie. Projet de construction de magasins et garages place du Vue générale des silos et des Moulins de Melun, depuis le sud-est. 1er août 1998. (Collection Détail de la façade, sur la rue du Château. 30 septembre 1998. (Collection particulière La façade des silos en cours de démolition. 1er novembre 1998. (Collection particulière Les silos en cours de démolition. 15 décembre 1998. (Collection particulière) IVR11_20057700332NUCB Les silos en cours de démolition. 30 novembre 1998. (Collection particulière) IVR11_20057700333NUCB Les silos en cours de démolition. 5 janvier 1999. (Collection particulière) IVR11_20057700334NUCB
  • tombeau anonyme
    tombeau anonyme Draveil - Mainville - 2 rue du Bout des Creuses - en ville - Cadastre : 1983 AN 270, 271
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Portement de croix : le groupe sculpté réunit le Christ portant sa croix, Marie soutenue par saint
    Illustration :
    Vue de trois-quarts. IVR11_20069100871XA
  • tombeau de Pierre Lantrès
    tombeau de Pierre Lantrès Draveil - Mainville - 2 rue du Bout des Creuses - en ville - Cadastre : 1983 AN 270, 271
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Titre courant :
    tombeau de Pierre Lantrès
    Appellations :
    tombeau de Pierre Lantrès
  • maison de notable
    maison de notable Draveil - localisation inconnue - en ville - Cadastre : localisation inconnue
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    maison de notable
    Description :
    Maison de style anglo-normand ; toits à forte pente et croupes amorties par un coyau, avec lucarnes à fronton et demi-croupe ; façades à faux pan-de-bois et enduit façon torchis, briques et moellons imitant l'appareil mixte de la Normandie côtière ; bow-window à l'anglaise intégrant une cheminée très
    Étages :
    étage de comble étage de soubassement
    Titre courant :
    maison de notable
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maison. IVR11_20079101522XA entourage de brique. IVR11_20079101528XA
  • maison Les Amis de l'Homme, 108 boulevard Henri-Barbusse
    maison Les Amis de l'Homme, 108 boulevard Henri-Barbusse Draveil - Villiers - 108 boulevard Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AP 33
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison entourée d'un parc de près d'un hectare fut de 1896 à 1911 la résidence de Paul Lafargue et de sa femme Laura, fille de Karl Marx. En 1930 elle est acquise par l'association philanthropique Les Amis de l'homme, fondée en 1919-1920 par Alexandre Freytag à Genève, qui la transforme et l'agrandit par l'adjonction d'un corps de bâtiment surmonté d'un dôme. Sur les murs de l'édifice, des panneaux sculptés en bas relief évoquent la doctrine de l'oeuvre, de même que les statues du bassin situé dans le parc ; à l'intérieur, le décor préexistant (pièce principale du rez-de-chaussée) a été modifié pour être mis en résonnance avec l'esprit de l'association. Ce décor a été restauré en 2006.
    Parties constituantes non étudiées :
    fabrique de jardin
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison Les Amis de l'Homme, 108 boulevard Henri-Barbusse
    Appellations :
    Les Amis de l'Homme
    Annexe :
    Draveil, Les Amis de l'Homme. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I. Iconographie . Cercle littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 217. - Fontaine, René. Draveil et son
    Illustration :
    Façade principale, côté parc. La maison est déjà la propriété de la société philanthropique Les Amis de l'Homme. Carte postale, vers 1930. (Collection particulière) IVR11_20059100896XAB Vue de la façade postérieure. IVR11_20069100545VA Détail de la salle à manger : la cheminée. IVR11_20089100001NUC4A Groupe sculpté au centre de la ""Fontaine de l'amour"". IVR11_20069100551XA Détail de la ""Fontaine de l'amour"" : enfant brandissant un livre ouvert sur le nom de la fontaine Détail de la ""Fontaine de l'amour"" : deux enfants jouant sur un rocher. IVR11_20069100558XA Détail de la ""Fontaine de l'amour"" : enfant jouant sur un rocher. IVR11_20069100554XA Détail de la ""Fontaine de l'amour"" : autre vue de la même sculpture (enfant jouant sur un rocher Vue du parc, derrière le bassin : le pigeonnier et un vase de jardin. IVR11_20069100562XA
  • dispensaire, actuellement crèche Croix-Rouge
    dispensaire, actuellement crèche Croix-Rouge Draveil - centre - 3 rue Henri-Dunant 19 rue Jean-Moulin - en ville - Cadastre : 1983 AE 256
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Dispensaire de la Société de secours aux blessés militaires, créée en 1929. En 1965, il est remplacé par une crèche relevant de la Croix-Rouge.
    Annexe :
    d’antan…rues du présent. Cercle littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 55.
  • maison, 5 rue Bathilde-Pigeon
    maison, 5 rue Bathilde-Pigeon Chanteloup-les-Vignes - 5 rue Bathilde-Pigeon - en ville - Cadastre : 1988 AH 556
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Maison en meulière de type villa avec un belvédère couvrant en partie une terrasse latérale.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade principale avec son belvédère. IVR11_20087800233NUC4A
  • maison dite Le Castelet
    maison dite Le Castelet Andrésy - 87 rue Maurice-Berteaux - en ville - Cadastre : 1983 AM 470
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille pan de bois
    Description :
    Maison construite essentiellement en moellons de calcaire opus incertum avec quelques pans de bois et un petit oriel en brique. La partie habitation a un étage sur un rez-de-chaussée surélevé tandis que l'annexe accolée avec le garage est en rez-de-chaussée seulement.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble du portail et de la façade d'entrée. IVR11_20077800359XA Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR11_20067800762VA Vue d'ensemble de la façade nord. IVR11_20067800764VA Le bow-window et l'oriel de la façade sur jardin. IVR11_20067800766VA Détail de l'oriel. IVR11_20067800768XA
  • usine de petite métallurgie dite usine Johnson puis société industrielle de produits et pigments (détruite)
    usine de petite métallurgie dite usine Johnson puis société industrielle de produits et pigments (détruite) Andrésy - 4 rue de Triel - en ville - Cadastre : 1983 AR 376, 642
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1919, construction d'une fabrique de clous et d'un atelier de serrurerie par M. Johnson. C'est la partie la plus ancienne de l'usine qui subsistait encore lors de l'enquête en 2006. Une autre usine est construite de l'autre côté de la rue (détruite). Dans cette partie en 1934 M. Johnson installe une usine de pigments et de finissage pour cuirs et peaux. C'est la société industrielle de produits activités cessent à la fin des années 70. Un magasin-entrepôt de bricolage et de décoration y est resté
    Dénominations :
    usine de petite métallurgie
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Andrésy - 4 rue de Triel - en ville - Cadastre : 1983 AR 376, 642
    Titre courant :
    usine de petite métallurgie dite usine Johnson puis société industrielle de produits et pigments
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    Plan d'ensemble des usines (d'après un permis de construire). IVR11_20097800034NUD coupe et plan des usines (d'après un permis de construire). IVR11_20097800037NUDA
  • maison de villégiature, 6 impasse de la Gare
    maison de villégiature, 6 impasse de la Gare Andrésy - 6 impasse de la Gare - en ville - Cadastre : 1983 AS 329, 414
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison a été habitée par Marcel Allain, l'auteur de Fantomas.
    Observation :
    Pas d'autorisation de visite.
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Localisation :
    Andrésy - 6 impasse de la Gare - en ville - Cadastre : 1983 AS 329, 414
    Titre courant :
    maison de villégiature, 6 impasse de la Gare
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade panoramique. IVR11_20077800060XA Vue d'ensemble de la façade arrière. IVR11_20077800058XA
  • maison de vigneron, 20 rue Carnot
    maison de vigneron, 20 rue Carnot Maurecourt - 20 rue Carnot - en ville - Cadastre : 1983 AI 16, 17, 282-293, 355
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de vigneron
    Historique :
    Des bâtiments sont attestés sur le plan de 1701, sans qu'on puisse en préciser la nature. Le plan de 1731 est plus explicite : on voit que le bâtiment c existait déjà de même qu'une partie du plusieurs étapes : la partie sur cour semble dater (pas de visite intérieure) de la seconde moitié du 19e activité il y a peu de temps et elle a conservé d'importants vestiges de pressoir.
    Description :
    Les bâtiments se répartissent autour de deux cours la plus ancienne étant actuellement la cour une grande cheminée. Un escalier en bois conduit à l'étage qui servait récemment de pièces de stockage mais qui a pu servir de chambres. La partie arrière, en saillie sur le jardin, a conservé de belles de vigne ainsi que des murs à chasselas.
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de vigneron, 20 rue Carnot
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la cour antérieure avec la maison d'habitation et un bâtiment agricole Vue d'ensemble de la façade antérieure de la maison d'habitation. IVR11_20077800396XA Vue d'ensemble de la cour et des bâtiments agricoles. IVR11_20077800398XA Les bâtiments agricoles à droite de la cour. IVR11_20077800400XA Vue d'ensemble de la cour depuis la porte charretière. IVR11_20077800449XA Détail du chaînage d'angle de l'ancienne maison d'habitation. IVR11_20077800404XA La façade sur jardin de l'ancienne maison d'habitation. IVR11_20077800402XA Façade sur jardin de la maison d'habitation. IVR11_20077800401XA Le jardin a conservé quelques pieds de vigne. IVR11_20077800410XA Les murs de clôture du jardin sont utilisés comme murs à chasselas. IVR11_20077800412XA
  • maison de villégiature, sente du Haut des Clos à la Lune
    maison de villégiature, sente du Haut des Clos à la Lune Andrésy - Les Charvaux - sente du Haut des Clos à la Lune - isolé - Cadastre : 1983 AW 123-124
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    Maison de villégiature de style néo-basque.
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de villégiature, sente du Haut des Clos à la Lune
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade panoramique. IVR11_20067800542XA
  • maison, 42 rue du Général de Gaulle
    maison, 42 rue du Général de Gaulle Maurecourt - 42 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1983 AH 456
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Maurecourt - 42 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1983 AH 456
    Titre courant :
    maison, 42 rue du Général de Gaulle
  • cité du Foyer familial
    cité du Foyer familial Melun - avenue du Général Patton avenue de Corbeil - en ville - Cadastre : 1985 AE 186-197, 200-255, 344, 346
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1931, la ville de Melun aliène à la société Le Foyer familial (fondée en 1925) un terrain de 21 000 m² entre les routes de Corbeil et de Paris, près des nouvelles casernes. Après consultation de l'architecte Lecuyer (47 rue de Prony, Paris, 17e), un prêt est accordé à la société pour la construction de 74 maisons individuelles destinées à la location, dont 50 sont réservées aux militaires de carrière. Le plan de ces maisons se conforme strictement à la législation sur les HBM.
    Description :
    avenues de Corbeil et du Général-Patton et le square Alexandre-Ribot. La plupart des maisons sont de
    Localisation :
    Melun - avenue du Général Patton avenue de Corbeil - en ville - Cadastre : 1985 AE 186-197, 200
    Illustration :
    Vue d'une série de maisons, sur le côté nord de l'avenue de Corbeil. IVR11_20027700987X Vue d'une série de maisons, sur le côté nord de l'avenue de Corbeil. IVR11_20027700988X
  • tombeau de la famille Laurent
    tombeau de la famille Laurent Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , blessé à Vauquois (Meuse) le 28 février 1915 décédé des suites de ses blessures le 1er mars 1915 à l'âge de 21 ans et Léon-Adrien, aviateur, sergent, mort en 1919.
    Représentations :
    de jardin.
    Description :
    Tombeau type cénotaphe posé sur un socle en pierre artificielle et encadré de part et d'autre de deux balustres de métal. Le tombeau est en marbre noir orné sur le dessus d'un grand crucifix. Sur les côtés sont disposées des palmes en bronze et deux photographies de défunts. Sur le devant figure un
    Titre courant :
    tombeau de la famille Laurent
    Illustration :
    Détail d'un médaillon photographique : portrait de l'un des fils Laurent mort à la 1ère guerre
  • tombeau de Pierre et Jacqueline Guyot
    tombeau de Pierre et Jacqueline Guyot Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    avril 1934. Sous la sculpture dominant le tombeau est inscrite une phrase tirée de l'Evangile selon terre cuite, provient d'une entreprise de production en série, comme l'indique le numéro qui y est
    Description :
    statue de l'enfant Jésus posée sur un socle.
    Titre courant :
    tombeau de Pierre et Jacqueline Guyot