Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • réfectoire des chanoines, dit 'Vieux-Chapitre'
    réfectoire des chanoines, dit 'Vieux-Chapitre' Meaux - 1 rue Notre-Dame - - Cadastre : 2000 BT 67
    Historique :
    le dater du début du 13e siècle, avec toutefois des remaniements postérieurs : le pan de bois de mal documentés. C'était manifestement le bâtiment officiel du chapitre cathédral de Meaux. Son nom usuel de "Vieux Chapitre" ne remonte qu'au 19e siècle ; au Moyen Âge, il était désigné sous le nom de obligations d'aumônes auxquelles était tenu le chapitre ; il cumulait d'ailleurs plusieurs fonctions puisqu'on
    Précisions sur la protection :
    Le bâtiment dit le Vieux Chapitre fait partie l'arrêté de classement concernant le palais épiscopal
    Description :
    , l'édifice comprend quatre niveaux dont le plus bas est semi-enterré. Les deux premiers niveaux sont voûtés Le Vieux-Chapitre se caractérise par des élévations massives, percées de fenêtres assez étroites et sur les murs gouttereaux. Les chapiteaux des colonnes sont simplement épannelés au niveau bas, alors qu'ils sont ornés de feuillages au rez-de-chaussée surélevé. Le troisième niveau, accessible par un escalier en appentis flanquant le mur ouest, présente pour sa part un plafond en charpente supporté par des , dont la forme est alternativement arrondie et épannelée. Le quatrième niveau enfin est celui des
    Texte libre :
    Le Vieux-Chapitre constitue un bâtiment exceptionnel, qui témoigne de l'importance du corps (voir son récit de voyage "Le Rhin", publié en 1842). Le monument faillit s'effondrer au XIXe siècle
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. Lithographie. (Musée Bossuet, Meaux) IVR11_20127700148NUC4A Projet (non réalisé) de galerie reliant le Vieux-Chapitre à la cathédrale. (Médiathèque de La façade occidentale, vers la cour de l'ancien évêché, vue depuis le sud-ouest Le "Vieux-Chapitre" vu depuis les parties hautes de la cathédrale. IVR11_20097701197NUC4A La galerie de communication établie par Albert Bray entre le Vieux-Chapitre et la cathédrale, vue Le rez-de-chaussée : vue intérieure, depuis le sud-est. IVR11_20087700982NUC4A Le rez-de-chaussée : vue intérieure, depuis l'angle sud-est. IVR11_20087700983NUC4A Le rez-de-chaussée : vue intérieure, depuis le sud. IVR11_20087700984NUC4A Le rez-de-chaussée : vue intérieure, depuis le sud. IVR11_20087700985NUC4A Le rez-de-chaussée : vue intérieure, depuis le sud-ouest. IVR11_20087700986NUC4A
  • portail du bras nord du transept
    portail du bras nord du transept Meaux -
    Historique :
    Etienne" sculptée quelques années plus tard sur le portail gauche du bras sud de la cathédrale de Chartres . Le saint Etienne du trumeau est par ailleurs très proche de celui de la cathédrale de Sens, même si le motif de la crucifixion sur le livre est propre à Meaux. L'ensemble n'a pas été sculpté pour l'emplacement qu'il occupe actuellement, ainsi que le montrent les éléments rognés aux extrémités du registre inférieur du tympan, et le remplissage purement géométrique du registre supérieur. Il pourrait s'agir d'un vestige du portail sud primitif, que l'on aurait déplacé sur le bras nord lors de la reconstruction du conduit à distinguer deux mains dans cet ensemble. Le premier artiste a travaillé sur le trumeau et la moitié gauche du linteau, le second a achevé la partie droite du linteau. La manière du premier maître se caractérise par des étoffes fines à multiples plis serrés, retombant en courbes molles. Elle s'inscrit dans le même courant que les sculptures de la cathédrale de Sens, notamment le saint Etienne déjà évoqué et les
    Représentations :
    saint Etienne diacre devant le Sanhédrin Le trumeau porte une statue de saint Etienne en pied, vêtu d'une dalmatique et portant un livre . Sur ce livre est figurée une Crucifixion (le Christ en croix encadré par la Vierge et par saint Jean cathédrale de Chartres suggère par ailleurs que le tympan qui devait surmonter ce linteau, avant son remontage, pouvait représenter le Christ.
    Description :
    Les sculptures remontées sur le portail du bras nord du transept se composent de deux éléments : un
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le bras nord du transept
    Dimension :
    h = 500, la = 400. Dimensions approximatives. Hauteur du trumeau : h = 385 (depuis le sol).
    Texte libre :
    Le portail du bras nord du transept de la cathédrale de Meaux présente un décor architectural stylistiquement daté des années 1200. Son iconographie est dédiée à saint Etienne, le premier martyr chrétien , auquel est consacrée la cathédrale. Le portail du bras sud du transept représente lui aussi des scènes de mesurer l'évolution de la sculpture dans le courant du XIIIe siècle. Les sculptures du bras nord font architecturaux tels que les bases et les chapiteaux des piles du chevet, ou le triforium et les fenêtres hautes
    Illustration :
    Saint Etienne, détail de l'étole et de l'orfroi garnissant le bas de la dalmatique Détail de la statue de saint Etienne, au trumeau : le buste, vu de face. IVR11_20087700250NUC4A Détail du trumeau : petite figure assise, formant le socle de la statue de saint Etienne Le linteau, partie gauche. IVR11_20087700256NUC4A Le linteau, partie droite. IVR11_20087700257NUC4A Le portail du bras nord du transept : détail d'un personnage sculpté au départ de la voussure Le portail du bras nord du transept : détail d'un personnage sculpté au départ de la voussure Le bras nord du transept : détail d'un animal fantastique, au départ de la voussure qui encadre la
1