Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • rampe d'appui, escalier de l'hôtel Tubeuf
    rampe d'appui, escalier de l'hôtel Tubeuf Paris 2e arrondissement - 16 rue Vivienne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le terrain a été acquis en 1648 par Jacques Tubeuf, président de la Chambre des Comptes, et un hôtel construit sur les plans de Pierre le Muet. Les travaux sont achevés en 1655.
    Description :
    la ferronnerie actuelle, composée de larges panneaux symétriques avec une palmette centrale dont le cadre est à angles échancrés et de pilastres au dessin relativement simple, peut dater du deuxième quart
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de l'hôtel Tubeuf
    Annexe :
    guide du patrimoine, Paris, Paris, Hachette, Conseil régional d’Île-de-France, 1994, p.539-540 GADY Documentation - IM75000102 SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. (dir), Le , Alexandre, Les Hôtels particuliers de Paris, du Moyen Age à la Belle Epoque, Paris, Parigramme, 2008, p. 317
  • rampe d'appui, escalier de l'hôtel Coquet, puis Desmarets
    rampe d'appui, escalier de l'hôtel Coquet, puis Desmarets Paris 2e arrondissement - 18 rue Vivienne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'hôtel a été construit en 1639 pour le trésorier de France,Jacques Coquet et attribué à Pierre Le . En 1676 de nouveaux travaux sont exécutés par le nouvel acquéreur, Nicolas Desmarets. Au milieu du
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de l'hôtel Coquet, puis Desmarets
    Annexe :
    , Alexandre, Les Hôtels particuliers de Paris, du Moyen Age à la Belle Epoque, Paris, Parigramme, 2008, p. 308
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié) Paris 2e arrondissement - 22 rue Dussoubs
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison était dans la censive de l'archevêché de Paris. On sait qu'elle appartenait à Louis Lavocat qui l'avait acquise en 1657. Il la légua à sa fille Marguerite, épouse de René Aubry secrétaire du Roi. La maison passa ensuite à Alexandre Aubry leur fils, puis à sa fille Charlotte-Renée épouse de René Jourdain de Launay, chevalier, seigneur Du Mesnil. En 1772, elle est la propriété de leur héritier Bernard-René Jourdain de Launay.
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    L'escalier est placé à gauche de l'entrée et il est traversant car il donne d'une part sur la cour en pierre jusqu'au premier étage puis en bois jusqu'au deuxième. La rampe est composée de panneaux une frise d'anses de paniers affrontées. La rampe comporte plusieurs éléments restaurés.
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    Illustration :
    Le départ de l'escalier et la voûte qui supporte les marches jusqu'au premier étage Le départ de l'escalier avec sa gaine. IVR11_20107500235NUC4A Détail de la gaine et des balustres de la première volée. IVR11_20107500236NUC4A Vue de la ruelle sur laquelle prend jour la cage d'escalier à l'arrière. IVR11_20107500232NUC4A
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié) Paris 2e arrondissement - 69 rue Sainte-Anne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le terrain fut acquis en 1674 par le marquis de Louvois qui y fit bâtir deux maisons sur rue et un hôtel en fond de parcelle. En 1691 sa fille Marguerite Le Tellier, épouse du maréchal de Villeroy en
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    La spacieuse cage d'escalier du bâtiment en fond de cour est située à l'intersection du corps principal et de l'aile nord. Elle comporte un vide central de forme oblongue. La rampe est composée de avec feuilles en fer repoussé. la cage de l'escalier fut redécorée au début du 19e siècle avec un décor de faux marbres (récemment décapé) et des niches abritant des statues de plâtre.
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    Illustration :
    Vue de l'escalier en plongée. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P. Sébert Vue de l'escalier en contre-plongée. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P Vue du départ refait de l'escalier. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P Vue de l'escalier et d'une niche abritant une sculpture. Photographie, 2000. (Collection Vue de l'escalier en plongée. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P. Sébert Vue des balustres de la partie rampante. Photographie, 2000. (Collection particulière Vue des balustres de la partie droite. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel de Villequier (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel de Villequier (non étudié) Paris 2e arrondissement - 46 rue Sainte-Anne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    famille de Villequier. L'étage noble fut loué entre 1702 et 1704 à Bossuet qui y mourut. Des aménagements
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    La rampe actuelle ne correspond pas à la première construction de la maison. Elle a été refaite dans le deuxième quart du 18e siècle. Elle se compose de larges panneaux symétriques à fleuron central , inscrits dans un cadre à onglets symétriques alternant avec des pilastres. La console de départ de plan
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel de Villequier (non étudié)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la première volée. photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié) Paris 2e arrondissement - 26 rue des Petits-Champs
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison,dont la date de construction précise nous est inconnue, peut néanmoins être daté des années 1750-1760 en raison de sa distribution, de sa volumétrie et de sa rampe.
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    donne sur le passage cocher en retour. Il comporte une courte volée vers la droite et a de ce fait deux consoles identiques avec motif de grecques. Le décor de la rampe est hiérarchisé selon les étages : motif d'entrelacs avec doubles accolades alternant avec des ronds ornés de cabochons en bronze, puis du deuxième au étages de combles. Des pilastres architecturés à chapiteaux feuillagés ornent les petits côtés de la rampe au profil très allongé. Une frise de poste court jusqu'au troisième étage.
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    Illustration :
    L'une des deux consoles de départ. IVR11_20097500962NUC4A La console de départ de l'escalier. IVR11_20097500963NUC4A Vue d'ensemble de la première volée. IVR11_20097500964NUC4A Vue d'ensemble de la première volée et du premier palier. IVR11_20097500965NUC4A Vue de la partie tournante de la rampe. IVR11_20097500967NUC4A Départ de l'escalier. IVR11_20097500961NUC4A
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié) Paris 2e arrondissement - 14 rue Notre-Dame-des-Victoires
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , acquiert une place sur laquelle est construite une maison à porte cochère qui change de propriétaires plusieurs fois avant d'être achetée en 1704 par François Dazy, secrétaire du roi. Le corps de logis principal sur rue, élevé de trois étages dont un entresol, est prolongé par une aile plus basse sur la cour
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    dernier ayant une légère forme en haricot. Il est en pierre jusqu'à l'entresol puis en bois. Un pilier de fonte a été placé pour le soutenir au rez-de-chaussée. L'étage noble se trouve au deuxième niveau, le de panneaux rectangulaires alternant avec des pilastres. Jusqu'au deuxième étage, les panneaux ont un
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    Illustration :
    Le panneau rampant de la deuxième volée. IVR11_20097501633NUC4A Vue du départ de l'escalier. IVR11_20097501625NUC4A
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié) Paris 2e arrondissement - 61 rue Sainte-Anne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    l'escalier de la maison sur rue qui est étudié. Elle est aujourd'hui occupée par un hôtel de voyageurs.
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    2e quart du 18e siècle. Elle est composée de panneaux rectangulaires symétriques avec un motif
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    Illustration :
    Vue du départ et de la première volée. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies
  • rampe d'appui, escalier d'une maison à porte piétonne
    rampe d'appui, escalier d'une maison à porte piétonne Paris 2e arrondissement - 71 rue Sainte-Anne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison fait partie de la parcelle acquise par Louvois en 1674. Elle a également été héritée par
    Description :
    La maison est placée sur rue, en pendant d'une autre qui se trouve de l'autre côté du passage
    Illustration :
    Vue de la rampe. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P. Sébert Vue de la partie tournante de la rampe. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies
  • rampe d'appui, escalier du couvent dit hôtel des Dames de Saint-Chaumont (non étudié)
    rampe d'appui, escalier du couvent dit hôtel des Dames de Saint-Chaumont (non étudié) Paris 2e arrondissement - 226 rue Saint-Denis
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Monsieur Vachet fonda une communauté de l'Union Chrétienne pour employer les soeurs à trois tâches essentielles : à l'instruction des jeunes filles à la vertu et la piété, à retirer des femmes de qualité délaissées par leur mari ou des veuves, enfin à convertir des jeunes filles au catholicisme. Mademoiselle de Croze consacra son temps et sa fortune à l'établissement de cette communauté à partir de 1673. Le vieil hôtel de Monsieur de Saint-Chaumont situé rue Saint-Denis fut acquis en 1683 avec le jardin et les de l'Union Chrétienne, fit rebâtir le logis destiné aux plus riches dames pensionnaires par Mansart de Sagonne. L'escalier et sa rampe furent détruits vers 1880 lorsque le bâtiment fut surélevé.
    Description :
    La rampe, connue par le relevé de César Daly, est composée de grands panneaux alternant aux quartiers tournants avec de plus petits. Les trois grands panneaux, seuls visibles sur le relevé, sont d'un dessin différent. Le premier s'organise autour d'un fleuron entouré de part et d'autre d'un motif végétal dessin. Le second panneau, d'un dessin plus riche, s'organise autour d'un cartouche circulaire orné de godrons et rehaussé de petites feuilles d'eau. Au centre se trouve le symbole héraldique de la communauté des filles de l'Union Chrétienne : un coeur enflammé, transpercé de deux flèches, surmonté d'une croix . De part et d'autre du cartouche s'organisent, dans une construction pyramidale, deux diagonales
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier du couvent dit hôtel des Dames de Saint-Chaumont (non étudié)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'escalier Gravure, 1880. Tiré de : Motifs historiques d'architecture et de commencement de la Renaissance à la fin de Louis XVI / César Daly. Paris : Ducher, 1880. IVR11_20107500870NUC4A Détail du départ de la rampe et de la première volée Gravure, 1880. Tiré de : Motifs historiques d'architecture et de sculpture d'ornement (deuxième série) : décorations intérieures empruntées à des édifices français, du commencement de la Renaissance à la fin de Louis XVI / César Daly. Paris : Ducher, 1880 Détail du deuxième palier Gravure, 1880. Tiré de : Motifs historiques d'architecture et de commencement de la Renaissance à la fin de Louis XVI / César Daly. Paris : Ducher, 1880. IVR11_20107500868NUC4A Vue de la cour. IVR11_20097501426NUC4A
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite maison Belon-Vatard (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite maison Belon-Vatard (non étudié) Paris 2e arrondissement - 31 rue de Cléry
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1737, l'architecte Jean-Baptiste Vautrain négocia au nom de Louise Belou ou Belon, veuve Vatard , l'acquisition d'une maison vétuste. Le 19 juin 1739, l'entrepreneur Lafrique obtint un permis de construire et Vautrain exigea le montant de ses honoraires en 1742. Il avait effectué quatre mille vacations en raison des nombreux changements de sa commanditaire.
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    La maison, située à l'angle de deux rues, occupe une parcelle de dimensions modestes, sans espace libre. La commanditaire a toutefois exigé de pouvoir entrer et sortir en voiture, ce qui fait qu'il s'y façades sont particulièrement soignées avec une légère prédominance pour la façade de la rue Poissonnière est composé de panneaux à médaillon central et de pilastres. La composition du panneau est construite motifs de petite taille qui se répondent en diagonale. La virtuosité n'est pas technique mais plutôt graphique. Certains de ces motifs sont simples, comme les rouleaux en courbes et contrecourbes et les
    Localisation :
    Paris 2e arrondissement - 31 rue de Cléry
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite maison Belon-Vatard (non étudié)
    Illustration :
    Vue de l'escalier. IVR11_20097501429NUC4A
1