Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Avon - usine de matériel d'équipement industriel de la société PIC, puis Venot-Pic, puis Fives-Cail Babcock actuellement pépinière d'entreprises, logement et centre d'action sociale
    Avon - usine de matériel d'équipement industriel de la société PIC, puis Venot-Pic, puis Fives-Cail Babcock actuellement pépinière d'entreprises, logement et centre d'action sociale Avon - 36 avenue Franklin-Roosevelt - en ville - Cadastre : 2012 A 1257
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    1937, les bureaux d'études sont installés à Nogent-sur-Marne (25 bd de Strasbourg) puis déménagent à algérien ; en France, en 1937, à Béthune. En 1940, une partie de la PIC est transférée à Alès et se charge , après guerre, des contrats avec les houillères de Provence, du Midi et du Centre. A partir de 1945, la PIC connaît un important essor dans le cadre de la reconstruction et des plans de modernisation des réalise près de 70% des lavoirs français. Une filiale, SRAPIC, est créée à Forbach en 1947, avec un bureau annexe à Sarrebruck. Elle est chargée de suivre la réalisation des installations en Sarre et en Lorraine , notamment le lavoir Reumaux de Freyming Merlebach (1952). Une autre filiale est implantée à Paris, PIC bureaux de Fontainebleau sont installés à Avon dans l'ancien hôtel Savoy (oeuvre de l'architecte Edouard Johan Niermans) alors agrandi, auxquels est adjointe une station d'essais. Les ingénieurs de la PIC liqueur dense (drewboy inventé en 1947 par Marcel Dru, ingénieur de la PIC), bac à pistonnage à lit de
    Dénominations :
    usine de matériel d'équipement industriel
    Description :
    L'ancien hôtel Savoy a abrité une partie des bureaux d'étude de la PIC. Sa façade d'origine se déploie sur 64 m et 5 niveaux dans le style des Palaces de la côte normande avec des influences du courant en fer forgé ainsi que le traitement de l'avant-corps et de la marquise surmontant l'entrée et la toitures de tuiles pour retrouver un toit terrasse et rehausser une partie du bâtiment d'un étage. Elle ajoute également, dans le prolongement de l'avant-corps préexistant au centre de la façade arrière, une extension de 7 niveaux (12000 m²), invisible depuis l'entrée du Savoy en raison de la déclivité du terrain toute la hauteur du bâtiment, de carreaux de verre. Une extension de la façade arrière de l'hôtel, en rez-de-chaussée, encadre la nouvelle aile. L'ensemble accueille le principal siège d'activité de la société : conception et dessin du matériel de traitement du minerai, communication et logistique travaux de conception et de dessin, les grandes baies vitrées éclairant les multiples tables à dessin. Le
    Titre courant :
    Avon - usine de matériel d'équipement industriel de la société PIC, puis Venot-Pic, puis Fives-Cail
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Plan de l'hôtel Savoy. (AD Seine-et-Marne, SC 11053 ) IVR11_20097701592NUC2A Plan de l'hôtel Savoy et de son parc. (AD Seine-et-Marne, SC 11053 ) IVR11_20097701593NUC2A Façade de l'ancien hôtel Savoy. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3) IVR11_20097701631NUC2A Ancien hôtel Savoy, extension PIC de nuit. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3 Elèves de l'école de dessin fondé par PIC à Fontainebleau. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J1 Ecole de dessin créée par la société PIC à Fontainebleau-Avon. Photographie. (AD Seine-et-Marne Bureau d'études du siège de Fontainebleau-Avon. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3 Bureau d'études du siège de Fontainebleau-Avon. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3 Siège de Fontainebleau-Avon, planning d'approvisionnements. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3 Siège de Fontainebleau-Avon, service de reproduction des plans. Photographie. (AD Seine-et-Marne
  • Avon - dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau, puis établissement administratif de la société R. Guignon et Cie, puis magasin de commerce Fiat puis BMW, actuellement restaurant et logement
    Avon - dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau, puis établissement administratif de la société R. Guignon et Cie, puis magasin de commerce Fiat puis BMW, actuellement restaurant et logement Avon - 27 avenue Franklin-Roosevelt - en ville - Cadastre : 2012 A3 1257, 1258, 1259, 1260, 1261
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    En janvier 1896, la Compagnie des Tramways de Fontainebleau, affiliée à l'Omnium lyonnais, achète des accumulateurs, une cheminée (détruits en 2008), l'atelier de maintenance et de réparations, la remise de voitures et le logement du contremaître. Les rails de la voie unique avec évitements (rail Broca et rail Vignole) et les caténaires sont posés dès le mois de juillet pour une mise en service le d'Avon au château de Fontainebleau (3 km) à une vitesse maximale de 12 km/h. Le service quotidien débute ce moyen de transport, essentiellement des Bellifontains allant travailler, des militaires et des touristes. En 1897, un incendie détruit la toiture de la salle des accumulateurs. En 1899, la desserte est étendue jusqu'au pont de Valvins puis à la gare de Vulaines en 1909 (de l'autre côté de la Seine). En remplacement d'un service de trolleybus à chariot automoteur mis en essai en 1901, une troisième ligne est ouverte en 1913, reliant la gare d'Avon à Samois-sur-Seine, soit 4,6 km de voies (bas Samois en 1914). Au
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de réparation logement de contremaître
    Dénominations :
    dépôt de tramways
    Description :
    Le dépôt de tramways a été installé à l'angle de l'avenue du Touring-Club et de l'avenue du chemin de fer (aujourd'hui Franklin Roosevelt). Avant la démolition d'une partie des bâtiments, l'emprise bâtie s'étendait sur les trois quart de la parcelle de forme carrée. Les ateliers préservés sont situés dans la partie occidentale du site. L'ancienne remise de voitures est une vaste halle de plan rectangulaire construite en moellons de calcaire et surmontée d'une toiture à deux pans portée par une charpente comporte un châssis vitré en PVC (réfection en 1986). Trois ouvertures, à arc segmentaire, de 5 m de hauteur sont percées dans le pignon de la halle (tronquées lors de l'extension en bardage métallique) et équipées de rail et de caténaires pour l'accès des tramways. La travée centrale est surmontée d'un occulus de brique à redents. Accolé au mur occidental de la remise, l'atelier de réparation est peu lisible de la halle et transformant l'appentis initial. De l'autre côté de la remise, un petit pavillon donne
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Avon - dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau, puis établissement administratif de la société R. Guignon et Cie, puis magasin de commerce Fiat puis BMW, actuellement restaurant et logement
    Appellations :
    Compagnie des Tramways de Fontainebleau, puis établissement administratif de la société R. Guignon et Cie, puis magasin de commerce Fiat puis BMW
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Destinations :
    magasin de commerce
    Illustration :
    Plan, coupe et élévations des abris de la ligne de tramways de Fontainebleau. (AD Seine-et-Marne Plan de la ligne de tramways entre la gare d'Avon et le château de Fontainebleau, 1896. (AD Seine -et-Marne, SP266) IVR11_20097701610NUC2A Plan des stations desservies par la ligne de tramways entre la gare d'Avon et le château de Fontainebleau, 1896. (AD Seine-et-Marne, SP266) IVR11_20097701607NUC2A Plan du prolongement de la ligne de tramways de Fontainebleau jusqu'à Valvins, 1899. (AD Seine-et -Marne, SP266) IVR11_20097701612NUC2A Plan de la ligne de trolleybus entre le dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau et Samois-sur-Seine, 1901. (AD Seine-et-Marne, SP266) IVR11_20097701608NUC2A Plan du prolongement de la ligne de tramways de Fontainebleau jusqu'à Vulaines-sur-Seine, 1909. (AD
  • Avon - usine de verres optiques de la société Albert Bergé, puis entrepôt commercial
    Avon - usine de verres optiques de la société Albert Bergé, puis entrepôt commercial Avon - 9 rue Jeanne-d'Arc - en ville - Cadastre : 2007 D 252
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    Un atelier de fabrication de verres de lunettes est construit au début des années 1920, rue Jeanne dans l'annuaire commercial de 1937 sous la raison sociale « Société Albert Berger », fabrique de vingtaine d'employés, dont une majorité de femmes. Au cours de la seconde moitié du 20e siècle, le bâtiment est occupé par une entreprise d'épicerie fine qui s'en sert alors comme espace de stockage . Actuellement, une partie de l'atelier, qui a été cloisonné, abrite les bureaux et magasins d'une entreprise
    Observation :
    Refus de prises de vue
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Dénominations :
    usine de verres optiques
    Description :
    Construit sur une parcelle en lanière, l'atelier occupe un bâtiment de plan rectangulaire, d'un seul niveau, surmonté d'un toit à longs pans couvert de tuiles mécaniques. La maçonnerie, en briques de travail est délivré par de larges ouvertures occupant la majeure partie de cette façade. L'atelier , aujourd'hui recouverte de ciment). De l'autre côté de la cour, faisant face à l'atelier, un second espace de travail, de plus petites dimensions, a été construit selon une architecture similaire. Dans son prolongement se trouve un bâtiment à deux étages carrés ayant servi de logements et de bureaux. Des garages, en fond de parcelle, complètent ces installations qui forment un front bâti autour de la cour. L'atelier
    Titre courant :
    Avon - usine de verres optiques de la société Albert Bergé, puis entrepôt commercial
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Façade donnant sur cour de l'atelier de transformation. IVR11_20097701794NUC4A Bâtiment ayant servi de logements et de bureaux et dans son prolongement, une partie des ateliers de transformation. IVR11_20097701793NUC4A
  • Avon - usine de meubles Jourdain, puis usine de menuiserie Barthélémy, actuellement entrepôt commercial
    Avon - usine de meubles Jourdain, puis usine de menuiserie Barthélémy, actuellement entrepôt commercial Avon - 61 avenue Franklin-Roosevelt - Cadastre : 2012 A 401
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    La fabrique de meubles Jourdain est attestée au début du 20e siècle (implantée dans le dernier (ateliers de fabrication, hangar industriel, logement patronal, bureau) sont répartis autour d'une cour centrale ouverte sur l'avenue du chemin de fer (aujourd'hui avenue Franklin Roosevelt). En 1919, René ), en témoigne le parquet du bureau qui sert, à l'époque, de publicité à l'entreprise. Plusieurs modifications ont lieu en 1939 : à l'est de la parcelle, un petit bâtiment et le hangar industriel qui faisaient l'établissement de Fontainebleau. En 1959, les différents héritiers d'Eugène Barthélémy (André, Jacques et Guy Barthélémy) vendent le bien à la Régie Nationale des Usines Renault qui souhaite y installer la succursale de Fontainebleau. Cette possession est de courte de durée et ne modifie en rien le site qui est racheté en 1963 par Mr. Jauveron, négociant en boissons. Actuellement, le site abrite toujours l'activité de négoce de
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Dénominations :
    usine de meubles usine de menuiserie
    Murs :
    bois pan de bois badigeon
    Description :
    De l'organisation originelle autour de la cour centrale demeurent l'atelier principal et le bâtiment à usage de logement patronal et de bureau. Sur une parcelle de forme légèrement trapézoïdale (1200 retour, la partie nord. Construit en pan de bois hourdé de briques recouvertes d'un badigeon de chaux de couleur ocre, le bâtiment se développe sur deux niveaux surmontés d'une toiture à longs pans couvertes de tuiles plates. Bâtie sur un sous-sol, la partie méridionale de cet édifice était dévolue aux logements présente cependant une physionomie différente : le rez-de-chaussée est largement ouvert, laissant l'espace libre et aéré pour le travail du bois. De larges ouvertures rythment la façade à l'étage , vraisemblablement réservé au stockage des pièces de bois. Le retour (peut-être postérieur) est également construit en pan de bois hourdé de briques pleines laissées apparentes. Sur deux niveaux, ce bâtiment présente lui aussi une large ouverture en rez-de-chaussée facilitant l'accès des hommes, des matières premières
    Titre courant :
    Avon - usine de meubles Jourdain, puis usine de menuiserie Barthélémy, actuellement entrepôt
    Appellations :
    Jourdain, puis usine de menuiserie Barthélémy
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Atelier principal, vue générale de l'atelier de fabrication. IVR11_20097700952NUC4A Atelier principal, atelier de fabrication. IVR11_20097700949NUC4A Détail du parquet revêtant le sol du bureau, réalisé par l'entreprise de menuiserie Barthélémy Atelier principal, partie réservée au logement des ouvriers, détail de maçonnerie
1