Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

reliquaires néo-classiques

Dossier IM77000294 réalisé en 2011
Dénominations reliquaire
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Emplacement dans l'édifice dans le sanctuaire

Mgr Allou, en 1839, mentionne parmi les reliques préservées à la Révolution "des ossements de sainte Bathilde, abbesse de Chelles", qui sont aujourd'hui conservés dans l'un de ces deux reliquaires. Néanmoins, ils ne sont probablement pas dans leur châsse d'origine. En effet, ces deux reliquaires étaient probablement ceux de sainte Céline et de saint Saintin, également cités par Mgr Allou en 1839, et remplacés avant 1853 par des châsses de style néo-gothique en cuivre. Les inscriptions portées sur le fond en velours, relatives à saint Cyrille et saint Benoît, paraissent plus tardives que les reliquaires eux-mêmes et résultent probablement d'un réagencement des reliques de la cathédrale au 19e siècle. Ces reliques de saint Cyrille et saint Benoît proviendraient du monastère de Fontaine-les-Nonnes.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle

Ces deux reliquaires identiques se présentent sous la forme d'une boîte rectangulaire reposant sur quatre petits pieds, et couronnée par un trophée sculpté en ronde-bosse. Les reliquaires sont en bois doré, avec une vitrine sur la face antérieure. Leur décor est de style néo-classique : oves, triglyphes..., avec en haut au centre, deux têtes d'angelots. Le trophée sommital seul les distingue. Sur la châsse n°1, on reconnaît la palme du martyre, une chandelle allumée, une couronne (?) et des chaînes. Sur la châsse n°2 : un livre ouvert, une mitre et une crosse. D'après leur iconographie, on peut sans doute reconnaître dans ces deux reliquaires ceux de sainte Céline et de saint Saintin, décrits en 1839 par Mgr Allou dans la chapelle de la Vierge. Aujourd'hui, ils abritent des reliques de saint Benoît, sainte Bathilde, sainte Pétronille et de saint Rustique ou saint Eleuthère (châsse n°1) ainsi que de saint Cyrille (châsse n°2).

Matériaux bois, doré
verre
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies livre
crosse
mitre
palme
chandelle
chaîne
Précision représentations

Châsse n°1, en couronnement : une palme, une chandelle allumée, une couronne (?) et des chaînes. Ces emblèmes paraissent se rapporter à sainte Céline, sainte meldoise compagne de sainte Geneviève (miracle de la chandelle que le diable ne peut souffler). Sur la châsse n°2 : un livre ouvert, une mitre et une crosse. Ce pourraient être les symboles de saint Saintin, premier évêque de Meaux.

Inscriptions & marques inscription
Précision inscriptions

Châsse n°1 : inscription sur le fond en velours, en capitales : "Corpus S. Benedicti, martyris". Inscription sur le devant, en lettres gothiques : "Sancti socii sancti Dionysii", "sanctae Bathildis", "Sanctae Petronillae". Châsse n°2 : inscription sur le fond en velours, en capitales : "Corpus S. Cyrilli, martyris".

Statut de la propriété propriété de l'Etat

Références documentaires

Bibliographie
  • ALLOU, Auguste. Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux. Meaux : A. Dubois, 1839.

    p. 42
  • CHARON, Pierre. Aménagement mobilier. In : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 289-326.

    p. 321
  • DIDIER, Marie-Hélène. Dix ans de restauration d’objets mobiliers, dans : FÖRSTEL (Judith) et al., Meaux. Patrimoine urbain, collection Cahiers du patrimoine n°104, 2013, p. 80-82.

    p. 80
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.