Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

portail de droite de la façade occidentale : vie de la Vierge

Dossier IM77000256 réalisé en 2008

Fiche

Le portail de droite de la façade occidentale de la cathédrale de Meaux est consacré à la Vierge. Il est contemporain des travaux d'établissement de la façade définitive de la cathédrale, au XIVe siècle, de même que le portail central (portail du Jugement Dernier, IM77000255), tandis que celui de saint Jean-Baptiste, à gauche, est plus tardif.

Dénominations portail
Titres de la Vierge
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Emplacement dans l'édifice sur la façade occidentale
côté sud

Ce portail, comme celui du Jugement Dernier, a probablement été sculpté entre 1336 (début du chantier d'allongement de la nef) et 1348 (Peste Noire) ou 1358 (Jacquerie). La composition de l'Annonciation, avec la Vierge assise, est d'inspiration parisienne : cette formule, d'origine italienne, a en effet été introduite en France dans les années 1320 par l'enlumineur Jean Pucelle, actif pour le roi et sa cour. Les visages sont ronds, avec des cous larges et des chevelures abondantes. Comme au portail du Jugement, on peut comparer les sculptures du tympan de la Vierge aux apôtres de Saint-Jacques-aux-Pèlerins (1317-1324).

L'observation rapprochée du portail menée en 1999 par Jacques Moulin et Christophe Wagner a mis en lumière les conditions de fabrication du portail. Sur les deux registres supérieurs, les courbures du tympan ne correspondent pas à celles des voussures. La pierre centrale (Dormition de la Vierge) a été coupée sur ses deux côtés, supprimant notamment les pieds d'un ange. Ces détails, de même que la nature de la pierre utilisée pour le tympan, indiquent que celui-ci a vraisemblablement été réalisé en atelier à Paris, puis transporté à Meaux pour être mis en place sur la façade.

Période(s) Principale : milieu 14e siècle

Le portail est constitué de plusieurs pierres différentes : les plinthes sont en liais des environs de Paris, les ébrasements et les voussures sont en pierre de Varreddes, et le tympan est sculpté dans un calcaire fin parisien. L'érosion des reliefs est beaucoup plus accentuée sur les éléments en pierre de Varreddes, plus sensible aux intempéries.

Catégories sculpture
Matériaux calcaire, taillé
Précision dimensions

dimensions non prises

Iconographies Annonciation
Nativité
Adoration des Mages
Dormition de la Vierge
Couronnement de la Vierge
anges
saintes : sainte Véronique, sainte Marie l'Egyptienne, ?
prophètes, ?
Précision représentations

Le tympan est entièrement consacré à la vie de la Vierge : Annonciation, Nativité et Adoration des Mages au linteau ; Dormition de la Vierge au registre médian; Couronnement de la Vierge au sommet du tympan. La représentation de la Dormition, thème d'origine byzantine, et l'absence de l'Assomption témoignent d'un certain archaïsme de l'iconographie mariale à Meaux. Les voussures sont très dégradées et peu lisibles. Elles représentent des anges dans la voussure intérieure, des figures de saints dans la voussure centrale (parmi lesquelles sainte Véronique, sainte Agathe et sans doute sainte Marie l'Egyptienne), et des personnages assis, rois ou prophètes, dans la voussure extérieure. Les statues des piédroits et du trumeau ont disparu et leur iconographie n'est pas connue ; au trumeau se trouvait sans doute une statue de la Vierge.

États conservations oeuvre mutilée
Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 1840
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.