Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

moulin Saint-Sauveur

Dossier IA77000446 réalisé en 2002

Fiche

Parties constituantes non étudiées moulin, logement, passerelle
Dénominations moulin
Aire d'étude et canton Melun - Melun sud
Hydrographies Seine La
Adresse Commune : Melun
Cadastre : 1985 AV non cadastré

Le moulin, mentionné dès le 12e siècle (acte de Louis VII, 1170 ou 1171), appartient au prieuré Saint-Sauveur. Il est utilisé au 15e siècle pour le foulage. Plus tard, il sert à moudre le blé. Détruit en 1643, (seul un pilier de pierre soutenant la passerelle est resté en place), il est réédifié en 1644. Une débâcle en 1677 le ruine à nouveau. Suite à la suppression du prieuré Saint-Sauveur en 1690, la collégiale Notre-Dame en devient propriétaire. Le chapitre, comme avant lui le prieuré, loue ce moulin avec des annexes situées sur la berge de la Seine. Le moulin Saint-Sauveur est vendu comme bien national le 24 décembre 1790 avec les deux maisons, écuries et cours en dépendant. Il est démoli en 1839 suite à l'arrêté pris par les services de la navigation le 20 septembre 1838, pour dégager le cours du fleuve.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 15e siècle
Principale : milieu 17e siècle
Dates 1644, daté par travaux historiques
1677, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu,

Moulin-pendant situé en aval du pont-aux-moulins, établi sur pilotis, il est relié à l'île Saint-Etienne par une galerie couverte supportée par deux piles en pierre. Les deux structures de pilotis entourant la roue sont en forme d'éperons dont les pointes sont opposées au courant. La partie supérieure du moulin se compose d'un bâtiment en pan de bois de trois niveaux desservis par un escalier à balustres, chaque niveau comportant une pièce éclairée par une croisée. En 1832, le premier niveau est occupé par une pièce planchéiée, le deuxième par les meules et les trémies. L'existence d'une chambre pour le meunier, en haut du moulin, est déjà attestée en 1669. Des avant-becs brise-glaces construits en charpente ont été aménagés en amont. Cet état, bien documenté au 19e siècle, est celui du 17e siècle. Auparavant, le moulin était moins avancé dans le lit du fleuve. Viollet-le-Duc, dans son Dictionnaire raisonné de l'architecture, propose une restitution de l'état du 13e siècle : moulin fortifié composé de deux piles épaisses aux éperons opposés au courant et cantonnés de tourelles. La roue était placée entre deux piles, réunies par une arche soutenant le rez-de-chaussée composé d'une salle barlongue.

Murs bois
pan de bois
Toit tuile
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
États conservations détruit
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Gillardin Delphine