Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

lotissement concerté La Villa des Sureaux

Dossier IA95000182 réalisé en 2006

Fiche

Appellations La Villa des Sureaux
Parties constituantes non étudiées fabrique de jardin, jardin d'agrément, kiosque
Dénominations lotissement concerté
Aire d'étude et canton Enghien-les-Bains
Adresse Commune : Enghien-les-Bains
Adresse : 76 rue du Départ
Cadastre : 1995 AB 517, 416, 414, 413, 483, 408, 536

Ce lotissement a été créé à l'initiative de l'architecte Jean Marie Bresson qui réalise également la totalité des maisons construites entre 1893 et 1898, soit sept édifices construits de part et d'autre d'une rue privée, Villa des Sureaux sur les parcelles 517, 416, 414, 413, 483, 408 et 536. Le reste du lotissement sera fini plus récemment. Le fait que le même architecte ait dessiné un grand corpus d'édifices dans ce lotissement donne un ensemble exemplaire autant pour la qualité que pour l'originalité des édifices.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1893, daté par source
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu,

La première maison construite par l'architecte, parcelle 517, est une maison de type pignon gouttereau en brique rouge sur une base de meulière avec, sur la partie supérieure du pignon une mise en œuvre de faux pans de bois avec un enduit à la tyrolienne caractérisé par son aspect grenu. Le décor, le choix et la disposition des matériaux est la même dans l'ensemble du lotissement : linteaux métalliques, présence de carreaux de faïence vernissée, ferronneries aux motifs stylisés, tirants ornés de motifs floraux. On dénote également dans les sept édifices une écriture architecturale plus traditionnelle ou vernaculaire, notamment dans le travail remarquable de charpente (fermes débordantes et aisseliers très ouvragés en bois tourné avec motifs de poinçons) autant au niveau des toits que des marquises au dessus des entrées. La modénature et le décor sculpté empruntent à plusieurs reprises au vocabulaire ornemental médiéval. L'architecte joue avec les matériaux industriels et différents types de décor donnant un ensemble raffiné et polychrome (le blanc des stucs et les bleus des faïences se détachent sur le rouge de la brique, briques de couleur différente). Seule une maison (parcelle 536) diffère et présente un décor de sgraffite, des linteaux de bois et une typologie générale différente.

Murs brique
meulière
métal
faux pan de bois
enduit
pan de bois
Toit ardoise
Techniques céramique
ferronnerie
fonderie
sculpture
Représentations lion lion ornement végétal
Précision représentations

Sous plusieurs linteaux métalliques on trouve un motif de mufle de lion, ou, pour les portes d'entrée des culots figurant des personnages de style médiéval.

Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.