Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 12 sur 12 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison Bonnefois, Chennevières-sur-Marne
    Maison Bonnefois, Chennevières-sur-Marne Chennevières-sur-Marne - 11 bis - 13 rue de l'Aqueduc - Cadastre : 2015 AH01 350 - 351
    Référence documentaire :
    Permis de construire 94 019 00 N1044 AM Chennevières-sur-Marne, service urbanisme, PC n°94 019 00
    Description :
    effet au point le plus haut du terrain sur lequel est implantée la maison. Se retrouve ensuite l'espace offre un point de vue imprenable sur le paysage parisien. À l'extérieur ce salon est longé d'une vaste La maison Bonnefois prend place sur une terrain en pente de 655 m² qui offre un point de vue panoramique sur l'Ouest parisien assez remarquable. L'habitation s'étend donc sur la longueur de la parcelle respecte ainsi le choix de son commanditaire : une maison en lien et en intégration avec son site et la , chacune à une extrémité de la maison. Elles sont desservies par deux volées de marches distinctes dont le volumes polygonaux en multipliant murs et cloisons à 120°. Le premier étage, qui observe toujours la même surface que les deux niveaux précédents, offre à son extrémité Est le seuil d'entrée. Il correspond en terrasse dans lequel s'encastre une piscine. Avec le dénivelé du terrain, elle paraît comme en suspens et divers décrochements de la maison dus à son étagement qui épouse le dénivelé du terrain. Cette toiture
    Localisation :
    Chennevières-sur-Marne - 11 bis - 13 rue de l'Aqueduc - Cadastre : 2015 AH01 350 - 351
    Titre courant :
    Maison Bonnefois, Chennevières-sur-Marne
    Texte libre :
    . Elle est construite sur un terrain très glissant, il a donc été nécessaire de réaliser une semelle
    Illustration :
    Vue de la façade latérale prise depuis le jardin. IVR11_20179400041NUC4A Vue de la cage de l'escalier prise depuis le palier supérieur. IVR11_20179400046NUC4A
  • Maison Martin, Noisy-le-Grand
    Maison Martin, Noisy-le-Grand Noisy-le-Grand - 65 rue de la République - en ville - Cadastre : 2017 AZ01 487
    Historique :
    uniquement. Mme Martin avait rencontré Geneviève Zimbacca dans un contexte professionnel et découvert le étaient très amis et le sont restés jusqu'à la disparition des Zimbacca.
    Description :
    : une première pièce en contrebas, accessible par des gradins faisant office de marche, ouvre sur le Conçu comme un ensemble destiné à abriter des bureaux, la maison de Noisy-le-Grand a vu son aménagement intérieur considérablement modifié depuis sa transformation en maison d'habitation. Sur un largement ouverte sur tous les espaces de la maison. Ensuite, une volée de marches donne accès à la chambre éclairement (et bien que celle ci soit entourée de maisons beaucoup lus hautes). Enfin, le plan original de complétement le terrain.
    Localisation :
    Noisy-le-Grand - 65 rue de la République - en ville - Cadastre : 2017 AZ01 487 Noisy-le-Grand - 65 rue de la république - Cadastre : 2016 00AZ01 487
    Titre courant :
    Maison Martin, Noisy-le-Grand
    Illustration :
    Vue de la façade postérieure, prise depuis le jardin. IVR11_20179300329NUC4A Vue de la cheminée, prise depuis le premier étage (chambre). IVR11_20179300333NUC4A Vue prise depuis le premier étage (espace central de la maison). IVR11_20179300335NUC4A
  • Maison Colmont, Jouy-le-Moutier
    Maison Colmont, Jouy-le-Moutier Jouy-le-Moutier - 4 rue du four à pain - Cadastre : 2016 000ck01 645
    Historique :
    La maison de Jouy-le-Moutier a été réalisée dans le cadre d'un projet porté par les habitants de ce toutes une harmonie de taille et de gamme chromatique. Ce processus participatif s'est aussi fondé sur la création d'espaces de circulation et d'un jardin partagé dans le lotissement. Particulièrement réussis, car très végétalisés, ils tendent à faire disparaître les murs de clôtures et les séparations. Le bitume a due être remplacée, au profit d'un matériau : le zinc. Les propriétaires actuels ont agrandi la
    Localisation :
    Jouy-le-Moutier - 4 rue du four à pain - Cadastre : 2016 000ck01 645
    Titre courant :
    Maison Colmont, Jouy-le-Moutier
    Illustration :
    Vue générale de la façade antérieure (le jardin d'hiver est postérieur). IVR11_20179500468NUC4A
  • Centre paroissial Jean-XXIII, Saint-Quentin
    Centre paroissial Jean-XXIII, Saint-Quentin Saint-Quentin - avenue Robert Schumann - en ville
    Historique :
    seuls architectes mentionnés sur ces plans. Rappelons rapidement ici que Jean Faugeron a été dès 1953 le Il s'agit de la première réalisation de Dominique Zimbacca, pourtant son nom ne figure sur les réalisation de ce centre paroissial. Le centre paroissial Jean-XXIII succède à une église provisoire construite au milieu des années 1960, dans la ZUP de l'Europe. Le Père Herman Out, curé de la paroisse d'origine hollandaise, a suivi le chantier. Dès 1969, les plans sont publiés dans L'Architecture charpente en bois remplacée par des pans de plexiglas. Le cuivre de la toiture a été entièrement enlevé et les fenêtres en bandeaux qui font le tour du bâtiment, initialement séparées par des tasseaux de partiellement volées. Mutations observées: Le verre transparent du lanternon a été remplacé par du plastique moulé. Les baies triangulaires qui éclairaient le niveau de ceinture en contrebas autour de l'espace
    Description :
    sur le parvis. Le plan général se caractérise par la superposition de plusieurs niveaux, chacun de principales de la ZUP de l'Europe. Implanté en fond de parcelle, sur un terrain en pente, il est précédé d'un vaste terrain enherbé et planté de conifères, parvis à partir duquel se développe le "clocher horizontal , laissant entrer la lumière dans la salle d'assemblée. Le sol de l'édifice est en béton peint. Semi du bâtiment. L'architecte a fait le choix d'un clocher horizontal qui sort du bâtiment et s'élance forme carré. Les fonctions de l'édifice sont répartis entre le plan inférieur et le plan supérieur. Le du côté sud-est. L'accès à la salle d'assemblée se fait en descendant vers le lieu de la célébration 1977, pp.14-17). Le niveau bas est actuellement dédié au catéchisme et aux activités (est, sud et
    Annexe :
    ", L'Architecture d'aujourd'hui, juin-juillet 1969, n°144, p.74 " Sous l'angle humain, le temple peut être compris par l'architecte comme le lieu d'assemblée d'une communauté religieuse, pour le fidèle, il est le lieu d'un moment sacré dans la vie profane, le moment d'une rupture. Le clocher est un signal qui oriente le regard et la marche: dans la silhouette horizontale du village, le clocher était une verticale; destinée monter: le sanctuaire sera creux, il faudra y descendre. Le mur vertical, élément d'isolation, de séparation, symbole de l'enclos et de la propriété est banni. Le seul élément vertical est la droite virtuelle qui traverse le volume de l'assemblée, de la croix à l'autel, de l'autel au baptistère qui, situé au plus profond de l'église, sera visible de la salle. Le talus qui entoure et protège l'assemblée
    Illustration :
    Vue de détail sur le système de chauffage. IVR32_20170200391NUCA Vue de situation, depuis le nord-est. IVR32_20170200372NUC2AQ Vue générale depuis le sud-est. IVR32_20170200373NUCAQ Vue générale depuis le nord-ouest. IVR32_20170200377NUC2A Vue depuis le nord, traces de l'aile parallèle au "clocher horizontal" (supprimée Vue, depuis le nord, des accès à la chapelle de semaine. IVR32_20170200382NUC2AQ Le niveau de soubassement. IVR32_20170200398NUCA
  • Maison Zimbacca, La Varennes-Jarcy
    Maison Zimbacca, La Varennes-Jarcy Varennes-Jarcy - 10 bis sente de Gresles - Cadastre : 2015 000 AH 01 60
    Historique :
    sa première épouse Geneviève. Il en a dessiné les plans, suivi la réalisation et a également conçu le beaucoup modifié le jardin et fait abattre énormément d'arbres. La maison était autrefois totalement vertical, développement d'une continuité entre intérieur et extérieur, intégration de la maison sur son
    Référence documentaire :
    p.47 Le Carré bleu, 2013. LOMBARDET, Annick. Cantercel, una ricerca ed esperienza di architettura organica. Jean-Pierre Campredon e Annick Lombardet. Le Carré bleu, 2013, n°1, p.45-47.
    Description :
    menuiserie des huisseries, de façon continue le long des ouvertures donnant sur le jardin. Le troisième plan : une cuisine ouverte sur le jardin par une longue fenêtre étroite et dont la limite avec la pièce Cette maison est construite sur un vaste terrain paysager, et bien que la parcelle soit mitoyenne qui s'étend presque jusqu'au sol. La maison se déploie essentiellement sur un plan horizontal et triangulaires. Deux de ces pièces ouvrent sur une terrasse (celle de gauche a été recouverte d'une verrière par le propriétaire qui a succédé à D.Zimbacca). La maison est coiffée d'un lanterneau adossé à la , proportionnellement le plus important, est formé par la toiture, dont les versants de tailles différentes évoquent un origami. Originellement en shingle, le toit est désormais recouvert de tuiles d'ardoise mécaniques habitables autour d'une cheminée centrale à double foyers. Réalisée en parpaings de Siporex, elle forme le principale est marquée par une longue table encastrée dans le mur, dessinée par D.Zimbacca (modèle qu'il
  • Maison Ducourneau, Boutigny-sur-Essonne
    Maison Ducourneau, Boutigny-sur-Essonne Boutigny-sur-Essonne - 21 bis rue de Marchais - Cadastre : 2015 000 H 01 952
    Historique :
    liaison avec le garage. Cet élément sera repris postérieurement par D.Zimbacca dans sa propre maison à Tourouvre (Orne). La maison Ducourneau connaît ensuite plusieurs modifications : - en 1997, sous le contrôle véranda, ce qui ferme le passage sous la maison. A l'intérieur, ils ont également ajouté une étagère au
    Référence documentaire :
    Permis de construire 91 099.92.F.5009 AM Boutigny-sur-Essonne, service urbanisme, PC 099.92.F.5009 Permis de construire (modification) 91 099 92 F5009 AM Boutigny-sur-Essonne, service urbanisme, PC
    Description :
    -manger. Le mobilier est dessiné par D.Zimbacca : une longue table intégrée en bois massif, sur laquelle , qui offre un point de vue sur le salon tout à fait remarquable, dessert deux chambres. Elles se partagent une salle-de-bain placée entre les deux pièces, et un espace de bureau, ouvert sur le salon. Enfin . Vient ensuite le rez-de-chaussée de 150 m² et ses trois bras. L'aille Est, celle qui s'avance dans la vers l'extérieur, puisque le reste de l'aile est aménagé en terrasse. Au centre de la maison, là où les trois ailes se rejoignent, se trouve une vaste cheminée centrale. Le foyer est orienté vers les dispose d'une salle-de-bain jouxtant le salon, et dans laquelle le grès de Fontainebleau s'impose de façon spectaculaire. L'aile Nord en revanche est interrompue au rez-de-chaussée par le percement d'un arc en berceau l'espace central du foyer est occupé par un escalier dans le prolongement des gradins du salon. Il monte à géométrisés, soulignés par le contraste des matériaux : charpente et menuiserie apparentes en partie haute
    Localisation :
    Boutigny-sur-Essonne - 21 bis rue de Marchais - Cadastre : 2015 000 H 01 952
    Titre courant :
    Maison Ducourneau, Boutigny-sur-Essonne
    Texte libre :
    , pilote de ligne. L'architecte Philippe-Alain Riou suit finalement le chantier, en respectant les dessins
    Illustration :
    Vue partielle de la façade latérale : détail sur la partie lambrissée en saillie Vue de le cheminée centrale donnant dans l'espace salon. IVR11_20179100107NUC4A
  • Maison Michard, Corbeil-Essonnes
    Maison Michard, Corbeil-Essonnes Corbeil-Essonnes - 19 chemin des Longaines - Cadastre : 2015 148-149 000 BP 01
    Historique :
    Le premier projet pour cette maison a été conçu par le groupe Art et Habitation en 1973. Il a fait une nouvelle proposition et a lui même suivi le chantier qui s'est achevé en 1978. Cette sa carrière. Le choix d'une architecture se développant en fonction de la déclivité du terrain et jouant de son intégration dans le site résonne avec ce projet de maison en contreplaqué de 1974 mais
    Référence documentaire :
    de maisons en France. Paris, Le Moniteur, 1979.
    Description :
    vallonné. L'édifice est implanté dans la partie supérieure de la parcelle, et son inscription sur le site a . En revanche, la façade sud s'ouvre généreusement sur le vaste terrain du reste de la parcelle continue le long des façades ouvertes sur le jardin. Avec les larges débords du toit plat, elles permettent , ouverte sur le jardin par une longue fenêtre étroite et un petit puits de lumière, conduit par trois terminent par une pièce triangulaire ouverte sur le jardin par deux grandes baies : le coin bureau. Face à Cette maison de 116m² est construite sur un ancien verger de 2000m2, orienté sud et fortement couverte les relie. L'ensemble est coiffé d'une étroite toiture à double pente recouverte de shingle. Le bras sud de la maison, qui s'avance dans le jardin, comporte également un toit plat aux généreux monumentale. Réalisée en parpaings de Siporex, elle forme le véritable pivot de la maison autour duquel le souhait de l'architecte, par des panneaux de liège noir. Tous les espaces de la maison sont
  • Mobilier de la maison Auriol Dominique Zimbacca, Gabaston (Pyrénées-Atlantiques)
    Mobilier de la maison Auriol Dominique Zimbacca, Gabaston (Pyrénées-Atlantiques) Gabaston
    Historique :
    ont bien sur favorisé ce rapprochement professionnel mais il ne semble pas qu'il ait préexisté des
    Description :
    particulièrement bien visibles sur les photographies que Gilles Erhmann réalise pour le numéro "France Inconnue" de , véritables développement de l'architecture d'E.Lay. Dans le salon, Dominique Zimbacca a conçu un "coin environne et forme le dossier de cette assise disposée en arc de cercle. Il reprendra ce principe d’imbrication dans la roche pour la maison Ducourneau à Boutigny-sur-Essonne. Dans la salle à manger se trouve une très longue table composée d'un grand plateau reposant sur un seul pied. De forme rectangulaire , elle fait corps avec le mur de pierre qu'elle borde, puis se prolonge ensuite en meuble de cuisine . L'aubier de ce meuble est visible sur la tranche et son plateau massif laisse voir traces, usures, nœuds du bois des planches assemblées. Au centre de la table, Dominique Zimbacca évide le bois et referme cet de récupération, sur lequel repose l'évier, longe un mur percée de larges baies horizontales. Dans selon un principe d'assemblage d’épais morceaux de bois, reliés entre eux par une clef et posés sur des
    Illustration :
    Dessin préparatoire pour le canapé. IVR11_20176400012NUC4B Dessin préparatoire pour le tabouret. IVR11_20176400016NUC4B
  • Maison Von Bredow, Yerres
    Maison Von Bredow, Yerres Yerres - 101 ter rue de Bellevue - Cadastre : 2015 000 AC 01 488
    Historique :
    Plusieurs modifications ont été apportées par les propriétaires : le shingle du toit a été changé
    Description :
    , le visiteur débouche sur un vaste espace de séjour ouvert, dont le centre est occupée par une La villa Von Bredow fait partie d'un ensemble de quatre maisons construites sur un même vaste de construire un "hameau Bellevue", commande ainsi leur maison à l'architecte, sur cette même rue de Bellevue. La villa est à l'écart de la rue, en contrebas du terrain, et s'ouvre exclusivement vers le Sud que d'un petit espace sous comble pouvant servir de chambre. Le plan au rez-de-chaussée observe une forme globale rectangulaire très allongée, avec une légère saillie sur la moitié de la façade Nord. La pyramidaux, à l'origine revêtus de shingle, et dont les pans vont presque toucher le sol. La façade Sud fait volumes pyramidaux. L'avant-corps accueillant le séjour dispose même de sa propre toiture de forme imposante cheminée de plan cruciforme. Celle-ci dispose de deux foyers : un orienté vers le coin salon , espace surélevé d'une marche, et le deuxième orienté vers l'espace cuisine. À l'opposé de ces deux foyers
    Illustration :
    Vue de l'avant-corps Ouest et de son intégration dans le jardin. IVR11_20179100013NUC4A Vue de la table encastrée sur la cheminée centrale. IVR11_20179100034NUC4A
  • Maison Zimbacca, Tourouvre
    Maison Zimbacca, Tourouvre Tourouvre - les Coudrais - Cadastre : 2015 000 ZO 01 92
    Historique :
    de Dominique Zimbacca : la gloriette et le plan d'eau sur lequel elle semblait flotter ont disparu nombreux voyages dans toute la France, et en particulier dans la Drôme, le couple décide de s'installer à l'aménagement intérieur (voir photographies de la maison mitoyenne), puis ils acquièrent le vaste terrain voisin et Dominique Zimbacca décide d'y construire leur nouvelle maison. Le permis de construire est déposé l'aspect enterré de la maison (qui provoquait très probablement le même effet qu'à Varennes-Jarcy) et plusieurs fenêtres percées au rez de chaussée de maison. D'autre part, le mobilier qui avait été conçu pour dans le commerce a pris la place de l'agencement original de cet espace, la charpente principale au
    Description :
    l'intérieur et l'extérieur, donnent le sentiment d'une maison totalement ouverte sur le paysage et font que la d'une arche s'appuie sur un des flancs de la butte. C'est là que se trouvaient le bureau de l'architecte cette dernière réalisation Dominique Zimbacca semble avoir délaissé les variations sur le thème de dans son ensemble. Il faut s'immerger soi même dans le paysage, en approchant, pour découvrir les subtilités qui la composent. La maison se développe à partir d'une butte, sur un vaste terrain en pente. La façade postérieure, où se trouve la porte d'entrée, ouvre sur la forêt alors que les baies de la façade antérieure offrent un panorama grandiose sur la campagne alentours. Dominique Zimbacca a utilisé avec rend son intégration dans le site très harmonieuse, et renforce l'impression qu'elle fait corps avec son environnement. De nombreuses baies percées sur la façade antérieure favorisent l'effacement entre la maison et jouent à la fois le rôle de brise soleil et de jardinières, cernant la maison d'un
    Illustration :
    Vue de la charpente soutenant le toit de l'excroissance principale de la maison
  • Maison Etienne, La-Chapelle-du-Mont-du-Chat
    Maison Etienne, La-Chapelle-du-Mont-du-Chat La Chapelle-du-Mont-du-Chat - la ferme Palatin - - bâti isolé - Cadastre : 2018 B5 127-129 Lieux-dit : la Ferme-Palatin La-Chapelle-du-Mont-du-chat 73370
    Historique :
    diversifiées (ne pas tout concentrer sur les "vues panoramiques sur le lac" mais ouvrir au contraire sur la continuité des zones constituant l'espace de jour, réparties le cas échéant sur plusieurs niveaux en fonction détaillées. Il est aussi demandé de "tirer le plus grand parti de l'environnement en ouvrant des vues forêt. Il est détaillé que le maître d'ouvrage aimerait retrouver dans ce projet : "Une architecture mais prolongé (...)". Le budget prévisionnel est également précisé dans ce programme et il est souhaité qu'il n'excède pas 1 200 000 francs. Un permis de construire a été délivré le 4 juin 1988 pour une habitation de 237m2. Il s'agit du second projet, le premier ayant été refusé par la commission des sites. Le après intervention du maire de la commune. Un contrat a été passé entre l'architecte et le maître d'ouvrage le 26 janvier 1989. Toutefois, l'histoire de cette réalisation a été longue et compliquée
    Description :
    Construite sur un terrain de 6750 m2 ,situé à une altitude d'environ 640 m, et disposé en balcon au dessus du Lac-du-Bourget. Construite sur un terrain escarpé, la maison occupe un site très spectaculaire ancien (le lieu-dit la Ferme-Palatin) et d'une maison de plaisance en belvédère, le Chat (château Perché "zone jour" de 85 m2 avec coin repas, cuisine communiquant avec le séjour, coin salon avec cheminée complexe. Des différences de niveaux, marqués par quelques marches, permettent de singulariser le vaste rez
    Illustration :
    Vue de l'entrée de la maison située sur l'une des façades latérales. IVR84_20187301069NUCAQ
  • Présentation de l’œuvre de Dominique Zimbacca (1928-2011)
    Présentation de l’œuvre de Dominique Zimbacca (1928-2011)
    Illustration :
    Vue de la tombe de Dominique Zimbacca, dessinée par lui-même, dans le cimetière de Tourouvre (Orne
1