Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maisons jumelles dites Le Rêve, 43 rue de l' Arrivée
    maisons jumelles dites Le Rêve, 43 rue de l' Arrivée Enghien-les-Bains - 43 rue de l' Arrivée 2 rue Pilloy - en ville - Cadastre : 1995 AC 287, 288
    Description :
    multiplication des balcons, les auvents, les loggias, la variation des formes de toits ainsi que sur le dessin villégiature où la vue oriente les constructions. L'architecte a beaucoup joué sur les décrochements, la des baies, cintrées, rectangulaires ou de type thermal. Le décor, dont plusieurs éléments de céramique les jeux de courbes qui animent tout l'édifice par le traitement cintré des aisseliers soutenant
    Titre courant :
    maisons jumelles dites Le Rêve, 43 rue de l' Arrivée
    Appellations :
    Le Rêve
    Illustration :
    Détail du cartel portant le nom de la maison ""le Rêve"" sur le haut de la façade, rue de l'Arrivée la vue vers le lac, n'est pas encore construit. Photographie. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/21-22, en
  • maison de villégiature dite Villa artistique, 9 avenue de Ceinture
    maison de villégiature dite Villa artistique, 9 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 9 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 30
    Historique :
    grand vestibule oblong doté d'un hémicycle au fond de sa partie droite, le salon est agrandi par une absidiole faisant ressaut sur la façade, l'escalier est déplacé en demi hors œuvre sur une façade latérale et une immense terrasse couverte donne du volume aux pièces du côté du lac. Dans le style , avait été publiée en carte postale sous le nom de villa artistique. Depuis lors, l'édifice a été
    Représentations :
    Le seul élément de décor de céramique subsistant est disposé sur l'un des murs des communs : il balustres est disposé en éventail sur un fond de mosaïque formée de petites pastilles de céramique colorée
    Illustration :
    Plan des différents niveaux et élévation de la façade postérieure donnant sur le lac de la maison Plan du sous sol et élévation de la façade antérieure sur rue de la maison reconstruite en 1921 Détail de la fontaine de céramique, située sur la façade latérale de la remise automobile
  • Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains
    Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains Enghien-les-Bains
    Historique :
    car l'histoire de la ville ne prend naissance que durant le deuxième quart du 19e siècle. En raison de typologie des maisons du 19e siècle et de mieux comprendre l'évolution du bâti de la ville. D'autre part, le repérage a en grande partie repris celui établi pour la ZPPAUP (validée le 9 octobre 2007) avec cependant plusieurs bâtiments de ce dernier afin de traduire sa marque dans le corpus général étudié. Le chiffre indiqué comme bâti INSEE est le nombre de logements en 2007 dans la ville dont 24% de maisons et 72, 5
    Description :
    historiques. Le régionalisme a eu peu d'impact sur l'architecture d'Enghien-les-Bains. Le second aspect majeur l'architecture de la ville. Pour le 19e siècle on peut signaler l'importance du corpus des maisons à trois construites sur les grands axes de la ville établis à cette période ainsi qu'à un ensemble d'immeubles des
    Annexe :
    Ville de Paris, 143 768) - VERNHOLES. L'habitation du parisien en banlieue. Après le travail à Paris , le repos à la campagne. Paris , [191?], 132 p., ill. (phot.) ; 24,5 cm, pl. 49. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, in-8° 922 409) - PETITPAS. Le cottage pour tous. Maisons de campagne plans et devis, sous la direction de M. Bourniquel. La maisonnette, le cottage, la villa, la grande usuelle, 1933. pp. 28-31 Fol. V 3926. Le Moniteur des architectes, 1853, pl. 188. Fol. V 234. La Semaine
    Texte libre :
    L'ensemble de l'étude sur les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains, ainsi que la publication
    Illustration :
    Le chalet de Giraud à Saint-Gratien, commune de saint Gratien. Ce type de chalet, sur la commune en Vue d'ensemble de maisons construites sur le bord du lac, donnant sur l'avenue de Ceinture Céramique : détail d'une frise de faïence au décor de feuilles de platane située sur le haut de la présentait un belvédère pour jouir de la vue depuis le toit en terrasse. (AM Enghien-les-Bains, 1T 94 Elévation sur rue, coupes et plans de la maison élevée en 1926 pour monsieur Tisson, avenue de Elévation et coupe d'une maison construite pour madame Le Luau en 1914 (non localisée). (AM Enghien Decressoniière et Henry Salmon (architecte DPLG; 6 rue du Départ). Il s'élevait avec une façade sur la Grande rue , actuelle rue du Général de Gaulle et une autre sur l'avenue d'Enghien. (AM Enghien-les-Bains, Fonds des Détail du cachet que l'architecte Henri Moreels apposait sur ses documents professionnels. (AM Portrait de l'architecte Henri Moreels dans le jardin de sa maison. (Collection particulière de la
  • immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle
    immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle Enghien-les-Bains - 53 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 220
    Historique :
    œuvres parisiennes édifiée l'année précédente, au 231 bis rue Lafayette, dont il réutilise le dessin de l'une des travées : on y retrouve le même fronton curviligne et un décor très proche.
    Description :
    trois niveaux. Le couronnement est particulièrement ouvragé. Reposant sur deux pilastres monumentaux l'architecture et le décor du grand escalier droit à retour rampe sur rampe et au mur noyau ajouré. A la manière Situé sur une parcelle étroite, il ne présente qu'une travée avec une succession de balcons sur pots à feu. En raison de l'exigüité de la parcelle, chaque étage ne comprend qu'un appartement avec le lumière se diffuse dans les deux pièces. Le rez de chaussée est en grande partie réservé à une boutique volées sont identiques jusqu'au dernier niveau. Le garde-corps est constitué d'immenses volutes de , constitués d'un feuillage gras, sont disposés comme des consoles reliant le support aux rampants des marches
    Illustration :
    Coupe de l'immeuble (1904). On remarque que sur les trois étages, les appartements sont ornés de colonnes et que le décor de l'escalier se poursuit jusqu'au dernier niveau. (AM Enghien-les-Bains Elévation de la façade sur la rue (1904). (AM Enghien-les-Bains) IVR11_20099500535NUC4A Vue de la première volée de l'escalier depuis le vestibule du rez-de-chaussée ; le départ est
  • maison dite chalet, localisation inconnue
    maison dite chalet, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Historique :
    Maison construite par l'architecte Emilie Thion, publiée sous le nom de chalet dans l'Architecture
    Description :
    , alors qu'à gauche, couvert par le prolongement du toit, se trouve le poulailler. La façade a fait , rectangulaires ou à meneaux que dans la mise en œuvre des matériaux pour un effet décoratif. On note le gout du détail de l'architecte notamment dans le traitement de la souche de cheminée et du mur placé derrière l'édifice qui forme une sorte de pignon se terminant par un fronton cintré sur lequel se détache l'épi de
1