Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • école de commerce ; école supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC)
    école de commerce ; école supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) Cergy - avenue Bernard Hirsch - en ville - Cadastre : 2010 AY 44
    Historique :
    nouvelles. Dès 1967, Cergy fut envisagé. En 1968, une option fut posée sur le terrain. L'architecte Ivan Trop à l'étroit dans ses locaux de la rue d'Assas dans le VIe arrondissement de Paris, l'École Seifert (1926-2008) fut par la suite désigné pour concevoir le bâtiment dont le chantier d'édification débuta en 1971.Il s'adjoindra Valoire pour les vitraux et Martin Fourquin pour les espaces verts. Le 11 octobre 1973, la nouvelle école fut inaugurée. En 2005, une extension nommée « le Nautil » fut construite par le fils de l'architecte, Marc Seiffert (1963-), au sud-ouest, à l'angle du boulevard Bernard
    Description :
    L'Ecole de commerce est située au pied de la préfecture, le long du parc, sur un terrain de sept HLM de la ville. L'ensemble se déploie sur 17 000 m² dont une tour de sept étages pour les services complétait le programme. Les petites cours intérieures, les galeries de circulation permettent un rapport
    Illustration :
    Vue des façades donnant sur le parc de la Préfecture. IVR11_20129500041NUC4A Vue des façades donnant sur le parc de la Préfecture. IVR11_20129500042NUC4A Vue des façades donnant sur le parc de la Préfecture. IVR11_20129500043NUC4A Vue des façades donnant sur le parc de la Préfecture. IVR11_20129500044NUC4A
  • immeuble de bureaux dit Tour EDF-GDF
    immeuble de bureaux dit Tour EDF-GDF Cergy - 2 rue des Chauffours - en ville - Cadastre : 2010 AX 23
    Historique :
    régionale. Le projet fut confié à Renzo Moro (1933-), Guy Lagneau (1915-1996) et Ivan Seifert (1926-2008) de l'Atelier d'études architecturales (ATEA). Ouverte en 1974, la tour EDF-GDF domine le paysage urbain du
    Description :
    heures, ici la protection est permanente. La cuve d'eau est située sur le haut de la tour. Le béton des comptant 14 étages, il s'appuie sur une plateforme de béton précontraint avec un effet de détachement du , restaurant, centre médical, locaux syndicaux et action sociale. C'est le noyau central rectangulaire en béton stabilité au feu. C'est le premier immeuble du genre en France. L'ossature verticale est constituée de 22 la Société de construction Durafour qui exploite ce procédé breuveté du colonel Multin. Alors que le
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la tour sur la page de couverture de la revue Le Bâtiment Bâtir, 1976. Tiré de : Le Bâtiment Bâtir, 1976, n°10, p.39-42. (Musée de l'Ile de France, Sceaux) IVR11_20119500928NUC4AB
  • centre de formation des banques populaires, Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Val d'Oise
    centre de formation des banques populaires, Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Val d'Oise Cergy - 2 rue des Chauffours - en ville - Cadastre : 2010 AY 15
    Historique :
    En 1972, le groupe Banque Populaire cherchait à construire son propre centre de formation cadres de moins de trente ans qu'il fallait former. Le site de la ville nouvelle de Cergy fut choisi en d'aménagement, à proximité de la Préfecture et du parc urbain » . Le programme fut élaboré par le bureau d'aménagements planifiés (SETAP). Le chantier de construction, dont le premier œuvre fut assuré par l'entreprise
    Description :
    Le Centre de formation des Banques Populaires prend place sur un terrain de 0,9 hectares qui borde restaurant qui initialement ne se déployait que sur un niveau, la terrasse le surmontant devant servir « à d'une succession de locaux de part et d'autre d'un hall central sur deux niveaux. Le hall était à l'ouest le parc de la Préfecture. Cette parcelle était contraignante du fait de sa topographie hauteur, une zone non ædificandi et une servitude pour les pompiers. Le cahier des charges définissait s'organisent autour d'un noyau central. Celui-ci déploie sur deux niveaux et un sous-sol, des lieux « de et au premier étage, le noyau est entièrement occupé par le « forum », espace central d'accueil qui distribue les différentes branches et qui constitue donc le « trait d'union » entre les différentes s'enroule un escalier, constitue le cœur de la composition. Le dallage de grès ocre disposé concentriquement d'Eero Saarinen (1910-1961) ponctuaient l'espace. A l'est, le forum dessert la branche consacrée au
    Illustration :
    Détail depuis le jardin des volets de métal orientables sur les baies de l'amphitéhâtre Vue d'ensemble du bâtiment depuis le jardin vers les gradins en contrebas donnant sur la salle de Vue du hall éclairé par des shed qui se continue pour former les baies donnant sur le jardin Vue du palier du premier étage donnant sur le haut du pilier palmiforme avec en arrière les Détail du pilier central du hall, de l'escalier dans le hall et du mobilier. Tiré de : Recherche et Détail sur la partie haute du pilier central du hall. Tiré de : Document de ATEA, 1977. (Archives ornait l'un des hall de l'établissement. Le dessin est signé en bas à droite : Cormier. Tiré de tapisserie qui à l'origine ornait l'un des hall de l'établissement. Le dessin est présenté sous deux aspects Un bâtiment circulaire : le restaurant inter-entreprises. Tiré de : La Construction moderne Vue depuis le jardin de l'un des accès des pièces en sous-sol. IVR11_20129500348NUC4A
  • lotissement et immeubles à logements de l'opération
    lotissement et immeubles à logements de l'opération "Centre-Gare" Cergy - Grand'place - Cadastre : 2010 AX 43 ou non cadastré ?
    Historique :
    A la fin des années 1970, le quartier de Cergy-Préfecture n'était toujours pas achevé. Le boulevard de l'Oise séparait irrémédiablement la dalle en deux entités : la préfecture au sud-ouest et le grande opération nommée « centre-gare » se plaça en rupture avec le fonctionnalisme des débuts. Sa et de tous les commerces. Alors que trois architectes étaient chargés d'élaborer les plans-masses, le promoteur des logements fit finalement appel à Ivan Seifert (1926-2008) qui avait déjà construit dans le quartier l'ESSEC en 1973 et le Centre de formation des Banques Populaires en 1976.
    Description :
    géométriques bichrommes formés de graviers colorés comme pour l'Essec et le Centre de formation des banques
    Illustration :
    Vue d'ensemble des immeubles sur le square donnant sur la Grand'Place. IVR11_20129500323NUC4A Vue d'ensemble des immeubles sur la Grand'Place. IVR11_20129500319NUC4A Vue d'ensemble du parvis donnant sur la Grand'Place. IVR11_20129500324NUC4A
1