Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison-atelier du compositeur Pierre Henry
    Maison-atelier du compositeur Pierre Henry Paris 12e arrondissement - 32 rue de Toul - en ville - Cadastre : 2018 AR011 112
    Historique :
    de la rue Louis-Braille en 1866. C'est à partir de cette rue qu'on accédait à la demeure, située au maison est devenue en 1971 l'habitation et le studio du compositeur Pierre Henry. Citant un entretien développer, de s'exprimer, au centre d'une grosse entité sonore." Pierre Henry, après une formation musicale , est engagé par Pierre Schaeffer, de 1949 à 1958, pour travailler avec lui au sein du Groupe de la Radio, Pierre Henry fonde, avec Jean Baronnet, le studio Apsome, 80 rue Cardinet à Paris. C'est en . C'est une petite équipe de trois personnes autour de Pierre Henry qui permettra au compositeur de donner pas sans rappeler celui de Bernadette Mangin, qui assistait Pierre Henry pour le montage. Ces œuvres d'éléments très divers. Ceux-ci deviennent en fonction de l'inspiration de Pierre Henry, support et vecteur Duboscq. Pierre Henry modifiait régulièrement l'accrochage des tableaux, n’hésitant pas à les transformer , face au compositeur. Dans Le Son, La Nuit (p.103), Pierre Henry développe la portée symbolique de
    Référence documentaire :
    Pierre Henry Chion Michel, Pierre Henry, 2003, Fayard Pierre Henry. Le son, la nuit Mallet Franck, Le son, la nuit, entretiens avec Pierre Henry, La rue Journal de mes sons Henry Pierre, Journal de mes sons, Paris, Séguier, coll. "Carré Musique", 1996 La Maison de sons de Pierre Henry Bergjord Geir Egil (photographies), Bigot, Yves, Bringsvaerd Tor , Fleuret Maurice, Henry Pierre, Olsson Tommy, Warnier Isabelle, Weyergans François (textes), La Maison de sons de Pierre Henry, Lyon, Fage, 2010.
    Murs :
    pierre crépi
    Description :
    Le toit en pavillon de la maison occupée par le compositeur Pierre Henry est coiffé d'une terrasse jardin qui s'étendait jusqu'à l'actuelle rue Louis Braille. Du côté opposé à la rue, en limite de l'impressionnante sonothèque de Pierre Henry. La disposition intérieure de la maison, la même à chaque étage maison a été sonorisé, pour pouvoir accueillir les concerts que Pierre Henry, à partir de 1996 pièce commandée en 1989 par Klaüs Schöning à Pierre Henry) . Le sous-sol, desservi par un escalier tournant en pierre, a été insonorisé et d'innombrables campagnes de prises de sons y ont été effectuées . C'est dans cet espace que se trouvent plusieurs œuvres en trois dimensions réalisées par Pierre Henry utilisé pour réunir les membres de l'association Son/Ré. A droite, se trouve le studio où Pierre Henry
    Auteur :
    [habitant célèbre] Henry Pierre
    Titre courant :
    Maison-atelier du compositeur Pierre Henry
    Illustration :
    Chambre de Pierre Henry (2e étage). Au-dessus de la porte Bilboquet, 2013, derrière la porte, Table Détail, chambre de Pierre Henry (2e étage) IVR11_20187500239NUC4 Notes pour "Hamlet", musique Pierre Henry, mise en scène Wilfried Wendling (2017 Chambre de Pierre Henry. Au fond, dessin en couleurs, et sur la gauche Partition, 2015 Peintures concrètes, chambre de Pierre Henry (2e étage) IVR11_20187500240NUC4 Table de travail, chambre de Pierre Henry. A droite de la fenêtre Coffre-fort en pièces, 2013
  • graffiti sur murs et charpentes des
    graffiti sur murs et charpentes des "caves-prisons Drancy - avenue Jean-Jaurès rue Arthur-Fontaine rue Auguste-Blanqui
    Illustration :
    « Jackie LOUIS [dans un cœur] », au crayon de menuisier sur béton et graffiti hachuré
  • fort de Vaujours
    fort de Vaujours Vaujours - Fort de Vaujours - D 84 - route stratégique - isolé - Cadastre : OB-4-0436 BA 1 0043, 0047, 0048
    Historique :
    du « système restreint », défendue par Adolphe Thiers et Pierre Denfert-Rochereau et celle du
1