Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 81 à 100 sur 9920 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • grand ensemble dit le Domaine de Villiers
    grand ensemble dit le Domaine de Villiers Draveil - Villiers - avenue Henri-Barbusse rue de Châtillon - en ville - Cadastre : 1983 AR 5, 76-79, 82, 100-104, 108, 109, 111, 113, 114, 116-120, 200, 296, 297, 299, 303-309 1983 BC 54, 211, 218, 234, 24, 260-262, 265, 266, 268-272, 276, 278
    Historique :
    par la Caisse des Dépôts et Consignations le 30 juin 1954. Le programme initial prévoit la construction de 702 logements en deux tranches (432 et 270 logements). Le plan d'ensemble élaboré par les architectes Jacques Warnery et Jean Saubot s'attache à maintenir le caractère privé du parc, sans toucher aux masses boisées ni modifier le modelé du sol. La première tranche (permis de construire du 23 mars 1956 le Parc Saint-Rémy (entre les rues Libéral-Bruant et François-d'Orbay). Les travaux sont achevés le 21 décembre 1960. Deux écoles primaires correspondant à chaque phase de la construction desservent le grand ensemble. En même temps que l'allée des Tilleuls, le château utilisé par un service social de la
    Description :
    Au nord du château, le respect des masses boisées a conduit les architectes à disposer les bâtiments en périphérie du terrain, le long d'une route fermée par une place en cul-de-sac limitant la hameaux reliés par des sentiers piétonniers. Les petits collectifs à 2 étages sont situés sur la voie pour former écran au bruit et à la vue. Au sud du château le terrain libre traversé par l'allée des Tilleuls , chacun possédant son escalier intérieur. Les collectifs comportent deux ou trois étages sur rez-de
    Titre courant :
    grand ensemble dit le Domaine de Villiers
    Appellations :
    Domaine de Villiers (le)
    Illustration :
    Plan d'ensemble (décompte des logements), 22 décembre 1954. Le nombre total de logements est de 704 Le groupe scolaire. Carte postale, vers 1960. (AD Essonne, 2 Fi 63) IVR11_20059101640XAB Plan-masse figurant sur un panneau situé à l'entrée du domaine. IVR11_20079101254XA Immeubles le long du boulevard Henri-Barbusse. IVR11_20079100851XA Immeubles entre l'allée des Tilleuls et le boulevard Henri-Barbusse. IVR11_20079100853XA Immeubles (n° 21 à 27, 2 à 6 et 8 à 12) le long de la route située en périphérie du parc boisée, à Façade sur rue de l'immeuble n° 62 à 68. IVR11_20079101257XA Pavillons semi-individuels de 4 et 2 logements dans le parc du domaine. IVR11_20079101262XA 2e tranche du Domaine de Villiers : la tour, le centre commercial et les deux immeubles encadrant La tour d'habitation et le centre commercial (rez-de-chaussée) de la seconde tranche du Domaine de
  • garderie d'enfants La santé c'est le bonheur
    garderie d'enfants La santé c'est le bonheur Enghien-les-Bains - 5 villa de la Croix blanche - en ville - Cadastre : 1995 AB 275
    Historique :
    Cette crèche a été construite à la demande de l'association enghiennoise La santé c'est le bonheur
    Description :
    . Sur la cour, le bâtiment, accolé à un édifice antérieur, s'ouvre avec deux travées de larges fenêtres édifice présentant trois travées sur la rue, la travée centrale étant sommée d'une grande lucarne horizontales. Le style général est celui que l'on qualifie durant les années Trente de style cottage.
    Titre courant :
    garderie d'enfants La santé c'est le bonheur
    Appellations :
    La santé c'est le bonheur
  • Le décor des lycées de Mantes
    Le décor des lycées de Mantes
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre
    Historique :
    l'exécution d'une grande fresque sur plâtre de 5,10 m de large x 2,80 m de haut sur le thème de l'Île-de Le décor du lycée mixte (Saint-Exupéry) et du lycée technique (Jean Rostand) de Mantes-la-Jolie a été en grande partie réalisé dans le cadre de la procédure du 1% artistique, instaurée par le décret du 18 mai 1951 pris par le Ministère de l’Éducation nationale. Selon ce dernier, 1% des sommes . Le 5 janvier 1960, l'architecte Raymond Lopez et son collaborateur Raymond Gravereaux soumettent au -France, associée, au fond du hall de l'entrée principale, à une fresque sur ciment de plus petites retenues pour orner le lycée par la Commission d'agrément des artistes, lors de sa séance du 16 décembre 1960 : - dans la salle de détente des garçons, une fresque sur plâtre d'environ 23m2 ayant pour sujet "La Connaissance du monde", exécutée par le peintre Alexandre Obradovitch. - au fond de la galerie d'entrée menant à l'externat, une fresque sur ciment intitulée "Nuances", conçue par l'épouse de Raymond
    Référence documentaire :
    p. 36-37. Art / Lycées - 1951-1993 - Le 1% artistique en Région Île-de-France. BECHY, Hervé (dir .). Art / Lycées - 1951-1993 - Le 1% artistique en Région Île-de-France. Paris, Conseil régional d'Île-de juin 1960 Archives nationales, Pierrefitte-sur-Seine. Culture ; Délégation aux arts plastiques ; Sous , commissions de 1969 Archives nationales, Pierrefitte-sur-Seine. Culture ; Délégation aux arts plastiques
    Titre courant :
    Le décor des lycées de Mantes
    Texte libre :
    plan triangulaire. Leur disposition libre sur le terrain permet d'animer un espace sans qualification particulière et d'offrir des points de vues multiples sur les bâtiments qui les enserrent. Le soubassement du Le décor des lycées Saint-Exupéry et Jean Rostand de Mantes-la-Jolie a été réalisé en grande partie dans le cadre de la procédure du 1% artistique, instaurée par le Ministère de l’Éducation nationale en en 1969 par Rémi Lopez, chargé de terminer le chantier d'agrandissement du lycée technique laissé inachevé au décès de son père (1966). Ces deux campagnes illustrent, sur dix ans, l'évolution des sculpteur René Andréï (1906-1987), conçue pour le patio d'entrée de l'établissement. Intitulée "La Jeunesse figure évoque le travail d'Aristide Maillol. Elle contraste avec le buste de l'aviateur et écrivain Antoine de Saint-Exupéry, aux volumes anguleux et simplifiés, placé dans le même jardin. Ce buste porte la -même sculpteur et peintre. Son intégration au décor du lycée n'est pas documentée. Devant le lycée
    Illustration :
    Le décor de cette salle de détente des garçons pourrait être la fresque sur plâtre d'environ 23m2 Détail de la signature de Charles Gianferrari, sur le deuxième panneau décoratif du réfectoire du ayant pour sujet "La Connaissance du monde", exécutée par le peintre Alexandre Obradovitch. (Fonds Aménagements du patio situé entre le lycée Saint-Exupéry et le lycée Jean Rostand : préaux, murs Détail des aménagements de Charles Gianferrari pour le patio séparant le lycée Saint-Exupéry du Détail des aménagements de Charles Gianferrari pour le patio séparant le lycée Saint-Exupéry du pour le patio séparant le lycée Saint-Exupéry du lycée Jean Rostand. 1969) IVR11_20177800273NUC4A Devant l'un des préaux, au sol, le motif d'escargot dessiné par le dallage conçu par Charles Vue générale de la mosaïque de pierre, marbre et émail réalisée par Charles Gianferrari pour le , proches de ceux conçus par le collectif de design L'Oeuf pour plusieurs halls d'entrée d'immeubles
  • Le mobilier de l'hôtel de ville
    Le mobilier de l'hôtel de ville Mantes-la-Jolie
    Historique :
    , tout en blanc, possède des sièges tulipe d'Eero Saarinen. Ils ont donné des prescriptions sur le décorateurs ont réalisé la décoration du cabinet du maire : ils ont dessiné le mobilier sauf la table basse en
    Titre courant :
    Le mobilier de l'hôtel de ville
    Texte libre :
    nouvel hôtel de ville. Leur choix se porte sur des objets emblématiques du design moderniste : la chaise tulipe de Eero Saarinen, le siège Wassili de Marcel Breuer et la lampe Pipistrello de Gae Aulenti.
    Illustration :
    Le hall d'honneur a perdu les rayures horizontales qui sur le mur faisaient écho aux marches Si l'escalier est l'oeuvre de l'architecte, le décor environnant a été dessiné par les designers Le bureau du maire. (AM Mantes-la-Jolie 15 Fi 2 365) IVR11_20157800466NUC4A Le bureau du maire et la salle de conférences particulière. (AM Mantes-la-Jolie 15 Fi 2 353 Sièges en plastique moulé dans le hall qui précède la salle des mariages et du conseil Ces fauteuils se trouvaient à l'origine dans le bureau du maire. IVR11_20157800612NUC4A Vue actuelle de la salle du conseil dont le mobilier a été changé. IVR11_20157800604NUC4A
  • maison de campagne dite le château Itasse
    maison de campagne dite le château Itasse Maurecourt - 1 rue Itasse - en ville - Cadastre : 1983 AE 84, 85, 88, 89, 90, 208, 209, 211
    Historique :
    pas sur le plan de 1701, en revanche elle existe en 1731. Après le décès d'Anne-Marie Cotelle en 1779 1824 elle appartient à Jacques Le Seigneur, qui sera maire de Maurecourt. C'est en 1833 que la famille
    Description :
    décès de 1779 : un vestibule avec un escalier à rampe en fer, un salon donnant sur le jardin, salle à La propriété est telle qu'elle est décrite dans le terrier de 1766 et surtout l'inventaire après manger et salon de part et d'autre et chambres à l'étage. La maison était alors couverte en tuile. Le
    Titre courant :
    maison de campagne dite le château Itasse
    Illustration :
    Plan sur le cadastre napoléonien. (AD Yvelines). IVR11_20087800016NUC1A L'escalier vue plongeante sur le départ. IVR11_20077800341XA Le château vu depuis la grille donnant sur la partie boisée du parc. IVR11_20077800346XA Le monogramme d'Anne-Marie Cotelle sur la grille. IVR11_20077800352XA La façade sur jardin. Carte postale. (Collection particulière). IVR11_20087800490NUC2 Les escaliers extérieurs latéraux sont sans doute des aménagements du XIXe siècle. Le motif de Le jardin et la façade postérieure du château. IVR11_20077800333XA Le potager et un bâtiment agricole. IVR11_20077800342XA Le mur de clôture qui a servi de mur à chasselas. IVR11_20077800348XA
  • le mobilier de l'église Saint-Aspais
    le mobilier de l'église Saint-Aspais Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Historique :
    trois chapelles, sur le côté nord (étudiés). Par ailleurs, le fondeur Maloule fournit une cloche en 1501 , et un jubé est commandé en 1565 au maître peintre parisien Guyon Ledoux, sur le modèle de celui de marbrier et sculpteur à Paris ; le menuisier Plet intervient sur la boiserie sculptée du choeur et sur le ensemble de verrières, en grande partie conservées, et de retables en pierre sculptés à même le mur de Guillaume de la Cour en 1626. Quatre nouvelles cloches sont fondues en 1614. Au 18e siècle, le mobilier par la suite par Clicquot pour les jeux d'anche). Des stalles sont exécutées par le menuisier Jean -Baptiste Plet en 1740. En 1743, le choeur fait l'objet d'un réaménagement complet : le maître-autel et son retable, ainsi que le jubé, sont démontés ; le choeur est carrelé à neuf par François Adam, maître -Constance, bénite en 1753. Ils financent aussi le réaménagement de la chapelle des fonts, la même année . Tous les marchés sont passés en 1753, avec des artisans melunais : le serrurier Chartier, le menuisier
    Titre courant :
    le mobilier de l'église Saint-Aspais
    Illustration :
    Projet pour le grand orgue. Calque, 1838. (AD Seine-et-Marne. 5 V 190) IVR11_20067700326XA Dessin du menuisier Delacourt (ou de La Court) pour le jubé, 1626. (AM Melun. GG d 98, pièce 2 Dessin du menuisier Delacourt (ou de La Court) pour le jubé : détail. (AM Melun. GG d 98, pièce 2 Litographie du 19e siècle d'après le dessin pour le jubé de Saint-Aspais, 1626 (Doc. 1). (BM Melun Projet de carrelage du choeur, avec l'emplacement des stalles. Calque, 1838. (AD Seine-et-Marne. 5 Dessin pour la grille du choeur, 1838. (AD Seine-et-Marne. 5 V 190) IVR11_20067700410X Projet pour l'autel de la chapelle des morts. Calque aquarellé, 1867. (AD Seine-et-Marne. 5 V 192 pendant la Seconde guerre mondiale. Calque aquarellé, 22 mars 1877. (AD Seine-et-Marne. 5 V 191 Projet de décoration du sanctuaire. Calque aquarellé, 25 juillet 1877. (AD Seine-et-Marne. 5 V 195 Vue intérieure du vaisseau central depuis l'ouest, vers le début du 20e siècle. Carte postale
  • le mobilier de la collégiale Notre-Dame
    le mobilier de la collégiale Notre-Dame Melun - place Notre-Dame - en ville
    Historique :
    serrurier Keramingant fournit plusieurs grilles pour le choeur (1824, sur dessin de l'architecte Solente ville natale : le célèbre diptyque de Fouquet, actuellement dispersé entre Anvers et Berlin. La majeure aux églises désaffectées de Melun : la clôture de choeur de l'église Saint-Etienne, le maître-autel en , disparut à l'occasion des renouvellements du décor et du mobilier menés durant tout le 19e siècle. Le devis est proposé pour le maître-autel par le statuaire Clovis Monceau et le marbrier Bion. Les fonts baptismaux sont exécutés par Bion fils et Lequeux, le banc d'oeuvre par David, les grilles du choeur par partir de 1866. En 1877, on refait à son tour le décor de la chapelle dédiée au Sacré-Coeur et à saint , dont certaines pièces sont de grande qualité, mais souvent mal documentées. Le reflet des cultes
    Titre courant :
    le mobilier de la collégiale Notre-Dame
    Illustration :
    Volet gauche du diptyque peint par Fouquet pour Etienne Chevalier : le commanditaire présenté par Projet d'autel pour la chapelle de la Vierge. Calque aquarellé, vers 1866. (AD Seine-et-Marne. 4 Op Clef de voûte dans le vaisseau central de la nef, 2e travée. IVR11_20027700606X Porte ajourée du confessionnal placé dans le bras nord du transept : chêne, 18e siècle, en remploi Chemin de croix, offert par le curé de l'église en 1883. Vue de la première station : le Christ
  • le mobilier de la chapelle de l'hôpital
    le mobilier de la chapelle de l'hôpital Melun - 2 rue Fréteau de Pény - en ville
    Historique :
    rapidement, comme en témoigne la date 1863 inscrite sur la grille en ferronnerie de la tribune. Ce décor du toutefois perdus, ou n'ont pas été réalisés : cf. en particulier, le projet de stalle de célébrant fourni en
    Titre courant :
    le mobilier de la chapelle de l'hôpital
    Illustration :
    Chapelle de l'hospice de Melun : sur la demande de Monsieur Dégoux prêtre chapelain, une stalle de célébrant donnée par nous le 15 septembre 1867. éch. 10 cm.p.m. Papier aquarellé, 15 septembre 1867. (BM Fauteuil de célébrant en tapisserie, dans le choeur. IVR11_20037700783XA
  • le mobilier de l'hôtel de ville
    le mobilier de l'hôtel de ville Melun - 16 rue Paul-Doumer - en ville
    Historique :
    collections est donc demeurée sur place. Dans le cadre de l'inventaire topographique, nous avons choisi de ne l'hôtel de la Vicomté en 1966, le Musée était installé au sein même de l'hôtel de ville. Une partie de ses pas étudier les oeuvres du Musée disséminées dans l'ensemble du bâtiment, tels que le tableau de Gautherot Pyrame et Thisbée dans la salle du conseil, les trois tableaux d'Armand Cassagne dans le vestibule , le buste de Carrier-Belleuse au premier étage, etc. Ces oeuvres sont inventoriées par le Musée municipal de Melun. En revanche, le décor de la salle des mariages nous a paru former un ensemble cohérent mariages, ni aux collections du musée : une paire de Marianne dans le vestibule, et deux éléments
    Titre courant :
    le mobilier de l'hôtel de ville
  • le mobilier de l'église paroissiale Saint-Joseph
    le mobilier de l'église paroissiale Saint-Joseph place Cardinal Mercier
    Historique :
    ornée d'une croix, sur la droite de saint Georges terrassant le dragon. La quatrième, de plus petite "" situé 80 bd Sébastopol : dans le cadre en rosace, en façade, et deux sur les côtés du clocher, ainsi qu'une sur le pignon postérieur de l'édifice. Enfin, trois objets n'ont pu faire l'objet de dossiers, la , portant sur un cartel l'inscription ""souvenir de Juan Moreno de Mora décédé le 4 mars 1865, priez pour Le clocher n'a pas été visité lors de l'enquête, toutefois des documents trouvés aux archives Bains en juin 1862 sous le règne de saint Pie IX, Napoléon III empereur, Joseph Mercier curé, Fréderic Moreno de Morena, fondatrice de l'église"". Sur la gauche elle est ornée d'une croix et sur la partie juin 1862 sous le règne de saint Pie IX, Napoléon III empereur, Joseph Mercier curé, Fréderic Reiset d'une croix sur la gauche et à droite de saint Michel. La troisième cloche se dénomme Jean-Baptiste : ""j'ai été baptisé à Enghien les Bains en juin 1862 sous le règne de saint Pie IX, Napoléon III empereur
    Titre courant :
    le mobilier de l'église paroissiale Saint-Joseph
  • le mobilier de l'Institution Saint-Aspais
    le mobilier de l'Institution Saint-Aspais Melun - 36 rue Saint-Barthélemy - en ville
    Titre courant :
    le mobilier de l'Institution Saint-Aspais
  • verrière : L'octroi d'une charte de commune à Meaux par le comte de Champagne Henri le Libéral
    verrière : L'octroi d'une charte de commune à Meaux par le comte de Champagne Henri le Libéral Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    Signature peinte en grisaille, en bas à droite : "Société artistique de peinture sur verre. 96 rue
    Matériaux :
    verre polychrome grisaille camaïeu jaune d'argent gravé à l'acide photographie sur verre en décor
    Représentations :
    Sur la terrasse de son château, le comte de Champagne fait lire par un clerc le texte de la charte
    Description :
    l'atelier Champigneulle, qui prit alors le nom de "Société artistique de peinture sur verre". Il s'agit d'une verrière à sujet historique, représentant l'octroi d'une charte de commune à Meaux par le comte de Champagne Henri le Libéral, en 1179. Certains des personnages représentés sont des portraits de
    Titre courant :
    verrière : L'octroi d'une charte de commune à Meaux par le comte de Champagne Henri le Libéral
  • Mairie
    Mairie Le Perreux-sur-Marne - place de la Libération - en ville - Cadastre : 1979 AE 61
    Dossier :
    Plan. Projet d'extension signé Marcel Chappey, 1941, non éxécuté. (AM Le Perreux-sur-Marne) Mairie
  • Ville
    Ville Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Dossier :
    Tableau d'assemblage du cadastre de 1947. (Le Perreux-sur-Marne, services techniques) Ville
  • Ville
    Ville Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Dossier :
    Planche de la section AC du cadastre de 1947. (Le Perreux-sur-Marne, services techniques) Ville
  • Ville
    Ville Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Dossier :
    Planche de la section AE du cadastre de 1947. (Le Perreux-sur-Marne, services techniques) Ville
  • Ville
    Ville Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Dossier :
    Planche de la section AD du cadastre de 1947. (Le Perreux-sur-Marne, services techniques) Ville
  • Mairie
    Mairie Le Perreux-sur-Marne - place de la Libération - en ville - Cadastre : 1979 AE 61
    Dossier :
    Elévation antérieure, 1889. (AM Le-Perreux-sur-Marne. série M) Mairie
  • Ville
    Ville Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Dossier :
    Plan d'urbanisme de 1945. (Le Perreux-sur-Marne, services techniques) Ville
  • Mairie
    Mairie Le Perreux-sur-Marne - place de la Libération - en ville - Cadastre : 1979 AE 61
    Dossier :
    Elévation latérale, 1889. (AM Le-Perreux-sur-Marne. série M) Mairie