Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 12 sur 12 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 3 peintures monumentales : le XIVe arrondissement.
    Ensemble de 3 peintures monumentales : le XIVe arrondissement. Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre date sur l'oeuvre signature sur l'oeuvre signature sur l'oeuvre date sur l'oeuvre
    Référence documentaire :
    Recherches sur l’œuvre picturale de Jean Despujols (1886-1965) Palard, Nicole. Recherches sur Le Musée des années 30 Bréon Emmanuel, Lefrançois Michèle. Le Musée des années 30. paris, Somogy
    Description :
    milieu des nuées. La toile de Jean Despujols, qui se trouve sur le coté nord de la salle, évoque la l'arrondissement. Plusieurs astronomes y figurent également et notamment Le Verrier, directeur de l'Observatoire au marche révolutionnaire. Au centre, l'homme accède à la pensée représentée par une femme appuyée sur une la petite-fille qui l'accompagne, sa nièce. Le peintre s'est lui même représenté sous les traits du
    Titre courant :
    Ensemble de 3 peintures monumentales : le XIVe arrondissement.
  • Ensemble de 3 peintures monumentales : les Fiançailles, le Repas de noces, la Famille
    Ensemble de 3 peintures monumentales : les Fiançailles, le Repas de noces, la Famille Paris 14e arrondissement - 2 place Ferdinand-Brunot
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre peint Signé en bas à droite sur l’œuvre intitulée Famille
    Historique :
    Trente ans après l'achèvement de la mairie, le 21 novembre 1888 un concours fut ouvert pour l'exécution de trois panneaux destinés à décorer la salle des mariages. Le programme fut publié le 1er décembre 1888. Le 21 février 1889 les artistes élirent leurs représentants : Puvis de Chavannes, Luc-Oliver , Osbert, Le Sidaner et Vuillard, . C'est celui de Maurice Chabas qui reçut le prix d'exécution, Adrien que Maurice Chabas "a choisi pour thème de ses compositions la vie de nos faubourgs (...)". le Petit Palais, musée des Beaux Arts de la Ville de Paris conserve deux esquisses sur les trois peintes par Tanoux La Noce (inv.PPP 04272), projet non retenu et une esquisse de Georges Roussel Le Midi (inv
    Référence documentaire :
    Le triomphe des mairies, grands décors républicains, 1870-1914 Franck Folliot. Les décors des mairies. In Burrollet, Folliot, Imbert. Le triomphe des mairies, grands décors républicains, 1870-1914
    Description :
    Chabas traduit dans un langage moderne une iconographie codifiée à l'extrême. Il abandonne le style petite bourgeoise, très présente dans le XIVe arrondissement. Le mariage est simplement évoqué par le . Maurice Chabas s'est efforcé de caractériser géographiquement chacun des paysages représentés : le quartier Montparnasse, pour le Repas de Noces, les fortifications pour La Famille, et le Parc Montsouris comme cadre de la scène de fiançailles. Le souci des détails vrais, le soin mis par l'artiste à
    Titre courant :
    Ensemble de 3 peintures monumentales : les Fiançailles, le Repas de noces, la Famille
    Illustration :
    Le repas de noces. IVR11_20157500144NUC4A Le repas de noces, le soldat. IVR11_20157500145NUC4A Le repas de noces, arrière plan. IVR11_20157500150NUC4A
  • peinture monumentale de l'abside de la chapelle du Grand séminaire de Meaux
    peinture monumentale de l'abside de la chapelle du Grand séminaire de Meaux Meaux - 20 rue de Chaage -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    Signature dans le coin inférieur gauche de la Crucifixion.
    Historique :
    Desvallières pour orner le sanctuaire de la chapelle du grand séminaire de Meaux. Des esquisses ont été peintes
    Représentations :
    Sur le mur du fond, le Christ en croix forme le centre de la composition. Il est encadré par deux scènes : le sacrifice d'Abraham (à droite) et la Présentation au Temple (à gauche). Sur la première arcade, le sommet de l'arc représente les instruments de la Passion (trois clous, la sainte Lance et le roseau avec l'éponge) et le bas de l'arc est occupé par des personnages contemporains : le pape Pie XI commanditaire de l'oeuvre, Monseigneur Lamy. Sur la seconde arcade, sont peints la lapidation de saint Etienne (à gauche), le retour du fils prodigue (à droite) et Dieu le Père entouré d'anges (au sommet de l'arc).
    Description :
    lisse, mais est au contraire divisé en trois plans : le mur du fond, centré sur la Crucifixion, est par l'inscription sur l'autel : "offerimus tibi". Réalisée en deux techniques (toile marouflée pour plus simples), elle occupe tout le mur oriental de l'abside. Celui-ci ne constitue pas une surface
    Illustration :
    Détail de la scène à droite de la Crucixion : le sacrifice d'Abraham. IVR11_20097700892NUC4A Détail de la partie droite de la peinture murale : le retour du fils prodigue
  • Ensemble de 4 peintures : scènes parisiennes et  rurales
    Ensemble de 4 peintures : scènes parisiennes et rurales Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre date sur l'oeuvre signature sur l'oeuvre signature sur l'oeuvre date sur l'oeuvre
    Historique :
    . la mairie annexe en 1956. C' est l’œuvre de quatre artistes différents. Les deux toiles qui ornent le
    Description :
    de Jean Dunand et à sur le mur opposé, une toile combinant le château du parc de Sceaux et l'ancienne . On y reconnait la place Denfert-Rochereau et le Lion de Bartholdi installé en 1880. Dans la salle
    Auteur :
    [peintre] Picart Le Doux Charles Alexandre
    Illustration :
    Le château de Sceaux par Charles Picart-Ledoux IVR11_20157500209NUC4A
  • peinture murale
    peinture murale Melun - 36 rue Saint-Barthélemy - en ville
    Inscriptions & marques :
    Pascal. 1917). Armoiries de l'institution Saint-Aspais peintes sur le mur du fond, en-dessous de la scène signature peint sur l'oeuvre date peint sur l'oeuvre armoiries sur l'oeuvre peint Signature et date peintes à la peinture rouge, à trois emplacements : dans le coin inférieur droit
    Représentations :
    Christ enseignant Vierge, ange, guirlande, rose saint Aspais (?), prédication ; Sur le mur du fond sont touchés par la prédication sur le mur de gauche, et vont nourrir un vieillard sur le mur de droite est représentée la prédication du Christ, en Palestine. Le Christ est assis sous un arbre, près d'une source. Plusieurs personnes, dont des enfants, l'écoutent. Dans le fond à droite arrive un cortège d'autres auditeurs, parmi lesquels une femme portant son bébé et un infirme avec ses béquilles. Sur les
    Description :
    L'abside de la chapelle est ornée d'une vaste peinture murale qui se développe sur le mur du fond
    Dimension :
    dimensions approximatives de la peinture sur le mur du fond. Sur les murs latéraux, l = 4 mètres
  • Ensemble de 9 peintures monumentales : les fables de la Fontaine
    Ensemble de 9 peintures monumentales : les fables de la Fontaine Paris 14e arrondissement - 2 rue Pierre-Castagnou - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le titre sur l'oeuvre inscription concernant l'auteur sur l'oeuvre Le panneau consacré à la représentation de "L'aveugle et le paralytique" porte une signature
    Historique :
    Cette fresque orne le patio du lycée Erick satie. L'un des panneaux est daté 1.6.1934 et signé H . Roelie. Mais aucun document n'a été retrouver pour préciser le contexte de sa réalisation, ni tous les fondé par Paul Baudoüin (bien que nous n'ayons pas retrouvé d'élève portant le nom de Roelie dans la
    Description :
    Il s'agit d'un ensemble de neufs panneaux peints à fresque sur les murs du patio de l'actuel lycée droite à partir de la loge du gardien de : " Le pêcheur et le petit poisson", "Le meunier, son fils et l'âne", "La fortune et le jeune enfant", "Le vieillard et ses enfants", L'aveugle et le paralytique ", "La poule aux œufs d'or", "L'huitre et les deux plaideurs", "La colombe et la fourmi", "Le vieillard références à l'Orient (telles la pyramide et la coupole de mosquée représentées en fond de "L'aveugle et le
    Illustration :
    Le pêcheur et le petit poisson. IVR11_20157500463NUC4A Le meunier, son fils et l'âne. IVR11_20157500464NUC4A La fortune et le jeune enfant. IVR11_20157500465NUC4A Le vieillard et ses enfants. IVR11_20157500466NUC4A l'aveugle et le paralytique. IVR11_20157500467NUC4A Le vieillard et les trois jeunes hommes. IVR11_20157500471NUC4A Détail de la signature et de la date portées sur la fresque "La poule aux oeufs d'or
  • Peinture murale : Les vieilles chansons de France.
    Peinture murale : Les vieilles chansons de France. Paris 14e arrondissement - 2 rue Pierre-Castagnou - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le titre sur l'oeuvre inscription concernant l'auteur sur l'oeuvre La composition porte en son centre un médaillon où figure le titre " Les vieilles chansons quelques notes sur une portée qui permettent de les identifier précisément. Les trois auteurs de cette
    Historique :
    d'artistes de l'Atelier des Fresques de la ville de Paris, dans le cadre d'une commande municipale, la ville , fondée par Paul Baudoüin en 1925, qui dispensait ses cours 1 rue de la Ville-Neuve, dans le 2e composite (certaines chansons remontant à l'Ancien Régime, d'autres ayant été créées durant le Révolution traduit le génie d'un peuple et l'âme d'une nation.
    Référence documentaire :
    Francis Harburger. 1905-1998. Le Langage de la peinture Decaen-Le Boulanger, Hélène, Delcourt , Schulmann Didier, Tètelin Florence. Francis Harburger. 1905-1998. Le Langage de la peinture. Paris, Gourcuff
    Représentations :
    Dix chansons traditionnelles sont ici représentées et évoquent le roi Dagobert, Malbrough ou le le
    Description :
    autour d'une baie centrale qui est surmontée par le titre de l'oeuvre dans un médaillon (peint par était un petit bonhomme" peints par Jeanne Gauzy et de Christen , "Meunier, tu dors", "Le bon roi
    Dimension :
    L’œuvre mesure environ 5 mètres de haut sur 10 mètres de long.
    Illustration :
    Vue d'un détail "Le roi Dagobert". IVR11_20157500369NUC4A
  • peinture monumentale : Baptême de Jésus
    peinture monumentale : Baptême de Jésus Draveil - centre - 1 place de la République
    Représentations :
    Baptême du Christ ; Le Christ, les pieds dans le Jourdain, est surmonté de la colombe du Saint
    Description :
    L'artiste a composé sa fresque sur une bande verticale enduite qui fait ressaut sur le mur sans en occuper toute la surface, créant ainsi un effet plastique qui accentue le message liturgique.
  • 6 peintures monumentales : les Poètes
    6 peintures monumentales : les Poètes Chanteloup-les-Vignes
    Historique :
    le XIXe siècle parce qu'il était le plus proche de lui tout en étant entièrement révolu. Il a suffisamment univoque. Les bâtiments de la cité ont été préfabriqués sur place et revêtus de carrelage : les éléments étant placés dans le fond du moule où le béton était coulé. Le peintre a utilisé cette même crédit n'était prévu pour ce genre de décor dans le budget de l'opération.
    États conservations :
    L'immeuble comportant le portrait de Victor Hugo a été détruit en 2005 lors d'une phase de
    Illustration :
    du XIXe siècle. Ici de gauche à droite Paul Valéry, Arthur Rimbaud, Baudelaire et Victor Hugo. Le sol
  • ensemble de cinq peintures monumentales
    ensemble de cinq peintures monumentales Aubergenville - place de Louvain
    Historique :
    le 18 juin 1933. Le mobilier en ciment est très sobre, et comporte un sol en gravier accessible par trois marches qui symbolisent le lit du Jourdain. Paul Tournon confie la décoration des murs du . Le style de cette composition aux couleurs vives est inhabituel dans une église. Il est cependant
    Description :
    Le peintre compose cinq panneaux décoratifs sur fibrociment sur le thème des vertus. Les trois vertus théologales sont groupées sur le panneau central. La Foi est munie d’une lampe perpétuelle
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la chapelle. Le sol en gravier figure le lit du Jourdain. IVR11_20137800099NUC4A Les trois panneaux qui décorent le baptistèret. Le panneau central représente les trois vertus Cinq panneaux qui décorent le baptistère. Le panneau central représente les trois vertus La signature d'Elisabeth Branly et la date 1933 de l'oeuvre apposés sur l'illustration
  • ensemble de peintures monumentales
    ensemble de peintures monumentales Aubergenville - place de Louvain
    Illustration :
    Mur avec fresque peinte aux motifs de fleurs symboles du paradis. Le tabernacle a été déplacé dans Mur orné d' oiseaux, de papiillons et de fleurs de paradis.. Au dessus on peut lire le début de la phrase: ""je veux passer mon ciel à faire du bien sur terre"". IVR11_20137800095NUC4A
  • fresque de la voûte de la chapelle de l'évêché
    fresque de la voûte de la chapelle de l'évêché Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Vers 1640, l'évêque de Meaux Séguier renouvela le décor de la chapelle de son palais épiscopal. Il sur son palais.
    Illustration :
    Peinture murale de Jean Senelle, sur la voûte de l'abisde de la chapelle haute du palais épiscopal
1