Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 23 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • monument du Sergent Hoff (1836-1902)
    monument du Sergent Hoff (1836-1902) Bry-sur-Marne - rue de Noisy-le-Grand - en ville - Cadastre : 1981 O 13
    Historique :
    Monument élevé par l'architecte Félix Debat et le sculpteur Jean Magrou et inauguré en 1903
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - rue de Noisy-le-Grand - en ville - Cadastre : 1981 O 13
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    Vue d'ensemble. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401543XB Vue d'ensemble (avant 1904) du carrefour où était implanté le monument. A l'arrière plan, la ferme
  • monument de Daguerre (1787-1851)
    monument de Daguerre (1787-1851) Bry-sur-Marne - place Daguerre - en ville - Cadastre : 1981 R
    Historique :
    buste réalisé par le statuaire Elisa Bloch et fondu par Barbedienne, grâce à une souscription internationale due à l'initiative de la commune avec le concours de l'Etat, du département de la Seine et de la
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - place Daguerre - en ville - Cadastre : 1981 R
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
  • Monument des Wurtembourgeois
    Monument des Wurtembourgeois Champigny-sur-Marne - 49 rue de Dunkerque - en ville - Cadastre : 1984 CM 67
    Localisation :
    Champigny-sur-Marne - 49 rue de Dunkerque - en ville - Cadastre : 1984 CM 67
    Aires d'études :
    Champigny-sur-Marne
    Illustration :
    Vue générale. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie française
  • monument des Mobiles de la Côte d'Or
    monument des Mobiles de la Côte d'Or Champigny-sur-Marne - 25ter rue Guy Moquet - en ville - Cadastre : 1984 BH 66 A
    Localisation :
    Champigny-sur-Marne - 25ter rue Guy Moquet - en ville - Cadastre : 1984 BH 66 A
    Aires d'études :
    Champigny-sur-Marne
    Illustration :
    Vue générale. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie française
  • Monument de Franchetti
    Monument de Franchetti Bry-sur-Marne - rue Franchetti - en ville - Cadastre : 1981 Z
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - rue Franchetti - en ville - Cadastre : 1981 Z
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    Vue de face. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401544XB
  • monument à Bossuet
    monument à Bossuet Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre inscription concernant l'iconographie sur l'oeuvre latin armoiries sur l'oeuvre Signatures en bas à droite : "Ernest Dubois statuaire. Malgras-Delmas architecte". Inscription sur le socle, en lettres majuscules dorées : "Hoc in pace Jacobus Benignus Bossuet episcopus meldensis (1704). Inscription au revers du monument, dans un cuir découpé sous le médaillon : "Rocroy".
    Historique :
    nouveau monument à Bossuet, plus digne de sa mémoire que la statue (très critiquée) de Ruxtheil. Le projet Grand Palais lors de l'Exposition Universelle de 1900, et remporta la médaille d'or. Le monument aurait dû être installé dans la cathédrale pour le bicentenaire de la mort de Bossuet, en 1904, mais le constituée à cet effet. Le monument fut enfin installé en septembre 1907 dans la cathédrale, mais à un emplacement moins en vue que celui prévu à l'origine. L'inauguration se fit le 29 octobre 1911.
    Représentations :
    Bossuet en pied, en vêtements épiscopaux, lève le bras dans un geste d'orateur. A ses pieds, un : à gauche, un jeune homme assis (le Grand Dauphin, dont Bossuet fut le précepteur) et une jeune femme cape et cuirasse et tenant ses gants à la main (le protestant Turenne, converti par Bossuet). Au revers du monument, le Grand Condé (dont Bossuet fit également l'oraison funèbre) est représenté en buste
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral nord de la nef
    États conservations :
    Le monument, de même que la statue de Bossuet assis dans l'autre collatéral, a fait l'objet d'un
    Texte libre :
    -Bénigne Bossuet (1681-1704) : une dalle funéraire (IM77000265) dans le sanctuaire, et deux monuments sculptés dans la nef. Le plus imposant est celui-ci, sculpté par Ernest Dubois et inauguré en 1911. De blanc, où Bossuet est représenté assis sur son trône pontifical.
    Illustration :
    Détail : le buste de Bossuet. IVR11_20087700431NUC4A Détail : le Grand Dauphin. IVR11_20087700433NUC4A Détail du revers : en médaillon, le prince de Condé, vainqueur de Rocroy. IVR11_20087700558NUC4A
  • monument commémoratif Jacques Daburon
    monument commémoratif Jacques Daburon Enghien-les-Bains - rue du Général de Gaulle rue Jules Regnault - en ville - Cadastre : 1995 AE 293, 288, 287
    Historique :
    C'est dans le square Daburon créé en 1960, dénommé depuis l'établissement de la ZAC promenade Daburon, qu'est élevé un petit monument au capitaine enghiennois Daburon (1925-1958), mort en Algérie. Sur un édicule en forme de rocher, le sculpteur Albert de Jaeguer (1908 1992) dispose un médaillon sculpté à l'effigie du militaire. Le monument est inauguré le 15 mai 1960.
    Représentations :
    Sur le bas relief figure le portrait du capitaine Jacques Daburon.
    Description :
    Sur un monument en forme de rocher a été apposé un médaillon de bronze.
  • monument commémoratif Jean Mermoz
    monument commémoratif Jean Mermoz Enghien-les-Bains - rue Peligot rue du Départ rue Jules Ferry - en ville - Cadastre : 1995 AB 206
    Historique :
    Le monument est constitué d'un socle sur lequel est disposé un bas-relief à l'effigie de l'aviateur , œuvre du sculpteur Paul Ducuing (1867-1949) accompagné de l'inscription : Le souci rapproche les cœurs dans l'Aude. En Île-de-France, le musée du quai Branly conserve une série de bustes de personnalités
    Représentations :
    Sur le bas relief figure le portrait en buste de Jean Mermoz, de profil, en tenue d'aviateur.
    Illustration :
    orner le square. Photographie, 1959. (AM Enghien-les-Bains, O97) IVR11_20099500148NUC4A
  • monument aux victimes du nazisme
    monument aux victimes du nazisme Meaux - rue du Palais de justice - - Cadastre : BC non cadastré
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Seconde guerre mondiale, a été réalisée par le sculpteur René Mérelle (1903-1990). Son emplacement, devant le palais de justice, a été choisi par le conseil municipal le 20 janvier 1948. Le monument a été inauguré le 11 novembre 1948.
    Référence documentaire :
    p. 57-59 Le monument aux morts à Meaux. Bulletin de la société historique de Meaux et sa région, t . 5, 2008, p. 47-59. VITRY, Josette. Le monument aux morts à Meaux. Bulletin de la société historique
    Description :
    les yeux vers le ciel. Sur le côté gauche, sous trois bombes, sont inscrits 26 noms. Sur le côté droit
  • monument commémoratif du curé Louis Simonin
    monument commémoratif du curé Louis Simonin place Cardinal Mercier
    Inscriptions & marques :
    église/ sa piété d'assidu pèlerin ne cessa d'exalter parmi son peuple le culte de ND de Lourdes comme
    Historique :
    , il a eu une action importante dans l'agrandissement et le décor de l'église durant les années 1920
    Représentations :
    Sur le médaillon central figure le portrait en buste, visage de trois quart, du curé Louis Simonin.
    Description :
    complétée par le décor porté sur la balustrade de fer forgé disposée devant l'ensemble : des pampres de vignes en métal forgé se détachent sur la blancheur du marbre du calice, situé en arrière. Sur la
  • monument commémoratif de la première course de côte automobile
    monument commémoratif de la première course de côte automobile Chanteloup-les-Vignes - Hautil - isolé - Cadastre : 1983 A 22
    Représentations :
    Le monument est orné d'une roue, d'un élément de moteur et d'une branche de laurier et d'une palme.
    Description :
    Le 27 novembre 1898 eut lieu la première course automobile de côte du monde organisée par paul Meyan, directeur de la France automobile. Le monument a été érigé à l'initiative de l'automobile club d'Île-de-France, de la commune de Chanteloup et de la société Dunlop, le 14 avril 1929, à l'emplacement
  • monument à Henri Moissan
    monument à Henri Moissan Meaux - place Henri Moissan - - Cadastre : BR non cadastré
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    médaillon du même sculpteur rappelle également le souvenir d'Henri Moissan dans le vestibule du collège
    Description :
    Le monument, malheureusement en mauvais état, représente le buste du chimiste ainsi que ses plus importantes inventions : le four électrique (avec lequel il créa notamment le diamant articiel) et l'isolement
    Illustration :
    Le buste d'Henri Moissan, vu de face. IVR11_20097700267NUC4A Le buste d'Henri Moissan, vu de trois-quarts. IVR11_20097700266NUC4A Vue du bas-relief sur la face antérieure du socle : four électrique avec supports pour courants de 110 volts et 1000 ampères, invention d'Henri Moissan. Cf. la gravure publiée dans :" Le four Vue du bas-relief sur la face latérale droite du socle : l'électrolyseur utilisé par Henri Moissan pour isoler le fluor (le tube en U et les électrodes sont en platine). IVR11_20097700269NUC4A Vue du bas-relief sur la face latérale gauche du socle : schéma du four électrique inventé par Henri Moissan. Cf. la gravure publiée dans :" Le four électrique", par M. Henri Moissan, 1897, p. 7
  • Dodécaèdre
    Dodécaèdre Villetaneuse - 95 rue Marcel-Sembat - en ville
    Historique :
    Le dodécaèdre figure déjà sur les plans du dossier d’adjudication de l’ossuaire d’octobre 1971 . Auzelle en précise le dessin pour le dossier d’adjudication de la sculpture elle-même, en mai 1973
    Description :
    L’architecte place toujours une sculpture monumentale dans ses cimetières, le monument constituant : « Dans un patio situé au niveau des ossuaires collectifs, sur un socle de granit noir sur lequel s’écoule imprimée lors de son ouverture, il explique son parti : « Le dodécaèdre, l’un des cinq corps platoniciens , le plus parfait, se prête à de multiples interprétations suivant les conceptions philosophiques ou identique en granit noir de Suède exprime l’imbrication et le dialogue de la forme matérielle éphémère et de le pouvoir d’incarner l’univers global ». Ainsi Auzelle choisit-il ce volume pour le cœur de sa concessions plus longues, lorsque les familles ne souhaitent pas perpétuer le souvenir du défunt grâce à un ossuaire individuel. Dans son premier projet pour le cimetière, l’ossuaire était implanté dans un monument au fil des années). Les murs auraient été recouverts des noms des défunts, constituant ainsi le radicalement son projet et d’abandonner le concept de nécrologe, l’architecte cherche à maintenir sa volonté
    Aires d'études :
    Pierrefitte-sur-Seine
    Illustration :
    Vue d’ensemble au niveau bas. Le miroir d’eau qui recouvrait le sol de granit noir a été supprimé Vue rapprochée et détail de la végétation qui envahit le socle du monument. IVR11_20179300306NUCA
  • monument à Pasteur
    monument à Pasteur Melun - boulevard Victor-Hugo - en ville - Cadastre : 1985 AT non cadastré domaine public
    Historique :
    anticharbonneuse des moutons, expérimentée par Louis Pasteur à Pouilly-le-Fort (1881) et à Melun (1882). Œuvre de
    Illustration :
    Le monument à Pasteur et le début du boulevard Victor-Hugo, vers 1904. Carte postale. (BM Melun Le monument à Pasteur et le boulevard Victor-Hugo, vers le début du 20e siècle. Carte postale Le boulevard Victor-Hugo et la statue de Pasteur, vers le début du 20e siècle. Carte postale Socle du monument à Pasteur : élévation nord. Encre sur papier,10 juin 1943. (AM Melun. 1 Fi 77 Plan du socle. Encre sur papier,10 juin 1943. (AM Melun. 1 Fi 77 (verso)) IVR11_20027700006X
  • monument au général Raoult
    monument au général Raoult Meaux - place Henri IV - - Cadastre : BD non cadastré
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Le général Raoult * Le comité choisit comme sculpteur Jean-Paul Aubé, "pour l'origine meldoise de sa famille, et la notoriété de ses oeuvres." Le monument fut inauguré le 4 octobre 1891. La statue et
    Description :
    Le monument se composait d'une statue de bronze du général en pied, posée sur un piédestal orné de deux bas-reliefs en bronze, représentant l'entrevue de Raoult avec le général russe Totleben au siège
    Illustration :
    Le monument au général Raoult, place Henri IV (détruit pendant la seconde guerre mondiale). Carte postale, vers 1900. Carte postale, vers 1900. (AD Seine-et-Marne. 2 Fi 4514) IVR11_20137700725NUC4A
  • monument en l'honneur de la Résistance
    monument en l'honneur de la Résistance Vigneux-sur-Seine - Cadastre : 2011 AS 747
    Historique :
    réalisé par le fondeur Godard sur un projet des architectes Chemetov et Deroche prévoyant l'aménagement de La création d'un monument en l'honneur de la Résistance dans le quartier de la Patte d'Oie est décidée par le conseil municipal le 10 avril 1964. Ce monument est conçu par le sculpteur Demarchi et ses abords. Les travaux de gros-oeuvre sont adjugés le 18 janvier 1967 à la Société nouvelle de construction et d'entretien à Fontenay-sous-Bois. L'inauguration du monument a lieu le 7 mai 1967.
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - Cadastre : 2011 AS 747
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, monument en l'honneur de la Résistance. Sources et bibliographie DOCUMENTATION
    Aires d'études :
    Vigneux-sur-Seine
    Illustration :
    Projet réalisé par l'AUA (P. Chemetov) le 25 mai 1966 : schéma. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 247
  • monument à Gabriel Leroy
    monument à Gabriel Leroy Melun - 16 rue Paul-Doumer - en ville - Cadastre : 1985 AS 214
    Historique :
    sa mort, un monument lui est érigé dans le jardin de l'hôtel de ville. Oeuvre du sculpteur melunais Emile Gaulard et du marbrier Canat-Nolin, il est inauguré le 24 octobre 1909. Il n'en subsiste que le piédestal, le bronze ayant été emporté en 1943 par l'occupant. Ce socle, en forme de colonne antique
    Illustration :
    Vue du monument érigé en l'honneur de Gabriel Leroy dans le jardin de l'hôtel de ville. Carte
  • monument à Jacques Amyot
    monument à Jacques Amyot Melun - 16 rue Paul-Doumer - en ville - Cadastre : 1985 AS 214
    Historique :
    ). L'inauguration se fait le 20 mai 1860 (date inscrite sur le piédestal). Ce monument rappelle le souvenir de l'humaniste Jacques Amyot, traducteur de Plutarque, d'Héliodore statue est offerte par l'Etat, mais le piédestal est payé par la commune (environ 10 000 francs
  • Monument du cimetière
    Monument du cimetière Clamart - 104 rue Porte-de-Trivaux (de la) - en ville - Cadastre : 2017 BH 46 2017 BG 417
    Historique :
    particularités, la substance par-delà les accidents » et cite encore Malraux « Le seul domaine où le divin soit déjà auteur d’un monumental Lion de Juda (12 m) à Addis-Abeba, le soin de réaliser l’oeuvre, très probablement sur la base d’indications assez précises. L’artiste réalise un premier moule pour un bas-relief (des mains tenant un oiseau) afin de tester la technique de moulage du béton. L’essai, réalisé sur l’un bas-reliefs et le coulage de l’ensemble de la sculpture en une seule journée.
    Description :
    La sculpture, cippe monumentale de plan carré de 5 m de côté et haute d’environ 15 m comprend sur , dans quatre civilisations : le zodiaque occidental, les heures aztèques, le zodiaque lunaire cambodgien trame géométrique ponctuée de pointes de diamant que les parements des bâtiments du cimetière. Le par Auzelle. Le sculpteur quant à lui, tout en inscrivant sa réalisation dans ce cadre architectural , déploie toute sa créativité dans le dessin très graphique des reliefs alternant personnages ou animaux monumentale lorsque l’on pénètre dans le cimetière jusqu’à la découverte globale des reliefs lorsque l’on se espaces du cimetière voulus par l’architecte. La sculpture, grand signal marquant une coupure avec le monde extérieur et favorisant le recueillement demeure aujourd’hui l’un des emblèmes du cimetière
    Illustration :
    Projet de monument pour le premier projet de cimetière, par Robert Auzelle, janvier 1947. SIAF/CAPA dans le lointain, le monument, déjà terminé. SIAF/CAPA. Fonds Robert Auzelle 242 IFA, boite 50, affaire Vue d’ensemble du monument. A l’arrière-plan, le monument funéraire de la famille Auzelle Détail du bas-relief ayant servi à tester la technique du moulage sur l’un des piliers du bâtiment Autre détail d’un bas-relief représentant un chevalier sur sa monture. IVR11_20179200169NUCA
  • monument commémoratif de Louis Cotte
    monument commémoratif de Louis Cotte Enghien-les-Bains - boulevard Cotte rue Paul Delinge - en ville - Cadastre : 1972 AD non cadastré domaine public
    Historique :
    retrouvé aujourd'hui sa place initiale. A l'origine le buste était disposé sur un haut piédestal de pierre inventeur de la météorologie moderne, avait fait l'objet d'un projet dès 1821 sur une suggestion du docteur monument se met en place pour honorer ce personnage important pour le développement de la ville. L'œuvre sculptée par Robert Carrier-Belleuse (1848-1913), fondue par la fonderie du Val d'Osne, est inaugurée le 30 juin 1901. Le buste qui avait été déplacé en 1914 puis mis dans hall du bâtiment thermal en 1935 a
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la statue en buste depuis le côté gauche. IVR11_20089500147NUC4A Vue d'ensemble de la statue en buste depuis le côté droit. IVR11_20089500148NUC4A