Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 70 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison-atelier d'André Farkas, dit André François
    Maison-atelier d'André Farkas, dit André François Grisy-les-Plâtres - rue Robert Machy - en village - Cadastre : 2018 AD 01 253
    Historique :
    André Farkas, dit François nait à Temesvar (aujourd'hui Timisoara en Roumanie) le 9 novembre 1915 graphiques que celui-ci vient d'ouvrir rue Férou (et qui fermera en 1935). André François obtient ensuite un naturalisation en 1939, André François est versé dans la classe 40 mais ne sera pas incorporé en raison de la Naturel Régional du Vexin. Malgré un relatif éloignement avec la capitale, André François va mener jusqu'à apprécie beaucoup et où elle effectue de nombreux séjours. André François et son épouse y retrouvent en
    Référence documentaire :
    . 18 rue Robert Machy. Maison d'André François. (erreur dans le numéro) · Le dossier comporte deux André François et la publicité André François et la publicité. Laurence Perrigault et Léa Martin . Margny-lès-Compiègne, Centre André François, 2018. André François. L'imagination graphique André François. L'imagination graphique.Janine Kotwica
    Statut :
    François.
    Description :
    La maison occupée par André François est une grande maison rurale, divisée en deux habitations une remise et à l'étage, le premier atelier d'André François, ouvert dans les années 1960, d'une surplombe la plaine du Vexin et abrite le second atelier d'André François, réalisé selon les plans de son François, fait partie de cette catégorie de demeures qu'on peut dire"habitées". Son atmosphère nait de François a réalisé une première série de trompe-l’œil. Il y a peint une crédence, sur le rebord de laquelle qu'occupaient André François et son épouse. Au mur, des dessins d'enfants, des tableaux et des objets l'atelier. La table de travail d'André François est toujours là, face à la verrière largement ouverte sur la
    Titre courant :
    Maison-atelier d'André Farkas, dit André François
    Texte libre :
    D'après Janine Kotwica, auteur du catalogue et commissaire de l'exposition "André François , l'imagination graphique" à l’École Estienne (8 janvier-15 février 2018), la carrière d'André François est , sérigraphie, eau-forte, lithographie), André François crée un style unique, fondé sur le recours aux , réalisé pendant la guerre, parait en 1949, tout comme Little Boy Brown. André François travaille de façon traduits en français. Proche de Jacques Prévert, André François conçoit avec lui Point du Jour, et en 1952 d'André François pour de nombreuses campagnes publicitaires (Silexore, Perrier, les In-Trou-ables commercial qu'il s'agit de vanter. En 1972, André François réalise une célèbre campagne pour le Nouvel illustrations pour adultes tiennent également une place très importante dans l’œuvre d'André François, depuis de dessins de presse commentés qui rendent compte des nombreuses contributions d'André François aux ...) et américaines (d'avril 1963 à juillet 1991 André François réalise 55 couvertures pour le New Yorker
    Illustration :
    Pièce de séjour : détail des jouets et masques collectionnés par André François Pièce de séjour : compositions de jouets anciens réalisées par André François Premier étage : atelier d'André François IVR11_20189500140NUC4A Premier étage: peinture collectionnée par André François (chambre dite"aux oiseaux Premier étage : trompe-l'oeil dans la chambre d'André François IVR11_20189500146NUC4A
  • maison de campagne, 2-4 place Jean Le Vacher, également gendarmerie et maison de peintre
    maison de campagne, 2-4 place Jean Le Vacher, également gendarmerie et maison de peintre Écouen - 2-4 place Jean Le Vacher - Cadastre : 2014 AI 24
    Historique :
    D’après les recherches menées par Léon Brétaudeau, cette maison était au XVIe siècle celle de Jean : une plaque en façade commémore le souvenir de Jean Le Vacher, missionnaire et consul de France XVIIIe et au début du XIXe siècle : M. et Mme Rochart (1793), M. et Mme François, Mme Marie Madeleine Paris (1823), M. Richard Soulas (1825), M. François Dupont (1826). Cette maison était alors une "maison
    Référence documentaire :
    : éditions Lieux Dits, 2018. Photographies : Jean-Bernard Vialles, avec la collaboration de Laurent Kruszyk La famille de Jean Le Vacher, missionnaire et consul en Barbarie, né à Écouen, 1906. Léon Brétaudeau, « La famille de Jean Le Vacher, missionnaire et consul en Barbarie, né à Écouen », Mémoires de la demeurant à Ecouen, à M. François Dupont propriétaire demeurant à Paris, rue de Gramont, d’une « grande
    Auteur :
    [propriétaire] Bullant Jean [personnage célèbre] Le Vacher Jean
    Localisation :
    Écouen - 2-4 place Jean Le Vacher - Cadastre : 2014 AI 24
    Titre courant :
    maison de campagne, 2-4 place Jean Le Vacher, également gendarmerie et maison de peintre
    Texte libre :
    de la Bauvette". Elle possède une riche histoire : propriété de Jean Bullant, l'architecte du
  • maison de villégiature, 1 rue du Maréchal-Foch ; 58 rue Jean-Corringer
    maison de villégiature, 1 rue du Maréchal-Foch ; 58 rue Jean-Corringer Vigneux-sur-Seine - le Lac - 1 rue du Maréchal-Foch 58 rue Jean-Corringer - en ville - Cadastre : 1983 AH 660
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - le Lac - 1 rue du Maréchal-Foch 58 rue Jean-Corringer - en ville - Cadastre
    Titre courant :
    maison de villégiature, 1 rue du Maréchal-Foch ; 58 rue Jean-Corringer
  • maison de notable dite Château d'Ormesson, puis orphelinat Sainte Jeanne, actuellement Agence de l'aide sociale à l'enfance de la préfecture de Paris
    maison de notable dite Château d'Ormesson, puis orphelinat Sainte Jeanne, actuellement Agence de l'aide sociale à l'enfance de la préfecture de Paris Enghien-les-Bains - place Edmond Taupin - en ville - Cadastre : 1995 AE 229
    Historique :
    d'y fonder un orphelinat de jeunes filles pauvres sous la dénomination Asile Sainte Jeanne. Le vaste
    Titre courant :
    maison de notable dite Château d'Ormesson, puis orphelinat Sainte Jeanne, actuellement Agence de
  • maison, 5 allée de la Terrasse
    maison, 5 allée de la Terrasse Draveil - centre - 5 allée de la Terrasse - en ville - Cadastre : 1983 AC 298
    Historique :
    Maison personnelle de Jean Walter, architecte en chef de Paris-Jardins.
    Auteur :
    [architecte] Walter Jean
    Illustration :
    Plan de la maison construite pour lui-même par l'architecte Jean Walter: façade principale et plan
  • maison, 32 allée de la Perspective
    maison, 32 allée de la Perspective Draveil - centre - 32 allée de la Perspective - en ville - Cadastre : 1983 AC 360
    Historique :
    Cette maison fait partie des 22 pavillons construits par l'architecte Jean Walter pour la société
    Auteur :
    [architecte] Walter Jean
  • maison de villégiature, 23 avenue de Ceinture
    maison de villégiature, 23 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 23 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 283
    Historique :
    travaux exécutés par le décorateur alors en vogue, Jean Royère.
    Auteur :
    [décorateur] Royère Jean
  • Maison Etienne, La-Chapelle-du-Mont-du-Chat
    Maison Etienne, La-Chapelle-du-Mont-du-Chat La Chapelle-du-Mont-du-Chat - la ferme Palatin - - bâti isolé - Cadastre : 2018 B5 127-129 Lieux-dit : la Ferme-Palatin La-Chapelle-du-Mont-du-chat 73370
    Historique :
    ], Jean-Louis Etienne a pris contact avec Dominique Zimbacca à l'occasion de l'exposition Batimat ou au une maison à La-Chapelle-du-Mont-du-Chat, à 6 km au nord du Bourget-du-Lac, en Savoie. Jean-Louis
    Auteur :
    [] Zimbacca Jean-Pierre, Raymond
  • maison de notable dite les Tilleuls, actuellement mairie
    maison de notable dite les Tilleuls, actuellement mairie Andrésy - boulevard Noël-Marc - en ville - Cadastre : 1983 AT 718, 9991
    Historique :
    1861 Jean Anatolie déclare une construction nouvelle sur cette parcelle. Elle a appartenu à Jean -Baptiste de Dosme couturier sous le Second Empire dont le fils, Ferdinand François sera maire d'Andrésy
  • Maison Zimbacca, Tourouvre
    Maison Zimbacca, Tourouvre Tourouvre - les Coudrais - Cadastre : 2015 000 ZO 01 92
    Auteur :
    [] Zimbacca Jean-Pierre, Raymond
  • Maison Marchand, Saint Brice sous Forêt
    Maison Marchand, Saint Brice sous Forêt Saint-Brice-sous-Forêt - 18 rue de la Liberté - Cadastre : 2017 A101 182
    Auteur :
    [] Zimbacca Jean-Pierre, Raymond
  • Maison X, Boussy-Saint-Antoine
    Maison X, Boussy-Saint-Antoine Boussy-Saint-Antoine - 70 rue des Boissières
    Auteur :
    [] Zimbacca Jean-Pierre, Raymond
  • Maison Colmont, Jouy-le-Moutier
    Maison Colmont, Jouy-le-Moutier Jouy-le-Moutier - 4 rue du four à pain - Cadastre : 2016 000ck01 645
    Auteur :
    [] Zimbacca Jean-Pierre, Raymond
  • Maison Martin, Noisy-le-Grand
    Maison Martin, Noisy-le-Grand Noisy-le-Grand - 65 rue de la République - en ville - Cadastre : 2017 AZ01 487
    Auteur :
    [] Zimbacca Jean-Pierre, Raymond
  • Maison Zimbacca, La Varennes-Jarcy
    Maison Zimbacca, La Varennes-Jarcy Varennes-Jarcy - 10 bis sente de Gresles - Cadastre : 2015 000 AH 01 60
    Référence documentaire :
    organica. Jean-Pierre Campredon e Annick Lombardet. Le Carré bleu, 2013, n°1, p.45-47.
    Auteur :
    [architecte] Zimbacca Jean-Pierre, Raymond
  • Maison Von Bredow, Yerres
    Maison Von Bredow, Yerres Yerres - 101 ter rue de Bellevue - Cadastre : 2015 000 AC 01 488
    Auteur :
    [architecte] Zimbacca Jean-Pierre, Raymond
  • Maison Michard, Corbeil-Essonnes
    Maison Michard, Corbeil-Essonnes Corbeil-Essonnes - 19 chemin des Longaines - Cadastre : 2015 148-149 000 BP 01
    Auteur :
    [architecte] Zimbacca Jean-Pierre, Raymond
  • maison du peintre Seignac, 12ter rue Colette Rousset
    maison du peintre Seignac, 12ter rue Colette Rousset Écouen - 12ter rue Colette Rousset - Cadastre : 2014 AH 160
    Historique :
    , la maison fut achetée pour 7000 francs par par le peintre François Paul Noël Lami Mondésir Seignac et
    Référence documentaire :
    Dits, 2018. Photographies : Jean-Bernard Vialles, avec la collaboration de Laurent Kruszyk ; plan francs par François Paul Noël Mondésir Seignac, artiste peintre, et Mme Aimée Auguste Salemke, son épouse
    Auteur :
    [commanditaire] Seignac Paul François Noël Louis Mondésir
    Texte libre :
    Cette maison a été la demeure de deux peintres : Paul François Seignac, membre de l'école d'Ecouen
  • maison de notable, dite Villa Dassy, institution Sainte-Geneviève, puis immeuble à logements
    maison de notable, dite Villa Dassy, institution Sainte-Geneviève, puis immeuble à logements Meaux - Faubourg de Chaage - 23 Boulevard Jean-Rose - - Cadastre : 2014 BW 475
    Référence documentaire :
    , rive droite, 1988. BERNINI, Gérard, CAIN, Bernard, CAMARTY, Jean-Marie, CLAUDE, Jean-Christophe , CROISY, André, DUFFET Jean-Louis et FERRIERE Guy. Dictionnaire topographique et historique des rues de
    Localisation :
    Meaux - Faubourg de Chaage - 23 Boulevard Jean-Rose - - Cadastre : 2014 BW 475
    Illustration :
    La façade de la villa, vue depuis le boulevard Jean-Rose. IVR11_20097701374NUC4A
  • maison
    maison Meaux - Faubourg de Chaage - 27 Boulevard Jean-Rose - - Cadastre : 2014 BW 486
    Description :
    briques blanches dévolu à la façade Boulevard Jean Rose est repris sur la souche de cheminée au-dessus
    Localisation :
    Meaux - Faubourg de Chaage - 27 Boulevard Jean-Rose - - Cadastre : 2014 BW 486
    Illustration :
    Vue générale, depuis le boulevard Jean-Rose. IVR11_20087700607XA
1 2 3 4 Suivant