Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains
    Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains Enghien-les-Bains
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    totalité du corpus retenu est donc importante, mais l'intérêt de l'étude d'une ville thermale unique en île -de-France justifie cette importante sélection. Ceci permet une approche plus historique de la car l'histoire de la ville ne prend naissance que durant le deuxième quart du 19e siècle. En raison de la richesse exceptionnelle de la documentation qui a permis d'étudier nombre d'oeuvres détruites, il typologie des maisons du 19e siècle et de mieux comprendre l'évolution du bâti de la ville. D'autre part, le quelques compléments de terrain et surtout plus de recherche dans les fonds d'archives, permettant une attribution et une datation plus fine de nombreux bâtiments. Ces recherches ont ainsi permis de dégager des ensembles d'édifices construits dans la ville par un même architecte et de définir des caractères inhérents à la production de ces derniers. Celui dont la production a été la plus abondante et la plus plusieurs bâtiments de ce dernier afin de traduire sa marque dans le corpus général étudié. Le chiffre
    Murs :
    faux pan de bois pan de bois pierre de taille
    Description :
    siècle aux années 1930, période choisie pour cette étude comme étant la plus représentative de l'architecture de la ville. Pour le 19e siècle on peut signaler l'importance du corpus des maisons à trois travées enduites, des maisons de type chalet et, pour la fin du siècle, de maisons empruntant à des styles d'immeubles affichant des caractères bourgeois lié à la villégiature, un corpus de maisons 1900-1910 construites sur les grands axes de la ville établis à cette période ainsi qu'à un ensemble d'immeubles des au décor sous toutes ses formes, notamment la présence relativement abondante de décor en sgraffitte.
    Auteur :
    [architecte] Baudot Anatole de
    Annexe :
    documentation du Musée de l'Ile-de-France, Sceaux L'Architecture usuelle,1909, pp. 241-245. L'Architecture Enghien - Maisons et immeubles - Sources et bibliographie Plans, élévations et photographies de maisons ou immeubles d'Enghien-les-Bains extraits de : Monographies - GIRAULT DE SAINT-FARGEAU, Eusèbe . Guide pittoresque du voyageur en France. Paris : Firmin Didot, 1838, t. 1, p. 14. (Bibliothèque municipale de Versailles, Duhaut E 375/380) - NORMAND, Louis-Marie. Paris moderne ou choix de maisons construites dans les nouveaux quartiers de la capitale et dans ses environs. Paris : 1837-1849, 3 vol., in-4 °, 159 pl. ; t. 1 et t. 3. - L'architecture pittoresque au XIXe siècle. Recueil de villas, pavillons de campagne. Paris et ses environs. Paris : François Delarue, London-Moore, Mr Queen et Co, [ca 1880 ], 100 pl. lith. ; 37 cm, pl. 52. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, in fol. 90488 . Deuxième série. Maisons de campagne, villas et châteaux. Paris : Dujardin et Cie, [ca 1890], 150 pl. ; 48
    Texte libre :
    L'ensemble de l'étude sur les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains, ainsi que la publication - Liens web, en bas de page.
    Illustration :
    l'Ile-de-France, Inv. 65. 23. 5) IVR11_20069500063NUCA l'Ile-de-France, Inv. 65. 23. 6. E 3184) IVR11_20069500068NUCA quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500015NUCB . Carte postale, 1er quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500012NUCB Planche de quatre maisons de villégiature. Chromolithographie, 2e quart du 19e siècle. (Musée de Plan du rez-de-chaussée et élévation de la façade antérieure. Photographie. (AD Val d'Oise, 20Fi 59 Planche de quatre maisons de villégiature. Chromolithographie, 2e quart du 19e siècle. (Musée de Le chalet de Giraud à Saint-Gratien, commune de saint Gratien. Ce type de chalet, sur la commune en partie englobée par Enghien se situaient des maisons de villégiature dont ce chalet couvert de chaume qui appartient à la première génération de ces maisons pittoresques des années 1840 construites au bord du lac ou
  • maison de villégiature dite chalet de mademoiselle Ozy, 43 bis, 43 ter à 45 bis avenue de Ceinture
    maison de villégiature dite chalet de mademoiselle Ozy, 43 bis, 43 ter à 45 bis avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 43 bis, 43 ter à 45 bis avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 469, 468, 11, 268, 276, 277
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison de villégiature construite par l'architecte Bridault vers 1840 pour Justine Pilloy, actrice alors en vogue, connue sous le nom de mademoiselle Ozy. Cette dernière, immortalisée par plusieurs tableaux du peintre Chassériau, s'installe sur les bords du lac de la station thermale sans doute attirée là par les liens qu'elle entretenait avec le salon de Delphine de Girardin, épouse du patron de l'emplacement de l'actuel 43 de l'avenue de Ceinture, sur l'une des plus belles parcelles. Ce chalet possédait . L'ensemble était complété par une maison de jardinier, une remise, une écurie et une basse cour. Selon la non dans l'axe, permettant ainsi de ménager un plus grand effet de surprise. L'ensemble à disparu
    Parties constituantes non étudiées :
    fabrique de jardin
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Escaliers :
    escalier symétrique escalier de distribution extérieur
    Description :
    présence des balcons de bois confèrent à cette maison son caractère de chalet. Toutefois, sur le projet de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 43 bis, 43 ter à 45 bis avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 469
    Titre courant :
    maison de villégiature dite chalet de mademoiselle Ozy, 43 bis, 43 ter à 45 bis avenue de Ceinture
    Appellations :
    Chalet de mademoiselle Ozy
    Illustration :
    Plan d'ensemble de la propriété. Gravure, vers 1846. (BHVP, in fol. 10 84) IVR11_19697500401P Plan du rez-de-chaussée, du premier étage et de l'étage de comble. Gravure, vers 1846. (BHVP, in Elévation de la façade sur jardin. Dans les angles, en haut du document sont présentés les profils Vue de la façade donnant sur le lac. Gravure, 1860. (AD Val d'Oise) IVR11_20099500394NUC4A
  • maison de jardinier, localisation inconnue
    maison de jardinier, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de jardinier
    Historique :
    d'édifices construits autour du lac, sur le lotissement de Péligot.
    Escaliers :
    escalier droit escalier de distribution extérieur
    Description :
    Cette maison de jardinier présente un style vernaculaire (toit de chaume), mêlant les caractères architecturaux d'un chalet (toit largement débordant supporté par de grands aisseliers, balcon aux balustres de travée de l'entrée avec une haute porte). La distribution de la cuisine se fait par l'intérieur ainsi que soubassement et le rez de chaussée alors que la brique est mise en œuvre à l'étage pour former des motifs
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    maison de jardinier, localisation inconnue
    Illustration :
    Plan et élévation en perspective de la maison de jardinier. Gravure, 1845. (BHVP, in fol. 10 84
  • maison de villégiature, 101 rue Général de Gaulle
    maison de villégiature, 101 rue Général de Gaulle Enghien-les-Bains - 101 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AE 288
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison, détruite, a pu être localisée grâce à sa publication dans l'ouvrage de Normand Paris moderne... au milieu du 19e siècle. Elle y est qualifiée de maison sur la jetée du lac d'Enghien et son plan, caractérisé par l'escalier symétrique extérieur, a pu être repéré sur le plan cadastral de 1852
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier symétrique escalier de distribution extérieur
    Description :
    Cette maison est originale autant par son élévation que par la distribution de ses pièces notamment par la présence d'une cour anglaise sur laquelle ouvrent la cuisine et la salle de bain de l'entresol . Cette cour est enjambée par le perron d'entrée de l'édifice. L'entresol, en rez de chaussée du côté jardin, est dévolu à de nombreuses pièces de service dont le calorifère, l'office, le logement du jardinier et une serre. On remarque au rez de chaussée surélevé, la présence d'une salle de billard. De plan un porche supporté par de fines colonnettes, élevé sur toute la hauteur de l'édifice ; il est couvert d'un toit à longs pans brisés et d'une demi-croupe et forme un arrondi orné d'un motif de lambrequins . Balcons de bois aux balustres tournés ou en bois découpé animent les façades et donnent à l'ensemble un
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 101 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AE 288
    Titre courant :
    maison de villégiature, 101 rue Général de Gaulle
    Illustration :
    Plans de l'entresol et du rez-de-chaussée de la maison ""Sur la jetée du lac d'Enghien"". Gravure Vue en perspective de la maison. Gravure. (BHVP, in fol. 10 84) IVR11_19697500431P
1