Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 93 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maisons, immeubles
    maisons, immeubles Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
    Illustration :
    travaux n° 59, 1908. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400028XA (société d'épargne et de construction de maisons à bon marché). (AM Le Perreux-sur-Marne de maison. Déclaration de travaux n° 56, 1923. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400022XA . Déclaration de travaux n° 56, 1923. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400018XA ° 43, 1935. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400016XA Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400014XA signés E. Combecau. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400034XA . Combecau (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400032XA Plans et élévations d'une maison Netter. Déclaration de travaux n° 67, 1922. (AM Le Perreux-sur Vue panoramique, depuis Nogent-sur-Marne. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19859400236XB
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 6 place Robert Belvaux - en ville - Cadastre : 1979 Z 44
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 6 place Robert Belvaux - en ville - Cadastre : 1979 Z 44
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
    Illustration :
    . (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400026XA Vue extérieure du 1er étage et de l'enseigne du café-tabac ""à la civette du Perreux
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 77 avenue Ledru-Rollin - en ville - Cadastre : 1985 U 7
    Historique :
    Immeuble construit 1er quart 20e siècle par Georges Nachbaur et ses fils, architectes à Nogent-sur -Marne.
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 77 avenue Ledru-Rollin - en ville - Cadastre : 1985 U 7
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 103 avenue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1979 AE 31
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 103 avenue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1979 AE 31
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 23 rue de Tannebourg - en ville - Cadastre : 1979 Z 33
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 23 rue de Tannebourg - en ville - Cadastre : 1979 Z 33
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 9 boulevard de la Liberté - en ville - Cadastre : 1979 Z 185
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 9 boulevard de la Liberté - en ville - Cadastre : 1979 Z 185
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 26 rue Cristino Garcia - en ville - Cadastre : 1979 H 107
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 26 rue Cristino Garcia - en ville - Cadastre : 1979 H 107
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • immeuble Le Palais Condé, 1 rue Félix Faure
    immeuble Le Palais Condé, 1 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 1 rue Félix Faure rue Pasteur - en ville - Cadastre : 1995 AB 100
    Historique :
    ainsi que le chantier est confié à l'un de ses collaborateurs, Jules Peignin qui, de surcroît, semble plus imposant, avec sept étages sur 22 mètres de haut. En raison des lois d'urbanisme de la ville , l'édifice n'aura finalement que cinq étages sur les 16 mètres de haut règlementaires. Nicolet. Conformément à la typologie des immeubles résidentiels, l'édifice n'est pas aligné sur rue mais disposé en retrait et entouré d'une grille disposée sur un mur bahut. Sur sa carte de visite, l'architecte qui utilise cette réalisation au titre de publicité, décrit ainsi le modernisme de cet immeuble : moyens , toilette, cuisine, galerie. Il signale tout le confort moderne, ascenseur, chauffage central à l'eau dans toutes les pièces, nettoyage par le vide avec bouche dans chaque appartement et aspiration en cave . Electricité partout, eau et gaz, téléphone dans chaque appartement et belle décoration intérieure (texte sur une carte postale représentant le Palais Condé, archives départementales 95, 30 Fi 359/1).
    Représentations :
    Sur le fronton du porche est disposé un premier grand cartouche orné et encadré de fruits et les initiales PL évoquant le nom de l'édifice, le Palais de Condé. Ce nom est également disposé sur le
    Description :
    colonnes jumelées disposées sur de hauts socles et ornées sur leur base de branches de feuillage, le tout se reflétant dans le miroirs disposés sur les murs. choisis pour l'habillage de l'édifice. En effet, si le style change, l'architecte conserve les volumes qui lui sont familiers avec des travées en fort ressaut aux angles arrondis, rythmant les façades. Le . Le vestibule de l'immeuble a fait l'objet d'une composition particulièrement riche, scandé de
    Titre courant :
    immeuble Le Palais Condé, 1 rue Félix Faure
    Appellations :
    Le Palais Condé
    Illustration :
    Détail du fronton cintré couronnant le porche d'entrée de l'immeuble : au centre, figure le
  • immeuble Le Windsor Castle, 45 rue Félix Faure
    immeuble Le Windsor Castle, 45 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 45 rue Félix Faure 68 allée des Ecoles - en ville - Cadastre : 1995 AD 133
    Historique :
    immense sur le projet, ne faisait en réalité que 540m². Des garages et différents bâtiments en occupent Cet immeuble est représentatif des immeubles cossus construits par Léon Nicolet en 1912, le second de ce type, car le Windsor Castle est une copie de celui édifié au 11, rue de l'Arrivée, en 1908. Il semblerait qu'en 1911, un premier projet ai été conçu par Nicolet avec l'architecte Junien F. Le Manoir , finalement non réalisé. C'est l'entrepreneur en maçonnerie favori de Nicolet, Jules Peignin d'Epinay sur Seine, qui conduit le chantier. Le commanditaire est la Société Schnerson et Cie. Dans une plaquette attraction irrésistible et y résume ainsi son œuvre : un petit château au milieu d'un petit parc dont le l'origine le bâtiment était précédé et entouré d'un jardin orné de sculptures qui, bien que paraissant aujourd'hui l'espace. L'architecte affirme le caractère résidentiel de cet immeuble en le disposant en retrait avec une grille de clôture monumentale sur la rue avec des pilastres traités pareils (comme ceux que
    Description :
    , plus large, forme retour sur les deux côtés. L'entrée des locataires se fait sur le côté. L'ensemble L'immeuble est conçu sur un plan complexe en T qui génère une élévation particulière : un grand
    Titre courant :
    immeuble Le Windsor Castle, 45 rue Félix Faure
    Appellations :
    Le Windsor Castle
    Illustration :
    ). Document manuscrit de présentation du projet ""Le Windsor Castle"" au Sous Comptoir des Entrepreneurs nombre de travées concerne la partie donnant sur l'allée des Ecoles. (AM Enghien-les-Bains, 1T 95
  • immeuble Le Castel de l'Espérance, 46 rue Félix Faure
    immeuble Le Castel de l'Espérance, 46 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 46 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 79
    Historique :
    immeubles de rapport sur une parcelle dont l'architecte se dit le propriétaire, ce qui lui est contesté car retrait avec un jardinet en avant, un jardin organisé sur le plan de l'architecte en quatre parterres et Le Castel de l'Espérance a été construit en 1911 par l'architecte Henri Moreels constitué de deux ne figure pas comme tel sur la matrice. Il présente un premier projet où les immeubles font 19 mètres de haut, refusé en raison de sa non conformité avec le décret urbain n'autorisant qu'une hauteur totale de 14 mètres. Les deux immeubles sont construits sur une parcelle étroite : un premier immeuble en
    Description :
    L'élévation sur rue présente 'une composition symétrique organisée en deux travées latérales , ces deux travées sont reliées par un balcon-loggia qui repose sur des consoles de béton. Comme dans
    Titre courant :
    immeuble Le Castel de l'Espérance, 46 rue Félix Faure
    Appellations :
    Le Castel de l'Espérance
    Illustration :
    Elévation et coupe de l'immeuble donnant sur la rue Félix Faure (1911). (AM Enghien-les-Bains, 1T Elévation de la façade antérieure de l'immeuble donnant sur la cour intérieure (1911). (AM Enghien Vue de la façade antérieure de l'immeuble sur la rue Félix Faure IVR11_20089500365NUC4A Vue la porte d'entrée de l'immeuble donnant sur la rue Félix Faure IVR11_20089500367NUC4A Détail de la frise sur faïence ornant la porte d'entrée du premier immeuble. Motif floral Détail du décor entre deux baies, sur un plein de travée IVR11_20089500369NUC4A
  • maisons, immeubles
    maisons, immeubles Champigny-sur-Marne
    Localisation :
    Champigny-sur-Marne
    Aires d'études :
    Champigny-sur-Marne
    Illustration :
    Vue de la place d'Armes. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie française Champigny-sur-Marne) IVR11_20069400511XB Maison, 44 allée Watteau. Parent, Claude (architecte). Vue de la maison depuis le quai de la Marne sur le paysage. Tiré de : Elle, 18 décembre 1959. (Musée d'Ile-de-France, Sceaux , Adolphe (architecte). (AM Champigny-sur-Marne. Boîte 008 838) IVR11_20079400343XA , élévations et coupes, 1912. Remson, A.et Robinne, P. (architectes). (AM Champigny-sur-Marne. Boîte 008 838 coupes, 1912. (AM Champigny-sur-Marne. Boîte 008 838) IVR11_20079400347XA , entrepreneur-promoteur de Nogent-sur-Marne. IVR11_20069400451VA Immeuble, 82-24 rue Musselburgh. Vue générale depuis le chemin de contre-halage le long de la Marne Maison, 44 allée Watteau. Vue d'ensemble depuis le contrebas du chemin bordant la Marne de la
  • immeuble
    immeuble Meaux - faubourg de Chaage - 1, 3 rue Alfred-Maury - - Cadastre : 2014 BV 505-507
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    ) et du boulevard Jean Rose. Le bâtiment rural est quant à lui converti en orangerie. Aujourd'hui , l'orangerie est devenue immeuble à logements. Un atelier a été construit sur rue, sans doute dans les années
    Description :
    Cet immeuble s'élève sur le côté nord de la place Doumer, à l'angle du boulevard Jean Rose et de la enduit. Le rez-de-chaussée surélevé repose sur un soubassement en meulière. Les élévations sont animées également en brique. La façade arrière, sur le jardin, présente une grande marquise. rue Alfred Maury ; l'angle est souligné par un pan coupé, qui n'existait pas dans le bâtiment par un décor de briques, dont certaines portent le cachet du fabricant (initiales Dl, GLF, DZ) : un
    Illustration :
    : état ancien (3 élévations et une coupe). Document graphique. (AD Seine-et-Marne. 4 Op 284/7 : état nouveau possible (3 élévations et plan des toitures). Document graphique. (AD Seine-et-Marne. 4 Op : rez-de-chausée (ancien état) Document graphique. (AD Seine-et-Marne. 4 Op 284/7 : état proposé ( encore noire et rouge). (AD Seine-et-Marne. 4 Op 284/7) IVR11_20137700019NUC4A : état nouveau possible (encore noire et rouge). Document graphique. (AD Seine-et-Marne. 4 Op 284/7 : plan du 1er étage (état ancien). Document graphique. (AD Seine-et-Marne. 4 Op 284/7 Vue d'ensemble, depuis le boulevard Jean-Rose. IVR11_20097701359NUC4A La façade sur jardin, avec sa marquise. IVR11_20097701362NUC4A
  • Immeuble HBM
    Immeuble HBM Mantes-la-Jolie - Gassicourt - 68 rue Emile-Zola - en ville - Cadastre : 2014 AO 459
    Historique :
    l'office public d'HBM du département de Seine-et-Oise. L'entreprise Lesueur a réalisé les travaux. Le
    Description :
    moellons de Follainville. Il est élevé de 4 étages sur un rez-de-chaussée. Les façades sont rythmées par attestés sur des photographies anciennes figuraient sur les plans d'origine. Ils ont disparu. En revanche
    Texte libre :
    Cet immeuble HBM occupe à Gassicourt une place importante dans le paysage urbain. C'est le premier
    Illustration :
    La façade sur cour de l'aile sur le boulevard est en brique. Elle a été repeinte en rose clair Façade et coupe sur la rue Emile-Zola, partie gauche. AM Mantes-la-Jolie (non coté Façade et coupe sur la rue Emile-Zola, partie droite. AM Mantes-la-Jolie (non coté Façade et coupe sur l'avenue jean-Jaurès, actuel boulevard du Maréchal-Juin. AM Mantes-la-Jolie Façade sur l'avenue Jean-Jaurès, actuel Boulevard du Maréchal-Juin. AM Mantes-la-Jolie (non coté Façade sur cour. AM Mantes-la-Jolie (non coté). IVR11_20177800462NUC4A Façade sur cour. AM Mantes-la-Jolie (non coté). IVR11_20177800464NUC4A Vue d'ensemble de l'immeuble depuis le boulevard. Cliché Bertin-Taluffe. AM Mantes-la-Jolie (non Vue d'ensemble de l'immeuble sur la rue Émile-Zola. Cliché Bertin-Taluffe. AM Mantes-la-Jolie (non Façade sur la cour. Cliché Bertin-Taluffe. AM Mantes-la-Jolie (non coté). IVR11_20177800473NUC4A
  • l'habitat à Melun
    l'habitat à Melun Melun
    Historique :
    prédominance d'un habitat courant privilégiant la maison sur l'hôtel, le passage du pignon au gouttereau en Saint-Aspais, autrement dit sur l'île et sur la rive droite, à l'intérieur de l'enceinte médiévale disparue. La paroisse Saint-Ambroise, sur la rive gauche, a perdu une partie de son tissu urbain ancien par sur les modèles fournis par Paris et sa banlieue, aussi bien pour les formes que pour les matériaux.
    Description :
    , grès, chaux, tuiles plates. Les murs étant enduits, on ne peut pas toujours savoir quel est le matériau de gros-œuvre. Néanmoins, le pan-de-bois est abondamment employé jusqu'à la fin de l'Ancien Régime , concurremment avec le moellon de calcaire (renforcé par des chaînes en grès). Pour la couverture, le chaume (gluy) est attesté par les sources mais la tuile semble devenir prépondérante dès le 17e siècle. C'est
    Illustration :
    Carte n°2 : report du plan cadastral ""napoléonien"" (1826) sur le plan cadastral actuel Carte n°2 (détail) : report du plan cadastral ""napoléonien"" (1826) sur le plan cadastral actuel Carte n°2 (détail) : report du plan cadastral ""napoléonien"" (1826) sur le plan cadastral actuel Carte n°13, partie nord : le jeu sur la polychromie des matériaux dans l'habitat du XIXe siècle Carte n°13, partie sud : le jeu sur la polychromie des matériaux dans l'habitat du XIXe siècle Propriété de M. Billoux, lotissement du chemin de Voisenon"". Autre exemple de pavillon sur le pavillon sur le plateau nord de Melun. Tirage d'architecte, 1936 (10 mai). (AM Melun. 1 Fi 992 Brunner."" Exemple d'habitat très modeste, de type cabanon, présent sur le plateau nord dans les années sur le plateau nord, 5 mars 1938. (AM Melun. 1 Fi 1235) IVR11_20047700342NUC Maison de maître, 9 rue Saint-Barthélémy : élévation sur le jardin, vue depuis la préfecture
  • immeuble, 18 rue Gambetta
    immeuble, 18 rue Gambetta Enghien-les-Bains - 18 rue Gambetta rue des Thermes - en ville - Cadastre : 1995 AD 549
    Représentations :
    Le décor de fleurs est porté sur les bas reliefs de béton qui ornent le linteau de la porte
    Description :
    frise au dernier niveau des façades. Le toit en béton brut est dépourvu de revêtement.
    Illustration :
    Détail du balcon sur l'angle coupé entre les rues des Thermes et Gambetta. Y figure en métal les Détail du panneau de béton en bas-relief ornant le dessus du linteau de la porte d'entrée de
  • immeuble, 60 boulevard Sadi Carnot
    immeuble, 60 boulevard Sadi Carnot Enghien-les-Bains - 60 boulevard Sadi Carnot rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 410
    Représentations :
    trois boules ornent le balcon et la lucarne de la travée d'angle
    Description :
    . La brique silico-calcaire est utilisée pour le dernier étage. La travée d'angle est marquée par un
  • immeuble rue du Général de Gaulle
    immeuble rue du Général de Gaulle Melun - 21 ter rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AS 276
    Historique :
    n'a pu être retrouvé sur son histoire avant le 19e siècle. Sur le plan cadastral de 1826, la demeure ailes nord et est : le corps sur cour, côté ouest, a été reconstruit au 19e siècle. L'édifice a abrité sans doute le décrochement à l'angle nord (aujourd'hui partiellement comblé) : ce serait la trace en creux de l'ancienne porte. Malgré l'importance de son emprise dans le tissu intra muros, aucun document
    Description :
    L'édifice du 18e siècle présente aujourd'hui un plan en L avec façade principale ouvrant sur la rue (porte cochère). Par ailleurs, une allée longe le côté nord qui possède ainsi son propre accès (porte piétonne). L'élévation sur rue est en grès appareillé (rez-de-chaussée) et moellons enduits (étage carré et attique). L'élévation sur l'allée (un étage et un comble) est en moellons enduits et briques (encadrements des baies, bandeaux, corniche). Les baies du premier étage, sur la rue et sur l'allée, ont conservé leur garde-corps en ferronnerie du 18e siècle. Le corps de bâtiment à l'arrière, plus récent, compte trois étages. Ses élévations sont enduites avec imitation de la pierre de taille pour le rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue d'ensemble, depuis le nord-est. IVR11_20037700660XA
  • immeuble de madame Loupot, 15 bis rue de l' Arrivée
    immeuble de madame Loupot, 15 bis rue de l' Arrivée Enghien-les-Bains - 15 bis rue de l' Arrivée - en ville - Cadastre : 1995 AC 97
    Représentations :
    Le cartouche sur le fronton est orné de rubans, coquille et un visage d'enfant dans la partie basse . Le décor de mosaïque aux motifs géométrique surmonte les baies du bow window sur lequel sont présentant des fragments de guirlandes ou des motifs en pointe de diamant complètent le décor. Dans le
    Description :
    l'architecte, au fronton cintré du couronnement ; le 3e étage est enrichi d'un bow window surmonté d'un balcon.
    Illustration :
    Elévation et coupe transrversale. Dans le vestibule d'entrée figurent le décor et les colonnes consoles de brique soutiennent le balcon. IVR11_20089500352NUC4A
  • immeuble de mademoiselle Jean, 18 rue André Maginot
    immeuble de mademoiselle Jean, 18 rue André Maginot Enghien-les-Bains - 18 rue André Maginot boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 483
    Représentations :
    Sur le fronton Art déco figurent de part et d'autre deux soleils stylisés, caractéristiques de
    Description :
    Cet immeuble d'angle s'organise en trois façades dont les plus ornées sont disposées sur le pan coupé et sur la rue André Maginot : toutes deux ont à l'étage un bow-window surmonté à l'angle par une projet initial de placer des baies octogonales qui devaient encadrer sur les trois niveaux la travée
  • immeuble
    immeuble Melun - 34 avenue Thiers - en ville - Cadastre : 1985 BC 260
    Historique :
    Cet immeuble, construit en 1910 par l'entrepreneur Pontlevé sur les plans de l'architecte Gustave du 20e siècle. On peut le comparer au grand immeuble construit vers 1900 face à la gare de Melun . Gustave Joffrin a également travaillé à Choisy-le-Roi (94).
    Description :
    La façade sur l'avenue Thiers est entièrement couverte d'un enduit imitant la pierre, mais le matériau de gros-oeuvre (moellons de meulière) est apparent sur l'un des murs pignons.
    Illustration :
    Vue de la façade, depuis le sud-est. IVR11_20037700070X
1 2 3 4 5 Suivant