Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • cité dite Grand Ensemble de Massy-Antony ou Le Grand Ensemble, actuellement Massy-Opéra
    cité dite Grand Ensemble de Massy-Antony ou Le Grand Ensemble, actuellement Massy-Opéra Massy - Massy-Opéra - avenue du Président Kennedy avenue du Maréchal Leclerc avenue du Maréchal Koenig rue de Londres rue Jean Mermoz rue de Longjumeau - Cadastre : 1955 OK OL OM ON OO
    Historique :
    C'est en 1956 que le Commissariat à la construction et à l'urbanisme pour la région parisienne lance le projet de construction d'un grand ensemble sur les communes de Massy (Seine-et-Oise) et d'Antony (Seine). Le terrain est propice à l'urbanisation puisqu'il s'agit d'un plateau cultivé de 300 1958, l'architecte Pierre Sonrel, nommé par le ministère de la Reconstruction, devient pilote du projet , assisté de Jean Duthilleul. Cette opération d'urbanisation s'impose donc aux deux communes ; le problème , sous la direction de Francis Boot. Le plan masse est adopté le 29 mai 1959. En août 1959, le site est l'habitat, le plan masse prévoit l'aménagement de la voirie, la création d'îlots de verdure entre les Martin, elle est destinée à assurer la production d'eau chaude et le chauffage pour la totalité du grand expression. Ainsi, il dote le grand ensemble d'équipements collectifs, à l'échelle du grand ensemble et à administratif construit au début des années 1970, tout comme le centre omnisports. Le projet initial prévoyait
    Description :
    Ce grand ensemble est situé dans le quadrilatère formé à l'ouest par le centre-ville de Massy, au communale avec Antony et départementale avec les Hauts-de-Seine, à l'est avec le Petit Massy, et au sud avec la D188 et le parc urbain Georges Brassens. L'ensemble est construit en îlots autour d'un centre : la place de France. Il est essentiellement doté d'immeubles bas, de barres R+4, n'imposant pas la mise en pierre de taille) et les couvertures sont toutes en terrasse. Le procédé constructif le plus employé est depuis sa construction. En effet, celui-ci est doté de quatre parcs : le parc Descartes à l'est, le parc de la Corneille au nord, le parc de la Blanchette et le parc urbain Georges Brassens au sud. De plus arbustives. Le stationnement est de plusieurs types : des parkings en sous-sol, réservés à une opération de le long des voies de circulation, perpendiculaires aux voies et en nappes à l'intérieur des îlots ". Ainsi, le maillage est composé de grands axes de circulation réservées aux véhicules et dessinant les
    Titre courant :
    cité dite Grand Ensemble de Massy-Antony ou Le Grand Ensemble, actuellement Massy-Opéra
    Appellations :
    Grand Ensemble de Massy-Antony ou Le Grand Ensemble, actuellement Massy-Opéra
    Illustration :
    La place de France et le centre commercial. En arrière-plan, les barres de l'ensemble n°3 dit Vue aérienne du grand ensemble. Au premier plan, le parc urbain Georges Brassens. Photographie, 01 Vue aérienne du nord-est du grand ensemble: le parc Descartes au premier plan. Photographie, 01/01 Le château d'eau entouré des barres de l'opération Robert. Photographie, 1965. (Ministère de Le centre commercial Les Franciades et les trois barres de l'opération Mikaelian-Sonrel-Duthilleul L'opéra et le centre commercial Les Franciades. IVR11_20109100030NUC4A Le centre commercial Les Franciades. IVR11_20109100032NUC4A Les deux barres R+16 réhabilitées vues depuis le centre commercial situé place de France. La Le centre commercial Les Franciades depuis l'avenue Saint-Marc. IVR11_20109100097NUC4A Duthilleul vue depuis le parvis piétonnier de l'opéra. Détail de la toiture du parvis (charpente métallique
  • grand ensemble de la Croix Blanche
    grand ensemble de la Croix Blanche Vigneux-sur-Seine - La Croix Blanche - avenue Henri-Barbusse avenue Henri-Charon - en ville - Cadastre : 1983 AR 1983 AT 2 à 4, 31 à 33, 35 à 42, 45, 49, 123 à 126, 142, 152, 153, 156, 157, 165, 166
    Historique :
    Le grand ensemble occupe un terrain de 44 ha environ situé aux lieux-dits la Garenne et la Croix , 840 logements (7 tours) par le Foyer du Fonctionnaire et de la Famille (FFF). Cette répartition est construire sont déposés dans le cadre d'un accord préalable général qui a été obtenu le 22 mars 1962. Le bas et la chaufferie, à l'entreprise Ganier et Petetin pour les bâtiments tours. Des terrains sont remplacement par des petits collectifs R+5 sur le modèle de la cité-jardin dans le secteur Concorde et dans le
    Description :
    menuiserie. Le procédé Foulquier est utilisé pour les 90 bâtiments bas (refends porteurs transversaux et hauteurs, les tours signalant le nouveau centre de la commune. Une voie principale à double circulation bordée d'arbres traverse le groupe depuis la RN 448 jusqu'à la gare ; une voie transversale recoupe cette implantées dans une zone située entre la voie principale et l'avenue de la Gare ; les bâtiments bas sont verts. Ceux-ci sont complétés par la coulée de verdure qui traverse le groupe d'est en ouest, le long de 5719 m2 au nord du grand ensemble. Le principe de construction adopté pour l'ensemble de l'opération est le suivant : refends transversaux porteurs, plancher dalle pleine, façades légères par panneaux préfabriquées) et le procédé Tracoba 1 (préfabrication totale des éléments de gros oeuvre) pour les bâtiments
    Annexe :
    vont battre à Vigneux-sur-Seine ! In Le Petit Vigneusien, journal municipal d’information, n° 50
    Illustration :
    Vue semi-aérienne du secteur bas : immeubles-barres et bâtiments ""pavés"". Au fond, le grand Plan de situation des trois groupes scolaires dans le grand ensemble : groupe scolaire n° 2 (Paul Le carrefour de la rue du Commandant-de-Courcel et de le rue Ambroise-Croizat et une des tours à Vue de l'avenue de la Concorde et des immeubles du secteur bas, prise de la tour 23 (2, avenue Henri-Charon). Au centre de la photo, devant la barre R+4, le centre social de l'Amandier et à l'arrière , le groupe scolaire Romain-Rolland. IVR11_20089100245NUC4A Le carrefour de l'avenue de la Concorde et de la rue Frédéric-Joliot-Curie, photographié de la tour Au premier plan, le long de l'avenue de la Concorde, les 4 ensembles de logements individuels en Les immeubles du secteur bas, pris de la tour 23 (2, avenue Henri-Charon), avec au premier plan, à gauche, le centre social de l'Amandier. IVR11_20089100248NUC4A
  • grand ensemble dit cité des Bergeries
    grand ensemble dit cité des Bergeries Draveil - Mainville - Cadastre : 1983 AK 208, 485 à 489 (Draveil) 1983 AM 397 à 407, 415 (Vigneux)
    Historique :
    Sénart. Le plan masse est dressé par l'architecte Jean L'Hernault, la voirie et les réseaux étudiés par 84 logements HLM pour des mal-logés de Vigneux. L'accord préalable est délivré le 26 juillet 1965 (Vigneux), le permis de construire 17 septembre 1965 puis le 6 août 1966, et l'avis d'ouverture du chantier est notifié le 8 juillet 1966. Le marché est passé avec la Société auxiliaire d'entreprises, qui met en oeuvre le procédé de préfabrication TRACOBA. Les groupes d'habitation répartis sur les 2 communes de quartier, centre social, stade) sont implantés sur le territoire de Draveil. Le centre commercial 2006, le quartier fait l'objet d'un projet de rénovation urbaine (opération isolée ANRU) qui doit requalification des espaces (résidentialisation végétale), le réaménagement du centre commercial et la
    Description :
    se répartissent en 227 F3, 487 F4 et 214 F5. Le système constructif mis en oeuvre par la SAE dans son centre du terrain, au nord du château, se trouvent le groupe scolaire (Saint-Exupéry, sur la commune de Draveil), les terrains de sports et de jeux d'enfants, ainsi que le centre social et culturel de Draveil et le CD 31), toutes trois élargies, ceinturent le groupe des Bergeries. La desserte intérieure est
    Illustration :
    Draveil), soit une densité de 45 logements à l'hectare. Le terrain scolaire de Vigneux couvre 18 000 m2 m2 pour 670 logements (densité partielle : 60 logements/ha). Le plan définitif (1966) présente une Antoine-de-Saint-Exupéry et une partie du bâtiment ; au second plan, les immeubles du grand ensemble La cité des Bergeries à Draveil : le centre social, allée des Ecoles. IVR11_20089100011NUC4A Ecole Antoine-de-Saint-Exupéry. IVR11_20089100012NUC4A La cité des Bergeries à Draveil : l'école Antoine-de-Saint-Exupéry, vue du château des Bergeries La cité des Bergeries à Draveil : vue d'ensemble de l'immeuble n° 11 (R + 7), le long de l'allée La cité des Bergeries à Draveil : deux immeubles le long de l'allée des Bergeries, vus du château La cité des Bergeries à Draveil : de la galerie du centre social, vue sur le grand espace libre La cité des Bergeries à Draveil : la galerie du centre social ouvrant sur le parc traversé par un
  • grand ensemble les Briques Rouges
    grand ensemble les Briques Rouges Vigneux-sur-Seine - avenue Henri-Barbusse rue Henri-Charon rue du Commandant-de-Courcel - en ville - Cadastre : 1983 AS 546, 548-550 1983 AR 183-185
    Historique :
    Barbusse et la rue Charon, site prévu pour le nouveau centre administratif communal. L'opération fait suite lui aurait donné les moyens nécessaires à l'achat des terrains sur lesquels est implanté le grand % supplémentaires à des candidats de Vigneux). Le contrat passé avec les d'architectes d'opération date du 15 décembre 1960. A la demande du maire de Vigneux, le programme initial de 213 logements est augmenté de 60 logements en 1962. Les pouvoirs publics qui privilégient le projet de construction de 2600 logements par la demande d'accord préalable, mais le permis de construire des 5 immeubles de la première tranche est accordé le 10 juillet 1962, celui de la deuxième tranche (2 immeubles) le 29 juin 1964. La réalisation de l'aménagement général du grand ensemble de la Croix-Blanche dont le périmètre englobe le terrain de la Patte d'Oie. Les travaux de gros-oeuvre de la première tranche sont adjugés le 22 janvier 1963 à l'entreprise
    Description :
    desservis extérieurement par une cour anglaise, le sous-sol du bâtiment C accessible de plein pied est prévu extérieurs des sous-sols des bâtiments bas sont exécutés en maçonnerie de meulière, ceux du bâtiment C en résultant de la suppression des cours anglaises. Le terrain, contigu à celui des 213 logements, se trouve de
    Annexe :
    témoins et acteurs de leur temps. Le logement social, moteur de l’innovation, 1850-2006. Union sociale
    Illustration :
    Deux des trois immeubles situés le long de l'avenue de la Concorde. Les murs pignons ont été isolés Vue de l'immeuble R+3 situé le long de la rue de la Commune de Paris. Le pignon ne présente plus Vue d'ensemble de l'immeuble R+9 ; au premier plan, le centre commercial de la Patte d'Oie Les tours de la Croix Blanche dans le prolongement des immeubles des Briques Rouges
  • grand ensemble dit L'Orée de Sénart
    grand ensemble dit L'Orée de Sénart Draveil - Mainville - rue du Marais rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AL 83
    Historique :
    Un permis de construire est délivré le 5 avril 1962 à Paul Champin, entrepreneur de travaux publics et propriétaire du domaine de la Folie, pour la construction dans le parc du château (6, 4 ha) d'un ). Après la vente le 25 juin 1963 d'une partie du terrain et du droit de construire à la Société civile immobilière l'Orée de Sénart constituée à cet effet, le plan masse est remanié et des immeubles de standing . Le permis de construire est délivré le 17 février 1964. La déclaration d'achèvement des travaux , réalisés en 3 tranches, est prononcée le 16 décembre 1966. Une parcelle de 12 000 m2 a été cédée
    Description :
    cérame recouvrant les trumeaux à rez-de-chaussée des bâtiments bas en façade principale. Le petit centre Les 18 immeubles disséminés dans le parc dont ils n'occupent qu'une faible superficie sont reliés
    Illustration :
    Un des 4 immeubles R+8 : vue de la façade sur le parc. IVR11_20069100791VA Un des 4 immeubles R+8 en forme de barre : détail de la façade sur le parc. IVR11_20069100793XA Un des 4 immeubles R+8 en forme de barre : détail des balcons de la façade sur le parc
1