Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • ensemble de 2 retables-paravents : L'arbre de vie, le cosmos
    ensemble de 2 retables-paravents : L'arbre de vie, le cosmos Valenton - 13, 15 avenue de la Fontaine-Saint-Martin - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Auzelle projette ces deux pièces de mobilier afin de refermer les deux espaces délimités lorsque les éléments de cloisonnement du vaste espace de l'aire des cérémonies sont abaissés. Réalisés en étain pur travaillé sur feuille de laiton ajouré, martelé, fondu, ils constituent un fond de décor lors des cérémonies de divers cultes et camouflent la sonorisation. L'architecte choisit le sculpteur dans l'architecture (il retravaillera avec Auzelle au cimetière de Villetaneuse). Il choisit également les thèmes des deux œuvres : des rythmes végétaux, « l'arbre de vie », et des rythmes cosmiques , sujets adaptés à la mixité de fonction de ces espaces. Ceux-ci conviennent autant aux cérémonies renaissance de la nature et la relève de la vie). Sabatier réalise deux oeuvres monumentales, à l'échelle de l'architecture, selon la technique qu'il privilégie durant les années 1970, de l'étain pur, travaillé sur des feuilles de laiton ajourées par fusion et aux contours déchirés.
    Localisation :
    Valenton - 13, 15 avenue de la Fontaine-Saint-Martin - en ville
    Titre courant :
    ensemble de 2 retables-paravents : L'arbre de vie, le cosmos
    Illustration :
    L'Arbre de vie. IVR11_20149400057NUCA Vue de profil du paravent Le Cosmos, montrant la succession des dix feuilles métalliques assemblées formant le volume de la sculpture. A droite, la porte permettant d'entrer dans le volume Détail de la signature de Pierre Sabatier et des effets de découpe et de surface de l'étain sur les feuilles de laiton. IVR11_20149400018NUC4A
  • Portes de l'au-delà
    Portes de l'au-delà Villetaneuse - 95 rue Marcel-Sembat
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    pour le cimetière intercommunal de Valenton. Ce dernier y réalise un travail de paravents monumentaux selon une technique très similaire à celle qu’il met en œuvre pour les portes de l’Au-delà, situées à l’intérieur du crématorium, séparant la salle de cérémonies de la pièce contenant le four d’incinération monumental, il est également demandé à Pierre Sabatier de réaliser les plaques de lave émaillée habillant les deux faces des portes monumentales d’accès à la salle omniculte et à la salle de cérémonie. Le marché de gré à gré est signé est 1973 et les œuvres réalisées dans la foulée, en partie par l’entreprise de
    Description :
    Auzelle, comme pour toutes les interventions de plasticiens, a suivi attentivement le projet. Il le vide inhérent à la jonction des deux battants est affirmé. Il devient l’axe même du rythme de la briques environnants. » Les portes sont réalisées en étain pur retravaillé sur des feuilles de laiton abstraite de sa vision du cosmos. Ses portes symbolisent le passage du monde terrestre retournant à la
    Titre courant :
    Portes de l'au-delà
    Illustration :
    Vue des Portes de l’Au-delà, peu après leur pose (circa 1975). SIAF/CAPA. Fonds Robert Auzelle 242 Détail d’une des portes montrant le principe de superposition des feuilles de métal Détail de la signature et du traitement du métal. IVR11_20179300299NUCA
  • tabernacle ; pupitre d'autel ; fonts baptismaux
    tabernacle ; pupitre d'autel ; fonts baptismaux Meaux - 18 avenue Henri Dunant -
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Description :
    et de fonts baptismaux tous deux conservés dans l'église mais non utilisés.
    Illustration :
    Les fonts baptismaux fermés sur leur socle d'origine dans la chapelle de la semaine. Ces fonts qui ne sont plus utilisés, sont conservés dans les réserves de l'église. IVR11_20117701061NUC4A Les fonts baptismaux ouverts sur leur socle d'origine dans la chapelle de la semaine. Ces fonts qui ne sont plus utilisés, sont conservés dans les réserves de l'église. Le couvercle de la cuve Pupitre de l'autel originel. Il est aujourd'hui conservé dans les réserves de l'église
1