Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • ferme de Champrosay
    ferme de Champrosay Draveil - Champrosay - rue Alphonse-Daudet rue de Ris - en ville - Cadastre : 1983 AW 105
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La ferme de Champrosay a appartenu jusqu'à la fin du XVIIIe siècle à l'Hôtel Dieu de Paris. Centre d'un domaine qui s'étendait en bordure de la Seine, entre Draveil et Soisy-sur-Seine, jusque dans la forêt de Sénart, elle servait au ravitaillement de l'hôpital parisien ; ses produits étaient embarqués au Port-aux-Malades (situé à la hauteur de l'actuel hôpital Dupuytren), qui recevait aussi les résidaient au XVIIe siècle des soeurs de la Charité. A la Révolution les biens de l'Hôtel Dieu ont été transférés à l'Assistance Publique de Paris. Entre 1966 et 1970 celle-ci a fait édifier à côté de la ferme un ensemble de 160 logements destinés au personnel des hôpitaux Joffre et Dupuytren (société d'HLM Travail et Propriété). Les bâtiments de la ferme ont été réhabilités en 1992-1994 ; l'un d'entre eux a été détruit et
    Localisation :
    Draveil - Champrosay - rue Alphonse-Daudet rue de Ris - en ville - Cadastre : 1983 AW 105
    Titre courant :
    ferme de Champrosay
    Appellations :
    Ferme de Champrosay
    Annexe :
    Draveil, ferme de Champrosay. Sources et bibliographie DOCUMENTATION Bibliographie - Draveil , chemins d’antan…rues du présent. Cercle littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 25, 95, 98 , 103. - Fontaine, René. Champrosay, hameau de Draveil, in BMO Draveil, janvier 1973.
    Illustration :
    Vue de l'ancienne grange. IVR11_20079101732XA
  • prieuré ou ermitage de Sénart dit Notre-Dame-de-Consolation, maison Nadar
    prieuré ou ermitage de Sénart dit Notre-Dame-de-Consolation, maison Nadar Draveil - forêt de Sénart - rue de l' Ermitage - en écart - Cadastre : 1983 G 24, 28, 29, 46, 47
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ancien prieuré de Notre-Dame-de-Consolation, dénommé aussi Ermitage de Sénart ou de Notre-Dame-de -Consolation ; fondé au XIIIe siècle, il dépend jusqu'à la fin du XVIe siècle de l'abbaye d'Hiverneau près , puis après l'expulsion de ces derniers, est offert par l'abbé commendataire aux camaldules de Grosbois , dont quelques-uns viennent occuper les lieux en 1695. L'ermitage reprend vie avec l'arrivée de frère Pacôme vers 1700. En 1764, les religieux sont autorisés à fabriquer des étoffes de soie appelées installe avant la guerre de 1914. Il ne reste alors de l'ensemble que le portail d'entrée (qui existe toujours) ainsi que quelques locaux, dont l'ancienne chapelle occupée en partie par une maison de garde d'années avec sa femme devenue hémiplégique (un ascenseur extérieur lui permet de descendre du premier
    Localisation :
    Draveil - forêt de Sénart - rue de l' Ermitage - en écart - Cadastre : 1983 G 24, 28, 29, 46, 47
    Titre courant :
    prieuré ou ermitage de Sénart dit Notre-Dame-de-Consolation, maison Nadar
    Appellations :
    prieuré ou ermitage de Sénart dit Notre-Dame-de-Consolation
    Annexe :
    Draveil, ermitage de Sénart, maison Nadar. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I , Robert de. La forêt de Sénart, dans Mémoires de la S. H. P. I. F., tome L, 1930. - Draveil, chemins d’antan…rues du présent. Cercle littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 114. -Guillot , Michel. Du réclusoir à la communauté. L’ermitage de Sénart aux XVIIe et XVIIIe siècles. In : Paris et ses ). Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris, tome V : doyenné du Vieux-Corbeil, p. 60-62.
    Vocables :
    Notre-Dame-de-Consolation
    Illustration :
    Vue du bâtiment principal de l'ancien ermitage, photographié en 1899 par l'instituteur Eugène Les bâtiments de l'ancien ermitage transformés en hôtel-restarant. Carte postale, vers 1910. (AD La roseraie de l'ancien Ermitage. Carte postale, vers 1910. (Collection particulière Le jardin de l''hôtel-restaurant de l'Ermitage. Carte postale, vers 1910. (Collection particulière L'ancienne chapelle de l'ermitage devenue salle de restaurant. Carte postale, vers 1910. (AD L'ancienne chapelle Notre-Dame-de-la-Consolation transformée en salle de restaurant. Carte postale Le portail d'entrée de l'ancien ermitage puis du restaurant du même nom. IVR11_20089100510XA Vue d'ensemble de la maison. Au 2e étage, les vastes baies de l'ancien atelier de Nadar Petite dépendance agricole flanquée d'un pigeonnier en forme de tourelle adossée au mur est de la Vue du bâtiment des communs appuyé contre le mur de clôture. IVR11_20079101693XA
  • château du Clos Piquet
    château du Clos Piquet Draveil - Champrosay - 12 rue Alphonse-Daudet - en ville - Cadastre : 1983 AW 25
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'aile sud est prolongée par un pavillon de gardien. A l'arrière du château, un parc de 4, 5 ha s'étend jusqu'à la forêt de Sénart. En contrebas de la rue se trouve un terrain à usage de potager.
    Étages :
    étage de comble
    Annexe :
    . Cercle littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 100 et 121.
    Illustration :
    Pigeonnier inclus dans le mur de clôture, à l'est du portail d'entrée. IVR11_20079101742XA
1