Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 51 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Relief : le printemps.
    Relief : le printemps. Paris 14e arrondissement - square de l'Aspirant Dunand 20 rue Saillard - en ville
    Historique :
    Placée dans le square de l'Aspirant Dunant, cette fontaine est l'une des œuvres réalisées par Gilbert Privat pour l'embellissement de l'environnement de la mairie du XIVe arrondissement, dont le elle aussi des adolescents nus dans un cadre bucolique, à Malakoff, dans le square du parc Léon Salagnac. La fontaine a été placée dans le square en 1931, selon un arrêté municipal du 8 août 1931.
    Description :
    Le relief qui orne une fontaine représente deux silhouettes féminines nues traitées en haut relief
    Titre courant :
    Relief : le printemps.
  • Ensemble de 3 peintures monumentales : le XIVe arrondissement.
    Ensemble de 3 peintures monumentales : le XIVe arrondissement. Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre date sur l'oeuvre signature sur l'oeuvre signature sur l'oeuvre date sur l'oeuvre
    Référence documentaire :
    Recherches sur l’œuvre picturale de Jean Despujols (1886-1965) Palard, Nicole. Recherches sur Le Musée des années 30 Bréon Emmanuel, Lefrançois Michèle. Le Musée des années 30. paris, Somogy
    Description :
    milieu des nuées. La toile de Jean Despujols, qui se trouve sur le coté nord de la salle, évoque la l'arrondissement. Plusieurs astronomes y figurent également et notamment Le Verrier, directeur de l'Observatoire au marche révolutionnaire. Au centre, l'homme accède à la pensée représentée par une femme appuyée sur une la petite-fille qui l'accompagne, sa nièce. Le peintre s'est lui même représenté sous les traits du
    Titre courant :
    Ensemble de 3 peintures monumentales : le XIVe arrondissement.
  • Ensemble de 3 peintures monumentales : les Fiançailles, le Repas de noces, la Famille
    Ensemble de 3 peintures monumentales : les Fiançailles, le Repas de noces, la Famille Paris 14e arrondissement - 2 place Ferdinand-Brunot
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre peint Signé en bas à droite sur l’œuvre intitulée Famille
    Historique :
    Trente ans après l'achèvement de la mairie, le 21 novembre 1888 un concours fut ouvert pour l'exécution de trois panneaux destinés à décorer la salle des mariages. Le programme fut publié le 1er décembre 1888. Le 21 février 1889 les artistes élirent leurs représentants : Puvis de Chavannes, Luc-Oliver , Osbert, Le Sidaner et Vuillard, . C'est celui de Maurice Chabas qui reçut le prix d'exécution, Adrien que Maurice Chabas "a choisi pour thème de ses compositions la vie de nos faubourgs (...)". le Petit Palais, musée des Beaux Arts de la Ville de Paris conserve deux esquisses sur les trois peintes par Tanoux La Noce (inv.PPP 04272), projet non retenu et une esquisse de Georges Roussel Le Midi (inv
    Référence documentaire :
    Le triomphe des mairies, grands décors républicains, 1870-1914 Franck Folliot. Les décors des mairies. In Burrollet, Folliot, Imbert. Le triomphe des mairies, grands décors républicains, 1870-1914
    Description :
    Chabas traduit dans un langage moderne une iconographie codifiée à l'extrême. Il abandonne le style petite bourgeoise, très présente dans le XIVe arrondissement. Le mariage est simplement évoqué par le . Maurice Chabas s'est efforcé de caractériser géographiquement chacun des paysages représentés : le quartier Montparnasse, pour le Repas de Noces, les fortifications pour La Famille, et le Parc Montsouris comme cadre de la scène de fiançailles. Le souci des détails vrais, le soin mis par l'artiste à
    Titre courant :
    Ensemble de 3 peintures monumentales : les Fiançailles, le Repas de noces, la Famille
    Illustration :
    Le repas de noces. IVR11_20157500144NUC4A Le repas de noces, le soldat. IVR11_20157500145NUC4A Le repas de noces, arrière plan. IVR11_20157500150NUC4A
  • Présentation de l'étude du patrimoine sur le quartier du Petit-Montrouge
    Présentation de l'étude du patrimoine sur le quartier du Petit-Montrouge Paris 14e arrondissement -
    Titre courant :
    Présentation de l'étude du patrimoine sur le quartier du Petit-Montrouge
    Texte libre :
    Cette enquête a été effectuée du 1er juillet au 18 décembre 2015 dans le cadre du stage de parisiens et repose sur un projet de collaboration entre la Ville de Paris (Département d’histoire ,d’archéologie, d’architecture de Paris - DHAAHP) et le service Patrimoine et Inventaire –SPI) de la Région Ile
  • Ensemble de 5 verrières de la salle des fêtes.
    Ensemble de 5 verrières de la salle des fêtes. Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Historique :
    Ensemble de cinq verrières réalisées par le maître verrier Louis Barillet en 19336. Le compte rendu
    Matériaux :
    verre transparent moulé grisaille sur verre en plusieurs éléments coloré
    Représentations :
    Sur le panneau 1, sont représentés deux carriers, un homme tenant un fil à plomb et deux moulins à vent en arrière plan. Sur le panneau 2, on identifie un tailleur de pierre et d'autres personnages au travail. Sur le panneau 3, on reconnaît l'Observatoire et un groupe d'hommes discutant au premier plan . Sur le panneau 4, deux groupes font allusion à l'enseignement et à la présence de nombreuses maternités dans l'arrondissement. Sur le panneau 5 se poursuit la thématique de la maternité, la verrière
    Description :
    d'impression et de matière lui permettant de jouer sur la lumière et le relief sans utilisation de la couleur Pour la réalisation de cette grande verrière qui se déploie sur toute la longueur de la salle des , le dessin des plombs est très épuré pour un rendu synthétique et graphique. Pour les personnages, il valeurs morales incarnées par le travail et l'action civique. Y sont aussi évoqués les spécificités du
  • Statue : Lion attaquant un cheval (œuvre disparue)
    Statue : Lion attaquant un cheval (œuvre disparue) Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre
    Historique :
    dans le square en 1865. Une note du Préfet de la Seine, le 27 mai 1886 mentionne la dépense de 1850
    Référence documentaire :
    Inventaire général des œuvres d'art appartenant à la Ville de Paris dressé par le service des d'art appartenant à la Ville de Paris dressé par le service des Beaux-Arts. Paris: A.Chaix et Cie, 1878
    Statut :
    propriété de la commune Propriété de la Ville de Paris déposée dans le square Ferdinand Brunot.
    Description :
    . Le groupe était posé sur un socle de pierre au milieu d'un parterre.
  • Statue : L'Éclaireur (œuvre disparue)
    Statue : L'Éclaireur (œuvre disparue) Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Historique :
    Œuvre en bronze dont le plâtre fût acquis par la Mairie de Paris auprès de l'artiste, Bernard -Adrien Steuer, au Salon de 1884 (E.U 89 V.P, n°135) . Le fondeur de la statue est Thiébaut. Elle fut installée dans le square en 1886 et fondue en 1942.
    Statut :
    propriété de la commune Propriété de la Ville de Paris déposée dans le square Ferdinand Brunot.
    Description :
    Cette statue représente un soldat français pendant la guerre franco-prussienne de 1870. Le corps dissimulé derrière un tronc d'arbre, en position d'observateur, le soldat est saisi par le sculpteur à un moment crucial, suggérant dans la tension du corps l'attente inquiète qui précède le combat.
  • Ensemble de 4 statues du campanile (détruites).
    Ensemble de 4 statues du campanile (détruites). Paris 14e arrondissement
    Description :
    , et dans la gauche le drapeau national. Près de lui, sur un petit piédestal, est placée une urne), Le
  • Statue : Aux mères du XIVème arrondissement
    Statue : Aux mères du XIVème arrondissement Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Historique :
    Œuvre acquise par la Ville de Paris le 8 novembre 1949, placée dans le square Ferdinand Brunot en
    Statut :
    propriété de la commune Propriété de la Ville de Paris déposée dans le square Ferdinand Brunot par
    Description :
    Placée dans le square Ferdinand Brunot, cette sculpture en pied sur socle représente une mère tenant dans ses bras un petit enfant qui l'enlace. Posée sur un socle de pierre rouge, sans doute du grès spontanée de l'enfant, représenté nu et debout, ses pieds posés sur les mains de sa mère, renforce cette , le traitement art déco des figures, leur aspect synthétique et le choix d'une ornementation épurée
  • Ensemble de 4 peintures : scènes parisiennes et  rurales
    Ensemble de 4 peintures : scènes parisiennes et rurales Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre date sur l'oeuvre signature sur l'oeuvre signature sur l'oeuvre date sur l'oeuvre
    Historique :
    . la mairie annexe en 1956. C' est l’œuvre de quatre artistes différents. Les deux toiles qui ornent le
    Description :
    de Jean Dunand et à sur le mur opposé, une toile combinant le château du parc de Sceaux et l'ancienne . On y reconnait la place Denfert-Rochereau et le Lion de Bartholdi installé en 1880. Dans la salle
    Auteur :
    [peintre] Picart Le Doux Charles Alexandre
    Illustration :
    Le château de Sceaux par Charles Picart-Ledoux IVR11_20157500209NUC4A
  • Ensemble de 4 bas reliefs : Les saisons
    Ensemble de 4 bas reliefs : Les saisons Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le titre sur l'oeuvre sculpté
    Description :
    Ensemble de quatre bas reliefs disposés en hauteur sur les quatre murs de cette petite salle . Chacun des bas reliefs évoque une saison. Le printemps est représenté par une jeune femme tenant une fleur, l'été par un homme s'épongeant le front, un tracteur figure en arrière plan. L'automne est exposant son petit enfant à la chaleur d'un radiateur électrique. Chacun des reliefs porte le nom de la
    Illustration :
    vue du bas relief Le Printemps IVR11_20157500224NUC4A
  • Cheminée de la salle des mariages
    Cheminée de la salle des mariages Paris 14e arrondissement
    Inscriptions & marques :
    Le médaillon surmontant le buste de Marianne porte la date "1889".
    Historique :
    l'architecte Auburtin, dans le cadre des travaux d’agrandissement et d'embellissement de la mairie dès 1881 dont le cadran est émaillé, réalisé par Bozzel et au centre de la hotte, placée dans une mandorle dorée
    Description :
    foyer est encadré de part et d'autre par deux piédroits au décor de faunes engainés. Sur le sol, un marbre vert. Le tableau de l'âtre est orné d'un décor en damier bordé d'une frise géométriques en carreaux vernissés. Le contre-coeur se compose d'une plaque de fonte figurant un médaillon central portant l'inscription "RF" (pour République Française), traversé d'une épée, d'un rameau de laurier et d'un bouclier. Le
  • Buste : Marianne
    Buste : Marianne Paris 14e arrondissement
    Inscriptions & marques :
    Nous n'avons pas pu examiner précisément le revers de l’œuvre.
    Historique :
    Œuvre réalisée par Jules Blanchard dans le cadre des travaux de décoration de la salle d'honneur de la mairie principale du XIVe arrondissement. Le buste de Marianne se trouve devant un médaillon doré intégré dans le manteau de la cheminée.
    Description :
    de bras et posé sur un piédouche, lui même posé sur une console de bois surmontant la cheminée.
    Illustration :
    Le buste de Marianne. IVR11_20157500140NUC4A
  • Ensemble de 5 verrières : La Justice.
    Ensemble de 5 verrières : La Justice. Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Inscriptions & marques :
    signature peint sur l'oeuvre
    Matériaux :
    plomb grisaille sur verre réseau
    Représentations :
    Charles Ier le Grand Charles Ier le Grand, dit Charlemagne
    Description :
    composition "Charlemagne donne les/capitulaires et organise la justice/Louis IX par un édit abolit/ le duel
    Illustration :
    Vue de la verrière n°4 : le duel judiciaire. IVR11_20157500189NUC4A
  • Groupe sculpté : Les Adolescents
    Groupe sculpté : Les Adolescents Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Inscriptions & marques :
    L’œuvre est signée A.Bouquillon sur le socle. signature sur l'oeuvre
    Historique :
    , il n'est pas mentionné dans le dossier de demande d'inscription en CRPS de 2011. Toutefois, sa date
    Description :
    grandeur nature et reposent sur un socle. Traité avec un grand esprit de synthèse, le corps de la jeune
  • Ensemble de 9 peintures monumentales : les fables de la Fontaine
    Ensemble de 9 peintures monumentales : les fables de la Fontaine Paris 14e arrondissement - 2 rue Pierre-Castagnou - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le titre sur l'oeuvre inscription concernant l'auteur sur l'oeuvre Le panneau consacré à la représentation de "L'aveugle et le paralytique" porte une signature
    Historique :
    Cette fresque orne le patio du lycée Erick satie. L'un des panneaux est daté 1.6.1934 et signé H . Roelie. Mais aucun document n'a été retrouver pour préciser le contexte de sa réalisation, ni tous les fondé par Paul Baudoüin (bien que nous n'ayons pas retrouvé d'élève portant le nom de Roelie dans la
    Description :
    Il s'agit d'un ensemble de neufs panneaux peints à fresque sur les murs du patio de l'actuel lycée droite à partir de la loge du gardien de : " Le pêcheur et le petit poisson", "Le meunier, son fils et l'âne", "La fortune et le jeune enfant", "Le vieillard et ses enfants", L'aveugle et le paralytique ", "La poule aux œufs d'or", "L'huitre et les deux plaideurs", "La colombe et la fourmi", "Le vieillard références à l'Orient (telles la pyramide et la coupole de mosquée représentées en fond de "L'aveugle et le
    Illustration :
    Le pêcheur et le petit poisson. IVR11_20157500463NUC4A Le meunier, son fils et l'âne. IVR11_20157500464NUC4A La fortune et le jeune enfant. IVR11_20157500465NUC4A Le vieillard et ses enfants. IVR11_20157500466NUC4A l'aveugle et le paralytique. IVR11_20157500467NUC4A Le vieillard et les trois jeunes hommes. IVR11_20157500471NUC4A Détail de la signature et de la date portées sur la fresque "La poule aux oeufs d'or
  • Peinture murale : Les vieilles chansons de France.
    Peinture murale : Les vieilles chansons de France. Paris 14e arrondissement - 2 rue Pierre-Castagnou - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le titre sur l'oeuvre inscription concernant l'auteur sur l'oeuvre La composition porte en son centre un médaillon où figure le titre " Les vieilles chansons quelques notes sur une portée qui permettent de les identifier précisément. Les trois auteurs de cette
    Historique :
    d'artistes de l'Atelier des Fresques de la ville de Paris, dans le cadre d'une commande municipale, la ville , fondée par Paul Baudoüin en 1925, qui dispensait ses cours 1 rue de la Ville-Neuve, dans le 2e composite (certaines chansons remontant à l'Ancien Régime, d'autres ayant été créées durant le Révolution traduit le génie d'un peuple et l'âme d'une nation.
    Référence documentaire :
    Francis Harburger. 1905-1998. Le Langage de la peinture Decaen-Le Boulanger, Hélène, Delcourt , Schulmann Didier, Tètelin Florence. Francis Harburger. 1905-1998. Le Langage de la peinture. Paris, Gourcuff
    Représentations :
    Dix chansons traditionnelles sont ici représentées et évoquent le roi Dagobert, Malbrough ou le le
    Description :
    autour d'une baie centrale qui est surmontée par le titre de l'oeuvre dans un médaillon (peint par était un petit bonhomme" peints par Jeanne Gauzy et de Christen , "Meunier, tu dors", "Le bon roi
    Dimension :
    L’œuvre mesure environ 5 mètres de haut sur 10 mètres de long.
    Illustration :
    Vue d'un détail "Le roi Dagobert". IVR11_20157500369NUC4A
  • Moulin à vent dit moulin d'Amour (détruit)
    Moulin à vent dit moulin d'Amour (détruit) Paris 14e arrondissement - 26 avenue du Général-Leclerc - en ville - Cadastre : 2014 CL 74
    Historique :
    -Leclerc, la rue Mouton-Duvernet, la rue Boulard et la rue Ernest-Cresson. On le voit sur différents plans moulin du Pavé. Son tracé est bien lisible sur le cadastre napoléonien de Montrouge et sur le plan de Le moulin d’Amour se trouvait au cœur de l’îlot délimité aujourd’hui par l’avenue du Général de Paris (Delagrive 1728, Roussel (1731) mais surtout Deharme (1763) où il est figuré sous le nom de . En 1623 le meunier Léon Petit paye la rente qu'il doit au prieur de Notre-Dame des Champs. En 1714 , le moulin est légué par Michel Barillet à l’œuvre de la paroisse de Saint-Jacques-du-Haut-Pas. Il porte alors le nom de moulin de Saint-jacques. mais à partir de 1762 divers baux le désignent sous le guinguette. Le moulin était en très mauvais état en 1916 lors de la visite de Louis Bonnier, rédacteur du rapport. Il se demande si on ne pourrait pas maintenir sur place, à l'état de ruine, ce témoignage d'une
    Référence documentaire :
    Paris, samedi 31 mai 1919, rapport de la 2e sous-commission sur le moulin d'Amour, 26, avenue d'Orléans
    Description :
    La tour de l'ancien moulin se trouvait sur une plate-forme de 23 mètres de diamètre environ. Elle
  • Verrière de l'escalier d'honneur
    Verrière de l'escalier d'honneur Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Référence documentaire :
    Le vitrail en dalle de verre en France des origines à 1940 Nathalie Loire. Le vitrail en dalle de
  • Halle (détruite)
    Halle (détruite) Paris 14e arrondissement - rue Brézin rue Boulard - en ville
    Historique :
    Construit en 1866, le marché, dit marché Brézin, comprenait 201 places et fut détruit en 1932 pour peut rapprocher sa typologie de plusieurs marchés parisiens construits selon le modèle des halles dite Baltard (marché Secrétan dans le XIXe arrondissement, marché Saint Quentin dans le Xe arrondissement).
    Référence documentaire :
    Montparnasse et le XIVe arrondissement Rideaux, Géraldine. La ville unifiée. In Langlois, Gilles -Antoine. Montparnasse et le XIVe arrondissement. Paris, AAVP, 2000, p. 134-140.
    Description :
    . Les façades étaient rythmées par des colonnettes en fonte. Le toit à longs pans et à croupe, était
    Illustration :
    Plan du quartier du Petit Montrouge dressé par le service des Plans de la Ville de Paris, 1911
1 2 3 Suivant