Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôtel-Dieu, actuellement musée
    Hôtel-Dieu, actuellement musée Mantes-la-Jolie - - 1 rue Thiers - en ville - Cadastre : 2014 AB 671 ; 226-230 ; 233
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Selon la tradition locale, l'Hôtel-Dieu de Mantes se trouvait à l'origine à l'emplacement de l'église Saint-Maclou. A la fin du XIe siècle, sous le règne de Philippe 1er, il a été transféré tout d'abord dans une grande salle au dessus de la porte du Fort, puis à son emplacement actuel. En 1638, les religieuses de l'Hôtel-Dieu de Pontoise sont autorisées à s'établir à Mantes pour recevoir les pauvres malades , les nourrir les panser et les médicamenter. Selon la chronique de Chrestien, c 'est en 1675 que les religieuses hospitalières ont fait bâtir de neuf leur église et leur maison. En réalité, les comptes de l'Hôtel-Dieu permettent de préciser les travaux. De 1646 à 1649, des travaux de réparation sont réalisés par Eustache de Lorme, maitre maçon. Une deuxième phase importante intervient en 1651 sous la direction de maître Jean et André Carrée "qui ont entrepris le bâtiment". Ce sont des travaux de grande ampleur puisque 200 pierres de taille sont livrées, 9000 tuiles et 300 noues. Il pourrait s'agir de la
    Référence documentaire :
    Volume II p. ?? Mantes et Mantes-la-Ville de 1789 à nos jours. GREM, Mantes et Mantes-la-Ville de 1789 à nos jours. Groupe de recherches et d'éditions mantaises. Volume I (1789-1889) 1991, 406 pages
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    L'ancienne chapelle est construite en pierre de taille et le reste du bâtiment est enduit sauf la partie du 5-7 rue de la Heuse qui a été volontairement décroutée en 1958 pour faire "moyenâgeux"selon les propos de l'architecte chargé des travaux, M. Marcel David.
    Texte libre :
    L'hôtel-Dieu de Mantes est un bâtiment emblématique dont l'activité a toujours été importante pour
    Illustration :
    Plan masse des bâtiments en 1958. Mantes-la-Jolie. Permis de construire, 55/58 Vue de l'aile appartenant au notaire maître André Guyon. En 1958 il effectue des travaux. Mantes-la -Jolie. Permis de construire, 65/58. IVR11_20167800222NUC4A Détail de la surélévation effectuée en 1958. Mantes-la-Jolie. Permis de construire, 55/58 Détail des ouvertures pratiquées en 1958. Mantes-la-Jolie. Permis de construire, 55/58 Vue de la chapelle au début du XXe siècle. On voit les maisons qui étaient alors sur le flanc nord de la chapelle et que dans celle-ci était installé un café. IVR11_20157800010X Vue de la façade après la fermeture du "Petit Montmartre". (Fonds Bertin). IVR11_20177800673NUC2B La façade de la chapelle en 1977. IVR11_19777800563X Vue de la façade sur la rue Thiers en 1977. L'enduit est déjà décroûté et les ouvertures reprises
1