Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Héricy - usine de menuiserie Guichard, puis Bouvier, actuellement atelier municipal et logement
    Héricy - usine de menuiserie Guichard, puis Bouvier, actuellement atelier municipal et logement Héricy - rue de Barbeau - Cadastre : 2012 AB 402, 482, 483
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Cadre de l'étude :
    Seine-et-Marne
    Historique :
    . Guichard. A cette époque, le travail du bois, en particulier la réalisation de madriers et de bois de charpentes, s'effectue sous un hangar. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le hangar est fermé et l'emprise de l'atelier agrandie par une extension accolée à la façade sud. Le propriétaire exerce son
    Description :
    toitures à un et deux pans, recouverts de tôles. Ces structures ouvertes permettaient le stockage des principal a été cloisonnée, sur deux niveaux, afin de servir de logement et de bureau. La porte de séparation entre le logement et l'atelier (disparue) avait été travaillée par M. Guichard et portait dans sa partie supérieure un décor représentant un renard avec une pipe, l'équerre et le compas entrelacés , marque des compagnons charpentier, ainsi que les initiales JRLI. Le pavillon, accolé et communiquant avec ce premier logement, a été construit sur un niveau, en saillie par rapport à l'atelier.
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Vue générale de l'usine de menuiserie Guichard, depuis le nord. IVR11_20097700518NUC4A Vue du hangar servant au stockage du bois depuis le nord. IVR11_20097700517NUC4A
  • Héricy - atelier de charpentier Canteau, actuellement logement
    Héricy - atelier de charpentier Canteau, actuellement logement Héricy - 13, 15 place du Général-de-Gaulle - en village - Cadastre : 2007 H 791, 792
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Cadre de l'étude :
    Seine-et-Marne
    Historique :
    retrouve notamment un exemple sur le pignon de l'atelier d'Ulysse Canteau comme les garde-corps en bois que Fontainebleau et l'architecte Barthélémy d'Héricy, cet entrepreneur de charpente a travaillé sur plusieurs -sur-Seine, construite de 1897 à 1899, et celle de la mairie-école de cette commune construite en 1898 noter les nombreuses maisons de villégiature qui se multiplient sur les bords de Seine et dans les l'ancien atelier de menuiserie. Depuis le début des années 1950 et la cessation de toute activité, le site
    Description :
    Le bâtiment abritant l'atelier du maître charpentier Ulysse Canteau, situé sur l'ancienne place du enduit sur le reste de l'édifice. Les avancées en saillies et les lucarnes à deux pans percées dans la marché d'Héricy, est aujourd'hui divisé en deux habitations différenciées. A l'origine, sur un plan rectangulaire, ce bâtiment avec étage de comble abritait à la fois le logement patronal, dans la partie occidentale de l'édifice, le logement des ouvriers, qui occupait l'étage de comble de la partie orientale et l'atelier qui occupait quant à lui le rez-de-chaussée. Accolée à l'atelier se trouvait une pièce en rez-de , convertie en logement. Le stockage de la matière première se faisait dans un entrepôt, situé rue de la Haute -Bercelle à Avon, quartier occupé par plusieurs ateliers liés au travail du bois. Le pan de bois qui arrière. Cet ajout a entraîné le percement de deux nouvelles lucarnes rampantes dans la toiture.
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
  • Héricy - four industriel (four à plâtre) Dumont, actuellement logement
    Héricy - four industriel (four à plâtre) Dumont, actuellement logement Héricy - 18 place du Général-de-Gaulle - Cadastre : 2007 H 1052
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Cadre de l'étude :
    Seine-et-Marne
    Historique :
    Un four à plâtre est attesté dès le premier quart du 19e siècle sur la propriété d'Alexandre Dumont maçonnées, de petite taille, utilisées le temps de quelques campagnes. Celui donnant sur la place du Marché installations similaires, celle de la famille Dumont n'est pas démolie. Dans les années 1910, le four, intégré à
    Description :
    La maison d'habitation qui a englobé le four à plâtre a été aménagée sur deux niveaux surmontés d'un toit à deux pans couvert de tuiles. Son pignon, en grande partie aveugle, donne sur la place du équarris, protège un espace rectangulaire d'environ 10 m². Le sol est recouvert de dalles en pierre. Les ces deux niches latérales, comme celles de la pièce centrale, sont couvertes de suie. Cependant, le , peut-être accessibles depuis l'extérieur, ont pu servir à l'alimentation du foyer. Le tirage a pu être
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Dessin représentant un plâtrier alimentant le foyer d'un four à plâtre. Tiiré de : Le plâtre : sa siècle, depuis le nord. IVR11_20097700332NUC4A Pièce voûtée, depuis le sud. IVR11_20097700334NUC4A Niche voûtée, ménagée dans le mur occidental de la pièce. IVR11_20097700336NUC4A
  • Héricy - forge, puis usine de serrurerie et usine de construction métallique Lebrun, actuellement logement
    Héricy - forge, puis usine de serrurerie et usine de construction métallique Lebrun, actuellement logement Héricy - hameau de La Brosse - 45 rue Paul-Allaine - Cadastre : 2007 F 1534, 1554
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Cadre de l'étude :
    Seine-et-Marne
    Historique :
    1880. A cette époque, elle possède également un local dans le centre de Vulaines-sur-Seine utilisé Une forge appartenant à la famille Lebrun est attestée dans le hameau de La Brosse dès les années . Un soufflet à piston permettait d'attiser le foyer par apport régulier d'air. Au cours de la première
    Description :
    travail et lieu de stockage des matières premières et des produits finis (cornières). Construits sur le halles rectangulaires abritant les ateliers. L'activité était répartie sur deux niveaux : le premier notamment par une porte haute percée dans le pignon, était réservé au stockage. A l'époque de l'activité , l'une des constructions légères occupant la cour desservait la porte haute de la nef septentrionale. Le pignon d'un quatrième bâtiment fermait la cour sur son côté nord. Son premier niveau était largement piston, composé de deux cylindres métalliques, était actionné depuis le foyer de forge par un système de
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Vulaines-sur-Seine
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
1