Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

station de villégiature d'Elisabethville

Dossier IA78002162 réalisé en 2014
Aires d'études Elisabethville
Adresse Commune : Aubergenville
Lieu-dit : Elisabethville
Adresse

Le 21 mai 1921 un spéculateur d'origine belge, Edmond Ramoisy, achète le domaine de la Garenne à Aubergenville, au nom de la société anonyme la Belgique prévoyante qu'il a fondée. Le cahier des charges du lotissement est déposé chez le notaire parisien Moyne en trois étapes, 27 octobre 1922, 20 février et 22 mai 1923. Le lotissement porte le nom de la Garenne d'Aubergenville. Le plan du lotissement et des premières maisons est dressé par l'architecte Charles Edouard Sée. Ce n'est qu'en 1927 que l'appellation Elisabethville-sur-Seine est utilisée. La construction des villas devra être faite par la société le Home sise à Paris, 24 rue Dauphine.

La première saison a lieu au cours de l'été 1927. Le lotissement se densifie et s'équipe peu à peu. Au lendemain de la seconde guerre mondiale la villégiature n'est plus de mise, l'installation des usines Renault, projet en gestation dès 1945, marque un tournant dans l'histoire du lotissement qui devient une cité pavillonnaire.

La grande originalité du dessin du lotissement est son plan radioconcentrique. Le domaine dans son ensemble est divisé en quatre secteurs, le secteur de l'Etoile, le secteur des Coteaux, le secteur des Sports et celui d'Epône. Une distinction est faite entre les avenues et les voies transversales : dans les premières, les voies courbes, la hauteur des maisons ne peut dépasser 14 m et les maisons doivent être au moins à 6 mètres de la clôture. dans les secondes, la hauteur maximale est de 12 mètres et l'alignement de 3 mètres.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Timery Joumana
Joumana Timery

Stagiaire, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.