Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Sous-Préfecture

Dossier IA78002185 inclus dans Centre ville réalisé en 2015

Fiche

L'ancienne sous-préfecture de Mantes-la-Jolie se trouve à l'entrée du centre ville, sur l'avenue de la République. Avec le Palais de Justice construit en face en 1906 elle affichait le pouvoir de l’État.

Destinations actuellement hôtel de voyageurs
Dénominations sous-préfecture
Aire d'étude et canton Mantes-la-Jolie
Adresse Commune : Mantes-la-Jolie
Adresse : 17 avenue de la République
Cadastre : 2014 AB 16

La sous-préfecture, qui se trouvait auparavant à l'angle des rues Nationale et de la Pêcherie, a été édifiée en 1863 avenue de la République par l'architecte Alphonse Durand formé à l'école des Beaux-arts et chargé de la restauration de la collégiale. Lorsque Mantes n'a plus été sous-préfecture en 1926, la municipalité a loué le bâtiment pour y installer une école. Le bâtiment est redevenu sous-préfecture en 1946. La sous-préfecture a été récemment installée dans un nouveau bâtiment 18, rue de Lorraine. La parcelle fait l'objet d'une restructuration totale par les deux promoteurs Interconstruction et Cogedim. Le projet vient d'être livré, il devait comprendre 160 logements, 2000 m² de surface commerciale sur le thème des loisirs-culture et un hôtel de 75 chambres dans la sous-préfecture. Ce dernier semble avoir été abandonné.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1863, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Durand Alphonse, architecte, attribution par travaux historiques

Le bâtiment est une grande maison de notable à cinq travées placée en milieu de parcelle. Son architecture en brique et pierre avec toiture en ardoise est très classique. La façade principale est ornée de chutes de feuilles et d'agrafes. Le plan, qui en a été dressé en 1933 alors qu'on voulait reconvertir le bâtiment, la sous-préfecture ayant été supprimée en 1926, montre qu'au rez-de-chaussée les fonctions publiques et privées étaient mêlées, puisque s'y trouvaient à la fois le bureau du sous-préfet et ses pièces de réceptions. Une aile ajoutée postérieurement abritait des bureaux. L'ensemble des bâtiments était contenu dans un jardin clos avec une grille sur l'avenue de la République. L'espace est aujourd'hui ouvert.

Murs brique brique et pierre
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans croupe
Techniques sculpture
Représentations chute, feuille, symbole républicain
Précision représentations

Les chutes de feuilles sculptées sur la façade sont un motif républicain qui symbolise la justice. Avec l'olivier (la paix), ils sont associés à la fonction de préfet et de sous-préfet dont les habits portent cet ornement.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Mantes-la-Jolie, 6 M 4 (1 et 2) Sous-Préfecture

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.