Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

rampe d'appui, escalier de l' hôtel Nicolaÿ (non étudié)

Dossier IM75000114 réalisé en 2009

Fiche

Dénominations escalier, rampe d'appui
Aire d'étude et canton Paris - Paris
Adresse Commune : Paris 4e arrondissement
Adresse : 4 quai des Célestins

On sait peu de choses sur la construction de cette maison connue sous le nom d'hôtel de Nicolaÿ ou de Combourg. Elle entra en 1658 dans la famille de Fieubet, déjà bien implantée dans le quartier, par l'accquisition qu'en fit Anne, maître des requêtes, auprès de Henri de Senneterre qui la possédait depuis quatre ans. La maison a été déclarée en 1668 par Elisabeth Blondeau, séparée de biens d'Anne Fieubet son époux, à la censive du roi et vendue par Gaspard de Fieubet leur héritier en 1708 à Nicolas Nicolaÿ. Elle resta dans les mains de cette famille jusqu'en 1770. La demeure pourrait donc avoir été construite pour Anne de Fieubet (mort en 1705) et son épouse autour de 1660.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle

L'escalier en position centrale dans le bâtiment entre cour et jardin dessert 2 étages. Il est en pierre puis en bois. La première volée a été refaite et a perdu son morceau de rampe ancienne. Le vide central a un plan rectangulaire ce qui explique que les panneaux des retours soient rectilignes. La rampe est composée de panneaux étroits tous identiques sauf pour les deux retours : le premier a un motif élargi et le second un motif et demi.On ne sait pas à quoi ressemblait le départ.

Catégories maçonnerie, menuiserie, ferronnerie
Matériaux pierre, taillé
bois, taillé
fer, forgé
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Leiba-Dontenwill Jean-François
Jean-François Leiba-Dontenwill

Historien de l'Art.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Marchand Maud