Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

quartier de l'île Saint-Etienne

Dossier IA77000708 réalisé en 2007
Appellations quartier de l'île Saint-Etienne
Dénominations quartier
Aire d'étude et canton Melun
Adresse Commune : Melun

Au Moyen Age, l'île Saint-Etienne forme le coeur de la ville. C'est un point stratégique essentiel, car elle sert d'appui aux deux ponts qui enjambent les bras de la Seine. Seule partie ceinte d'une muraille avant le début du 13e siècle, elle abrite le château royal et plusieurs établissements religieux : la collégiale Notre-Dame, le prieuré Saint-Sauveur, l'église paroissiale Saint-Etienne, l'église Saint-Laurent, l'hôtel-Dieu Saint-Nicolas. Elle est aussi le lieu de résidence du vicomte de Melun. Les religieux de Barbeau y ont leur refuge, résidence urbaine à l'abri des remparts. Cette prédominance diminue cependant peu à peu au profit de la paroisse Saint-Aspais, sur la rive droite. L'île joue encore un rôle militaire à la fin du 16e siècle, au temps de la Ligue. Aux 17e et 18e siècles, ce rôle s'estompe : les bastions construits sous Henri IV sont peu à peu abandonnés et le château, à la pointe occidentale de l'île, tombe lentement en ruines. En revanche, les institutions religieuses restent fortement présentes, avec même une extension de l'hôtel-Dieu (devenu couvent d'Annonciades) dans le secteur sud-est de l'île au 17e siècle. Au 19e siècle, le quartier change de caractère avec l'implantation d'une maison centrale de détention à l'ouest de l'île, et le développement du port à l'est. L'île accueille alors des entrepôts et des activités industrielles et artisanales (minoterie, brasseries, pharmacie...). Elle compte aussi quelques villas, mais celles-ci sont peu nombreuses. Aujourd'hui, toutes les activités de production ont disparu (la minoterie a été abattue en 2005). L'île Saint-Etienne a fait récemment l'objet d'un important programme de rénovation urbaine dans le cadre du projet Atout-coeur, qui a notamment vu la construction de la médiathèque (inaugurée en 2004) et le réaménagement de ses abords par le cabinet Althabégoïty et le paysagiste François Brun (prix Moniteur de l'aménagement urbain 2006).

Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : limite 20e siècle 21e siècle
Auteur(s) Auteur : Althabégoïty, architecte,
Auteur : Brun François, paysagiste,

L'île Saint-Etienne forme une longue bande de terre orientée est-ouest. Elle est circonscrite par le grand bras de la Seine au sud, et par le petit bras au nord. Ses contours actuels sont le résultat des interventions humaines, qui lui ont rattaché les îlots adjacents (encore partiellement visibles sur les cartes du 18e siècle). Le tissu urbain s'organise autour de l'axe nord-sud qui relie les deux ponts anciens, au centre de l'île. Un deuxième axe de circulation, plus à l'est, a été ouvert dans la 2e moitié du 20e siècle au droit de la collégiale Notre-Dame. La pointe occidentale est restée peu construite, avec la présence d'un jardin (ancien jardin botanique, créé au 19e siècle). Quant à la pointe orientale, elle est entièrement occupée aujourd'hui par la prison.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.