Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

piscine du casino

Dossier IA95000377 réalisé en 2006
Appellations piscine du casino
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, tennis, théâtre de verdure
Dénominations piscine
Aire d'étude et canton Enghien-les-Bains
Adresse Commune : Enghien-les-Bains
Adresse : avenue de Ceinture , rue du Général de Gaulle
Cadastre : 1995 AC 151

Dès 1954, sur un ensemble de parcelles de l'îlot entre l'avenue de Ceinture, la rue du Général-de-Gaulle, la rue de la Libération et celle du Docteur-Leray, est lancé un vaste projet comprenant la construction de bâtiments collectifs de deux à trois étages, d'un immeuble commercial avec galeries couvertes qui amélioreraient l'entrée de la rue du Général-de-Gaulle, d'un parc et de piscines, d'une voie-promenade qui desservirait les piscines et relierait le jardin des roses à la rue du Docteur-Leray et, enfin, d'un parking arboré. Le programme des piscines est ébauché. Si une partie du projet est à mettre en liaison avec le développement d'un programme national sur cet équipement sportif, un second volet est plus spécifique à la station : piscine couverte, à toit ouvrant, s'intégrant dans le parc et s'ouvrant par une large baie vitrée sur un bassin de plein air : cette piscine mondaine, réalisée en matériaux plus luxueux serait réservée à la belle saison à un public plus restreint. Les années passent, la volonté de construire une piscine est restée à l'ordre du jour en réponse à l'un des articles du cahier des charges signé en 1948 entre la ville et la Société d'exploitation des Eaux et thermes d'Enghien (la S. E. E. T. E) : construire une piscine dans le jardin des roses lorsque l'avenue de Ceinture aura été détournée. Dans le cadre d'un programme comprenant un théâtre extérieur, l'auditorium de la piscine et une piscine, l'architecte niçois Marcel Guilgot propose plusieurs variations en 1957. Les versions avec tennis et petit port sont finalement abandonnées pour le projet où la piscine est seulement accompagnée d'un auditorium extérieur dont la scène ouverte est seulement structurée par un mur de scène demi circulaire recouvert d'un parement de pierre. Cabine et solarium complétaient l'ensemble, construit à la fin des années 1950. Il faisait face au casino, en bordure de lac, sur l'actuel jardin des Roses.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1957, daté par source
Auteur(s) Auteur : Guilgot Marcel, architecte, attribution par source
Murs béton
Toit béton en couverture
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures terrasse
États conservations détruit

Annexes

  • Enghien, piscine du casino. Sources et bibliographie

    Revue

    In Le Figaro, mai-50.

    (Centre de documentation du musée de l'Ile-de-France Sceaux)

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.