Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Ducourneau, Boutigny-sur-Essonne

Dossier IA91001046 inclus dans Présentation de l’œuvre de Dominique Zimbacca (1928-2011) réalisé en 2017

Fiche

Cette maison a été commandée au début des années 1990 à Dominique Zimbacca par Serge Ducourneau, pilote de ligne. L'architecte Philippe-Alain Riou suit finalement le chantier, en respectant les dessins initiaux de Zimbacca.

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Ile-de-France
Adresse Commune : Boutigny-sur-Essonne
Adresse : 21 bis rue de Marchais
Cadastre : 2015 000 H 01 952

Si les plans de cette maison ont été dessinés par Dominique Zimbacca, c'est Alain-Philippe Riou, ancien étudiant d'Hervé Baley à l'Ecole Spéciale d'Architecture qui s'est chargé de la réaliser. Lors de sa construction en 1992, la maison comportait une passerelle voûtée en berceau qui assurait sa liaison avec le garage. Cet élément sera repris postérieurement par D.Zimbacca dans sa propre maison à Tourouvre (Orne).

La maison Ducourneau connaît ensuite plusieurs modifications :

- en 1997, sous le contrôle de D.Zimbaca, la passerelle est modifiée pour supprimer la voûte en berceau d'origine au profit d'angles droits. L'initiale avancée en décrochement du garage est également supprimée, et à l'opposé du bâtiment, un étai du conduit de la cheminée est enlevé, et une fenêtre est percée au sous-sol.

- en 1998, construction d'un garage isolé au fond à droite de la parcelle.

- les propriétaires actuels ont fait poser une véranda, ce qui ferme le passage sous la maison. A l'intérieur, ils ont également ajouté une étagère au-dessus du manteau de la cheminée et recouvert cette dernière d'un revêtement en pierre synthétique. Certains gradins du salon ont de plus été recouverts d'un revêtement imitant un pavement de galets.

Période(s) Principale : 1er quart 21e siècle
Dates 1992, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Zimbacca Jean-Pierre, Raymond, dit(e) Dominique ,
Jean-Pierre, Raymond Zimbacca , né(e) Zimbacca , dit(e) Dominique (1 mars 1928 - 4 janvier 2011)

Étudiant à l’École des Beaux-Arts à partir de 1951, Dominique Zimbacca suit les cours de l'atelier Chappey puis ceux de l'atelier de Jean Faugeron (en 1958). C'est probablement là qu'il rencontre Hervé Baley (1933-2010) avec qui il crée entre 1959 et 1960 l'Atelier d'Architecture et Aménagement. C'est dans ce cadre qu'ils réalisent une première maison à Cholet, dite maison Résibois. Leur collaboration dure quelques années, prenant le plus souvent la forme de création de mobiliers. En 1968, alors qu'Hervé Baley devient professeur à l’École spéciale d'Architecture et fonde l'atelier Sens et Espace, D. Zimbacca donne quelques conférences et fonde le groupe Art et Habitation où il dispense un enseignement informel. En 1968, il épouse Geneviève Fournier. En 1969, il est chargé de la construction du Centre Paroissial Jean XXIII à Saint Quentin (Aisne). C'est à partir des années 70 que son activité de constructeur se développe réellement tout en maintenant une intense activité de concepteur de mobilier (il collabore de façon exclusive avec deux menuisiers successivement, M.Jacobi puis Jacques Mauraisin). Il réalise sa première maison en 1979 à Corbeil-Essonnes, et l'en-tête de son papier à lettres indique alors " Dominique Zimbacca, architecte, création de maisons organiques-architecture d'intérieur-mobilier.".

1979 : Maison Michard à Corbeil-Essonnes (Essonne)

1979-81 : Mobilier de la maison Auriol (architecte Edmond Lay, né en 1930)

1982 : Inscription à l'Ordre des Architectes d'Ile-de-France

1987 : Participation au Salon de la Maison Individuelle, Palais des Congrès, Paris.

1988 : Maison Von Bredow, Yerres (Essonne) sur un terrain lui appartenant (également construction de la maison Bru et de la maison Andrès)

1989 : Maison Étienne, La Chapelle du Mont du Chat (Savoie)

1997 : Construction de sa propre maison à Tourouvre (Orne)

1999 : Mariage avec Lucienne Wack

2002 : Démission de l'Ordre des Architectes

2011 : Décès. Dominique Zimbacca est enterré à Tourouvre, aux cotés de sa première épouse Geneviève Fournier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Riou Philippe-Alain,
Philippe-Alain Riou (1953 - )

Ancien élève d'Hervé Baley (1933-2010) à l'École Spéciale d'Architecture (ESA), et diplômé en 1982, Philippe-Alain Riou devient par la suite le collaborateur de Dominique Zimbacca (1928-2011) dont il réalise quatre projets : Maison Bonnefois à Chennevières-sur-Marne, Maison Ducorneau à Boutigny-sur-Essonne, ainsi que deux autres maisons en Normandie. Pour les parties en bois et en particulier les charpentes, Alain-Philippe Riou travaille avec un menuisier, compagnon du Devoir, Jean-Louis Giraud. Dès 1982, avec son épouse Françoise, également ancienne élève de Baley à L'ESA, il fonde l'agence Art-Trait-Design, spécialisée dans l'architecture organique. Il poursuit aujourd'hui encore son activité, entre Seine-et-Marne et Normandie.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

La maison Ducourneau prend place au fond d'une parcelle très étirée et pentue, orientée Est-Ouest. Elle est perchée au sommet d'une masse rocheuse typique de la région (grès de Fontainebleau), et est entourée par la forêt. Dans cet environnement des plus remarquables, la maison selon un plan rayonnant, s'étire en trois ailes (Ouest, Sud, et Est). L'architecture horizontale affirmée de l'ensemble favorise l'intégration au site : elle s'adapte aux différences de niveaux, et joue de la multiplication des points de vue.

La maison dispose d'un sous-sol partiel, qui permet de rattraper la différence de niveau du terrain. Vient ensuite le rez-de-chaussée de 150 m² et ses trois bras. L'aille Est, celle qui s'avance dans la pente et qui se situe donc au-dessus du sous-sol, est réservée à l'espace de la cuisine et de sa salle-à-manger. Le mobilier est dessiné par D.Zimbacca : une longue table intégrée en bois massif, sur laquelle l'aubier du bois est encore visible prend place à l'extrémité de la cuisine. Elle marque une transition vers l'extérieur, puisque le reste de l'aile est aménagé en terrasse. Au centre de la maison, là où les trois ailes se rejoignent, se trouve une vaste cheminée centrale. Le foyer est orienté vers les banquettes intégrées disposées en gradins. Un imposant rocher fait irruption dans l'espace, et vient rappeler la nature géologique du site où s'implante la maison. L'aile Ouest abrite une première chambre qui dispose d'une salle-de-bain jouxtant le salon, et dans laquelle le grès de Fontainebleau s'impose de façon spectaculaire. L'aile Nord en revanche est interrompue au rez-de-chaussée par le percement d'un arc en berceau, permettant un passage vers l'extérieur. L'extrémité de cette aile doit servir de garage, sa partie jouxtant l'espace central du foyer est occupé par un escalier dans le prolongement des gradins du salon. Il monte à l'unique étage de la maison, qui occupe une surface de 80 m², et ne couvre pas l'aile Ouest. Sa mezzanine, qui offre un point de vue sur le salon tout à fait remarquable, dessert deux chambres. Elles se partagent une salle-de-bain placée entre les deux pièces, et un espace de bureau, ouvert sur le salon.

Enfin, la maison est coiffée d'une toiture à double pentes douces, qui renforce l'horizontalité de l'ensemble. Ce couvrement présente cependant un jeu complexe de décrochements et de débords lambrissés très géométrisés, soulignés par le contraste des matériaux : charpente et menuiserie apparentes en partie haute, maçonnerie enduite d'un couleur claire en partie basse. Les baies vitrées, logées entre ces deux matériaux aménagent des points de vue multiples sur la forêt environnante.

Murs béton enduit
Toit bitume
Couvertures toit à deux pans
Escaliers escalier dans-oeuvre, escalier droit
Techniques menuiserie
maçonnerie
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Boutigny-sur-Essonne, service urbanisme, PC 099.92.F.5009. Arrêté de permis de construire du 23 juillet 1992.

  • AM Boutigny-sur-Essonne, service urbanisme, PC 91 099 92 F5009. Arrêté de permis de construire modificatif du 29 novembre 1997.

  • 9 juin 1998. Déclaration de travaux.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Sol Anne-Laure
Anne-Laure Sol

Conservateur du patrimoine, service Patrimoines et Inventaire, Région Ile-de-France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Van Eynde Salomé
Salomé Van Eynde

Étudiante de l'École du Louvre et diplômée d'une licence de philosophie (université Sorbonne-Paris IV), Salomé Van Eynde est l'auteur d'un mémoire, soutenu en juin 2017, sur l'enseignement d'Hervé Baley à l'École Spéciale d'Architecture (1968-1990). Elle réalise un stage au sein du service de l'Inventaire de la région Ile-de-France en mai et juin de la même année, stage au cours duquel elle seconde la conservatrice du patrimoine Anne-Laure Sol dans ses recherches sur Hervé Baley (1933-2010) et Dominique Zimbacca (1928-2011).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.