Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Groupe scolaire Jules-Ferry, actuellement collège

Dossier IA78002199 inclus dans Quartiers périphériques du XIXe siècle réalisé en 2015

Fiche

Appellations Jules-Ferry
Destinations Groupe scolaire Jules-Ferry, actuellement collège
Parties constituantes non étudiées atelier
Dénominations groupe scolaire
Aire d'étude et canton Mantes-la-Jolie
Adresse Commune : Mantes-la-Jolie
Adresse : 5 rue des Ecoles
Cadastre : 2014 AK 614-615

Une première école de fille, et une salle d'asile ont été prévues en 1879 par l'architecte Emile Duval à l'angle des rues de la Perle et sainte-Anne devenues en 1883 rue des Écoles et rue Castor. Les travaux sont adjugés en 1880. En 1884, l'école de filles agrandie est devenue école de garçons. Une nouvelle construction est décidée en 1933 car, selon les propos du maire, M. Goust, ce groupe de 7 classes construit cinquante ans auparavant, est trop petit pour recevoir les 670 élèves inscrits. On décide donc sa reconstruction pour 12 puis 14 classes. L'architecte Raymond Marabout est chargé de ce projet. Les travaux sont adjugés en 1935 mais sont ralentis par les grèves du Front populaire et leur réception n'a lieu qu'en 1938. Le groupe a été occupé par les Allemands pendant la guerre puis touché par les bombardements. Il est remis en état pour 16 classes primaires et 3 maternelles. C'est aujourd'hui un collège.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1879, daté par source
1934, daté par source
Auteur(s) Auteur : Duval Emile, architecte d'arrondissement, attribution par source
Auteur : Marabout Raymond,
Raymond Marabout (15 novembre 1886 - 25 juillet 1957)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

la première école comportait la maternelle à l'angle des rues Castor et des Ecoles et l'école de filles le long de la rue des Ecoles et de Strasbourg. Son plan en U épousait les trois rues qui la bordent. Elle était en moellons enduit avec chaînages et entourages de baies en briques dure de Mantes-la-Ville. La couverture était en tuiles grand moule des Cordeliers. Les classes se développaient au rez-de-chaussée, seuls les pavillons des logements des enseignants avaient un étage carré. L'école reconstruite en 1934 a adopté le même plan mais un parti inverse : l'école primaire est à la place de la maternelle et vice-versa. Tous les bâtiments sur rue ont un étage carré. Ils sont construits en brique. Le décor principal est constitué de briques arrondies appelées "bullnose" prévues par l'architecte dans les allèges et autour des entrées. Dans la cour se dresse un pavillon des ateliers élevé de deux étages. Il comportait au rez-de-chaussée un atelier fer et un atelier bois, au premier deux classes et au second une salle de science et une classe. Des changements importants ont été effectués pour l'établissement du collège : transformation de l'ancienne maternelle et construction d'une aile pour relier le bâtiment des ateliers au bâtiment principal.

Murs brique
Toit tuile mécanique
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Techniques céramique
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.