Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

glacière

Dossier IA91001039 réalisé en 2011
Dénominations glacière
Aire d'étude et canton Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron)
Adresse Commune : Saint-Sulpice-de-Favières
Lieu-dit : Les Rochers
Adresse : Chemin rural n°13
Cadastre : 1933 B 434

La glacière est déjà mentionnée sur des plans et des relevés de 1772. Elle fait alors partie du domaine de Segrez, acheté en 1733 par André Haudry de Soucy, fermier général, qui fait ériger un château entre 1733 et 1749. Le Marquis d'Argenson s'y installe entre 1749 et 1757 et aménage autour de la demeure un parc régulier comptant plusieurs aménagements hydrauliques. Peut-être la glacière date-t-elle de cette époque. Le domaine est loué en 1772 au Comte Chauvigny de Blot, dont l'épouse fait transformer le parc régulier en parc pittoresque. Dès 1868, alors que le parc devient arboretum, la glacière n'est plus mentionnée sur les plans du domaine de Segrez. Elle est aujourd'hui à l'abandon, hors les murs, et ne fait plus partie du domaine.

Période(s) Principale : milieu 18e siècle

La glacière se situe à l'est du château, dans le bois à l'extérieur du mur d'enceinte. Recouverte d'un monticule végétal, elle s'ouvre vers le nord par une baie cintrée en moellons appareillés dont le vantail a disparu. Un petit couloir voûté en berceau mène à une seconde porte, dont ne subsistent que l'encadrement et les gonds. L'ensemble servait de sas pour garantir l'isolation thermique. Au-delà de la seconde porte se trouve la cuve, en partie comblée aujourd'hui mais d'une profondeur encore estimée à plus de trois mètres. Elle est de section circulaire et son fond est d'un diamètre inférieur à celui qui a été mesuré au niveau du couloir d'accès. La cuve est couverte d'une coupole percée de trous d'aération ; les trous de boulin qui ont servi à sa construction sont toujours visibles sur ses flancs. L'ensemble est édifié en moellons de grès.

Murs grès
moellon
Toit terre en couverture
Couvrements voûte en berceau
coupole
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Marchand Maud