Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

gare

Dossier IA95000393 réalisé en 2006

Fiche

Parties constituantes non étudiées passerelle, quai, gare
Dénominations gare
Aire d'étude et canton Enghien-les-Bains
Adresse Commune : Enghien-les-Bains
Adresse : rue du Départ , place Alexandre 1er
Cadastre : non cadastré

La première gare d'Enghien est inaugurée le 11 juillet 1846, Jacob Pereire est alors le président de la compagnie de chemin de fer du Nord dont dépend la ligne. Elle est reconstruite en 1866. A cette occasion, avec le doublement des voies, une passerelle de bois est installée pour permettre aux voyageurs de franchir les voies et se rendre de part et d'autre de la voie ferrée dans la ville. C'est également en 1866 qu'une nouvelle gare est construite, la gare du Refoulons dont il subsiste sur le côté de la gare actuelle une halle supportée par des colonnes de fonte. En 1932, la première passerelle étant jugée trop vétuste, une nouvelle passerelle est construite, cette fois en béton, toujours en place. En 1956, le petit lanterneau qui la surmontait et indiquait l'heure ainsi que la girouette sont déposés. Elle a été réhabilitée entre 1996 et 1998 dans le cadre d'une opération pilote en Ile-de-France : aménagement du hall, de la zone de vente, du souterrain, des accès aux quais directs et du parvis d'entrée. Dans un article du 24 décembre de la Vie du rail, Un siècle et demi de gares françaises, elle est qualifiée de style anglais pour la présence de sa passerelle et de ses quais hauts.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1846, daté par source
1866, daté par source
1932, daté par source
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu,

La première gare était un simple bâtiment à trois travées couvert par un toit à long pans avec, sur les quais, une galerie couverte abritant les voyageurs, supportée par des colonnes de fonte. Un bâtiment lui faisait face, de l'autre côté du quai, avec la même galerie. Le second bâtiment, sensiblement de la même taille pour le corps de bâtiment central, possédait des ailes latérales. Le décor était plus présent avec le lanterneau couronné en bulbe qui surmontait l'ensemble et portait une horloge à quatre cadrans. La modénature était soignée notamment avec un larmier saillant au dessus des baies du premier étage, et au niveau du toit, au dessus de la corniche, des balustres de pierre masquant une partie du toit.

Murs pierre
bois
béton
fonte
enduit
moellon
Toit ardoise, zinc en couverture, tuile mécanique
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
lanterneau
Escaliers escalier dans-oeuvre
Techniques fonderie
ferronnerie
mosaïque
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Enghien, gare. Sources et bibliographie

    Revue

    Le Figaro. 28-sept-56.

    (Centre de documentation du musée de l'Ile-de-France Sceaux).

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.