Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme de Bellefontaine

Dossier IA78002060 inclus dans ville de Maurecourt réalisé en 2007

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour, jardin, atelier, forge
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Andrésy - Andrésy
Adresse Commune : Maurecourt
Lieu-dit : Bellefontaine
Cadastre : 1983 AB17-24

La ferme est attestée depuis le 17e siècle : en 1691 elle appartient à monsieur du Fresnoy, c'est-à-dire au propriétaire du château de Glatigny ; tout au long du 18e siècle elle a la même distribution autour d'une cour non fermée. Deux tourelles encadrent l'entrée. Entre la fin du 18e et 1820 le bâtiment d'entrée est reconstruit avec sa porte charretière surmontée d'une pièce et les tourelles sont englobées dans le mur. Le grand hangar extérieur date de 1909. En 1820, la ferme de Bellefontaine appartient à Monsieur Brillet, Bourgeois. La propriété comporte des bois, des terres, une mare, un pressoir à son usage et des jardins Ensuite en 1849 la propriété passe à sa fille Catherine Flore Brillet, veuve Baptiste Guyot demeurant à Paris rue Meslay 61. Elle reste dans la même famille depuis.

Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1909, daté par tradition orale
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu,

Bâtiment 1 (voir le plan) existe en 1731, probablement reconstruit au 19e siècle. En moellons de meulière avec chaînages en pierre, il est couvert de tuiles mécaniques et comporte deux écuries et une sellerie en rez-de-chaussée et un grand grenier à l'étage. Les ouvertures du rez-de-chaussée ont des linteaux métalliques et des jambages en brique. Le bâtiment 2 dans le prolongement est une maison d'habitation en rez-de-chaussée surélevé avec couverture en ardoise. Il existait en 1731 et a gardé de belles chaînes d'angle. Le bâtiment 3 comporte un logement sur deux niveaux puis des pièces utilitaires en rez-de-chaussée (ancienne laiterie, remise) surmontées d'un logement. Les murs sont entièrement enduits et la couverture en tuiles mécaniques. Le bâtiment 4 en rez-de-chaussée : porcherie?, couverture en ardoise. Bâtiment 5 forge et atelier-forge en rez-de-chaussée, reconstruit au début du 20e siècle, couverture en fibrociment. Bâtiment 6 : grange en moellon enduit qui n'existe pas en 1731 mais figure sur le cadastre napoléonien, couverture en tuiles mécaniques. Bâtiment 7 existe en 1731, grange. Bâtiment 8 remises et bureau en rez-de-chaussée, grenier à l'étage? Bâtiment 9 à gauche et au dessus de la porte charretière logement, sans doute du fermier, en moellons enduit avec belle chaîne d'angle, à droite de la porte étable ? et grenier. La porte charretière est surmontée d'une pièce couverte d'un toit en ardoise terminé en croupe. Sur la façade extérieure elle est décorée de pilastres. Bâtiment 10 étable et grenier. Bâtiment 11 : existe en 1731, sans doute reconstruit au 19e siècle, couvert en ardoise, écuries au rez-de-chaussée, grenier à l'étage, linteaux métalliques et jambages en brique. Murs à chasselas dans l'ancien verger à l'arrière de la ferme.

Murs calcaire
meulière
enduit
moellon
Toit tuile mécanique, ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
croupe
noue
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.