Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
lycée Gustave Monod

ensemble de six peintures du réfectoire "Scènes récréatives"

Dossier IM95000526 réalisé en 2009
Dénominations peinture
Titres Scènes récréatives
Appellations du réfectoire
Aire d'étude et canton Enghien-les-Bains
Adresse Adresse : 71, 73 avenue de Ceinture
Emplacement dans l'édifice dans les différentes salles du réfectoire - ensemble de peintures n°2

Cet ensemble de peinture sur toile marouflée fait partie de la troisième tranche de travaux de décoration. Le cahier des charges de la commande laisse carte blanche sur l'iconographie dans la mesure où elle illustre le large thème de ""scènes récréatives"" et chaque panneau décoratif doit mesurer 4m35 sur 2m20 et ne pas dépasser la somme de 300 000 francs. L'architecte Georges Martin présente la liste des artistes choisis à la commission devant valider ce choix. Yves Brayer, Roger Chapelain-Midy, Jacques Despierre, André Planson, Emile Saboureau et Cavailles reçoivent l'agrément le 19 avril 1954 et la commission félicite l'architecte pour avoir choisi des ""maîtres de talent"". Cavailles finalement ne participera pas au projet pour des raisons personnelles et sera remplacé par Louis Berthommé Saint-André. L'ensemble est terminé en 1955 avec ""Orphée"" d'André Planson, ""couronnement du printemps"" de Louis Berhommé Saint-André, ""Les jeux de l'eau"" de Jacques Despierre, ""Paysage de fantaisie avec personnage au bord de l'eau"" d'Emile Saboureau, ""Jeux d'enfants"" de Roger Chapelain-Midy et ""Dimanche en Camargue"" d'yves Brayer. Cette dernière ¿uvre se situe dans la salle à manger des professeurs.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1955
Auteur(s) Auteur : Planson André, peintre
Auteur : Berthommé Saint-André, peintre
Auteur : Despierre Jacques, peintre
Auteur : Sabouraud Emile, peintre
Auteur : Chapelain-Midy Roger, peintre
Auteur : Brayer Yves, peintre

Le couronnement du printemps est l'oeuvre de Louis Bertommé Saint-André, réputé pour ses paysages et son goût pour le sujet féminin. Au centre se trouve le printemps symbolisé par un personnage masculin tenant un nid avec des oeufs et qui est couronné par une femme à la grande écharpe bleue. A droite, un groupe de trois femmes, la plus proche, les pieds dans une rivière empoissonnée, tient le personnage, une autre tient un couple d'oiseau et la dernière un bouquet de lilas. A gauche, séparés de la scène centrale par un arbre où se tient une pie, un groupe de jeunes femmes et un jeune homme. ""Orphée"" est une allégorie mythologique peinte par Planson qui se rattache au mouvement contemporain de la réalité poétique. Ses sujets favoris, l'amour et la nature sont ici exprimés : au centre un paysage de lac est survolé par un couple ailé symbolisant l'amour, à droite Orphée joue de la lyre accompagné d'un couple d'oiseaux dans un parc orné d'une statue ailée de l'amour tenant son arc et animé par des danseurs. A gauche, un paysage avec couple de biche et cerf, un couple de jeunes gens et un personnage vêtu à l'antique. ""Les jeux de l'eau"" évoquent les pratiques nautiques du lac d'Enghien avec un style cubiste et un goût prononcé pour la structure architecturale qui caractérisent le peintre Jacques Despierre dans la tradition française de ""la reconstruction réaliste"". Baignade, pêche, promenade en barque, aviron sont pratiqués par de jeunes gens, ce panneau étant affecté au réfectoire de garçons. ""Jeux d'enfants"" est l'oeuvre de Chapelain-Midy qui est un défenseur de la tradition classique aussi qualifié à son époque de ""peintre de la vie silencieuse"". Dans un paysage de parc de château évoluent plusieurs fillettes. Au premier plan, une table est ornée d'un bouquet de tulipes blanches et d'un couple de pigeons blancs. Le ""Dimanche à la campagne"" de Brayer appartient à la série de sa peinture sur la Camargue : deux arlésiennes au premier plan, l'une avec une ombrelle et l'autre avec un éventail se détachent sur un paysage camarguais avec une maison traditionnelle et des chevaux en liberté. La toile de Sabouraud est encore une évocation du lac et des plaisirs de l'eau dans le cadre d'une fête nationale, les bords de l'eau et les maisons du fond étant pavoisées.

Catégories peinture
Matériaux support, marouflé
Iconographies scène
paysage
Inscriptions & marques signature
date
Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 2008/12/10
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.