Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble de cinq maisons, 11-19 rue Alphonse Durand

Dossier IA78002225 inclus dans Quartier des Martraits réalisé en 2016

Fiche

Ces cinq maisons de bourg illustrent la composition en ensembles, qui ponctue la structure urbaine de la rue Alphonse Durand.

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Mantes-la-Jolie
Adresse Commune : Mantes-la-Jolie
Adresse : 11-19 rue Alphonse Durand
Cadastre : 2014 AD 348 ; 2014 AD 349 ; 2014 AD 350 ; 2014 AD 376 ; 2014 AD 377

La date de 1900 est portée à la jonction des n°15 et 17, au niveau de la corniche. Une carte postale (non reproduite), datée du début du 20e siècle, montre que les n°15 à 19 sont déjà édifiés.

On sait que le 17 rue Alphonse Durand fut, à partir de 1924, la demeure de Raymond Marabout (1886-1957), architecte municipal de Mantes-la-Jolie qui œuvra à l'urbanisation de la ville dans la première moitié du 20e siècle.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates

Cet ensemble de cinq maisons de bourg alignées comportent toutes un étage carré et un étage de comble. Leur toiture est en ardoise à l'exception du n°13 couvert de tuiles mécaniques. Malgré certains traitements de façade différenciés, une unité dans la modénature les caractérise. Entre le 15 et le 17 est portée la date "1900".

La maison 15 rue Alphonse Durand se caractérise par un chainage de pierre et un remplissage de briques. Un cordon saillant en pierre marque la division entre le rez-de-chaussée et l'étage. La toiture est soulignée d'une corniche à modillons. Le jour de la porte piétonne est surmonté d'une agrafe en pierre à motif de feuille.

La maison 17 rue Alphonse Durand est construite en meulière. L'essentiel de la façade est rocaillé, à l'exception du pourtour de la porte, qui présente des joints en ciment gris. Le soubassement est en calcaire. La façade est rythmée d'un décor de brique : bandeaux horizontaux, faux chainage vertical, corniches en dents d'engrenage au-dessus des baies et de la porte dont le linteau est métallique. Les baies jumelées cintrées qui surmontent la porte piétonne sont soulignées à leur base par un décor de carreaux de céramique bleue et noire. Le décor de céramique se compose d'une frise de céramique à motifs de palmettes sous la corniche et de cabochons. De part et d'autre de la baie supérieure, on remarque deux consoles se détachant sur des tondi en pierre, sculptés d'un motif floral.

Les autres maisons, enduites, ont un décor moins riche.

Murs calcaire moellon enduit
meulière moellon rocaille
Toit ardoise
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers
Techniques ferronnerie
céramique
sculpture
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Mélandri Magali
Magali Mélandri

Stagiaire Institut national du patrimoine, juillet-décembre 2016.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.