Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

cité dite Résidence Etats-Unis & Japon

Dossier IA91001000 réalisé en 2010
Appellations Résidence Etats-Unis & Japon
Dénominations cité
Aire d'étude et canton Essonne
Adresse Commune : Massy
Lieu-dit : Massy-Opéra
Adresse : rue des Etats-Unis , allée du Japon , avenue Nationale , rue d' Australie
Cadastre : 1955 ON 346, 347, 348, 350, 351, 352, 482 ; OO 170, 171

Lauréat d'un concours de logements primés à 6 Francs, le promoteur immobilier Anjou Promoteurs-Constructeurs lance la construction d'un ensemble résidentiel en 1963. Les architectes Pierre Bonnard, S. Epstein, P. Prunet et C. Cacaut sont chargés de l'opération et réalisent les premiers plans en mai 1963. La signature du permis de construire s'effectue le 26 septembre 1963. Le certificat de conformité est délivré le 15 janvier 1969 mais l'occupation des bâtiments n'est effective qu'à partir de 1977. Les tours R+13 forment alors la Résidence des Trois Tours tandis que les barres constituent la Résidence « Etats-Unis & Japon ».

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1963, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bonnard Pierre, architecte, attribution par source
Auteur : Epstein S., architecte, attribution par source
Auteur : Prunet P., architecte, attribution par source
Auteur : Cacaut C., architecte, attribution par source

L'ensemble est composé de trois tours R+13 alignées sur rue, et de quatre barres R+3 et R+4 formant un îlot ouvert, et deux cours reliées entre-elles avec des passages piétons dans les angles. Le stationnement est réalisé en parkings externes perpendiculaires à la voie, longitudinaux ou en nappes. Plusieurs types d'espaces verts sont aménagés : des pelouses, des bosquets et arbres de hautes tiges en pleine terre, des îlots arbustifs disséminés et des haies taillées devant les rez-de-chaussée habités. Le système constructif mis en 'uvre pour les barres est celui de refends porteurs verticaux, à écartement régulier au centre du bâtiment et parfois décalés en façade, et l'emploi de trames de 5,40 m et 2,70 m environ. Les tours sont quant à elles construites sur un plan écartelé et décalé par rapport au noyau central, les allèges et menuiseries sont rapportées, l'architecte a utilisé des refends perpendiculaires à la façade avec effet sur le pignon, et des trames de 5,40 m et 2,70 m environ. On observe deux types de façades : une à travée unique de 2,70 m environ et une autre avec alternance de travées de 2 ,70 m et 5,40 m environ. Chacune étant ponctuellement couverte de mosaïque de grès cérame grise 1X1 cm et de pierre plaquée sur les pignons, les poteaux et les entrées. Les façades sont constituées de balcons en porte-à-faux avec garde-corps métallique, et séparés entre appartements par le débordement du refend, de loggias avec fenêtres toute hauteur coulissantes, et de fenêtres en bande, coulissantes sur toute la largeur. On note quelques éléments de décor : présence ponctuelle de dalles de galets au sol, à l'intérieur et à l'extérieur des halls, halls lambrissés sur murs et plafonds et lambris aussi en entrée extérieure. Les rez-de-chaussée surélevés sont aménagés en halls traversants avec ascenseurs et quatre cages d'escaliers par barre, chacune desservant huit logements, dont une cage d'escaliers double au centre. Les logements sont de type F1 jusqu'au type F7, les tours R+13 comportent uniquement des logements de type F4.

Murs béton
Toit béton en couverture
Étages 3 étages carrés, 4 étages carrés, 13 étages carrés
Couvertures terrasse
Escaliers escalier intérieur
Autres organes de circulations ascenseur
Jardins pelouse, massif d'arbres
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Roullier Lise
Lise Roullier

Stagiaire, puis vacataire, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.