Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle des soeurs de Saint-Joseph de Cluny

Dossier IA77000775 réalisé en 2012
Genre de soeurs de la congrégation de saint Joseph de Cluny
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Lieu-dit : centre
Adresse : 6-8 rue des Vieux-Moulins
Cadastre : 2000 BR 159

Les soeurs de Saint-Joseph de Cluny, congrégation enseignante, s'installèrent dans l'ancien hôtel Marquelet de la Noue vers 1850 et firent édifier à l'arrière de l'hôtel une chapelle néo-romane, par l'architecte meldois Simon et l'entrepreneur Danvin. La construction de cette chapelle, commencée le 19 mai 1892, fut achevée dans le courant de l'année 1893. Les armes de Léon XIII et de Mgr de Briey, évêque de Meaux (1884-1909), sont sculptées sur l'arc triomphal à l'entrée de l'abside.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1892, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Simon, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Danvin, entrepreneur, attribution par travaux historiques
Personnalité : soeurs de Saint-Joseph de Cluny, commanditaire, attribution par travaux historiques

La chapelle est un édifice de plan rectangulaire, à un seul vaisseau long de quatre travées, prolongé à l'ouest par une abside hémi-circulaire (la chapelle n'est pas orientée). L'accès se fait par un porche situé à l'angle nord-est de l'édifice : la façade principale, couronnée d'une croix, n'occupe donc pas le mur pignon, mais le côté nord de la première travée. Sous la chapelle s'étend une salle en demi sous-sol, accessible par un escalier à l'est. L'édifice est construit en moellons de meulière à joints rocaillés, avec certains éléments en calcaire appareillé (contreforts, encadrements de baie, corniche, porche d'entrée). Il est couvert en ardoise par un toit à longs pans, pignon découvert ; le porche est couvert par un appentis en zinc. La chapelle est de style néo-roman, avec des baies cintrées et un décor de lésènes le long du pignon oriental. A l'intérieur, le sol est couvert de carreaux de Beauvais et d'un parquet en chêne. La première travée est occupée par une tribune. L'élévation est très simple, à un seul niveau, marqué par une fenêtre à deux lancettes et un oculus dans les trois travées de la nef (après la travée de tribune) ; ces fenêtres sont garnies de vitraux. Les trois baies de l'abside ont quant à elles été obturées.

Murs meulière
calcaire
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements fausse voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Techniques sculpture
vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • MOROT, Gaspard. Histoire contemporaine de la ville de Meaux. Meaux : Le Blondel, 1893.

    p. 20

Liens web

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.