Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
  • hôtel de la Sirène
    hôtel de la Sirène Meaux - 33 rue du Général-Leclerc - - Cadastre : BS 299
    Titre courant :
    hôtel de la Sirène
    Description :
    La façade sur rue de l'hôtel de la Sirène se signale par une très grande porte cochère aux vantaux scultpés en style Rocaille. Le corps de logis principal se trouve à l'arrière, entre cour et jardin. Il est deux corps de bâtiment. L'accès à cet escalier se fait par un petit vestibule hors-oeuvre, rajouté vers
    Étages :
    étage de comble
    Appellations :
    de la Sirène
    Illustration :
    La porte cochère donnant accès à la cour de l'hôtel, vue depuis la rue du Général-Leclerc Détail du décor Rocaille d'un des vantaux de la porte cochère. IVR11_20137700107NUC4A Détail de l'autre vantail. IVR11_20137700108NUC4A Le corps de logis sur cour, vu du nord. IVR11_20137700109NUC4A Le corps de logis sur cour : ailes sud et ouest. Vue prise depuis l'angle nord-est de la cour Le corps de logis sur cour : ailes sud et ouest, vues depuis l'est. IVR11_20137700111NUC4A Détail du balcon en fer forgé de l'aile sud. IVR11_20137700112NUC4A Détail de la travée "noble" de l'aile sud, avec son balcon en fer forgé : vue de côté Le départ de l'escalier d'honneur. IVR11_20137700115NUC4A Vue d'ensemble de l'escalier d'honneur, prise au niveau du premier étage. IVR11_20137700116NUC4A
    Auteur :
    [commanditaire] Marin, de François
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    L'hôtel fut construit vers 1740 par Isaac Monvoisin, arpenteur et architecte de la ville de Meaux , pour François de Marin, seigneur de Moncamp (décédé le 10 décembre 1760) et son épouse Marie-Jeanne Trois-Valets. Le couple était apparenté à Marie Louis François Marquelet de la Noue, et à la famille Macé de Montoury. L'architecture paraît très homogène, mais la rampe en serrurerie de l'escalier adopte de voyageurs ("Grand Hôtel" puis "Hôtel Impérial" puis "Hôtel des Six-Reines" et enfin, "hôtel de la
1