Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Eglise paroissiale Sainte-Anne
    Eglise paroissiale Sainte-Anne Mantes-la-Jolie - Gassicourt - place Sainte-Anne - en ville - Cadastre : 2014 AX 236
    Description :
    L'église est construite selon un plan allongé à transept saillant et chevet plat. La façade occidentale est le reflet de la structure intérieure nef et deux bas-côtés. Elle comporte un portail qui occupe toute la largeur comprise entre les deux contreforts centraux. (IA7800...). Le clocher se trouve à la croisée du transept. A l'intérieur, la nef de cinq travées est élevée de deux niveaux : les plein cintre elles aussi. La charpente de la nef a été rétablie dans les années 1960 et les voûtes flamboyantes supprimées. La croisée du transept est voûtée d'ogives de même que le chœur au chevet plat. Le comporte qu'une, vers l'est. La sacristie qui se trouve sur le flanc nord est un vestige du prieuré, de même que la porte qui la jouxte et qui desservait le cloître disparu mais dont l'existence est mentionnée dans le plan de la fin du XVIIIe siècle : "jardin où était cy-devant un cloistre qui en faisait le
    Illustration :
    Plan masse de l'église et des bâtiments qui environnaient sa façade ouest en 1873. AM Mantes-la Plan masse de l'église et des bâtiments qui environnaient sa façade nord en 1873. AM Mantes-la Plan masse de l'église et des bâtiments qui environnaient sa façade nord en 1873. AM Mantes-la Plan masse de l'église et des bâtiments qui environnaient sa façade nord en 1873. AM Mantes-la -Jolie. 2 M GAS IVR11_20177800505NUC4A -Jolie. 2 M GAS IVR11_20177800506NUC4A -Jolie. 2 M GAS IVR11_20177800507NUC4A -Jolie. 2 M GAS IVR11_20177800508NUC4A Vue de la façade occidentale. IVR11_20177800721NUC4A Vue de la façade méridionale. IVR11_20177800725NUC4A
    Historique :
    supplémentaire accordé par Raoul, vicomte de Mantes : l'église de Gassicourt (Vuascicurte) avec la dîme du vin et La plus ancienne mention de l'église date des environs de 1074. En effet dans une charte de donation de l'église Notre-Dame de Mantes à Cluny faite par le comte Simon, il est fait mention d'un revenu du blé. Par ailleurs, à la même époque le même comte après avoir énuméré divers dons qu'il fait à siècle la nef a été voûtée dans le style flamboyant. L'église a été restaurée au XIXe siècle par l'architecte Durand, notamment la façade et le clocher.Le bas côté-nord a été reconstruit et le bas côté sud voûté. la campagne de restauration qui fait suite aux bombardements de 1944 a supprimé les voûtes de la
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - Gassicourt - place Sainte-Anne - en ville - Cadastre : 2014 AX 236
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    "Sainte-Anne de Gassicourt". In : Mantes médiévale. La collégiale au coeur de la ville. LANGLOIS , Marc. "Sainte-Anne de Gassicourt". In : Mantes médiévale. La collégiale au coeur de la ville. Somogy . Collection Zodiaque. Abbaye de la Pierre qui Vire, 1983. p.227 et 247.
  • Eglise paroissiale Saint-Maclou (vestiges)
    Eglise paroissiale Saint-Maclou (vestiges) Mantes-la-Jolie - place Saint-Maclou - en ville - Cadastre : 2014 AH 130
    Description :
    débordant sur la place du marché. Sa façade était tournée sur la place du Marché aux Légumes. La tour se dater de la fin du 15e siècle, début 16e siècle, comme les voûtes et leurs retombées directes en faisceaux entrecroisés. La tour comporte trois niveaux au dessus du rez-de-chaussée. le premier étage est . Un escalier latéral en vis permet de monter sur la terrasse faitière.
    Illustration :
    Projet de percement de la rue Saint-Maclou par Vivenel. Archives municipales Mantes-la-Jolie 2 S 1 Projet de restauration du rez-de-chaussée de la tour (s.d.). (AM Mantes-la-Jolie, 1Fi 192 La tour et la place Saint-Maclou. Lithographie de Maugendre 1852 (BNF. Topo Va 78, fol. tome V. B La tour Saint-Maclou. Photographie (BNF. Topo Va 78, fol. tome V. B 7195). IVR11_20157800168Z La tour Saint-Maclou. Carte postale. (Région Ile-de-France, fonds CREDOP). IVR11_20157800061X La tour Saint-Maclou. Carte postale (Région Ile-de-France, fonds CREDOP). IVR11_20157800063X Vue de la tour en 1977. IVR11_19777800710X La rue a remplacé les travées centrale et septentrionale de la nef. IVR11_20167800082NUC4A Vue d'ensemble de la tour prise depuis la place Saint-Maclou. La tour et les travées qu'elle surmonte correspondent à l'ancien collatéral sud de la nef et du choeur. IVR11_20167800078NUC4A
    Historique :
    "en limaçon", formé dans un pilier. On le voit sur le dessin de la ville de Mantes en 1610. Le chœur On ne connait pas la date précise de la fondation de la paroisse Saint-Maclou. Selon Bruno Dufaÿ , elle peut dater du XIe siècle. En effet, le culte à Saint Malo ou saint Maclou ne se développe dans la la ville par Guillaume le Conquérant en 1087. Le cimetière qui se trouvait autour a été alors transféré à sa place actuelle et à son emplacement a été installé le marché. En 1205, la construction d'étaux couverts et non couverts sur la place de Saint-Maclou est autorisée. En 1403 l'église fut « toisée , la foudre est tombée sur la tour et a rompu un arc boutant et un pilier et en 1692 ce sont le chœur taille de Saint-Leu à la voûte duquel ....étaient des culs-de-lampe fort proprement sculptés". Dans le fut reconstruit à partir de 1693. En 1705 le beffroi de la tour est rétablie, de même que la chapelle de la Charité. En 1713 le "retour" du chœur est achevé ainsi que le bois et les sculptures qui sont
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - place Saint-Maclou - en ville - Cadastre : 2014 AH 130
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
    Référence documentaire :
    AM Mantes-la-Jolie. 2 M Eglise et tour Saint-Maclou AM Mantes-la-Jolie, 2 M . Eglise et tour AM Mantes-la-Jolie, Registre des délibérations du conseil municipal. 1690-1693 AM Mantes-la-Jolie Mantes: un port carolingien nommé "le port", in : Mantes médiévale, la collégiale au cœur de la ville Histoire de Mantes et du Mantois à travers chroniques et mémoires des origines à 1792 Lachiver , Marcel, Histoire de Mantes et du Mantois à travers chroniques et mémoires des origines à 1792, Meulan p. 17 Aux origines de Mantes: un port carolingien nommé "le port" DUFAY,Bruno, "Aux origines de
  • Eglise Saint Jean-Baptiste
    Eglise Saint Jean-Baptiste Mantes-la-Jolie - 2 rue La Fontaine - en ville - Cadastre : 2015 AR 212,1034
    Description :
    Le bâtiment, orienté selon la tradition, est modulaire. La nef principale de 500 places comporte
    Illustration :
    Maquette : la façade d'entrée. (Fonds Bertin). IVR11_20177800553NUC2B Vue de la façade principale d'une très grande simplicité. IVR11_20187800634NUC4A Vue d'ensemble de la nef principale en direction du choeur. IVR11_20187800636NUC4A
    Historique :
    l’évolution des églises des années 50 et 60, à la fois touchées par Vatican II et la nouvelle architecture des grands ensembles. L’église n’est plus le centre du quartier, le point central de la composition, elle est
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 2 rue La Fontaine - en ville - Cadastre : 2015 AR 212,1034
    Aires d'études :
    Mantes-la-Jolie
1