Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • université de  Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic Champs-sur-Marne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    d'une extension de l'Université de Marne-la-Vallée vers 2000. Construit en 1998 par la société Bull sur les plans de l'architecte Bertrand Bonnier, le bâtiment dont la fonction première était celle d'un centre de formation a été racheté par l'Etat dans le cadre
    Description :
    Le bâtiment se présente sous forme d'une barre de 220 mètres de long. Au Nord, la façade principale à R+1 est en panneaux de roche agrafés sur une ossature en aluminium avec de grandes baies vitrées d'entrée est couvert d'un demi-dôme en verre appelé le "cratère de verre". L'aile principale à laquelle il
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 5 boulevard Descartes - en ville - Cadastre : 2007 AM 227
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic
    Appellations :
    de Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée
    Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée Champs-sur-Marne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée a été fondée en 1998. Elle occupe un bâtiment réalisé en 1999 sur le campus universitaire de la Cité Descartes suite au concours remporté en 1995 par l'architecte Bernard Tschumi, auteur notamment des "folies" du Parc de la Villette.
    Description :
    L'édifice est basé sur un Jeu de volumes, disposés autour d'un hall central. L'élévation extérieure est marquée par l'alternance de façades opaques en panneaux de béton brut ou d'aluminium traité à la façon d'un bossage en pointes de diamant, correspondant aux salles de cours et aux bureaux, dotés de baies en bandeau, et de façades transparentes vitrées correspondant à l'atrium. Ce vaste atrium est éclairé zénithalement par un toit en shed, est cerné par de longues coursives métalliques ; il est habité par le volume suspendu de l'auditorium.
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 10-12 avenue Blaise Pascal - en ville - Cadastre : 2007 AM 210
    Titre courant :
    Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée
    Appellations :
    Ecole d'Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • université de  Marne-la-Vallée : bâtiment Bois de l'étang
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Bois de l'étang Champs-sur-Marne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le bâtiment a été construit sur les plans de l'architecte Jean-Charles Bauve, à l'extrémité orientale de la Cité Descartes. La première tranche a été livrée en 1995. Le nom donné à l'édifice est lié à son insertion dans l'environnement du bois et de l'étang de la Haute Maison voisins.
    Description :
    l'université de Marne-la-Vallée. structure métallique. Il est constitué d'une succession de cinq bâtiments indépendants reliés par des passerelles couvertes au dernier niveau. Le côté Nord, vers le bois, accueille les amphithéâtres et salles de groupes, et les bâtiments sont en bardage de bois (revêtement cèdre rouge brut) formant proue en surplomb sur des pilotis de béton. Le côté Sud est traité en béton brut et abrite surtout des salles de cours . L'ensemble accueille le pôle des sciences économiques, sciences humaines et sciences de la ville de
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 5 rue Galilée - en ville - Cadastre : 2007 AM 217
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Bois de l'étang
    Appellations :
    Bâtiment Bois de l'Etang
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
    Illustration :
    Bâtiment Bois de l'Etang, vue de la façade orientale vers le Bois de l'Etang Bâtiment Bois de l'Etang, vue sud-ouest. IVR11_20157700049NUC4A
  • université de Marne-la-Vallée : Maison des étudiants
    université de Marne-la-Vallée : Maison des étudiants Champs-sur-Marne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    l'Université Paris Est Marne-la-Vallée. L'aile sud du corps de ferme a fait l'objet d'une réhabilitation en La ferme de la Haute-Maison était une ferme seigneuriale située sur la paroisse de Champs, mais relevant de la seigneurie de Noisy-le-Grand, qui appartenait aux moines de Saint-Martin-des-Champs à Paris Adrien Henocq. La partie nord très abîmée a été démolie pour accueillir le nouveau bâtiment de la bibliothèque universitaire, en cours de réalisation au moment de l'étude.
    Référence documentaire :
    La maison de l'étudiant à Champs-sur-Marne, une illustration par l'exemple. In Rénover, réutiliser , reconvertir le patrimoine. Actes du colloque régional, 15-16 septembre 2014. HAGENMÜLLER, Odile. La maison de l'étudiant à Champs-sur-Marne, une illustration par l'exemple. In Rénover, réutiliser, reconvertir le p. 87 ; p. 133 Histoire de Noisy-le-Grand, 1919 (rééd. 2005) MENTIENNE, Adrien. Histoire de Noisy -Martin. Paris, Le livre d’histoire, 2005 (rééd. de l’ouvrage paru en 1919).
    Description :
    Cette ancienne ferme fortifiée briarde, avec de grands murs entourés de douves, de deux ponts-levis et de portes fortifiées, a conservé certains éléments anciens tels que les charpentes et les murs de la grange, les douves qui ont été plantées et remises en eaux, les deux portails de l'enceinte et un chasse-roues. Les portes charretières de la grange ont été transformées en porches en bois au dessin
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - boulevard Descartes - en ville - Cadastre : 2007 AM 201
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : Maison des étudiants
    Appellations :
    Maison des étudiants de l'université de Marne-la-Vallée
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
    Illustration :
    L'ancienne ferme fortifiée de la Haute-Maison, aujourd'hui transformée en Maison des étudiants, vue L'ancienne ferme de la Haute-Maison, vue du sud-ouest. Au premier plan, le fossé entourant la ferme L'entrée dans l'ancienne cour de ferme, côté ouest. IVR11_20157700295NUC4A Vue de l'intérieur de l'ancienne cour de ferme, depuis le sud-est. IVR11_20157700296NUC4A L'ancienne cour de ferme, vue depuis l'entrée orientale. IVR11_20157700297NUC4A
  • complexe hôtelier de Chinagora
    complexe hôtelier de Chinagora Alfortville - 1 rue du Confluent
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    diagnostic patrimonial patrimoine urbain et paysager de l'OIN Seine-Aval
    Historique :
    l'architecte Liang Kunhao. Situé à la confluence de la Seine et de la Marne, le complexe est érigé sur le site L'ensemble hôtelier et commercial de Chinagora a été construit à Alfortville en 1992 par de l'ancienne usine Chelle, détruite en 1985 (dossier IA00123531).
    Référence documentaire :
    Architectures d'usines en val-de-marne (1822-1939 Architectures d'usines en Val-de-Marne (1822 p. 379 Le Val-de-Marne anthologie : 1964-2014 Le Val-de-Marne, anthologie : 1964-2014. Emmanuel
    Dénominations :
    hôtel de voyageurs
    Description :
    -chinois, le complexe hôtelier de Chinagora se compose de cinq bâtiments offrant une surface de près de 50 000 m2 et d'un jardin central de 2500 m2. L'hôtel s'élève sur neuf étages tandis que le restaurant comprend trois nivaux. L'ensemble s'inspire librement de la Cité interdite de Pékin et reprend des éléments de l'architecture vernaculaire manchoue, tels les toits en saillie, les bâtiments en forme de pagode
    Titre courant :
    complexe hôtelier de Chinagora
    Illustration :
    Terrasse sous le restaurant donnant sur la confluence de la Seine et de la Marne Vue générale depuis la rive droite de la Seine. IVR11_20139400001NUC4A Escalier de la terrasse. IVR11_20139400017NUC4A Décors de l'escalier. IVR11_20139400018NUC4A Décors de la façade. IVR11_20139400019NUC4A Décors de la façade. IVR11_20139400020NUC4A Vue du restaurant, du centre commercial et de l'hôtel. IVR11_20139400021NUC4A
  • Diagnostic du patrimoine industriel de l'Essonne
    Diagnostic du patrimoine industriel de l'Essonne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil départemental de l’Essonne
    Cadre de l'étude :
    diagnostic patrimonial patrimoine industriel de l'Essonne
    Titre courant :
    Diagnostic du patrimoine industriel de l'Essonne
    Annexe :
    patrimoine industriel élargi à l’artisanat de production, au patrimoine ferroviaire (remises, dépôts et sous -station d’alimentation électrique), aux instituts de recherche et aux zones industrielles. 2. Les critères Chaque élément recensé est ensuite qualifié en fonction de la nature et du degré de son intérêt . Six critères sont proposés : - Critère morphologique Questions : toutes les parties constituantes de moulin à blé hydraulique : bief de dérivation, vanne, (éventuellement bassin de retenue), bâtiment d’eau , (éventuellement écurie et maison de meunier). - Critère architectural Question : La qualité de la construction raisonnée de la chaine opératoire dans la composition et les formes de l’architecture. - Critère historique Questions : l’établissement est-il représentatif d’une branche d’activité significative de l’histoire du territoire (plusieurs échelles possibles déterminées à la lecture de la bibliographie générale ou par l’étude de terrain) ? Quelle est l’importance de l’usine dans l’histoire des techniques, de l’innovation
    Texte libre :
    -Marne, Hauts-de-Seine) puis de diagnostics (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) du patrimoine industriel l’Île-de-France – à l’exception de Paris – ont fait l’objet d’opérations publiques d’inventaire (Val-de convention (CAUE78-Région Île-de-France), puis le département du Val-d’Oise (convention CAUE95-Région Île-de -France). Parallèlement, en Seine-et-Marne, les communes de la vallée de la Seine ont fait l’objet d’un De la petite à la grande couronne Depuis le milieu des années 1980, les départements centraux de . Mais en regard, et malgré plusieurs initiatives localisées, les départements de la grande couronne ne ateliers élevés au cours des deux siècles de l’industrialisation francilienne. Depuis 2010, la Région Île -de-France s’est engagée, à la demande ou avec le soutien de plusieurs partenaires, dans un diagnostic régional du patrimoine industriel. En grande couronne, le département de l’Essonne (convention CD91-Région Île-de-France) a ouvert le bal. Ont suivi les 52 communes de l’OIN Seine-Aval dans les Yvelines
  • Diagnostic patrimonial de Noisy-le-Grand
    Diagnostic patrimonial de Noisy-le-Grand Noisy-le-Grand
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Titre courant :
    Diagnostic patrimonial de Noisy-le-Grand
    Texte libre :
    étude plus globale de Marne-la-Vallée, menée en partenariat avec le CAUE de Seine-et-Marne depuis 2014 Noisy-le-Grand, et plus généralement Marne-la-Vallée dont elle fait partie, est un territoire en mutation permanente qui n’est pas près de se stabiliser avec la perspective des opérations du Grand Paris urbaine particulière, celle d’un petit bourg rural passant au statut de petite ville de banlieue au début du XXe siècle puis à celui de cœur économique de la ville nouvelle. Ce travail s'inscrit dans une . Vous trouverez en bas de cette page le lien vers la synthèse communale de Noisy-le-Grand dans la
    Illustration :
    paroissial et de la vallée de la Marne. IVR11_20159300004NUC4A Maison de notable, 2 allée de la Marne, vers 1870-1880. IVR11_20159300022NUC4A Eglise Notre-Dame et Saint-Sulpice, place de l'Eglise, 12e-15e siècles. Vue de la façade Eglise Notre-Dame et Saint-Sulpice, place de l'Eglise, 12e-15e siècles. Vue du bas-côté sud et du Eglise Notre-Dame et Saint-Sulpice, place de l'Eglise, 12e-15e siècles. Vue du chevet, du clocher Eglise Notre-Dame et Saint-Sulpice, place de l'Eglise, 12e-15e siècles. Vue du chevet, du cimetière Croix de cimetière, place de l'Eglise, 14e-15e siècles. IVR11_20159300005NUC4A Nymphée de Villeflix, 10 allée de la Grotte, vers 1700. IVR11_20159300010NUC4A Nymphée de Villeflix, 10 allée de la Grotte, vers 1700. IVR11_20159300011NUC4A Nymphée de Villeflix, 10 allée de la Grotte, vers 1700. Vue intérieure. IVR11_20159300012NUC4A
  • Regard photographique sur les paysages de Centre-Essonne.
    Regard photographique sur les paysages de Centre-Essonne. Angervilliers
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Le Val-Saint-Germain Saint-Sulpice-de-Favières
    Titre courant :
    Regard photographique sur les paysages de Centre-Essonne.
    Aires d'études :
    Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron)
    Texte libre :
    Deux cantons bien distincts, puisque l'un serpente dans la vallée de l'Orge, le long de la D116 et du RER C, tandis que le deuxième s'étend sur le plateau céréalier de la Beauce, plus au sud, longeant territoire ces dernières années. Le travail photographique tente de mettre en évidence les lisières fluctuantes entre plusieurs mondes : celle de l'exploitation rurale face à l'extension pavillonnaire, celle liée à l'étalement urbain dans la vallée de l'Orge, dont les nouveaux lotissements opèrent la jonction avec la ville historique de Dourdan. Ce travail tente d'aborder les changements en interrogeant les seuils de friction, ceux induits par l'exode urbain hors de Paris, le long des axes routiers et ferroviaires : de l'ancienne exploitation rurale à au lotissement fortifié, de la permanence du secteur primaire aux mobilités liées au tertiaire, l'accent est mis sur l'avancée de ces habitations, de ces s'impose comme le nouveau marqueur paysager de la seconde couronne parisienne. Certaines de ces
    Illustration :
    Val-saint-Germain (Le). Vue de la plaine des Sueurs. IVR11_20119100049NUC4A Authon-la-Plaine. Vue de la D838, depuis la N191, autrement dit Voie de le Liberté Boissy-sous-Saint-Yon. Résidence de la rue de Châtres. IVR11_20119100242NUC4A Boissy-sous-Saint-Yon. Résidence de la rue de Châtres. IVR11_20119100243NUC4A Boissy-sous-Saint-Yon. Résidence de la rue de Châtres. IVR11_20119100244NUC4A Breuillet. Vue de Breuillet depuis les Ormetins à Saint-Yon. IVR11_20119100037NUC4A Breuillet. Vue de Breuillet depuis les Ormetins à Saint-Yon. IVR11_20119100038NUC4A Breuillet. Vue de Breuillet depuis les Ormetins à Saint-Yon. IVR11_20119100039NUC4A Breuillet. Vue de Port-Sud depuis les Ormetins à Saint-Yon. IVR11_20119100040NUC4A Breuillet. Vue de Breuillet depuis Breux. IVR11_20119100041NUC4A
  • Présentation du diagnostic patrimonial du Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron)
    Présentation du diagnostic patrimonial du Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron) Boissy-sous-Saint-Yon
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Saint-Sulpice-de-Favières
    Titre courant :
    Présentation du diagnostic patrimonial du Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron)
    Aires d'études :
    Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron)
    Texte libre :
    A la suite du premier diagnostic territorial de Centre-Essonne, mené en 2009-2010 sur les trois cantons de Brétigny-sur-Orge, Mennecy et Etréchy, il a été décidé par le Département de l'Essonne et la Région Ile-de-France, d'élargir l'aire d'étude à deux cantons limitrophes (Saint-Chéron et Dourdan), afin d'obtenir une vue cohérente de l'ensemble de la partie centrale du département de l'Essonne. Une nouvelle convention a été signée pour cela en 2010. Ces deux cantons comptent 22 communes de taille modeste, ayant , à l'époque médiévale. Trois d'entre elles (Angervilliers, Saint-Cyr-sous-Dourdan, Le Val-Saint cadre de l'extension du Parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse, le diagnostic a porté sur les dix-neuf communes restantes et a été réalisé de janvier à juillet 2011. Il a été accompagné d'un travail photographique sur les paysages, mené de manière autonome par Philippe Ayrault, photographe au sein du Services Patrimoines et Inventaire et de deux opérations d'inventaire ponctuelles réalisées en
    Illustration :
    Saint-Yon. Vue de la Madeleine depuis le plateau de Moret. IVR11_20119100034NUC4A
  • regard photographique sur le territoire de Seine-Aval
    regard photographique sur le territoire de Seine-Aval Achères
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    diagnostic patrimonial patrimoine urbain et paysager de l'OIN Seine-Aval
    Titre courant :
    regard photographique sur le territoire de Seine-Aval
    Texte libre :
    photographies ci-dessous sont le résultat de cette campagne menée de 2011 à 2013. Le propos n’était pas de couvrir tout le territoire mais de mettre l’accent sur certains aspects paysagers, le grand paysage, les
    Illustration :
    Evecquemont : vue vers la base de loisirs du Val de Seine. IVR11_20117800139NUC4A Evecquemont : vue vers la base de loisirs du Val de Seine. IVR11_20117800140NUC4A Evecquemont : vue vers la base de loisirs du Val de Seine. IVR11_20117800141NUC4A Vaux-sur-Seine : vue depuis le carrefour du cimetière vers la base de loisirs du Val de Seine Vaux-sur-Seine : vue depuis le carrefour du cimetière vers la base de loisirs du Val de Seine Aubergenville : boutique à l'angle du boulevard du Commerce et de l'avenue de la Marne à Aubergenville : angle du boulevard du Commerce et de l'avenue de la Marne à Elisabethville Carrières-sous-Poissy : cabanons sur l'étang de la Galiotte. IVR11_20117800040NUC4A Carrières-sous-Poissy : berges de l'étang de la Galiotte. IVR11_20117800041NUC4A Carrières-sous-Poissy : entrée de l'étang de la Galiotte. IVR11_20117800042NUC4A
  • Institut français d'urbanisme
    Institut français d'urbanisme Champs-sur-Marne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    moment de sa création en 1969, l'Institut français d'urbanisme a ensuite rejoint l'Université de Marne-la L'Institut français d'architecture est un institut de recherche et de formation universitaire dans les domaines de l'urbanisme et de l'aménagement. Tout d'abord rattaché à l'Université de Vincennes au -Vallée. Au sein de la Cité Descartes, un bâtiment spécifique a été construit en 1991 pour l'accueillir , sous la direction de l'architecte Pierre Riboulet, assisté de Gérard Blanc. Au moment de l'enquête, ce d'urbanisme de Paris pour former l'Ecole d'urbanisme de Paris, installée dans un autre bâtiment du Campus
    Dénominations :
    institut de recherche
    Description :
    L'édifice se caractérise par un jeu de volumes accentués sur les façades sud et est, qui sont en décroché sur le jardin. Le gros-oeuvre en béton est couvert en partie d'un parement de pierres agrafées et
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 2 rue Alfred Nobel - en ville - Cadastre : 2007 AM 65
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • présentation du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de Seine-Aval
    présentation du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de Seine-Aval Aubergenville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    diagnostic patrimonial patrimoine urbain et paysager de l'OIN Seine-Aval
    Titre courant :
    présentation du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de Seine-Aval
    Texte libre :
    L'opération d'Intérêt National (OIN) de Seine-Aval concerne 51 communes des Yvelines le long de la vallée de la Seine d'Achères à Port-Villez. Ce territoire étant promis à d'importants bouleversements dans les années à venir, il a été décidé, pour en garder la mémoire, de faire un diagnostic Patrimoines et Inventaire de la Région Île-de-France et le CAUE des Yvelines, qui a reçu un soutien financier de la DRAC d'Île-de-France. Toutes les communes de l'OIN n'ont pas fait l'objet d'un diagnostic faute de temps, cette opération ayant été menée de 2011 à 2013. Parallèlement un repérage accessibles dans la rubrique Documentation- Liens web (en bas de page).
    Illustration :
    Porcheville ; Gargenville, aciérie Alpa, 25 avenue du Val. Vue générale de l'usine, depuis la Parc Porcheville ; Gargenville, aciérie Alpa, 25 avenue du Val. Les ateliers de fabrication (aciérie Porcheville ; Gargenville, aciérie Alpa, 25 avenue du Val. Parc à ferrailles, ateliers de Porcheville ; Gargenville, aciérie Alpa, 25 avenue du Val. Au centre, les ateliers de fabrication Plan du cours de la Seine de Conflans-Sainte-Honorine au château de Rosny au XVIIIe siècle. (AN. N III Seine-et-Oise 567). On aperçoit les villes et villages, les ponts anciens de Poissy et de Meulan Détail du Plan du cours de la Seine de Conflans-Sainte-Honorine au château de Rosny au XVIIIe siècle. Dessin, 18e siècle. (AN. N III Seine-et-Oise 567). Ville de Meulan et de ses environs avec les Détail du Plan du cours de la Seine de Conflans-Sainte-Honorine au château de Rosny au XVIIIe siècle. Dessin, 18e siècle. (AN.N III Seine-et-Oise 567). Ville de Mantes et de ses environs avec les
  • regard photographique sur les paysages de l'OIN de Paris-Saclay
    regard photographique sur les paysages de l'OIN de Paris-Saclay Saclay
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    diagnostic patrimonial patrimoine urbain et paysager de l'OIN Saclay
    Titre courant :
    regard photographique sur les paysages de l'OIN de Paris-Saclay
    Illustration :
    Bièvres, chemin de Favreuse. Vue du quartier du Val d'Albian depuis la Nationale 118 Bièvres, chemin de Favreuse. Vue du quartier du Val d'Albian. IVR11_20149100022NUC4A Bièvres, chemin de Favreuse. Vue du dessous du pont permettant le passage du chemin de Favreuse Bures-sur-Yvette, rue André-Ampère. Accélérateur de particules en ligne de l'Université de Paris11 Bures-sur-Yvette, rue Pierre-de Coubertin. Université de Paris11-Orsay, résidences universitaires Bures-sur-Yvette, rue du Doyen-André Guinier. Université de Paris11-Orsay, vue d'une fresque sur un Bures-sur-Yvette, rue du Doyen-André Guinier. Université de Paris11-Orsay, vue d'une fresque sur un Bures-sur-Yvette, rue du Doyen-André Guinier. Université de Paris11-Orsay, vue d'un bâtiment d'enseignement et de recherche. IVR11_20149100042NUC4A Bures-sur-Yvette, rue du Doyen-André Guinier. Université de Paris11-Orsay, piste de course du STAPS
1