Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison-atelier d'André Farkas, dit André François
    Maison-atelier d'André Farkas, dit André François Grisy-les-Plâtres - rue Robert Machy - en village - Cadastre : 2018 AD 01 253
    Historique :
    André Farkas, dit François nait à Temesvar (aujourd'hui Timisoara en Roumanie) le 9 novembre 1915 graphiques que celui-ci vient d'ouvrir rue Férou (et qui fermera en 1935). André François obtient ensuite un naturalisation en 1939, André François est versé dans la classe 40 mais ne sera pas incorporé en raison de la Naturel Régional du Vexin. Malgré un relatif éloignement avec la capitale, André François va mener jusqu'à apprécie beaucoup et où elle effectue de nombreux séjours. André François et son épouse y retrouvent en
    Référence documentaire :
    . 18 rue Robert Machy. Maison d'André François. (erreur dans le numéro) · Le dossier comporte deux André François et la publicité André François et la publicité. Laurence Perrigault et Léa Martin . Margny-lès-Compiègne, Centre André François, 2018. André François. L'imagination graphique André François. L'imagination graphique.Janine Kotwica
    Statut :
    François.
    Description :
    La maison occupée par André François est une grande maison rurale, divisée en deux habitations une remise et à l'étage, le premier atelier d'André François, ouvert dans les années 1960, d'une surplombe la plaine du Vexin et abrite le second atelier d'André François, réalisé selon les plans de son François, fait partie de cette catégorie de demeures qu'on peut dire"habitées". Son atmosphère nait de François a réalisé une première série de trompe-l’œil. Il y a peint une crédence, sur le rebord de laquelle qu'occupaient André François et son épouse. Au mur, des dessins d'enfants, des tableaux et des objets l'atelier. La table de travail d'André François est toujours là, face à la verrière largement ouverte sur la
    Titre courant :
    Maison-atelier d'André Farkas, dit André François
    Texte libre :
    D'après Janine Kotwica, auteur du catalogue et commissaire de l'exposition "André François , l'imagination graphique" à l’École Estienne (8 janvier-15 février 2018), la carrière d'André François est , sérigraphie, eau-forte, lithographie), André François crée un style unique, fondé sur le recours aux , réalisé pendant la guerre, parait en 1949, tout comme Little Boy Brown. André François travaille de façon traduits en français. Proche de Jacques Prévert, André François conçoit avec lui Point du Jour, et en 1952 d'André François pour de nombreuses campagnes publicitaires (Silexore, Perrier, les In-Trou-ables commercial qu'il s'agit de vanter. En 1972, André François réalise une célèbre campagne pour le Nouvel illustrations pour adultes tiennent également une place très importante dans l’œuvre d'André François, depuis de dessins de presse commentés qui rendent compte des nombreuses contributions d'André François aux ...) et américaines (d'avril 1963 à juillet 1991 André François réalise 55 couvertures pour le New Yorker
    Illustration :
    Pièce de séjour : détail des jouets et masques collectionnés par André François Pièce de séjour : compositions de jouets anciens réalisées par André François Premier étage : atelier d'André François IVR11_20189500140NUC4A Premier étage: peinture collectionnée par André François (chambre dite"aux oiseaux Premier étage : trompe-l'oeil dans la chambre d'André François IVR11_20189500146NUC4A
  • central téléphonique
    central téléphonique Enghien-les-Bains - 9 bis rue Blanche - en ville - Cadastre : 1995 AB 314
    Historique :
    , François Lecoeur qui vient d'achever celui de Suresnes. Ce central était destiné à rattacher les réseaux
    Auteur :
    [architecte] Lecoeur François
    Illustration :
    Plan de situation. (Institut français d'architecture, Fonds Le Coeur François, LECFR-D-29-2 Coeur François, LECFR-D-29-2) IVR11_20089500094NUC4A , Fonds Le Coeur François, LECFR-D-29-2) IVR11_20089500095NUC4A Elévation de la façade sur rue, 1929. (Institut français d'architecture, Fonds Le Coeur François
  • maison du peintre Seignac, 12ter rue Colette Rousset
    maison du peintre Seignac, 12ter rue Colette Rousset Écouen - 12ter rue Colette Rousset - Cadastre : 2014 AH 160
    Historique :
    , la maison fut achetée pour 7000 francs par par le peintre François Paul Noël Lami Mondésir Seignac et
    Référence documentaire :
    francs par François Paul Noël Mondésir Seignac, artiste peintre, et Mme Aimée Auguste Salemke, son épouse
    Auteur :
    [commanditaire] Seignac Paul François Noël Louis Mondésir
    Texte libre :
    Cette maison a été la demeure de deux peintres : Paul François Seignac, membre de l'école d'Ecouen
  • maison de villégiature dite maison italienne, localisation inconnue
    maison de villégiature dite maison italienne, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Annexe :
    . Paris et ses environs. Paris : Delarue François imprimeur, [vers 1880], ill. en coul.
  • maison de monsieur Borghans, 58 boulevard Cotte
    maison de monsieur Borghans, 58 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 58 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 1073
    Historique :
    François 1er.
  • distillerie Garnier
    distillerie Garnier Enghien-les-Bains - 16 rue de la Libération - en ville - Cadastre : 1995 AC 465
    Historique :
    le Centre culture François Villon.
  • maison de campagne, 2-4 place Jean Le Vacher, également gendarmerie et maison de peintre
    maison de campagne, 2-4 place Jean Le Vacher, également gendarmerie et maison de peintre Écouen - 2-4 place Jean Le Vacher - Cadastre : 2014 AI 24
    Historique :
    XVIIIe et au début du XIXe siècle : M. et Mme Rochart (1793), M. et Mme François, Mme Marie Madeleine Paris (1823), M. Richard Soulas (1825), M. François Dupont (1826). Cette maison était alors une "maison
    Référence documentaire :
    demeurant à Ecouen, à M. François Dupont propriétaire demeurant à Paris, rue de Gramont, d’une « grande
  • Villa
    Villa "Adeline" Écouen - 5 rue Adeline - Cadastre : 2014 AD 310-312
    Historique :
    -Françoise de Becdelièvre, veuve de Jean-Louis Guillaume La Planche, comte de Ruillé. En 1816, elle fut achetée par le comte François Raymond Rivière de Narbonne-Pelet (par l'intermédiaire de Claude François
  • Villa
    Villa "La Houssaie" 8, rue de Paris Écouen - 8 rue de Paris - Cadastre : 2014 AD 333
    Historique :
    domaine fut par la suite acquis par l’industriel François Emeringer, puis par l’ingénieur civil Joseph
  • Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains
    Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains Enghien-les-Bains
    Annexe :
    de campagne. Paris et ses environs. Paris : François Delarue, London-Moore, Mr Queen et Co, [ca 1880
  • établissement thermal
    établissement thermal Enghien-les-Bains - 87 rue du Général de Gaulle rue de Malleville - en ville - Cadastre : 1995 AE 335, 364
    Historique :
    Bouillon et Muller en accord avec Jean Jules François, inspecteur des eaux minérales de France
1