Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 563 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • central téléphonique
    central téléphonique Enghien-les-Bains - 9 bis rue Blanche - en ville - Cadastre : 1995 AB 314
    Historique :
    , François Lecoeur qui vient d'achever celui de Suresnes. Ce central était destiné à rattacher les réseaux d'Enghien, de Montmorency, de Soisy, de Deuil et de Saint-Gratien. En 1952, Claude Lecoeur qui succède à son
    Auteur :
    [architecte] Lecoeur François
    Illustration :
    Plan de situation. (Institut français d'architecture, Fonds Le Coeur François, LECFR-D-29-2 Coeur François, LECFR-D-29-2) IVR11_20089500094NUC4A , Fonds Le Coeur François, LECFR-D-29-2) IVR11_20089500095NUC4A Elévation de la façade sur rue, 1929. (Institut français d'architecture, Fonds Le Coeur François
  • tableau : Saint François
    tableau : Saint François Meaux -
    Historique :
    peut attribuer la même date et le même auteur au "Saint François".
    Représentations :
    saint François d'Assise Saint François, en prière, reçoit les stigmates.
    Titre courant :
    tableau : Saint François
  • verrière de saint François
    verrière de saint François Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Historique :
    ensemble homogène consacré à saint François d'Assise. Ils furent offerts en 1531 par Denise Malhoste , religieuse du Tiers-ordre de saint François : par un acte passé devant Pierre de Charmenay et Nicolas Hélye -Aspais pour faire une verrière de saint François, au cueur d'icelle devant le maistre autel. Ces panneaux
    Représentations :
    Ascension ; saint François d'Assise, don, pauvre, visite, maladie, lèpre, prédication, forêt, mort , ange : musicien, vision ; La verrière représente neuf épisodes de la vie de saint François d'Assise : aumônes de saint François, visite à un malade (fragment), baiser au lépreux, prédication, moines en prière dans la forêt, saint François lavant les pieds d'un malade (?), saint François traîné dans la neige par
    Titre courant :
    verrière de saint François
    Illustration :
    Détail de la partie inférieure : saint François distribuant des aumônes, et trois panneaux en Détail de la partie médiane des lancettes : trois scènes de la vie de saint François Détail de la partie supérieure des lancettes : trois scènes de la vie de saint François
  • chapelle Saint-François
    chapelle Saint-François Melun - rue Paul-Valéry - en ville - Cadastre : 1985 AO 96
    Titre courant :
    chapelle Saint-François
    Vocables :
    Saint-François
  • Maison-atelier d'André Farkas, dit André François
    Maison-atelier d'André Farkas, dit André François Grisy-les-Plâtres - rue Robert Machy - en village - Cadastre : 2018 AD 01 253
    Historique :
    André Farkas, dit François nait à Temesvar (aujourd'hui Timisoara en Roumanie) le 9 novembre 1915 graphiques que celui-ci vient d'ouvrir rue Férou (et qui fermera en 1935). André François obtient ensuite un naturalisation en 1939, André François est versé dans la classe 40 mais ne sera pas incorporé en raison de la Naturel Régional du Vexin. Malgré un relatif éloignement avec la capitale, André François va mener jusqu'à apprécie beaucoup et où elle effectue de nombreux séjours. André François et son épouse y retrouvent en
    Référence documentaire :
    . 18 rue Robert Machy. Maison d'André François. (erreur dans le numéro) · Le dossier comporte deux André François et la publicité André François et la publicité. Laurence Perrigault et Léa Martin . Margny-lès-Compiègne, Centre André François, 2018. André François. L'imagination graphique André François. L'imagination graphique.Janine Kotwica
    Statut :
    François.
    Description :
    La maison occupée par André François est une grande maison rurale, divisée en deux habitations une remise et à l'étage, le premier atelier d'André François, ouvert dans les années 1960, d'une surplombe la plaine du Vexin et abrite le second atelier d'André François, réalisé selon les plans de son François, fait partie de cette catégorie de demeures qu'on peut dire"habitées". Son atmosphère nait de François a réalisé une première série de trompe-l’œil. Il y a peint une crédence, sur le rebord de laquelle qu'occupaient André François et son épouse. Au mur, des dessins d'enfants, des tableaux et des objets l'atelier. La table de travail d'André François est toujours là, face à la verrière largement ouverte sur la
    Titre courant :
    Maison-atelier d'André Farkas, dit André François
    Texte libre :
    D'après Janine Kotwica, auteur du catalogue et commissaire de l'exposition "André François , l'imagination graphique" à l’École Estienne (8 janvier-15 février 2018), la carrière d'André François est , sérigraphie, eau-forte, lithographie), André François crée un style unique, fondé sur le recours aux , réalisé pendant la guerre, parait en 1949, tout comme Little Boy Brown. André François travaille de façon traduits en français. Proche de Jacques Prévert, André François conçoit avec lui Point du Jour, et en 1952 d'André François pour de nombreuses campagnes publicitaires (Silexore, Perrier, les In-Trou-ables commercial qu'il s'agit de vanter. En 1972, André François réalise une célèbre campagne pour le Nouvel illustrations pour adultes tiennent également une place très importante dans l’œuvre d'André François, depuis de dessins de presse commentés qui rendent compte des nombreuses contributions d'André François aux ...) et américaines (d'avril 1963 à juillet 1991 André François réalise 55 couvertures pour le New Yorker
    Illustration :
    Pièce de séjour : détail des jouets et masques collectionnés par André François Pièce de séjour : compositions de jouets anciens réalisées par André François Premier étage : atelier d'André François IVR11_20189500140NUC4A Premier étage: peinture collectionnée par André François (chambre dite"aux oiseaux Premier étage : trompe-l'oeil dans la chambre d'André François IVR11_20189500146NUC4A
  • ciboire de François-Joseph Bertrand-Paraud, 1819 (?)
    ciboire de François-Joseph Bertrand-Paraud, 1819 (?) Meaux -
    Historique :
    parisien François-Joseph Bertrand-Paraud, fait probablement partie de la commande passée par la fabrique à
    Auteur :
    [orfèvre] Bertrand-Paraud François-Joseph
    Titre courant :
    ciboire de François-Joseph Bertrand-Paraud, 1819 (?)
  • dalle funéraire de François Louis de Vauréal
    dalle funéraire de François Louis de Vauréal Melun - rue Mezereaux (des) - en ville
    Historique :
    On a relevé contre le mur sud du cimetière la dalle funéraire de François Louis de Vauréal
    Titre courant :
    dalle funéraire de François Louis de Vauréal
    Appellations :
    de François Louis de Vauréal
  • calice de Pierre-François Grandguillaume, vers 1758
    calice de Pierre-François Grandguillaume, vers 1758 Meaux -
    Historique :
    bisontin, Pierre François Grandguillaume. Actif de 1725 à 1771, celui-ci a laissé une production abondante
    Auteur :
    [orfèvre] Grandguillaume Pierre François
    Titre courant :
    calice de Pierre-François Grandguillaume, vers 1758
  • calice et patène de François-Joseph Bertrand-Paraut, 1819
    calice et patène de François-Joseph Bertrand-Paraut, 1819 Meaux -
    Historique :
    parisien François-Joseph Bertrand-Paraud. Il s'agit très probablement du calice dont la fabrique a voté Paraud (dossier IM77000320) et un ciboire d'Hippolyte-François Bertrand-Paraud (dossier IM77000370). On par Louis XVIII à la cathédrale de Moulins en 1823 : cette chapelle, également réalisée par François
    Auteur :
    [orfèvre] Bertrand-Paraud François-Joseph
    Titre courant :
    calice et patène de François-Joseph Bertrand-Paraut, 1819
    Texte libre :
    François-Joseph Bertrand-Paraut : un calice qui est probablement celui étudié ici, un ciboire en vermeil paix (IM77000378). Elève et gendre de Pierre Paraud, François-Joseph Bertrand-Paraut reprit en 1817 Meaux possède d’ailleurs un calice où les deux orfèvres sont associés, François-Joseph Bertrand-Paraud
  • tableau : Saint François mourant bénit la ville d'Assise
    tableau : Saint François mourant bénit la ville d'Assise Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Historique :
    Léon Bénouville (1821-1859) est l'auteur d'une série de tableaux sur la vie de saint François d'Assise, dont le plus célèbre est Saint François d'Assise, transporté mourant à Sainte-Marie-des-Anges
    Représentations :
    saint François d'Assise, agonie, franciscain, bénédiction, ville : Assise ; Saint François d'Assise saint est accompagnée par six moines franciscains : quatre sont assis près de saint François, deux
    Titre courant :
    tableau : Saint François mourant bénit la ville d'Assise
  • ciboire d'Hippolyte-François Bertrand-Paraud, entre 1838 et 1844
    ciboire d'Hippolyte-François Bertrand-Paraud, entre 1838 et 1844 Meaux -
    Historique :
    parisien Hippolyte-François Bertrand-Paraud, parent de François-Joseph Bertrand-Paraud auquel la fabrique orfèvres ont d'ailleurs eu recours aux mêmes médaillons pour le calice n°12, oeuvre de François-Joseph
    Auteur :
    [orfèvre] Bertrand-Paraud Hippolyte-François
    Titre courant :
    ciboire d'Hippolyte-François Bertrand-Paraud, entre 1838 et 1844
  • paire de baisers de paix, par François-Joseph Bertrand-Paraud, 1819
    paire de baisers de paix, par François-Joseph Bertrand-Paraud, 1819 Meaux -
    Inscriptions & marques :
    (""Bertrand"") confirme l'identification du poinçon de maître : FJB avec burette, François-Joseph Bertrand
    Historique :
    Cette paire de baisers de paix fait partie d'un ensemble d'oeuvres de l'orfèvre parisien François
    Auteur :
    [orfèvre] Bertrand-Paraud François-Joseph
    Titre courant :
    paire de baisers de paix, par François-Joseph Bertrand-Paraud, 1819
  • calice de Pierre Paraud et François-Joseph Bertrand-Paraud, 1er quart 19e siècle (?)
    calice de Pierre Paraud et François-Joseph Bertrand-Paraud, 1er quart 19e siècle (?) Meaux -
    Inscriptions & marques :
    titre (1er titre argent Paris 1819-1838) et la marque de l'orfèvre François-Joseph Bertrand-Paraud : FJB fausse coupe porte le poinçon d'orfèvre de François-Joseph Bertrand-Paraud et le poinçon dit ""d'essai
    Historique :
    Ce calice est dû à l'orfèvre parisien François-Joseph Bertrand-Paraud, dont la cathédrale de Meaux
    Auteur :
    [orfèvre] Bertrand-Paraud François-Joseph
    Titre courant :
    calice de Pierre Paraud et François-Joseph Bertrand-Paraud, 1er quart 19e siècle (?)
    Illustration :
    Détail du poinçon de l'orfèvre François-Joseph Bertrand-Paraud : FJB et burette
  • 14 verrières historiées et figurées : Christ au sacré coeur ; saint Joseph ; sainte Alice ; saint Augustin ; sainte Berthe ; sainte Suzanne ; saint Charles Borromée ; sainte Julie ; sainte Clotilde ; Annonciation ; saint Louis ; Education de la Vierge ; saint François de Sales ; Blanche de Castille ?
    14 verrières historiées et figurées : Christ au sacré coeur ; saint Joseph ; sainte Alice ; saint Augustin ; sainte Berthe ; sainte Suzanne ; saint Charles Borromée ; sainte Julie ; sainte Clotilde ; Annonciation ; saint Louis ; Education de la Vierge ; saint François de Sales ; Blanche de Castille ? place Cardinal Mercier
    Inscriptions & marques :
    l'iconographie, sur le livre porté par saint François de Sales : INTRODUCTION A LA VIE DEVOTE ; inscription
    Représentations :
    saint François de Sales d'épines, sainte Clotilde le crucifix et la maquette de son église, saint François de Sales le livre de
    Titre courant :
    ; Annonciation ; saint Louis ; Education de la Vierge ; saint François de Sales ; Blanche de Castille ?
    Illustration :
    Groupe de trois verrières : l'Education de la Vierge, saint François de Sales et Blanche de
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Hénault de Cantobre (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Hénault de Cantobre (non étudié) Paris 4e arrondissement - 82 rue François-Miron
    Contributeur :
    Leiba-Dontenwill Jean-François
    Historique :
    Une grande maison fut achetée par François-Alphonse Hénault de Cantobre en 1702. En 1703, il passa
    Description :
    Situé sur une parcelle étirée à l'angle de la rue Saint-Antoine (actuellement François-Miron) et de
    Localisation :
    Paris 4e arrondissement - 82 rue François-Miron
  • rampe d'appui, escalier de la chapelle de l'hôtel de Beauvais (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la chapelle de l'hôtel de Beauvais (non étudié) Paris 4e arrondissement - 68 rue François-Miron
    Contributeur :
    Leiba-Dontenwill Jean-François
    Localisation :
    Paris 4e arrondissement - 68 rue François-Miron
  • rampe d'appui, escalier  de la maison à porte cochère dite hôtel de Broglie (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel de Broglie (non étudié) Paris 7e arrondissement - 16 rue Saint-Dominique
    Contributeur :
    Leiba-Dontenwill Jean-François
    Historique :
    Maison construite en 1727-1729 pour Charles-Maurice, abbé de Broglie par l'architecte François
    Auteur :
    [architecte] Debias-Aubry François
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Guénégaud, actuellement musée de la chasse (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Guénégaud, actuellement musée de la chasse (non étudié) Paris 3e arrondissement - 60 rue des Archives
    Contributeur :
    Leiba-Dontenwill Jean-François
    Historique :
    Un premier hôtel existait au 17e siècle. il fut acquis en 1647 par Jean-François de Guénégaud des Brosses qui le fit reconstruire par François Mansard en 1652-1653. D'abord loué par l'héritier de
    Auteur :
    [architecte] Mansart François
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Brienne, actuellement Ministère de la défense (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Brienne, actuellement Ministère de la défense (non étudié) Paris 7e arrondissement - 14 rue Saint-Dominique
    Contributeur :
    Leiba-Dontenwill Jean-François
    Historique :
    L'hôtel a été construit en 1718 pour le président François Duret. La maison a été transformée en
    Auteur :
    [architecte] Debias-Aubry François
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Villeroy, actuellement Ministère de l'Agriculture (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Villeroy, actuellement Ministère de l'Agriculture (non étudié) Paris 7e arrondissement - 78 rue de Varenne
    Contributeur :
    Leiba-Dontenwill Jean-François
    Historique :
    travaux fut confiée à François Debias Aubry. L'hôtel fut achevé en 1724. A la suite de la faillite du
    Auteur :
    [architecte] Debias Aubry François
1 2 3 4 29 Suivant