Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Centre paroissial Jean-XXIII, Saint-Quentin
    Centre paroissial Jean-XXIII, Saint-Quentin Saint-Quentin - avenue Robert Schumann - en ville
    Historique :
    seuls architectes mentionnés sur ces plans. Rappelons rapidement ici que Jean Faugeron a été dès 1953 le Il s'agit de la première réalisation de Dominique Zimbacca, pourtant son nom ne figure sur les réalisation de ce centre paroissial. Le centre paroissial Jean-XXIII succède à une église provisoire construite au milieu des années 1960, dans la ZUP de l'Europe. Le Père Herman Out, curé de la paroisse d'origine hollandaise, a suivi le chantier. Dès 1969, les plans sont publiés dans L'Architecture charpente en bois remplacée par des pans de plexiglas. Le cuivre de la toiture a été entièrement enlevé et les fenêtres en bandeaux qui font le tour du bâtiment, initialement séparées par des tasseaux de partiellement volées. Mutations observées: Le verre transparent du lanternon a été remplacé par du plastique moulé. Les baies triangulaires qui éclairaient le niveau de ceinture en contrebas autour de l'espace
    Description :
    sur le parvis. Le plan général se caractérise par la superposition de plusieurs niveaux, chacun de principales de la ZUP de l'Europe. Implanté en fond de parcelle, sur un terrain en pente, il est précédé d'un vaste terrain enherbé et planté de conifères, parvis à partir duquel se développe le "clocher horizontal , laissant entrer la lumière dans la salle d'assemblée. Le sol de l'édifice est en béton peint. Semi du bâtiment. L'architecte a fait le choix d'un clocher horizontal qui sort du bâtiment et s'élance forme carré. Les fonctions de l'édifice sont répartis entre le plan inférieur et le plan supérieur. Le du côté sud-est. L'accès à la salle d'assemblée se fait en descendant vers le lieu de la célébration 1977, pp.14-17). Le niveau bas est actuellement dédié au catéchisme et aux activités (est, sud et
    Annexe :
    ", L'Architecture d'aujourd'hui, juin-juillet 1969, n°144, p.74 " Sous l'angle humain, le temple peut être compris par l'architecte comme le lieu d'assemblée d'une communauté religieuse, pour le fidèle, il est le lieu d'un moment sacré dans la vie profane, le moment d'une rupture. Le clocher est un signal qui oriente le regard et la marche: dans la silhouette horizontale du village, le clocher était une verticale; destinée monter: le sanctuaire sera creux, il faudra y descendre. Le mur vertical, élément d'isolation, de séparation, symbole de l'enclos et de la propriété est banni. Le seul élément vertical est la droite virtuelle qui traverse le volume de l'assemblée, de la croix à l'autel, de l'autel au baptistère qui, situé au plus profond de l'église, sera visible de la salle. Le talus qui entoure et protège l'assemblée
    Illustration :
    Vue de détail sur le système de chauffage. IVR32_20170200391NUCA Vue de situation, depuis le nord-est. IVR32_20170200372NUC2AQ Vue générale depuis le sud-est. IVR32_20170200373NUCAQ Vue générale depuis le nord-ouest. IVR32_20170200377NUC2A Vue depuis le nord, traces de l'aile parallèle au "clocher horizontal" (supprimée Vue, depuis le nord, des accès à la chapelle de semaine. IVR32_20170200382NUC2AQ Le niveau de soubassement. IVR32_20170200398NUCA
1